dimanche 31 mai 2009

Les SLIPS Koup de Kafard K7 demo 85 (DIY)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Les Slips, j'ai découvert ça sur la compile K7 Rattention au crucifix (Organique tapes diffusion) avec entre autre Fleh pleasure. Mis à part les groupes que je connaissais déja comme Cock roachs, AOD ou Capitol scum, c'étaient les 2 groupes qui m'avaient marqué sur cette compile surement pour leur approche grivoise. Flesh pleasure je les ai tout de suite contacté par contre j'ai complètement négligé Les Slips. Il a fallu que j'attende 20 ans pour dégoter cette K7 (qui est une copie d'une copie...) grace à Laurent Pallanca que je remercie du fond du coeur d'ailleurs. Faut dire que j'étais à l'époque à la recherche de musique extrême et FP s'inscrivait dans ce créneau là tandis que les Slips étaient plus dans le trip Chaos en france, mouvance que j'ai adoré mais de laquelle je m'éloignais de plus en plus.
Je comprends pourquoi j'ai vraiment aimé ce groupe à l'époque, parce que déja ils avaient un son bien à eux, une grosse voix qui chantait des grossièretés, une guitare en son clair et des compos énergiques qui tenaient la route. Va savoir pourquoi ils n'ont pas été plus connus que ça?
J'ai dégoté un article qui était paru dans un fanzine du nom de Merdzine, fanzine fait par les mecs de OTD punk (organique tapes diffusion, les compiles K7 Blank generation ou Rattention au crucifix). Cet article ne nous apprend pas grand chose à part qu'il existerait une 2eme k7 sur laquelle les mecs définissent leur musique comme du hardcore puissant. Je connais certains morceaux de cette 2eme démo (sur la compile Blank generation) et d'après moi, ça n'a pas grand chose à voir avec du hardcore. Du hardcore, le chanteur en a fait par la suite et jouerait peut être encore, mais Les Slips, c'était du punk tout ce qu'il a de plus français. Mais je pense qu'ils étaient comme moi à l'époque, qu'ils voulaient se démarquer de cette scène française un peu trop... française. Pour ce que ça nous a rapporté...
J'ai bien sûr pas trouvé grand chose sur internet à propos des Slips, à part un concert avec Kabu ki buddah et The Ex qui aurait eu lieu en 2003 à Annecy. Se seraient ils reformés pour un concert excptionnel?

J'étais allé en "vacances" autour de 85/86 à Annecy et il y avait l'air d'avoir une scène punk, des groupes et du public. Pas mal de zonards aussi. Je me rappelle qu'on avait le droit de marcher dans la rue mais pas celui de s'arrêter.
Dans notre chère ville de Montceau les mines, c'était à peu près la même chose. Je ne me rappelle plus quel arrêté municipal liberticide avait pondu le maire à cette époque mais c'était du même tonneau. Et autre exemple de la tolérance de nos élus, je m'étais vu détroussé de mes droits civiques par le maire suite à une affaire judiciaire des plus bénignes. Après ça, j'ai décidé de ne plus jamais voter (je venais à peine de commencer). Mais ça c'est une autre histoire (rien à voir avec Les Slips ou Gérard Blanc), et malheureusement je crois que celle qu'on vit en ce moment est encore pire!

Les SLIPS K7 demo 85 (6 mp3 en 320kbps + jaquette = 31MB)

samedi 30 mai 2009

SEPTIC DEATH Burial Ep 87 (Pushmort)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

La raison pour laquelle je poste ce disque, c'est que j'ai cette version en vinyl jaune soi disant limitée à 81 exemplaires et que j'arrive pas à savoir si c'est un pirate ou une édition officielle.
J'ai cherché sur le site officiel, sur Flex!, sur internet en général, et nib! Rien de rien!
Faut dire que pour ce qui a été de nous embrouillé, le père Pushead, il s'est posé là! Et va s'y que je te sors une série limitée en telle couleur, avec un cover art exclusif sur un label japonnais et si en plus, si tu prends le t-shirt et le poster tu as la collection de stickers offerte. Septic death, ça m'a plus souvent fait pensé à un produit marketing qu'à un vrai groupe. Un peu comme les Misfits. Ce qui n'empêchait pas ces deux groupes de faire de la musique que j'apprécie énormément. Mais la démarche, j'adhère pas vraiment!
Maintenant, je me dis que peut être si je revends ce disque, je pourrais m'acheter un motoculteur (depuis peu je me suis arrêté de collectionner les disques pour collectionner les motoculteurs, les tondeuses et autres engins qu'affectionnent les pécores dans mon genre) , après tout, pourquoi pas... Alors je me renseigne et je me dis que parmi les visiteurs de Pay no more than, il doit bien y avoir un érudit qui est capable de m'en apprendre plus.

SEPTIC DEATH Burial Ep 87 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = insert recto/verso + sticker = 22MB)

dimanche 24 mai 2009

ASTA KASK För kung & fosterland Ep 82 (Rosa honung)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

J'ai pas fait beaucoup de posts ce mois là. Alors pour combler un peu, pour pas que vous ayez l'impression que je vous abandonne, je vous propose le premier Ep d'Asta kask. J'ai déja posté le 2eme et le 3eme ep, comme ça j'ai pas grand chose à rajouter.
C'est juste un petit intermède, après je pense que je reviendrai avec quelques k7 de groupes français.
Je voudrais juste vous rappeler qu'Asta kask font du punk à moustaches (la preuve à droite), qui fut à une époque un véritable style comme l'a été plus tard le punk à roulettes ou l'emo à mèches.
Ce pressage est le 2eme. Le premier, la pochette était noire & blanche. Ce qui est drôle dans ce pressage là, c'est l'insert et sa partie distro, de voir tout ce qui était encore distribué à l'époque, des disques qui se vendent des fortunes maintenant et qu'on trouvait pour une bouchée de pain quelques fois 10 ans encore après leurs sorties. Bref...

ASTA KASK För kung & fosterland Ep 82 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 18MB)

vendredi 22 mai 2009

FEEBLES Une p'tite barquette? K7 démo 88 (DIY)



J'ai un peu de mal à parler des groupes dans lesquels j'ai joué. On va dire que c'est par modestie, mais le cas des Feebles est un peu particulier. J'ai fait parti des Feebles, ça personne ne pourra le nier mais ça n'a duré que le temps d'un concert. N'empêche que j'en suis très fier! Et ça a été une expérience assez incroyable!
Feebles n'existait plus depuis un certain temps et Sebastien le guitariste/chanteur avait été contacté par la ville de Bourg ou le salle des fêtes de Bourg ou les Tanneries ou je ne sais quoi pour participer à un festival. Et il a eu l'idée de remonter les Feebles le temps de ce concert. Pour ça il avait fait appel à moi pour taper sur les bambous, à Laurent Zer pour jouer de la basse et je crois bien au guitariste de Care bears, à moins que ce ne soit Yvan chanteur des care bears. Je dis je crois bien parce que pour ça, je dois bien avouer que ma mémoire me trahit un peu. Tout comme les morceaux qu'on avait joué. Je pense qu'on avait joué 2 morceaux de nos groupes respectifs, mais lesquels? Quels morceaux, c'est pas possible de s'en rappeler, c'est évident, mais les groupes qu'on avait repris non plus, c'est ça qui est grave!! Putain de déchéance! Putain de vieillesse!

Attendez, on vient de me dire dans mon oreillette qu'on viendrait de retrouver la k7 que m'avait envoyé Sébastien pour bosser les morceaux. Il y a effectivement 2 morceaux de chaque groupe, c'est à dire Feebles, Blighted area, Eat yourself, Care bears et Lost cows (dont le fameux Banana split). Il y a 2 morceaux dont je ne reconnais pas les titres (la taupe & Yaourt ter), serait ce possible qu'on ait également repris du Ovorof? Et en même temps, je suis pas sûr qu'on ait vraiment respecté cette liste?
Pour assurer notre concert, je me rappelle qu'on avait fait une répète tous les deux avec Sébastien et qu'il en avait fait une également avec Laurent et le guitariste de Care bears(?), ce qui fait 2 demi répètes et ce qui a largement suffit pour qu'on fasse un concert d'enfer... en tous cas, c'est ce que nous ont dit certaines personnes "Putain, c'est vachement mieux que le 45 ce que vous faites maintenant!". C'est ce jour là que je me suis rendu compte que pour apprécier le punk à sa juste valeur, il faut surtout pas avoir l'oreille musicale!
Une vidéo de ce concert existe mais je ne l'ai malheureusement pas (elle est dispo sur le blog de Bozul, A la mémoire de...).

Le festival en lui même était assez particulier puisqu'il regroupait des groupes locaux et des groupes roumains. La roumanie à cette époque sortait tout juste de l'emprise sovietique et c'était difficile d'imaginer qu'il existait là bas des groupes de rock, en tous cas des groupes de rock intéressants. Des groupes du niveau du club musical du lycée agricole de Charolles, ça c'était envisageable, mais des groupes innovateurs ou tout du moins modernes, ça m'aurait pas traversé l'esprit. Et j'avais pas tord!
Je me rappelle surtout de 2 groupes, les 2 officiaient plutôt dans le hard rock (dans le hard rock on officie, c'est comme ça! Dans d'autres styles musicaux on se contente en général de jouer ou de pratiquer, mais dans le hard rock non, on officie!). L'un était composé d'un seul type, grand, bien habillé plutôt l'air du premier de la classe ou d'un infiltré de la stasi et il nous gratifiait (c'est aussi comme ça dans le hard rock, on nous gratifie...) d'une soupe à la Satriani. Un hard rock de bonne facture (autre expression que j'apprécie particulièrement). C'était d'après ce que je pouvais en juger un sacré virtuose et il était d'autant plus impressionnant qu'il avait pas le look et que sa pauvre guitare ressemblait à rien, elle avait même pas de marque!
L'autre groupe était un groupe de filles et officiait dans le glam. J'avoue que je garde pas de souvenirs de leur concert. Par contre je me rappelle avoir mangé en face l'une d'elle et j'ai vraiment été troublé par sa moustache. Imagine un peu le genre de meuf, grande , super jolie, lookée à la Bon Jovi de la grande époque et qui a plus de moustache que Jean Ferrat.. Le pire c'est qu'elle me faisait les yeux doux. Comment voulais-tu que je sois sensible à son charme moi le gentil petit français bien conditionné. Une femme à moustaches... je dis pas maintenant, une roumaine bien poilue viendrait me faire des avances, ce serait le feu dans mon slip, mais à l'époque, j'étais encore trop jeune, encore trop sensible! J'étais conscient de sa beauté, mais obnubilé par ses moustaches. Et c'est sans doute pour ça qu'elle me faisait de si jolis sourires en papillonnant des cils, parce que je la regardais. Mais je la regardais pas parce qu'elle me plaisait mais parce qu'elle avait de la moustache. De toutes façons, elles en avaient toutes!
Tu vois un peu la perversité de la mémoire, je suis incapable de me rappeler qui jouait avec moi dans le groupe, mais par contre d'avoir manger en face d'une roumaine à moustaches, je t'en cause en long et en large...
Comme je vous le disais, dans ce festival il y avait également des groupes du coin. Je ne me rappelle pas de tous mais il y en avait un qui m'avait marqué, c'était les bucherons de Bourg en bresse, du punk à plusieurs chanteurs fous furieux sur scène (dont un moustachu). Si quelqu'un en sait plus sur ce groupe? Sinon, j'ai oublié le nom de l'autre groupe punk de Bourg avec qui on a joué.

Et si on parlait un peu des vrais Feebles?
Oui... J'en ai déja écrit bien assez long. Ils ont sorti un ep, je vous promet de le poster bientôt et à ce moment là on en reparlera...
Cette K7 est donc leur première démo, enregistrée à la maison et ça s'entend plutôt assez.
J'y ai ajouté un morceau qui doit pas du tout dater de la même époque et qui a même du être enregistré après le Ep. Ou avant... Ou pour le ep... Il a du servir pour une compile mais je ne sais plus laquelle?

FEEBLES K7 demo 88 + 1 bonus (10 mp3 en 320kbps + jaquette recto/verso = 37MB)

samedi 16 mai 2009

FLESH PLEASURE Demo 9 titres K7 87 (DIY)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Je savais que j'avais quelque part dans un fanzine un article à propos de Flesh pleasure et je tenais absolument à le retrouver. J'ai retourné mon carton de fanzines et je suis enfin tombé sur ce numéro de M-extäz de 87. L'article est pas très long mais il permet au moins de dater cette K7 et d'avoir quelques renseignements.
Pour ce qui est d'en savoir sur le groupe, je devrais normelement être assez bien placé puisque je correspondais avec Fred le guitariste/chanteur/compositeur, on s'était rencontré 2,3 fois, on avait sorti une split K7 avec nos groupes solos respectifs (Trom tax from hugols vs Kenpouhic trashma) et on avait même fait de la musique ensemble, genre composer et enregistrer 9 morceaux dans un après midi, mais malheureusement impossible de remettre la main sur la K7, ni même de me rappeler du nom de ce projet.
C'est vrai que c'était quelqu'un que je connaissais un peu et que j'appréciais mais je saurais pas trop quoi dire sur Flesh pleasure. Je peux juste rajouter que Fred est du genre assez timbré, qu'il est parti sur paris bosser à la poste, qu'ensuite il s'est branché musique electro et on s'est perdu de vue.
Heureusement qu'il y a cet article qui nous permet d'en savoir un peu plus et surtout de dater la K7. Parce qu'à la limite en savoir un peu plus sur le groupe, on s'en passerait bien quand on lit "aucun de nos textes ne sont sérieux à par Tue l'homo et non". C'est là que le bat blesse! Tue l'homo, texte sérieux! C'est du lourd! On pourrait se dire que c'est du second degré ou de la provocation mais vu qu'ils remettent ça dans les bonus song avec le morceaux ET autrement dit Extra tapette, leur homophobie ne fait aucun doute! Mais bon, on va pas faire de mauvais esprit et donner dans l'abusivement politiquement correct, c'était il a 20 ans, ces mecs là étaient des gosses et étaient plutôt plus que cools. On va faire passer ça pour de la connerie d'adolescent!
Reste la date de la k7. Facile, c'est marqué dans M-extäz! Les morceaux studio ont été enregistrés en 86 et les lives, sans doute en 87 vu qu'à l'époque de l'article, ils n'avaient encore pas fait de concert. Les 2 morceaux de le fin sont des bonus que je dois être un des rares à avoir. Tout comme cette démo d'ailleurs. Un peu moins maintenant.... Encore un peu moins.... Encore un peu moins....

FLESH PLEASURE K7 demo 9 titres + 2 (9 mp3 en 320kbps + jaquette = 53MB)

mercredi 13 mai 2009

EAT YOURSELF Roger core turbulence K7 demo 87 (Dieter dierks for)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

On m'a reproché de parler de la première scène punk française sans l'avoir connue, comme si c'était quelque chose qui se méritait et qui était complètement intouchable. Une sorte de mythe qu'il fallait surtout pas écorché.
Pour éviter tous malentendus, je vais plutôt vous parler de la scène hardcore française des années 80 dans laquelle je suis beaucoup à l'aise, d'une part parce que je l'ai vécue et puis d'autre part parce que forcément je connaissais quelques personnes. C'est sûr, ça n'a rien à voir avec les premiers groupes punks français, on est loin de la philosophie originelle, sexe, drogue & rock'n'roll. La plupart des groupes comme le disais je ne sais plus quel commentateur anonyme, répétaient chez papa et maman, et les membres avaient une vie bien tranquille bien loin des turpitudes hédonistes des premiers punks français. N'allez pas croire surtout que je critique telle ou telle scène, j'énonce des faits, c'est tout!
On va commencer par une commande de Xav La cantatrice chauve, qui disait vouloir en savoir plus sur Eat yourself. Je vous propose donc la première demo Roger core turbulence sur laquelle on trouve des tubes comme Epi d'or, Hardechecore, la chevauchée des vaches kiris,... ça vous donne au moins une idée de la teneur engagée des textes. Sinon, si vous les comprenez pas, ils sont à l'intérieur sur la jaquette. Sur l'insert, vous ne trouverez que les titres et des portraits des musiciens. Je vous laisse le soin de deviner en quelle matière est cet insert. Un petit indice, c'est du genre qui gratte un peu, on en trouve plus du tout maintenant, les trous du cul sont devenus beaucoup trop sensibles.
Pour la petite histoire, il faut savoir que Laurent le bassiste faisait un fanzine à l'époque, Roger Mag (qui existe encore en version numérique) dans le genre on a rarement fait aussi débile. C'était très drôle! Il est également passé à l'émission Tournez manège (juste pour le fun et ça l'était) et il a gagné. Il jouait aussi dans l'excellent groupe ardéchois Ovorof, a fait ensuite un groupe avec Sebastien des Feebles qui s'appelait Lost cows, a organisé ou participé à quelques concerts sur Valence et aux dernières nouvelles, est parti au Québec où il fait le blog Church of Zer ainsi que quelques groupes.
Une deuxième demo existe mais mis à part ça, je crois que le groupe n'a jamais rien sorti d'autre, en tous cas jamais de vinyl.

EAT YOURSELF Roger core turbulence K7 demo 87 (21 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 70,5MB)

dimanche 10 mai 2009

OFFENDERS I hate myself/Bad times Ep 84 (Rabid cat)



Un autre moyen pour poster des disques facilement, c'est de proposer des classiques et satan, dieu, mahomet et toute cette assemblée de concept foireux savent que pour moi ce ep d'Offenders est un putain de classique!
La première fois que j'ai entendu ce Ep, j'ai été conquis! Et I hate myself, quel titre de chanson! Nihiliste comme j'aime!
Et cette intro sur Bad times plus calme et qui dure... Un peu à contre-courant de ce que je recherchais à l'époque (je voulais que ça pète et tout de suite), mais c'est d'autant plus bon quand ça arrive. Et je me demande encore si je préfère pas ce morceau à celui de la face A.
Bien sûr, pour vous un classique, ça présente peu d'intérêt, surtout que j'imagine que vous avez déja tous ce Ep, soit en version originale, soit la réédition qui est sorti récemment. Mais quelle importance! Je me fais plaisir et c'est pas inutile quelques fois de rabacher des évidences.

OFFENDERS Ep 84 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 15MB)

vendredi 8 mai 2009

LEATHERFACE / WAT TYLER 2 x Split EP 92 (Clawfist)

 border=

J'ai plus trop le temps en ce moment de poster des disques, ou j'ai perdu la foi.... Peut être, mais c'est vrai que je suis diablement occupé!
En attendant que la crise (la mienne, pas la supposée crise financière qu'on est sensé traverser) se passe ou ne se passe pas, je ferai nettement moins de posts et ils seront beaucoup plus courts.
Une des solutions sera sans doute de vous proposer des groupes dont je vous ai déja parlé. C'est le cas de Leatherface que j'ai un peu négligé malgré ma promesse d'en poster régulièrement.
Vous connaissez peut être déja ces morceaux par le biais de leur discographie (ou alors par celui ce double split ep) et vous pensez sans doute que ce split Ep présente peu d'intérêt. Sauf qu'il faut à mon avis pas négliger Wat tyler. Bon, Wat tyler habituellement, j'aime pas du tout! Le punk et même la musique en général, quand ça se veut drôle, ça me gonfle profondément. Mais là, ils reprennent des morceaux de leatherface et quels morceaux! Not supersticious chanté par une fille, on peut dire que c'est presque aussi bien que l'original! Et Discipline, meilleur morceau du 1er Lp supporte facilement la comparaison. Vous savez tous que Wat tyler ont ensuite joué dans Hard skin ... mais on s'en fout, on avait dit un post court!
Leatherface eux de leur coté reprennent donc des morceaux de Wat tyler et comme par magie, ça sonne comme du Leatherface. C'est trop bon! Ces morceaux sont de la même session que le maxi Compact and bijou.
Bon weekend!!

LEATHERFACE / WAT TYLER split Ep 92 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 20MB)

dimanche 3 mai 2009

V/A Boston is burning Ep 94 (Hearsay)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Vu l'enthousiasme que vous avez manifesté à l'égard de Intent to injure (zéro téléchargement?) et de la compile Boston hardcore, je ne pouvais que m'empresser de vous proposer cette autre compile de Boston sur laquelle il n'y a pas ITI.
Bien sûr, certains d'entre vous vont me dire, oui mais il y a Converge. Peut être, mais surtout il y a Dive, et pour moi, ça vaut tous les Converges du monde.
Quand je vous parlais de Dive dans le post d'avant celui d'avant, je disais que c'était metal, mais comprenons nous bien, c'est rien à coté de Converge, quand je disais metal, c'était surtout dans le son. Mais si je dis metal à propos de Converge, là j'entends vrai metal avec des soli, des riffs irréalisables si t'as pas douze doigts à la main gauche, de la musique technique pour être technique, le truc chiant qui me gonfle profondément. Mais c'est pas le cas du morceau de cette compile qui est plus proche du hardcore SXE du 1er Ep, voir de la période emoïsante qui a suivit, plutôt que du métal indigeste et pète-couilles qui les a fait connaitre. Ca n'empêche pas que je n'aime pas du tout!!
Daltonic = NYHC de Boston beaucoup moins mélodique que ce qu'ils ont sorti plus récemment, et Opposition, hardcore qui ne m'a jamais parlé. Le seul truc bien qu'ils ont fait, c'est une split K7 avec Dive mais malheureusement, je ne l'a connais pas du tout!

V/A Boston is burning Ep 94 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 26MB)

samedi 2 mai 2009

V/A You pick one Ep 84 (Ostracized)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

C'est en faisant des recherches sur Angry red planet ou Private angst que je suis tombé sur cette compile. Une fois le disque trouvé, j'ai voulu en savoir plus et là par contre, j'ai rien trouvé. A part une chronique dans MRR que j'ai reproduit à droite (à gauche pour vous) mais sinon que dalle!! Je l'ai acheté quand même en m'attendant à une compile punk moyenne dans laquelle j'apprécierais la moitié des morceaux, que j'écouterais 2 fois, que je rangerais dans un coin et que je ressortirais jamais vu la laideur de la pochette. Et bin, on peut dire que c'est carrément pas le cas!! Ca commence fort avec Angry red planet qui ne pouvait naturellement pas me décevoir! Bien que j'ai eu du mal à les reconnaitre mais ça n'empêche pas que le morceau est diablement bon, pas rapide mais ça t'entraine et t'oblige à y revenir ou à garder le morceau dans la tête toute la journée.
Le morceau le moins bon c'est pour moi Enforcers, c'est une sorte de punk rock bien mélodique mais pas transcendantal pour 2 sous.
J'ai eu du mal à reconnaitre aussi Private angst que je connaissais que sur leur ep sorti en 84 (en même temps, ils ont pas du sortir grand chose d'autres), qui est une sorte de cow punk assez technique entre Rhythm pigs et Minutemen, tandis que là sur cette compile, c'est beaucoup plus conventionnel, punk et mélodique au point que ça m'aurait pas déplu que le Ep soit dans cette lignée là.
Les 2 autres groupes Gems et The Fury sont comme ce qu'en dit MRR, du hardcore rentre dedans, le genre de groupe dont j'ai du mal à me lasser.

Bien sûr, pas moyen non plus de trouver des infos sur ces groupes, pas plus que de savoir s'il y avait un insert à l'origine dans ce disque. De l'obscur, du vrai mais du bon! Croyez moi!

V/A You pick one Ep 84 (6 mp3 en 320kbps / 5 groupes + pochette recto/verso = 28,5MB)

Libellés