mercredi 27 avril 2011

PRIVATE ANGST Ep 84 (Catheart)



Le ep que je vous présente aujourd'hui est totalement inédit sur le net, mais bon on en a déjà parlé, c'est pas parce qu'un disque est rare qu'il est forcément bien. Néanmoins, on se rappelle tous de ce morceau de Private angst sur la compile You pick one qui nous avait enchanté avec leur punk rock mélodique directement influencé par les Clash. Disons que pour ce Ep, il ne faut pas vous attendre à quelque chose du même tonneau. Là on est plutôt dans ce qu'on pourrait appeler du cow punk. A ce propos, vous vous rappelez de ce groupe qui s'appelait Hickoïds? Pour moi ça a toujours été beaucoup trop country. Mais Private angst, ça passe... Je sens qu'il aurait pas fallu qu'il fasse un album mais ce Ep est tout à fait écoutable, voir même appréciable! A ranger aux cotés de Rhythm pigs et bien sûr d'Angry red planet, leurs compatriotes de détroit (on dit compatriote pour des gens habitant le même ville?)

PRIVATE ANGST Ep 84 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 20,73MB)

dimanche 24 avril 2011

V/A Clakos en transe Tape 85 (Gogolmax)



Je me demande bien pourquoi j'ai encore jamais parlé de cette compile? Surement parce que Xav l'avait déjà postée sur son blog La cantatrice chauve ou alors parce que j'aime moins cette compile que celle qui a suivit Cornettos pour dégonflés. Et pourtant à une époque, avant que je ne fasse ce blog, je m'étais lancé dans du piratage de disque et de K7 en cdr. C'était absolument pas pour se faire de la thune (je devais vendre ça 3 euros je crois) mais comme pour le blog, pour le plaisir de partager quelques trucs rares. Et cette compile avait fait partie de mes pirates. Elle avait d'ailleurs connu un succès remarquable. J'avais du en vendre... au moins 2. Avec PNMT, elle devrait atteindre un score nettement plus acceptable, même si on peut déjà la trouver ailleurs.
Mais avant de parler de son contenu, je voudrais quand même parler de son instigateur, Thierry L. et de son label Gogolmax. C'est bien possible que Gogolmax ne soit pas uniquement son label et qu'il ait sorti d'autres cassettes sous d'autres noms de label ou sous pas de nom de label du tout, comme La cassette de Jean-François par exemple, ou Je reviendrais!. Pour cette dernière, ce n'est pas le nom de Thierry L. qui est écrit pour le contact du label, mais d'après l'historique d'Offensive dans le ep, il semblerait bien que ça soit Thierry L et son frère qui soient à l'origine de cette compile. Les autres productions de Gogolmax sont des démos de groupe, certaines dont on a parlé ici (Picol réaction et Aspidistra) et d'autres dont on parlera bientôt (Camembert basque & Interaction). Si quelques uns d'entre vous en savent plus sur ce label mythique, ses labels annexes et ses instigateurs, toutes les infos sont les bienvenues!
Maintenant la compile Klalos en transe... La majorité des groupes sont français, les seuls étrangers sont les anglais de Destructors et les belges de Vortex (rien d'inédit par rapport à la cassette M-extäz). Quant aux groupes français, il y a du bon, du moins bon et pas mal de trucs rares. Bien sûr, pour Final blast par exemple, ce sont naturellement pas des inédits mais on prend toujours plaisir à les écouter. Pour le reste, il y a déjà beaucoup plus d'inédits ou de versions différentes, comme ces morceaux des Ludwig von 88, ou des titres qu'on ne trouve pas sur les démos de 13eme section. Les autres groupes français sont Kolerat, Les despotes du couvent, Lili berlin, Perspektiv newsky, Skorbut molotov, Dan & the destroys et Crade section dont les morceaux doivent être tirés de différentes démos ou lives ou je ne sais quoi! Toujours est il que je n'ai pas envie de tout détailler, surtout qu'il y a certains groupes ou projets solo dont je sais pas grand chose. Le temps de me renseigne et j'en reparlerai sans doute...
En attendant, je vous ai fait 2 dossiers, un dont les mp3 sont en 320kbps et un autre où ils sont en 192. J'ai séparé les délires quand j'ai pu, j'ai un peu bidouillé le son et j'ai rajouté la liste des morceaux telle qu'elle était dans mon pirate. Sinon pour le reste, c'est totalement d'époque!

V/A Clakos en transe Tape 85 (52 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 210,5MB)

V/A Clakos en transe Tape 85 (52 mp3 en 192kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 129,66MB)

jeudi 21 avril 2011

RHYTHM PIGS An american activity Ep 84 (Unclean)



Il y a une chose que je ne comprends pas avec tous ces groupes actuels qui font du hardcore à l'ancienne, c'est pourquoi dans leurs influences, ils ne citent jamais par exemple I refuse it, Heimat los ou Rhythm pigs? Tu vois ce que je veux dire, le genre de groupe qui a son époque faisait preuve d'inventivité (ah oui, j'oubliais, on est revenu dans la série vieux groupes qui... ). Parce que les influences citées sont souvent les mêmes, Adolescents (c'est pas moi qui m'en plaindrait mais bon...), 7 seconds, Infest, Negative approach, Gorilla biscuits... Mais Rhythm pigs jamais! C'est sûr que c'est tout de suite moins évident, ça nécessite déjà un certain savoir faire! A moins que ça existe? Je suis pas du tout au courant de ce qui se passe (et forcément je critique) mais je demande qu'à être surpris.
Non, parce que ce que je redoute avec cette vague de nouveaux groupes old school c'est une uniformisation du son. J'ai l'impression qu'on se contente de reproduire un style de façon très académique. Si je me trompe n'hésitez pas à me le faire savoir mais j'en ai pas l'impression. Tandis que les groupes à l'époque, et là je vais parler comme un vieux con, n'avait pas peur de prendre des risques et surtout n'avaient pas de modèle. J'exagère un peu en disant ça, surtout qu'à l'époque, en 1984, on en trouvait déjà à la pelle des clones de MDC par exemple. Et c'est pas du tout le cas de ce premier ep de Rhythm pigs. Certes, c'est un peu moins abouti que ce qu'ils ont fait après (tout est dispo chez Zer) mais quand même, quelle fraicheur! On sent l'importance qu'ont pu avoir des groupes comme Big boys ou Really red, autant dire des groupes à forte personnalité et texans, tout comme Rhythm pigs (et MDC). Comme quoi...

RHYTHM PIGS An american activity Ep84 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 16,29MB)

samedi 16 avril 2011

PARIAH Youths of age Lp 83 + bonus Cd 05 (Get back)



Ne vous méprenez pas, ce disque ne fait pas partie de ma série des vieux groupes qui... Non, c'était un cd que j'avais rippé quand j'avais des problèmes de platine disque et pour rien vous cacher, il s'agissait même d'un disque coup de coeur. Ça fait bien longtemps que je n'ai pas posté de disque coup de coeur. Et ce cd de Pariah en est un!
Entendons nous bien, ce disque n'a rien d'exceptionnel sauf que je le trouve très agréable à écouter. C'est sorti à l'origine sur Posh boy et on peut rapprocher Pariah d'autres groupes du label comme Channel 3 ou Social distortion. Moi je trouve qu'il y a un petit coté anglais et j'adore quand les groupes américains jouent comme des anglais, sauf peut être Rancid et tous les clones que ça a engendré.
Bref, je parle de Pariah et je dois bien être un des rares à découvrir ça en 2011. Vous pensez, un disque de 30 ans... N'empêche, je trouve que ça a bien vieilli. Ça fait particulièrement vieux con ce genre d'affirmation, non? Sauf qu'en l'occurance, Pariah ne sonne pas plus daté que la plupart des disques qui sortent maintenant. Ça aussi, ça fait vieux con et chercheur de merde en plus. On se refait pas!
Il y a une chose que je ne comprends pas, c'est pourquoi ils n'ont pas mis le premier ep en bonus? Ils ont bien mis les autres mais pas le premier. C'est peut être une histoire de droit? Enfin bon, ça n'empêche que ça fait chier! Les 2 autres 7" en bonus sont des disques posthumes sur lesquels on trouve des morceaux de compiles (peut être dans des versions différentes) et des inédits. C'est très bien mais le premier Ep dans tout ça...
Il existe aussi un Lp de 2003, Live with this, que je ne connais absolument pas.

PARIAH Youths of age Lp 83 + 7" 90 + 7"91 (13 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 8 pages = 81MB)


jeudi 14 avril 2011

HUMAN THERAPY Ep 83 (Dr Dream)



Après ma petite série sur les groupes "récents" plutôt orientés old school, je me suis dit que ce serait peut être pas mal d'en faire une sur les vieux groupes qui... comment dire pour ne pas blesser les susceptibilités de chacuns... j'arrive pas à trouver mes mots, je crois que je verrai la prochaine fois, car comme pour toute série, le principe étant de poster plusieurs disques, il y en aura d'autres des disques de vieux groupes qui... et d'ici là, peut être que j'aurai trouvé mes mots!
Human therapy était un groupe californien, ou peut être même l'est il encore. Californien sans doute mais vivant je veux dire. Alors là? Mystère... Ils se sont reformés pour sortir un album en 2007 et un live de 2011 est dispo sur youtube mais malgré ça, je pense pas qu'on puisse dire que le groupe est réellement vivant (surtout en live en 2011, ils ont ont plus l'air endormi que vivant). C'est plutôt qu'ils doivent se reformer de temps en temps comme à l'occasion de la sortie de ce ep en version remasterisé ou pour le cd compile (tout ça sur le label Hot tramp). Enfin, ce sont des suppositions, je les connais pas personnellement, mais ils ne me donnent pas l'impression d'être hyper motivés, surtout que le chanteur fait une carière solo sous le nom de Mick Rhodes.
Bref, ce qui m'intéresse moi, c'est ce vieux ep et s'il vous plait dans sa version d'origine, non remasterisé. Bon d'accord, il est déjà dispo sur d'autres blogs mais j'avais vraiment envie d'en parler parce que je trouve que pour un vieux groupe, ils ne se contentaient pas faire du hardcore tout con (que j'adore soit dit en passant) comme c'était la mode à cette époque (et comme ça l'est redevenu maintenant), ils n'hésitaient pas à prendre des risques, à innover en incluant des influences rock ou autres. Tu vois, les mots me sont revenus, en fait c'est comme ça que je voulais définir cette série: des groupes anciens qui sonnent plus innovateurs que les groupes de maintenant. Ça, je sens que ça va plaire!

HUMAN THERAPY Ep 83 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 16,6MB)

dimanche 10 avril 2011

V/A Blank destruction Tape 86 (Organic Tapes Diffusion)



Dans l'article de Rattention au crucifix, j'avais caressé l'idée que le type du label ne s'était sans doute pas trop cassé la tête pour trouver des groupes pour sa deuxième compile. Quand on regarde sa première réalisation, on se rend compte qu'en effet, il a plus ou moins repris les mêmes. Mais après tout, pourquoi se gêner, ce premier volume était déjà excellent, alors pourquoi ne pas recommencer. Sauf qu'à l'époque, il n'avait pas encore trouvé les Flesh pleasure ni les TCPCM dont la subtilité illuminait l'intégralité du 2ème volume. A la place on avait :
Final blast : tiré de la démo de 86, peut être inédit à la sortie de cette cassette
Raff : ce sont sûrement des morceaux qu'on trouve sur la split tape live Raff/Karnage/Maladie wargasm (pas sur du tout en fait!). En passant, si quelqu'un a cette merveille et veut bien s'en séparer le temps que je la numérise. Je renvoie la cassette avec un exemplaire en cdr. Je peux faire ça pour plein de k7, à partir du moment où elles sont susceptibles de m'intéresser. Mais j'en ai déjà parler...
Pariapunk : Ça doit être des morceaux qui proviennent de la première démo. Les Pariapunk ont participé à énormément de compiles avec cette démo!
Verdun : ne comptez pas sur moi pour parler de ce groupe! J'aime pas!
Skorbutt molotov : ça j'adore par contre. Ce sont des futurs Aspidistra et ces morceaux doivent être extrait de de leur démo de 86.
Butcher : je sais pas d'où viennent ces morceaux. En tous cas pas de la troisième démo dispo sur PNMT mais de cette cassette proposé par Bozul sur son blog, A la mémoire de...
Docteur destroy : C'est pas loin de ressembler à Final blast je trouve.
New dustbins : on dirait un projet solo. Je sais rien dessus!
Une participation principalement française donc! Les seuls groupes étrangers, ce sont ceux qu'on retrouve sur le deuxième volume
Vortex : tout vient de la cassette M-extape.
Endstation sehnsucht : Il y a pas à dire, c'était vraiment pas mal ce petit groupe allemand!
Jenzone pepperone : autre groupe allemand qui par son nom pourrait faire penser qu'il est italien et par sa musique aussi d'ailleurs. Ça me rappelle les débuts de Negazione.
Les seuls groupes français communs aux deux volumes sont MST (2 morceaux de la première démo) et Les Slips, les excellents Slips je dirais même dont les morceaux sur cette compile sont extraits de leur deuxième démo, celle qui d'après eux était plus hardcore.
Pour résumer, on peut dire que cette première compile a un titre nettement moins pourri que la deuxième et que le contenu est tout aussi bon. A signaler que Ratty, le taulier d'OTD punk faisait aussi un zine du nom de Merdzine. Faudrait que je le retrouve...

V/A Blank destruction Tape 86 (25 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 135MB)

mercredi 6 avril 2011

REFLEX FROM PAIN Checkered future Flexi Ep 90 (TPOS)



Ce disque est une requête de Franck de FFOCC et au passage vous l'aurez remarqué (ou peut être pas), je peux à nouveau numériser les vinyles. Je ne me voyais pas continuer avec uniquement des cassettes et des cds. Et franchement, je pense pas avoir perdu au change. De toutes façons l'ancien ampli ne marchait plus, donc j'avais pas le choix, mais je pense qu'avec mon nouveau matos, le son ne pourra être que mieux.
Et j'ai pris une résolution aussi. Fini les articles interminables où je parle de tout sauf de musique, et désormais, je m'en tiendrais à l'essentiel. Comment ça, vous ne me croyez pas? Vous n'avez peut être pas tord!
Reflex from pain aura de son vivant sorti un seul ep et participé à la compile Nice & loud. Ensuite le groupe se sépare et certains membres rejoignent ou forment 76% uncertain avec des mecs de CIA dont fait parti également le batteur de Reflex from pain. Le Ep Black & white sort en 83 sur Deathreat et est limité à 500 exemplaires. Il est réédité en 91 sur Bitzcore avec 4 morceaux bonus. Mais le disque qui nous intéresse ici, c'est le flexi sorti en 90 sur TPOS. C'est le repressage de la démo de 83 avec Raymond Cappo au chant alors batteur ou batteur en devenir de Violent children. C'est clair? On passe à autre chose....

REFLEX FROM PAIN Checkered future Flexi Ep 90 (10 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 30,9MB)

dimanche 3 avril 2011

STATE OF CONFUSION Confusion or control Demo tape 85 (Hardcore land)



Je regrette de ne pas avoir avoir fait le blog il y a une bonne dizaine d'années quand je tombe sur des cassettes comme celle-ci qu'il était plus que temps de numériser. Dans mon souvenir le son était meilleur mais faut dire que j'avais vraiment de la merde dans les oreilles. Quand je pense par exemple que je pouvais écouter intégralement une k7 d'un live de Tervett kadett. J'écoutais tout et n'importe quoi à partir du moment où ça se disait punk et j'aimais tout si par bonheur ça se disait hardcore. Mais State of confusion, j'aimais vraiment cette cassette. Il y avait tout ce qui pouvait me plaire dans le punk/hardcore, l'énergie, la mélodie et une basse bien présente. Je l'aimais tellement que la qualité de son a du s'en trouver altérer. A moins qu'elle ait toujours été comme ça. Parce que vous l'aurez remarqué, cette cassette est sorti sur un label français, Hardcore land, c'est donc pas une originale. Hardcore land, si mes souvenirs sont bons, c'était aussi le nom d'un fanzine et le mec qui faisait ça, c'était un des gaziers de Krull. Les moyens de duplication à l'époque étaient souvent assez sommaires et on était tous un peu pareil, on avait de la merde dans les oreilles, tout ce qui comptait, c'était d'avoir des enregistrements de groupes qui envoyaient. Et puis je crois que ce genre label achetait des cassette en gros et que c'étaient pas des cassettes qui étaient faites pour résister au temps. Toujours est il que contrairement à mon habitude, j'ai un peu reboosté le son. Je suis nettement moins indulgent pour la qualité sonore maintenant, mais par contre je suis devenu sourd et ça vient pas de ce que vous croyez, bien que... Au cas où, dites moi si ça vous convient ou pas?
State of confusion, j'avais entendu dire ou j'avais lu ça quelque part, que c'était Pushead qui leur avait trouvé le nom pour leur premier concert parce qu'ils n'en avaient pas trouvé eux mêmes. A la suite de cette cassette, ils ont sorti un album 6,3 million acres, que je mettrai bien dans mon top ten des meilleurs album hardcore. D'ailleurs, il faudrait que je le propose dès que mes problèmes de platine seront résolus. Le second album A street est sans doute un peu décevant par rapport au premier ou à la cassette, ça sonnait déjà un peu ancien. Le ep sorti en 90 est complètement passé inaperçu. Personnellement, je le trouve pas mal et il y a toujours cette basse mise bien en avant.
Bizarrement, State of confusion n'est pas un groupe culte. Je dis bizarrement parce que moi toutes les fois que j'écoute ce groupe, j'ai toujours un petit pincement au ventre, et ce que je vous propose aujourd'hui, pour moi c'est tout simplement indispensable malgré le souffle et les fréquences perdues. Il suffit juste d'avoir de la merde dans les oreilles! Après tout, rien n'a changé!

STATE OF CONFUSION Confusion or control Tape 85 (16 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 63MB)

Libellés