samedi 31 octobre 2009

BUTCHER Your hell Ep 85 (Jungle hop international)



Fallait vraiment nous prendre pour des buses pour essayer de nous faire avaler que Butcher faisait du hardcore (bon, je sais, je vous avais promis de poster une compile rare et des plus intéressantes, mais j'ai écouté ce 45 et j'ai pas résisté au plaisir de vous le proposer , même si c'est pas d'une rareté à faire baver d'envie tous les collectionneurs de vieux disques punks). Parce que c'est ce que j'aie souvent lu à l'époque à propos de Butcher. Quand on parlait de la pauvre scène hardcore française, on citait Heimat los, Kromozom 4, Final blast,Rapt... et Butcher. Ah! La vigueur de la scène! Cinq groupes qui prétendaient au statut de groupes hardcore français. Et considérer Butcher comme l'un d'entre eux! A quel point on est était réduit! J'ai bien essayé de m'en persuader en écoutant et réécoutant ce ep (pour preuve, je l'ai rippé dans l'état avec tous les craquements d'époque) mais j'ai jamais réussi qu'à entendre une sorte de punk expérimental, ou pire de la musique faite par de mecs qui essayaient de faire du hardcore mais qui n'arrivaient même pas à jouer calés sur une boite à rythme. Peut être qu'eux en étaient persuadés qu'ils faisaient du hardcore, et on peut se rendre compte qu'une fois qu'ils avaient plus moins réussi à apprendre à jouer, ils y sont à peu près arrivés.
Je crois qu'on a (ou que j'aie) tendance à être un peu trop indulgent avec les groupes français. Je m'en suis encore rendu compte en allant ce week end à un festival pas loin de chez moi. Et après avoir vu ça, je me dis que c'est pas étonnant que la scène punk française n'ait jamais vraiment décollé!
Pour vous résumer un peu ce que j'ai vu à ce festival, outre les groupes locaux sur lesquels je ne m'attarderai pas (il faut bien commencer un jour ou je comprends que les mecs de l'asso aussi veulent se produire ou quand on est une star locale vieillissante, on peut se permettre de faire du hard rock et prétendre faire du punk rock ou il faut bien remplir une affiche), j'ai vu un groupe signé sur un gros label français. On m'en avait pourtant dit du bien de ces mecs (dont je tairai le nom de peur de leur faire la mauvaise pub qu'ils mériteraient), mais qu'est ce que j'aie pu me faire chier! Ils ont du jouer plus d'une heure, et sincèrement, j'ai eu du mal à faire la différence entre les morceaux. Aucune subtilité! Pas d'intro, de break ou d'outro, rien! On commence, on joue à fond, on arrête, on commence, on joue à fond, on arrête... c'était d'un ennui! Bien sûr, comment vouliez vous qu'ils s'en rendent compte, il y avait toujours une poignée d'abrutis devant qui dansaient même entre les morceaux. Et le pire, c'est qu'il y eu un rappel. Heureusement, après il y avait Hors controle, mais c'était trop tard pour apprécier vraiment.
Ce soir, je sais pas si j'y retourne? Les ramoneurs de menhirs, ça vous tenterait vous? Putain moi le folklore breton, bof! J'ai peut être un peu d'a priori, mais je voudrais bien qu'on m'explique pourquoi, quand le rock identitaire est français on chie dessus, et quand il est breton ou basque, c'est acceptable? Mes couilles, ouais! Merde! Permettez moi d'être dubitatif!
Mais, surement que j'irai quand même, il y a Heyoka, et eux, dieu (ou satan je sais jamais ce qu'il faut dire) sait que je les aime! Je finirai peut être cet article en vous racontant ma piètre soirée.
En attendant, soutenir sa scène, c'est bien voir indispensable mais je pense qu'il faut être nettement moins indulgent et pas se contenter du médiocre. Je dis ça et je prends des risques. Je joue moi même dans un groupe et si ça se trouve, c'est de la merde! Sauf, que personne n'a l'air de nous apprécier et c'est peut être encore pire... ou mieux!

PS: Finalement, j'y suis allé à cette 2eme soirée, je passerai sur la prestation irréprochable d'Heyoka (c'est encore mieux qu'il y a 15 ans). Bizarrement il y avait moins de monde devant eux que devant Brassens not dead. Pas assez festif surement... Pour ma part, j'ai rien à dire des Brassens not dead. Vous pouvez assimiler ça à de l'indifférence.
Heureusement il y avait des potes (pas les mêmes que la veille) et des vieilles connaissances que ça m'a fait plaisir de revoir.
C'est une atrocité le son de la bombarde. C'est un instrument qui n'aurait jamais du dépasser les frontières de la bretagne. Et les musiciens qui en jouaient aussi. Je parle naturellement des Ramoneurs de menhirs. Ils nous ont appris qu'ils jouaient pour la bretagne libre. Mon seul réflexe à ce moment là a été de pointer mon majeur vers le plafond. J'aurai même voulu qu'il fasse 3m de long, qu'il soit fluorescent et qu'il lance des flammes et des gaz nauséabonds. J'ai tenu 3 morceaux et je me suis barré.
Dans la bagnole j'ai écouté Dillinger four ou comment faire du punk rapide, mélodique et ultra efficace. Le genre de chose que les groupes français sont pas prêts de comprendre, à part Heyoka bien sûr!!

BUTCHER Your hell Ep 85 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 26MB)

jeudi 29 octobre 2009

V/A By all means Ep90 (Progression)



L'intérêt de cette compile aurait été comme ce qui était prévu à l'origine, la participation d'Ouspoken avec un inédit . Comme vous pouvez le constater, le nom du groupe est barré à l'arrière de la pochette, il ne reste que la page du livret, va savoir pourquoi?
Mais ne boudons pas notre plaisir, il y a quand même Face value (pas un inédit) et un très bon morceau de Resolution , les anciens Brotherhood (pas un inédit non plus).
Quant aux autres groupes, ça reste du SXE ultra classique, bien lourd et tendance métal comme ce qui se faisait à l'époque et qui a malheureusement perduré. Parmi ces 3 groupes, Relapse est le plus connu, ça vous laisse entrevoir la notoriété des 2 autres (Device et Hardball).
Rien de transcendant donc mais totalement inédit sur le web. Soit dit en passant, c'est pas parce que c'est inédit que c'est bien, mais c'est pas parce que personne en parle que c'est nul.
Et puis voila, un petit article vite fait, mal fait histoire de vous faire patienter jusqu'au prochain post que je vous promets un peu plus... intéressant. Sans doute encore une compile, mais j'en dis pas plus...

V/A By allmeans Comp ep 90 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret = 30MB)

mercredi 28 octobre 2009

LEATHERFACE Fill your boots Cd 90 (Roughneck)



Et Leatherface dans tout ça?
J'ai pas un peu l'impression de les délaisser? Allez, on en remets une couche!
Surtout que c'est avec cet lp que je les ai découvert... A moins que ça soit avec le premier Lp Cherry knowle.... Ou alors avec le Ep Beerpig... Merde! Et puis après tout qu'est ce que ça change! J'ai du découvrir ces 3 disques dans un espace d'à peine 3 mois et ils m'ont tous les 3 autant tarté. Mais celui là, peut être un peu plus...
Je m'en suis rendu compte l'autre jour chez un pote qui n'écoute que du métal et qui a voulu me soulager les oreilles en me demandant quel était mon groupe préféré. J'ai répondu Leatherface presque par réflexe et surtout aussi parce je sais même pas si j'ai un groupe préféré. Bref, il cherche sur internet sur je ne sais quel site d'écoute en ligne et tombe sur cet Lp. En fait, écouter ces morceaux chez quelqu'un d'autre, ailleurs que dans mon environnement confiné, ça m'a fait comprendre quelle importance ce groupe avait à mes oreilles et à mon coeur aussi. Ca m'a automatiquement plongé dans un état de béatitude absolu. J'en étais profondément remué, tu vois un peu comme quand tu respires l'odeur de ton vieux chien. Ni je n'ai eu honte, ni je me suis dit que j'étais un vieux punk rocker dépassé. Ca m'a fait du bien et n'est-ce pas là l'essentiel pour de la musique?
J'aurai pu vous ripper la version vinyl pour rester dans le genre puriste mais sur la version CD (bin oui, je l'ai 2 fois...), il y a le ep Beerpig avec un meilleur son que ce que je vous avais déja proposé. Il y a pas les craquements ...

LEATHERFACE Fill your boots + Beerpig CD 90 (12 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + boitier = 74MB)

dimanche 25 octobre 2009

NO PIGS ep 84 (Nozem / Noise and distortion)

/

Ce que je suis en train de faire, c'est vraiment pas cool! Proposer une réédition récente d'un ep pendant longtemps introuvable, c'est pas digne d'un blogger de ma trempe! Je prends même des risques, je pourrais être radié à vie de l'ordre des punks blogger internationaux. Une telle entorse à notre éthique est relativement impardonnable. Bon, vous me direz j'ai déja fait ça avec Bad religion, mais c'était juste pour vous mettre en garde. Là c'est ni plus ni moins pour me faire plaisir. J'ai rippé le disque pour moi et j'avais envie de vous en faire profiter mais certainement pas de vous en parler. Car vous l'aurez constaté (ou pas), j'ai pas grand chose à dire en ce moment sur les disques.
Bon bin pour celui là, on se contentera de l'essentiel. No pigs est un groupe hollandais. La batteuse est celle de Nog watt ou inversement plutôt. Belle (façon de dire) pochette faite à partir d'une photo de Diane Arbus. Et donc ce ep a été réédité récemment par Noise and distortion. Putain, il va pas apprécier...

NO PIGS ep 84 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 29MB)

jeudi 22 octobre 2009

SCRAPS / DON DON split fexi 89 (MCR compagny)



Je suis pas tellement fan du punk japonnais, mais par contre qu'est ce que je peux aimer les eps flexi! Je trouve que c'est un format qui s'adapte bien à la musique punk, ça a un coté éphémère et pas crédible pour un sou qui lui va bien.
Je m'étais dit que ce flexi allait sans doute intéresser pas mal de monde qui comme moi apprécie Scraps, vu que l'un des 2 morceaux n'était trouvable jusqu'à il y a peu de temps que sur ce ep. Mais en faisant des recherches, je me suis rendu compte qu'une discographie de vieux morceaux (les 2 eps, la demo et le split flexi) était sorti sur Punk n vomit records. Quant à l'autre morceau, il apparaitra un an plus tard sur le Lp Wrapped up in this society.
Don don, je peux pas vous en dire grand chose....

SCRAPS / DON DON flexi ep 89 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 25,5MB)

mercredi 21 octobre 2009

V/A Seeing with new eyes Ep 90 (Scooby-doo)



Il y a eu une polémique il y a peu de temps sur le blog Blogged and quartered. Le mec a posté la disco complète + bonus de In your face, et apparemment ça n'a été du gout de tous à propos d'un de leurs textes. Je vous dirais bien que j'entrave rien à l'anglais et que ça m'évite ce genre de désagrément, mais bon je suis pas du style indulgent quand il commence à y avoir des déviances type homophobie, racisme ou religion. C'est dommage parce que j'aime beaucoup In your face et c'est un peu pour eux que j'aie eu envie de poster cette compile. On va dire comme les commentateurs de Blogged and quartered, que le NYHC n'a jamais été finaud, que les années 80 était une autre époque, que les mecs d'IYF étaient des gosses à cette époque là et que depuis ils ont surement du évoluer. N'empêche que c'est dommage parce que le morceau de la compile est vraiment terrible (il ne s'agit pas du morceau incriminé dans les commentaires), peut être même d'après moi le meilleur de In your face, mais tout ça, c'est une question de gout!
Le morceau de Krakdown est une reprise de Mental abuse en live. Ils avaient sorti un ep excellent que j'ai trouvé nulle part sur le net, ça me fait penser qu'il faudrait que je le poste, qu'est ce que vous en pensez?
Bustin' out et Just nice, c'est comme c'est dit dans Flex!, du NYHC un peu quelconque. C'est comme ça que je l'aime aussi! Et il serait temps que j'en poste un peu plus!

V/A Seeing with new eyes Ep 90 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 22MB)

samedi 17 octobre 2009

JUNGLE A FERRAILLE Lp 80 (CBS)



Ca m'arrive quelques fois de me plaindre du peu de réactions des gens à propos de mes blogs, mais il y a un truc qui me rassure, c'est que les téléchargements que je propose marchent plutôt pas mal. Croyez moi si vous voulez mais il y en a certains qui dépassent les 300 et je retrouve quelques fichiers scans ou mp3 sur d'autres blogs que les mecs se sont appropriés.
Parmi les téléchargements les plus populaires, il y a naturellement ceux des groupes français et dernièrement, celui du ep de Jungle a ferraille a été pas mal demandé (113 fois à ce jour, pas mal, non?). D'ailleurs JP dans un des commentaires m'a aussi réclamé le LP. Le voici donc, vu que j'ai l'impression que ça va faire plaisir à pas mal de monde, et que de toutes façons, j'avais l'intention de le poster.
J'ai une petite tendresse pour ce groupe comme pour tous les groupes punks qui venaient du Jura. Il y en avait pas tant que ça c'est sûr, mais tu te rendais compte qu'il y en avait énormément une fois que tu avais trainé tes converses là-bas. Putain, c'était le trou du cul du monde et j'entendais toujours parler de concerts, de groupes, de fou-furieux en tous genres et j'ai jamais compris d'où pouvait venir cette vitalité. Maintenant que je connais JAF, je peux mieux comprendre. Je me dis que s'il avait existé un vrai groupe punk rock dans ma région, ça aurait peut être créé des vocations. Mais non, chez nous en saone et loire c'était le blues. Remarques c'est aussi une forme de motivation, c'est tellement pathétique, que ça te force à vouloir faire différemment. Quelques fois maintenant je me dis que les jeunes doivent se dire ça à notre propos, qu'ils en ont marre des concerts punk et qu'ils sont en train de nous concocter quelque chose qu'on aimera pas dans notre dos. J'espère bien qu'ils le font ces petits trous du cul!
A propos de petits trous du cul, JAF ont su prouver qu'ils en étaient. Faire du punk rock à la fin des années 70 dans le jura, moi je dis bravo!
Cet lp est assez semblable au ep, toujours ce mélange de punk, rock et hard rock. Les mecs jouent plutôt pas mal et la Gigi à la basse, elle emmanche. Parait qu'elle joue encore, t'imagines! Et je crois qu'elle passe bientôt pas loin de chez moi. Son groupe s'appelle Leon et les desperados mais j'en sais pas plus que ça. Ca doit être une daronne maintenant... Qu'est ce qu'elle fait dans la vraie vie? Je l'imaginais bien être devenue coiffeuse ou tenancière d'un bistrot, toujours à Lons le saunier. T'auras peut être remarqué que je phantasme pas mal sur les vieux punks reconvertis en patron de bistrot, ça doit être parce que le café dans lequel je traine est tenu par un vieux punk ou parce que je m'imagine bien finir mes jours taulier dans un gourbi enfummé, avec en fond de la musique que moi seul aimerait et des affiches de concert recouvrant les murs. Ah ouais! Un vieux rêve...
Parmi les autres zikos de JAF, il y a également le grateux qui continue et qui fait maintenant du jazz manouche. Le chanteur est mort, mais je sais plus où j'ai lu ça. Le batteur, pas de nouvelles. mais lui, je l'imagine bien prof dans un LEP, va savoir pourquoi?
D'après un anonyme commentateur, JAF serait apparu dans une série policière française mais il ne se rappelle plus laquelle, bref....

JUNGLE A FERRAILLE Lp 80 (10 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 78MB)

jeudi 15 octobre 2009

SOLGER Ep 81 (Bag of hammer)



Aujourd'hui, je vais encore vous parler d'une réédition d'un ep de 81 d'un vieux groupe punk américain. Seulement cette fois ci, la réédition a plus de 15 ans et je pense que le disque mérite plus qu'on en parle étant donné sa rareté sur la toile (ce qui n'est pas le cas du ep de Bad religion, vous en conviendrez!), et sa rareté tout court vu que l'original est sorti à moins de 500 exemplaires et que cette réédition à 1000 tout rond.
Bien sûr vous allez me dire que l'intégralité des enregistrements de Solger a été réédité en 2003 sur Empty records sous le nom de Codex 80, mais il est déja épuisé et vous n'êtes pas du genre à télécharger...
Si les enregistrements se font un peu rare sur le net, les infos par contre elles ne manquent pas. Elles sont toutes en anglais, mais vous allez vous en tirer non? Je vous invite donc à aller sur Dementlieu et sur Blastitude. Perso, j'ai pas tout lu...
Disons pour résumer que le groupe s'est formé à Seattle en 80 suite à un concert de Black flag (comme énormément de groupes de cette époque j'ai l'impression) et qu'il s'est séparé fin 80, quelques mois donc avant que le Ep ne sorte. Le guitariste Paul a ensuite joué dans Fartz et dans 10 minutes warning.
Si le groupe s'est formé sous l'influence de Black flag, on sent bien que celle de Germs a été prédominante. En tous cas, ça m'a l'air d'être tout aussi déglingué. Et j'adore le son, très garage...
Voila, c'est résumé...

SOLGER ep 81 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 19MB)

mercredi 14 octobre 2009

BAD RELIGION Ep 81 (Epitaph)



J'avais prévu de poster ce disque avant le cataclysme qui m'a touché cet été. A cette époque, ça avait encore un sens, mais j'avoue que maintenant je vois pas pas beaucoup l'intérêt de vous parler de ce disque. Déja, il a été posté un peu partout sur tous les blogs du monde et il faut bien dire ce qu'il est, est-ce qu'on parlerait autant de ce ep si ce n'était pas le premier disque de Bad religion, mais celui d'un obscur groupe punk californien? Parce que sincèrement, et ça je le dis pas forcément par provocation, mais ce disque est mauvais. On sent bien qu'il y a une idée, mais l'énergie n'est pas là et la mélodie n'est pas encore ravageuse comme elle le sera par la suite. Non il y a que la pochette qui soit bien. Et peut être les textes aussi, mais ça j'en sais rien puisqu'ils ne sont pas à l'intérieur. Il y a donc que la pochette qui m'a fait acheté ce ep parce que les morceaux, je l'avais déja sur le cd 80-85. Des fois je suis un peu un trou du cul collectionneur et je claque mes thunes pour des futilités.
En fait, je voulais simplement vous avertir au cas où comme moi vous êtes des trous du cul de collectionneur. Ce disque est encore disponible... Enfin était encore disponible à l'époque où je voulais le poster. Vous me croyez pas? Allez faire un tour sur le blog d'Epitaph alors! Vous voyez bien qu'une réédition de 2009 existe sous le nom de record store! A cette époque, on pouvait le commander directement au label à un prix tout à fait raisonnable et c'est pour ça que je voulais en parler, parce qu'ailleurs on pouvait le trouver quelques fois 3, 4 voir 5 fois plus cher, ce que je trouvais un peu abusé. Mais après tout, vous êtes grands, vous pouvez bien vous débrouiller tout seul!
Sinon, il y a une question que je me pose, c'est quel est donc ce pressage que j'aie acheté? Parce que sur le blog, ils parlent de 3 pressages, un noir, un rouge et un blanc, alors pourquoi le mien est rose? En même temps je préfère...
A part ça est ce bien nécessaire de parler de ce groupe de merde, qui certes, a trouvé une façon géniale de jouer du punk mais qui continue de la rabacher sans vraiment innover. Et que doit on penser du virage qu'ils avaient amorcé sur Into the unknown? Ils ont failli la sortie de route là mais ils se sont bien rattrapés avec Back to the known quand ils ont vu que la musique progressive marchait moins bien que le punk. Et puis, avez vous vu déja le live officiel de Bad religion? Quand l'autre naze fait rentrer un piano à queue pour nous chanter une chanson en acoustique, tu te demandes vraiment si c'est ça le punk. Moi, je le préférais (le punk) quand même à l'époque de ce ep, mais pas forcément joué par Bad religion.

BAD RELIGION Ep 81 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 22MB)

dimanche 11 octobre 2009

SAMPLES Dead hero Ep 82 (no future)



Ah, vous vous attendiez peut être à un autre disque d'un groupe français du début des années 80? Je vous ai bien eu sur ce coup là! C'est pas que j'en ai marre de ces séries mais il faut casser la routine. En même temps, je l'ai cassé pendant plus de 2 mois la routine, mais bon...
A l'heure où je vous parle, j'ai envie de vous proposer Samples, groupe anglais auteur d'un ep qui est pour moi l'un des meilleurs de la vague punk anglaise du début des années 80. Et apparemment, je suis pas le seul à penser ça, vu le prix auquel on le trouve sur certains sites de ventes aux enchères. Tout y est pour en faire un disque punk de qualité, la mélodie, l'énergie et un excellent chanteur. Bien sûr, il manque l'insert avec les paroles pour en faire un disque vraiment parfait mais le label No future et le punk anglais en général ne nous a pas habitué à ce genre de luxe (à part naturellement les groupes anarcho punks qui eux par contre avaient peut être tendance à trop en rajouter).
L'intérêt de poster ce disque est limité donc puisqu'on peut trouver l'intégralité de leur discographie sur le split Cd qu'a édité Captain Oi. Discographie qui se limite à ce ep, aux excellents morceaux de la compile Party pooping punk provocations (quand je dis excellents, c'est du niveau de ceux de ce ep voir même mieux! Ceci dit le mec du blog dont je vous refilé le lien s'est planté dans la liste des titres, 1984 c'est Samples pas Stupids), ceux du premier Ep Vendetta que j'ai jamais vu (et que je recherche), ceux de ce qui aurait du être leur 3eme ep dont la sortie était prévu sur No future (un des morceaux et peut être même les deux d'ailleurs s'est ou se sont retrouvés sur la compile PPPP), le morceau de la compile A country fit for heroes et quelques inédits. Pas de démo, une petite explication par morceau, un petit historique. Rien de vraiment informatif. Du Captain oi tout craché! Un peu comme moi d'ailleurs ...

SAMPLES Dead hero Ep 82 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 17MB)

vendredi 9 octobre 2009

V/A Forever compile Ep 90 (Irate)

/

Bon me revoila pour de bon cette fois ci. J'ai tout récupéré, mon disque dur, mon ordi et ma connexion internet. En plus de ça j'ai quelques posts d'avance, des trucs que j'avais bossé avant la catastrophe. Seulement, je sais pas trop dans quel ordre j'avais prévu tout ça. J'étais plus ou moins il me semble, dans un délire d'alternance de groupe français et de compiles new yorkaise ou SXE. Vu que je viens de poster un groupe français, la logique veut que je poste une compile new yorkaise ou SXE.
Alors qu'en est-il exactement de la compile Forever, est-ce une compile straight edge ou est-ce une compile de la scène new yorkaise politisée?
Parce que l'on peut se poser la question vu qu'on retrouve dessus un mix des compiles Murder et Words to live by ou à peu près. Ah! J'enrage! Moi qui aime tout classer par étiquette, ce genre de disque me met hors de moi!
A vrai dire, je m'en fous! C'est vrai que j'aime bien cloisonner mais pour tout ce qui est new york hardcore ou straight edge, je mets ça dans le même sac ou plutôt en ce qui me concerne dans le même bac de disques. Bon, je sais, c'est un peu n'importe quoi de mélanger Rorschach avec Youth defence league par exemple, sauf que j'aie pas de disques de YDL mais que j'en ai plein de Rorschach, Born against, Turning point, Burn ou Citizens arrest.
Tirez en la conclusion que vous voulez, moi j'ai qu'une envie, c'est de repartir en vacances!

V/A Forever Compile ep 90 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto verso + 1 page par groupe + insert = 22,5MB)

Libellés