mercredi 22 juillet 2009

Mon PC est mort....

Et c'est pour de vrai cette fois ci!
Vous avez sans doute constaté que je me suis fait assez rare ces derniers temps, et pour cause! J'ai plus internet, j'ai plus de téléphone et j'ai plus d'ordinateur. Tout ça à cause de la foudre. Un seul éclair dans la soirée et ma vie a basculé dans le monde réel.
J'ai entendu un grand craquement, un peu comme un os qui se brise. C'était mon ordi qui rendait l'âme.
Fini le monde virtuel, bienvenue dans a réalité!
De dégout, j'ai bien failli tout balancer avec le net, le blog et Cie, mais depuis je me suis repris et si je ne suis pas encore prêt à poster des disques je pense que d'ici 3 semaines minimum, 2 mois maximum, vous aurez à nouveau la joie de me relire.
En attendant bonnes vacances.

PS: Si vous voulez des commentaires, je ne vous en empêche pas mais il y a peu de chances que je puisse vous répondre avant d'avoir récupéré mon gourbi

dimanche 12 juillet 2009

V/A Words to live by words to die for Ep 91 (New age)



Désolé, la dernière fois, je me suis vraiment foutu de votre gueule!! Faire passer la compile Murders pour une compile Straight edge alors que c'est qu'une vulgaire compile new yorkaise...
Alors pour rattraper le coup, je vous propose une compile avec laquelle l'ambiguïté n'est pas pas possible. Et si tous les groupes ou tous les mecs des groupes ne sont pas SXE (qui sait après tout...), ça ne s'entend pas ni se voit pas car ils en ont épousés tous les codes.
Dessus on trouve quand même de grosses pointures comme Mouthpiece, Turning point, Outspoken ou Undertow, et c'est peut être pour ça que la compile est considérée comme un classique. Par qui? Par moi en tous cas! Ca se reconnait aux craquements. Qu'est ce que j'aie pu l'écouter cette compile...
Les autres groupes de la compile ne sont pas ridicules par rapport aux pointures, de toutes façons déja dans Drift again on retrouve des mecs de Outspoken (Against the wall également et plus tard Kill the messenger...). Et Counter punch sonne comme un classique même s'ils n'ont sorti que 2 45 et qu'ils n'ont pas la renommée des autres groupes de la compile (la preuve, ils n'ont même pas de myspace).
C'est quand même autre chose, non? C'est quand même bien mieux quand les groupes sont réellement straight edge, non?

V/A Words to live by words to die for Ep 91 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 12 pages = 37MB)


vendredi 10 juillet 2009

STILLERS Rock rural Ep 83 (Poison noir)



Je vous parlais dans le post d'avant de Stillers, je me devais donc de vous proposer le ep. Bon je sais, Xav l'a déja posté sur son blog La cantatrice chauve, (et si vous voulez mon avis, allez le télécharger directement chez lui, son vinyl est nettement moins usé que le mien), mais je tenais quand même à vous en parler parce qu'il y a un sujet que Xav a oublié d'aborder, c'est la qualité des textes.
Parce qu'il faut quand même bien le reconnaitre, le point fort de Stillers, ce sont les textes! Je crois qu'aucun groupe français tous style confondus, n'était arrivé à une telle qualité d'écriture. Jugez vous même:
Je n'ai plus de boulot, je n'ai mêmeeeeuh plus de rond, ma femme est partie, avec mon meilleur ami, Je n'ai plus de maison et j'ai tué mon chien, bats toi, bats toi pour survivre
...
Ou encore le fameux
Ce soir tu t
'es déguisé, On dirait presque un PD...
Qu'est ce qu'ils sous-entendent par là? Qu'un PD ne sait pas s'habiller correctement? Ah c'est sûr, le moins qu'on puisse dire, c'est que niveau bon gout, les Stillers savent de quoi ils parlent. Vous avez vu la photo du verso? On passe sur le hardos en partant de la gauche et l'étudiant en bennard en skaï qui le suit pour directement attaquer le vif du sujet. Vous avez vu ce t-shirt soigneusement découpé au cutter juste avant la séance de photo? Et ces raybans superbes malheureusement revenues au gout du jour? On prend un air méchant pour être plus crédible et ça passe pas du tout. Mais le ponpon revient quand même à l'individu de droite, t-shirt léopard, rayban également et moustaches, c'est du grand n'importe quoi! Je suis les traces de mon tonton, je fréquente les bals et les bastons, c'est lui ça?
On me dira, c'est pas bien de s'en prendre à l'apparence des gens, mais je répondrais, c'est eux qui ont commencé!
Trêve de plaisanterie, les textes sont un peu bidons, on y croit pas beaucoup quand ils veulent se faire passer pour des durs mais bon faut les prendre pour ce qu'ils étaient, une bande de gosses (c'est comme ça du coté de Bordeaux, on porte la moustache à partir de 14 ans) qui s'en sont pas si mal tiré que ça pour nous pondre un bon disque de street punk en fin de compte. J'aurais facilement imaginé Stillers sur une compile Chaos en france. Je sais pour certains, c'est pas forcément un compliment...
Un seul regret par rapport à ce disque, c'est que les textes n'aient pas été imprimé et que la production reste un peu trop française à mon gout. La voix manque d'agressivité et nécessitait pas d'être si en avant.
A noter que ce disque est sorti sur Poison noir label des mecs de Ctakahooss. Stillers ont participé aussi à la compile Collection privée du même label avec une nouvelle version du morceau Spasme présent sur le Ep. On trouvera dans les années 2000 le morceau Rock rural sur une compile 2xcd/gros livret des groupes rock de Bordeaux. Alors que Stillers n'était même pas de Bordeaux mais de Créon (c'est dans les environs de Bordeaux, d'ailleurs Stillers font partie de la catégorie des groupes de Bordeaux en St). Je le précise parce qu'ils avaient l'air d'en être assez fier. Je suis sûr qu'en trainant dans les cafés par là bas, il y a moyen de tomber sur l'un des types du groupe, voir peut être même que le patron du pmu du coin, c'est un mec de Stillers... Mais bon, ça c'est du domaine du phantasme!

STILLERS Rock rural Ep 83 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 22,5MB)

mardi 7 juillet 2009

V/A Murders among us Compile Ep 90 (Combined effort / Vermiform)



Comme vous avez l'air hyper enthousiaste à propos de la série punk rock KBD française, on va enchainer avec une série sur les compiles straight edge. Ah! On rigole moins déja! Mais vous allez voir, ça va bien se passer!
Faut dire que les groupes n'étaient pas tous composés de boeufs décérébrés qui cassaient la gueule à tous ceux qui avaient l'outrecuidance de fumer un clope en leur présence ou de donneurs de leçons défoncés au mysticisme oriental. Non, il y avait aussi un courant assez proche du punk, voir de l'anarcho punk. Je vous cacherais pas que pour ma part, c'est la mouvance straight edge que je préfère, celle qui n'avait encore pas oublié son héritage punk et quand on me parle maintenant de SXE kids collectionneurs de chaussures Nike ou autres pompes de skater, ça me donne sérieusement envie de recommencer de picoler.
La compile Murder n'est pas à proprement dit une compile SXE, mais plutôt une compile de New york sur laquelle on trouve des groupes habitués à l'ABC No rio (c'est pareil que pour les groupes punks français kbd, j'y étais pas, qu'est ce que j'en sais après tout...). Quoique, la plupart des groupes ou des membres de cette compile devaient être SXE ou assimilés, sauf que là, c'est pas revendiqué haut et fort comme d'autres groupes de l'époque ou certains groupes de maintenant, dont d'ailleurs l'abstinence (bête et méchante) est la seule revendication (et bien sûr le droit de porter les chaussures qu'ils veulent. Mais ça, ça va de soi! La façon de s'habiller est un droit fondamental, non? Putain merde! Touchez pas à mes pompes! Et touchez pas à internet non plus!)
Ce qu'il y a de relativement intéressant, c'est qu'on y trouve à la fois Life's blood et Born against qui ont en commun les mêmes guitariste et bassiste. Born against ayant été formé à la suite du split de Life's blood ou à peu prés.
Je trouve vraiment bon le morceau de Absolution avec son riff bien speed métal et le morceau de Nausea ne me dérange pas, contrairement à ce qu'ils ont fait par la suite qui était beaucoup plus crust metal.
De bons morceaux donc, le graphisme noir & blanc, l'insert bien rempli, ça en fait pour moi, une bonne petite compile new yorkaise.

V/A Murders among us Ep 90 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 26MB)

dimanche 5 juillet 2009

JUNGLE A FERRAILLE Isabelle Ep 82 (CBS)



On va continuer notre série française avec un groupe qui n'est pas parisien, qui n'est pas sur la compile Killed by death 200 et surtout qui chante en français, parce que ça, ça fait toute la différence. Je me suis rendu compte que si je critiquais si allègrement tous les Asphalt jungle, Guilty razors et Cie, c'est parce que ces groupes chantaient en anglais. Moi j'aime mieux quand un groupe français chante en français (et un espagnol en espagnol, un allemand en allemand, un belge en anglais, etc... enfin vous voyez l'idée ) ça définit mieux un style propre à chaque pays. Bien sûr, dès que ça taquine la langue de René Fallet, ça peut vite sonner franchouillard et donner l'impression que c'est un peu niais, voir carrément ringard. Mais je pense que c'est un peu une idée reçue, le fait qu'on comprenne les paroles, ça nous met automatiquement devant l'indigence du rock en général, qu'il soit français ou étranger, sauf que quand c'est chanté en étranger, c'est moins évident à capter.
Bref, les paroles de Jungle à ferraille, on les comprend, et si elles sont pas du niveau d'un Bulldozer, elles sont nettement mieux que Stillers par exemple. En gros, elles déshonorent pas le rock français, loin de là!
Musicalement, c'est un peu à l'image des autres groupes de l'époque entre punk rock, rock et hard rock. C'est plus flagrant sur l'album et c'est normal, il y a plus de morceaux, donc le panel est plus large (putain je suis inspiré aujourd'hui!). D'ailleurs, c'est vrai j'aurais pu vous proposer l'album qui date lui de 80 et sur lequel il y a un morceau que j'aurais facilement imaginé sur la compile KBD200. Quoique, le morceau Isabelle pourrait y avoir sa place aussi. Enfin pour en revenir à l'album, j'avais pas envie de me faire chier à scanner les pochettes, mais vous allez pas manquer de me le réclamer, non?

JUNGLE A FERRAILLE Isabelle Ep 82 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 16MB)

vendredi 3 juillet 2009

CONVICTION 2nd Ep 93 (Watermark)



Et puis merde! Il y en a plein le cul du punk rock français de papy! Il y a rien de tel que le bon vieux New york hardcore bien viril, qui n'a peut être pas forcément grand chose à dire mais qui en a et qui le fait entendre!
Pour ce qui est d'en avoir, difficile de juger sur un bout de plastique et après tout qu'est ce qu'on en a à foutre et c'est peut être mal juger Conviction. De la rage, ça, pas de problèmes ils en ont à revendre mais est ce qu'on doit mettre la brutalité de leur musique sur de la démonstration de virilité? Je crois pas! Je crois que Conviction est plutôt un groupe à ranger aux cotés de Neglect, Unbroken et Cie, metal et profondément désespéré. Rien à voir avec par exemple les abrutis de Earth crisis à qui on pourrait les rapprocher musicalement.
Parce qu'au niveau des textes, ça m'a pas l'air si creux que ça non plus (mon niveau d'anglais ne me permet pas non plus de faire des analyses de textes trop approfondies), il y a même une chanson qui critique la religion, alors pour moi, c'est tout bon ça!
A part ça, Conviction a sorti un premier Ep que je ne connais pas sur Smorgasbord records. Le guitariste a joué dans Vigil, dont je connais qu'un morceau mais qui est de loin ce que j'ai écouté de plus brutal en NYHC et dans Turmoil.

CONVICTION Ep 93 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 26MB)

jeudi 2 juillet 2009

WARM GUN Ep 77 (Isadora)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

C'est vous qui aviez raison, on va continuer sur les groupes punks français de la première vague avec Warm gun, encore un groupe de paris qu'on trouve sur la compile KBD 200.
Généralement, Warm gun est décrit (c'est pas moi qui le dit, c'est ce que j'ai pu lire) comme un groupe punk influencé par Heartbreakers, New york dolls et Stooges. L'influence est américaine donc mais à l'évidence (et ça c'est moi qui le dit, parce que si j'y connais rien en punk 77 [c'est ce qu'on m'a dit], je pense que niveau son, j'ai encore un peu l'oreille malgré tout) la production elle, est bien française. La voix en avant, la musique tout sauf abrasive, bref le son qui convient pas du tout au rock, enfin si, qui convient au rock français!
Pour le coup, ça enlève un peu d'intérêt au groupe. Si je dis des trucs comme ça, je vais encore me faire engueuler, du coup, je préfère arrêter tout de suite et il y aura bien quelqu'un pour en dire plus dans les commentaires...

WARM GUN Ep 77 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 20MB)

Libellés