dimanche 29 mai 2011

FLAGRANTS D'ELI / The WATERLOO'S Dictature à la 8ème dimension Split tape 88 (Hysteric hospital produkt)



Le problème quand on fait un groupe tout seul, c'est que souvent il manque un regard ou une oreille extérieure pour pouvoir corriger nos erreurs (ça marche aussi avec quelques années de recul) . Quelqu'un qui puisse vous dire "eh gros, c'est un peu mou du genou, sors toi voir les doigts du cul". J'ai choisi volontairement un exemple assez vulgaire, c'est pour que ce soit beaucoup plus clair, c'est le cas, non? C'est sûr, c'est le genre de réflexion qu'on aime pas tellement entendre, même de la part d'un des membres de son groupe, mais bon, on sert son poing dans sa poche et on se sort les doigts du cul. C'est un peu ce qui manquait à Doktor Batkampf alias Waterloo's, quelqu'un qui lui dise "Eh Doktor batkampf,....vous connaissez la suite". Tu me diras, c'était peut être pas ce qu'il recherchait le gazier de Waterloo's, à faire une musique énergique. Il lorgnait peut être plus du coté d'un post punk penchant vers la new wave. Mais n'empêche qu'un peu de gnak en plus, ça aurait vraiment pas nui! Reste qu'il y a des morceaux qui sont pas mal dans le style. Il y en même un que j'avais repris avec mon groupe tout seul, mais n'essayez même pas de me demander des enregistrements, j'ai perdu toutes les cassettes!
J'ai longtemps correspondu avec Fred Perin de Flagrants d'eli et du fanzine Opus incertum. Et puis, je sais pas pourquoi, on a arrêté de s'écrire et en même temps, j'ai arrêté d'acheter des cassettes de Flagrants d'Eli. Mais quand même, avant j'en ai acheté quelques unes. Faut dire que le groupe était prolifique. Franchement, j'étais pas fan de tout. Je trouvais qu'il manquait ce que j'attendais de la musique à cette époque, c'est à dire la rapidité et un son à l'américaine. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça sonnait français et que le chant d'Eli était criard. Mais pareil il y avait de bon morceaux et c'était vraiment des gens adorables. D'autres enregistrements sont dispo sur le blog Viva la anarquia. Petite parenthèse en passant, je recherche la cassette Live au Barzinc, si quelqu'un a ça?
Sinon, il y a petite problème par rapport à la liste des morceaux. Visiblement, Flagrants d'eli avait prévu une face de 90, tandis que le Dok, lui n'avait acheté que des 60 (c'est lui qui m'avait envoyé cette cassette). Ce qui fait qu'il manque 3 morceaux de Flagrants d'Eli. Et le son est pas terrible. Il y a beaucoup de différence de volume entre les morceaux. J'ai essayé d'arranger ça mais ça reste très DIY comme son. Pour Waterloo's il manque deux morceaux mais par contre il y a un inédit, Les Zobsecks sont là. Ils faisait sans doute référence au groupe Les Zobsecks, fleuron de la scène punk Montcellienne... Quelle coïncidence, je viens de me rendre compte qu'on retrouve tous ces groupes sur la compile Sur des chardons piquants que vous pouvez chopper sur La cantatrice chauve.
Je crois qu'on a fait le tour de ces groupes solos! C'est pas trop utile de s'attarder. Est ce que c'était une spécificité française? J'ai tendance à le penser, maintenant si ce genre de groupe a existé dans d'autres pays, je tiens pas spécialement à en entendre plus. Ce qui faisait l'attrait de ces one man band français, c'était qu'on se sentait proche des mecs qui les faisaient et qu'on pouvait comprendre les paroles (surtout dans Raw). Et on ne peut pas nier non plus qu'on était en pleine génération Béru. Après, la même chose en allemand ou même en anglais, ça me serait même pas venu à l'idée d'en parler!

FLAGRANTS D'ELI / The WATERLOO'S split tape 88 (26 mp3 en 320kbps + pochette + inserts = 121,85MB)

jeudi 26 mai 2011

CHRIST ON A CRUTCH Spread your filth Lp 88 (Over the top)



Alors pour ce qui est de n'avoir aucune influence métal, Christ on a crutch se posait là. En 88, ils devaient passer pour des putains de baltringues, mais qu'est ce que j'ai pu aimer leur disque. C'est simple, je pense que j'aurais aimé faire le même genre de musique, tout aussi efficace avec la basse bien en avant. C'est ça qui faisait le charme pour moi dans ce disque, la basse. Par Belzebuth, quel son! Mais complètement anachronique, en cette période où régnait le métal et le grind et avec le SXE qui faisait son entrée en force. Et dire que ces mecs là étaient de DC, dans l'après revolution summer où la majorité des groupes posaient les bases de ce qu'allait devenir l'emo. Tandis qu'eux Christ on a crutch envoyait du bon vieux punk hardcore des plus efficaces. Attendez... On me souffle dans l'oreillette que je suis peut être en train de vous enduire d'erreurs et que Christ on a crutch serait plutôt originaire de Seattle. Bon tu vas pas me faire chier, tu remplaces DC par Seattle et emo par grunge et ça fera bien l'affaire. En attendant je me renseigne... En effet, ils auraient bien commencé à Washington DC et ensuite ils auraient déménagé dans l'état de Washington, d'où la confusion. D'autant plus qu'ils ont aussi participé à la compile State of the union, sortie sur Dischord. Disons que ça aide pas à la compréhension! J'espère que vous me pardonnerez pour cette méprise.
Je suis quand même un peu moins convaincu par les autres disques sorti par Christ on a crutch, on y retrouve pas le même genre de son rentre dedans. Pour le coup, à l'époque ça sonnait un peu dépassé, du moins ça m'a beaucoup moins intéressé.
Ce disque a été réédité et remasterisé par New red achives sous le titre de Spread your filth the doughnuts and bourbon years. C'est sorti aussi en double Lp avec l'album Shit edge qui est une compile de Eps, d'inédits et de morceaux de compile. Le deuxième Lp Crime pays when pigs die, si ça vous intéresse est dispo ici. Dernier détail, il y a également un poster dans le disque. Je me suis permis de ne pas le scanner, vous ne m'en voudrez pas?

CHRIST ON A CRUTCH Spread your filth Lp 88 (17 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 73MB)

dimanche 22 mai 2011

RAW What is noise? demo tape 89 (Bestial noise production)



Je vous avais parlé de Poubelle nucléaire dans le post de la compile Ca vous fait rire, je me demandais bien quel pouvait être cet olibrius qui faisait autant de bruit en 87 en france. Je suis tombé sur un vieux fanzine, Putrid zine #1 (tout en bas) et j'ai eu toutes les réponses que je voulais. En fait Poubelle nucléaire, c'était le projet solo de Xavier, le bassiste de Wylsper à une époque où Wylsper avait splitté. Ils se sont reformés (ils étaient que 2 en même temps) et Poubelle nucléaire s'est rebaptisé Raw. C'est plutôt mieux gaulé que Poubelle nucléaire qui était plus brouillon, plus arraché. Que dire de plus? On est dans le grind, les morceaux tournent autour des 10 secondes et le fait que ça soit une boite à rythme, ça enlève le coté performance je trouve. Mais il y a de bons morceaux.... C'est du grind.
Disons que je trouvais intéressant de proposer cette cassette dans le cadre de la série sur les projets solo français. Ça illustre bien ce que je disais sur le fait que c'était pas facile de trouver des gens avec qui jouer la musique en vogue à cette époque, en l'occurrence le grind pour Raw ou le hardcore pour Interaction. Mais il y avait quand même des mecs qui se lançait même si ça amenait pas grand chose, à part le fait de se faire plaisir.
Je pense pas que ce projet soit allé bien loin vu que Wylsper s'était reformé. Xavier faisait aussi un fanzine qui s'appelait God save the noise qui devait plutôt être orienté grind je suppose mais que j'ai jamais eu l'occasion de lire.
Je ne sais pas ce qu'il a fait par la suite. Je me demandais un truc, il se faisait aussi surnommer l'Animal. Il y avait pas un Animal qui jouait dans Submerge?

RAW What is noise? demo tape 89 (25 mp3 en 320kbps + pochette = 10MB)

vendredi 20 mai 2011

SUBCULTURE I heard a scream Lp 86 (No core/Fartblossom)



J'hésite sur la façon de nommer cette nouvelle série. Est ce que ce serait celle des albums de groupes US qui seraient arrivés avec une guerre de retard mais que je considère quand même comme des putains de classiques, ou celle des albums de groupe US de la seconde moitié des années 80 qui n'ont pas été trop pollués par le son métal? J'hésite mais grosso modo ça revient à peu prêt à la même chose. Ces groupes n'étaient plus trop dans l'air du temps, il étaient archaïques, ils n'avaient pas franchi le cap du HC métal. Non, ils se contentaient juste de faire du hardcore punk.
Dans le cas de Subculture, il y a une petite influence métal, comme dans State of confusion me direz vous, mais ça reste tout à fait acceptable (comme dans S.O.C. me direz vous!). C'est juste le petit truc en plus, et quand je parle de groupes qui sont arrivé avec une guerre de retard, pour Subculture, c'est quand même limite. Ils auraient presque pu devenir des références. Allez, 2 ans plus tôt et leur unique album se vendait en 2011 pour l'équivalent d'une journée de travail. Mais malheureusement pour eux, leur disque est de 86 (enregistré en 85), et il y a rien de tel pour tomber dans l'oubli. Pas pour moi en tous cas. Faut dire que 85/86, c'était la grande année. J'avais 20ans et je découvrais le monde! Je découvrais le hardcore surtout et tous ces groupes de 86 sonnaient comme des groupes de 82, je me rendais pas du tout compte qu'ils étaient déjà ringards. J'ai réagi en 86/87 et j'ai fait comme tout le monde, j'ai suivi la mode naturellement, j'ai écouté du hardcore métal et du grind. Heureusement qu'il y a la mode pour nous aiguiller un peu, sinon on ferait n'importe quoi! C'est quoi la tendance à la mode en ce moment? Parce que c'est vrai que je suis un peu rangé des voitures et je me dis qu'un groupe comme Subculture, ça doit sonner dépassé maintenant. Et j'ai entendu dire que le chanteur était dans Double negative . J'aime assez, mais c'est pareil, ça doit sonné daté non?
A part ça, ce disque est déjà dispo sur d'autres blogs. Histoire d'apporter un truc nouveau, je rajoute une présentation du groupe parue dans Alienation #18.

SUBCULTURE I heard a scream Lp 86 (16 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 60MB)

dimanche 15 mai 2011

INTERACTION / CAMEMBERT BASQUE Hardcoreries en solo Tape 87 (Gogolmax/Kratagus)



Dans je ne sais plus quel article, je faisais allusion aux groupes français, ou tout du moins aux français qui faute de trouver des gens avec qui jouer, se sont lancés dans l'aventure musicale tout seul comme des grands. Les exemples sont légions, et il y en a même des prestigieux comme Mopo mogo ou Docteur destroy. Mais si on se penche sur la question, on peut que constater que c'est pas vraiment un signe de bonne santé musicale. Parce que la plupart de ces projets solo n'ont pas amené à grand chose, à part pour quelques uns à des participations à des compiles cassettes (Objection, New dustbins,...) ou voir pour les plus audacieux à la réalisation d'une démo (Dan & the destroy, Kenpouhic thrasma, Trom tax from hugols, Jazz experience,...), mais bon, à part jouer dans leur chambre, ils n'ont pas fait grand chose!
C'est le cas de Camembert basque et d'Interaction. Enfin, je sais pas s'ils ont joués ailleurs que dans leur chambre mais on peut dire que leur carrière musicale se résume aux morceaux de la compile La cassette de Jean-François et de de cette split tape sorti sur Gogolmax et Kratagus. Gogolmax, on en a déjà parlé ici. Kratagus, je crois, je pense voir je suis sûr que ça doit être le label d'un des mecs de Skorbut molotov, autrement dit Pierre de Pierre & les handicapés (autre projet solo qu'on peut écouter sur Cornettos pour dégonflés), d'Interaction, Baygon rouge,... On n'est jamais mieux servi que par soi même! L'adresse du label sert aussi de contact pour Camembert basque. Rien de plus normal quand on sait que derrière CB se cache Krabox, guitariste de Skorbut molotov (mais aussi Mosquito smile, Brigades du sexe, Surcharge,...).
Premier constat, ce sont 2 jeunes hommes assez productifs et on comprends bien que c'était pas le fait de se retrouver seul qui allait les empêcher de faire la musique qu'ils avaient envie de faire, en l'occurrence du hardcore, puisque c'est bien ce que sous-entend le titre de la compile, Hardcoreries en solo! Soyons franc, on est pas dans le hardcore tel qu'il se pratiquait dans d'autres pays (rappelez vous, State of confusion...), on est en france ne l'oubliez pas, et jusqu'au bout on aura résister contre l'envahisseur, mais il y a de l'idée surtout dans Interaction pour qui j'ai une nette préférence. Pierre ne s'est pas cassé le cul à rajouter de la basse mais les morceaux sont plus spontanés et la voix arrache bien. En groupe avec un peu d'arrangement, ces morceaux auraient pu donner un résultat plus qu'acceptable. Mais voilà, on en en France et faute de musiciens, ces 2 Stakhanovistes ont du se satisfaire tout seul dans leur chambre (de là à les prendre pour des branleurs...) à défaut de réellement satisfaire l'auditeur! Et ensuite ils sont surement passés à autre chose.

V/A Hardcoreries en solo Tape 87 (33 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 124MB)

lundi 9 mai 2011

STATE OF CONFUSION 6,3 million acres Lp 86 (Silence)



Vous avez remarquez que pendant le mois d'avril, tous les disques dont j'ai parlé sur PNMT sont, soit américains, soit français. Et le mois de mai prend la même direction. Bin oui, pourquoi se faire chier avec des groupes qui viennent de pays dont on a rien à foutre. Jolicoeur a décidé de ne parler que des maîtres en tout, j'ai nommé bien sûr les américains et de leurs laquais! Bon, peut on vraiment parler de laquais des américains à propos des français? Les allemands auraient plus de légitimité pour ce titre. Quant aux français, à part jalouser les allemands, on peut pas prétendre à grand chose. Par rapport au punk hardcore, on ferait plutôt figure de pays du tiers monde. Mais on y peut pas grand chose, ou du moins on y peut plus grand chose. Le combat a eu lieu il y a prêt de 30 ans. En france, on en était encore à digérer Bill Haley, ensuite la déferlante alternative est venue anéantir toutes vraies possibilités d'alternative. Le combat était terminé, les troupes étaient démantelées et il n'y avait plus aucun moyen de rattraper le temps perdu. Mais j'ai l'impression de radoter. De quoi me plains je? J'étais en première ligne il y a 25 ans, si rien ne s'est passé, est ce que c'est pas un peu de ma faute?
Toujours est il que maintenant qu'il y a longtemps que le champ de bataille ne fume plus, on peut facilement tirer la conclusion que la scène française partait perdante et comparer ce qui se faisait à l'époque entre la france et les états unis est tout simplement incomparable! Faites l'essai, écouter cet album de State of confusion et le prochain post par exemple qui parlera ce de qui se faisait en france la même année (ou celle d'après). Je crois que ça se passera de commentaire!
Bon d'accord, pour les américains, j'ai pas choisi les plus mauvais et du coté français, disons que c'est un exemple assez particulier, mais c'est parlant! Mais justement, on en parlera dans le prochain post.
Cet album m'a donc été réclamé par Laurent. Et je peux que le remercier de l'avoir fait. J'étais persuadé qu'il était déjà disponible sur Good bad music, mais c'est pas le cas. Et ailleurs sur le net, on le trouve que dans sa version cassette. Je sais pas si ça change grand chose, il y a sûrement un peu plus de souffle, mais des fois, ça arrange plutôt le son! Ceci est donc le premier Lp des State of confusion. La pochette est joliment sérigraphiée. Le son est peut être un peu léger mais les compos sont toujours aussi incroyables. La guitare a quelques fois une petite influence métal, la basse est bien en avant, le batteur tape comme une brute toujours à la limite de ses possibilités et le chant est bien mélodique (pas comme NoFX, parce que faut pas croire, c'est pas eux qui ont inventé le hardcore mélodique, ni même le hardcore commercial. Quand je parle de chant mélodique, je parle de chant avec une mélodie et une bonne voix de punk). Par rapport à la première démo, il y a des morceaux en commun et des inédits. Pour moi cet album est un putain de classique! Pour le reste du monde, enfin je veux dire pour les américains, il aurait fallu pour que cet album devienne un classique, qu'il sorte 3 ans avant. Comme quoi, même les américains peuvent avoir une guerre de retard!

STATE OF CONFUSION 6,3 million acres Lp 86 (20 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 76,77MB)

mercredi 4 mai 2011

ANGRY RED PLANET Little pigs, little pigs Lp 87 (Angry red)



Bon, j'ai quand même cité quasiment toutes les fois Angry red planet dans ma série sur "les groupes anciens qui essayaient d'apporter du neuf et qui sonnent plus moderne que les groupes actuels", il faudrait peut être que j'en parle un peu. D'autant que cet album est l'un de ceux que j'ai le plus écouté en 2010. Eh oui, si j'avais fait un top ten jolicoeur en début 2O11, il y aurait eu sans aucun doute ce Little pig, little pig (avec Greyhouse et Les sheriff)! Et qu'importe s'il est déjà disponible sur d'autres blogs. De toutes façons, vu la profusion de blogs qu'il y a en ce moment, ça devient vraiment difficile de ne proposer que de l'inédit. Même si on s'en tient aux blogs écrit en français, on finira bientôt par tous se marcher sur les pieds (on s'en fout, on a tous des docs coquées). Et en fin de compte, qu'est ce qu'on en a à foutre de parler de trucs inédits? A vrai dire, c'est relativement flatteur, c'est un peu comme si on s'appropriait le disque dont on est en train de parler. Tu vois, un peu comme si on avait fait parti du groupe même. C'est une façon d'étaler notre connaissance. Moi je dis par exemple que c'est pour partager, mais non pas du tout! C'est pour me la péter! Alors que la plupart des disques et des cassettes que je propose, c'est des trucs que j'ai choppé sur soulseek et que je connais depuis 2 semaines!
Alors aujourd'hui, j'ai décidé d'être franc et de ne pas parader. Et si je parle de cet album d'Angry red planet qu'on peut déjà trouver ailleurs, c'est tout simplement parce que j'aime énormément cet album. Pour moi ça a été une découverte assez fulgurante et je ne peux que m'incliner devant le génie du groupe. On parlait de Big boys, de Rhythm pigs, de Human therapy, de Really red... Angry red planet, c'est un peu la quintessence de tout ça! J'exagère un peu (j'exagère toujours) mais le fait est que c'est un putain de bon album où les influences se mélangent tout en restant exclusivement hardcore.
Ce qu'il y a de dommage, c'est que la discographie d'ARP est relativement limitée. On a déjà parlé ici de leur premier ep, du deuxième et de la compile You pick one, et malheureusement, je crois qu'on aura bientôt fait le tour. A part l'album mi live/mi studio qui a suivit, je pourrais plus proposer grand chose. Il doit bien exister des démos mais j'en ai aucune. Je sais par exemple qu'il existe une démo 19 titres qui date de 89 ou quelque chose comme ça et qui doit être dans la phase plus fusion du groupe. Mais il doit bien y avoir aussi des démos datant de la période plus punk?
Toujours est il que ce disque est sorti sur le propre label du groupe et aussi sur le label allemand Double A. La pochette est légèrement différente et le verso est quant à lui pas du tout le même. Je voyais pas la nécessité de scanner les 2 (bin ouais, j'ai les 2... En fait, je l'ai commandé une fois, au bout de 2 mois, je ne l'avais toujours pas reçu, j'ai estimé qu'il était perdu alors je l'ai recommandé. J'ai du recevoir les 2 à peu prêt en même temps. Il va sans dire que j'en vends un des 2. D'ailleurs, je vais bientôt vendre une partie de mes disques...), j'ai juste rajouté le petit article sur ARP qu'il y a dans l'insert du pressage allemand.

ANGRY RED PLANET Little pigs, little pigs Lp 87 (14 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 53MB)

dimanche 1 mai 2011

V/A Compilation Ep 84 (Ripost)




Je suis surpris que cette compilation mythique de l'époque chaos ne soit disponible sur aucun blog. Mais comment la chercher? Quel nom lui donner je veux dire? Compilation? Compilation Ripost? Blois ripost? Rip 001 compilation skunx offensive disturb kidnap toxik? Ripost? Avouez que pour chercher c'est pas facile mais en même temps, je viens de donner toutes les clès pour que les moteurs de recherche se dirigent vers mon blog à la moindre tentative de votre part pour trouver cette compile.
Mais ne me remerciez pas trop vite. Ecoutez plutôt le disque avant de le faire. Il se trouve que mon exemplaire est particulièrement fatigué. J'ai fait qu'un nettoyage allégé. Il faut quand même que vous sachiez que je nettoie tous les disques à la main. Il existe bien un logiciel qui s'appelle declicker qui enlève les clicks et les clacks mais qui nous soulagent aussi d'une partie des fréquences. Alors j'ai pris le partie de tout enlever moi même. Quelques fois c'est très long!
Pour Ripost, j'ai commencé par la face A naturellement et je me suis vite rendu compte que le boulot allait être plus que fastidieux. Et je me voyais pas écouter pendant 2 heures le punk rock à la Indochine de Skunx offensive. J'ai donc décidé de faire court. J'ai mis un coup de declicker et on en parle plus! Sauf que le disque était tellement usé, que les craquements s'entendent encore (ou peut être que j'ai oublié de le mettre ce coup de declicker). Mais ça diminue sur Kidnap. Sur la face B, pour Disturb et Toxik, ça devient presque correct. J'ai bien dit presque!
Reste que la qualité du vinyle me ferait presque oublier de parler de la qualité musicale de cette compile... Un pote à qui j'ai enregistré cette compile, m'a dit un jour "les mecs avaient pas honte d'enregistrer un truc pareil, ils imaginaient tout de même pas arriver à quelque chose avec ça!". Ca peut résumer la compilation. Franchement, c'est pas le disque français de ces années là, déjà que dans ces années là, le punk français... Heureusement, il y a Kidnap dont le morceau se retrouvera sur le premier LP. Disturb était bien meilleur sur la compile Cornettos (d'ailleurs, je cherche des infos sur ce groupe, voir des enregistrements). Quant à Toxik, ça s'écoute mais ça n'a franchement rien de remarquable! Et Skunx offensive, comme je l'ai déjà dit, ça fait beaucoup trop Indochine pour moi! N'empêche que je sais pas grand chose sur tous ces groupes et que je serais curieux d'en savoir et d'en entendre plus. Si toutefois, vous avez ça...

V/A Compilation ripost Ep 84 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 27,4MB)

Libellés