jeudi 30 juin 2011

V/A Living on the edge Ep 90 (Positive vibes)



En ce moment, involontairement je donne dans le punk à moustaches! Sûrement ce vieux désir refoulé de ressembler à mon père... Enfin, mon père n'est pas punk, que ce soit clair entre nous. Je ne fais pas parti de ces privilégiés qui ont pu aller voir OTH ou Les garçons bouchers accompagnés de leur papa et boire des bières avec lui. C'est vrai que je me rappelle d'un mec dans la région qui venait au concert avec son père. Franchement, j'aurais pas voulu être à sa place. Mais peut être que lui ça le dérangeait pas et que ce qu'il l'aurait fait chier, c'est que son père soit moustachu. Ce qui n'était pas le cas! Tandis que le mien, quelle superbe paire de moustaches!
C'est peut être pour ça que j'ai du mal à associer punk et moustaches, parce que mon père ne venait jamais au concert avec nous et que le seul père que je voyais traîner les concerts n'était pas moustachu. D'ailleurs, j'ai rarement vu trainer des moustachus dans les concerts! Enfin pas assez! Parce que, comment être punk au milieu des punks autrement qu'en étant moustachu?
Bon, si j'enchaîne 3 disques avec des moustachus, c'est pas vraiment volontaire, puisqu'on m'a demandé cette compile. Et qu'en plus le seul qui est susceptible d'être moustachu sur ce Ep est le même que celui de la compile A change for the better, c'est à dire le chanteur de Step aside. LienJe dis susceptible, parce que là sur l'insert, on voit pas très bien et que c'est pas mon style de lancer des accusations aussi graves tant que je suis pas sûr de moi! Donc à la réflexion, ce disque n'obtiendra pas le label punk à moustaches!
Je me demande comment on a pu faire pour écouter ce mélange horrible de hardcore métal et de rap au début des années 90! Je me demande encore plus comment on a fait pour aimer! On mettra ça sur le compte de la jeunesse. Vous me direz ce que vous en pensez mais faut quand même reconnaître que As it stands, dans le genre fusion c'est pas très folichon! Déjà que la fusion...
On enchaîne avec mon groupe de moustachu préféré, j'ai nommé bien évidemment les Step aside, groupe américain qui fait sonner son hardcore métal à la française.... Quoi dire? Le son est pourri, le chanteur lamentable et le texte a pas l'air finaud. Franchement, la face A est à éviter.
Heureusement qu'en faceB ça rattrape pas mal le coup avec Dunamis. le morceau est bien énergique et le texte est un peu moins con que ce qu'on a l'habitude de lire avec ce genre de groupe. J'ai dis moins con, j'ai pas dit intelligent!
On finit avec Device et un HXC metal dans l'air du temps, pas désagréable à défaut d'être original.
Pas la compile du siècle donc mais on me l'a demandée alors... A écouter au moins pour la face B, à moins que vous ne soyez pro-punks à moustaches ou fan de rap HXC metal. Dans tous les cas, ne quittez pas cette page sans admirer la pochette qu'on pourrait qualifier d'abominable. Qu'est ce que ça représente? Dernier détail qui a son importance avec ce genre de disque, il existe un pressage limitée en rouge. C'est celui que j'ai et je suis prêt à l'échanger contre quelque chose qui m'intéresse... Maintenant, qu'est ce qui m'intéresse?

V/A Living on the edge Ep 90 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 28MB)

samedi 25 juin 2011

SLICKEE BOYS 10th anniversary Ep 88 (DSI/Dacoït)



Quand je parlais dans le post DSI d'avant, de la disparition de certains sites et par la même d'une multitude d'informations, je pensais aussi à mon blog! Tu vois, je me suis lancé là dedans en me disant que PNMT deviendrait une référence et que dans 1 siècle comme dans 3, il y aurait toujours autant de monde qui viendrait s'abreuver de ma connaissance. Le problème, c'est que plus personne ne parlera français et c'est hors de question que je me mette à l'anglais pour rentrer dans l'histoire... De toute façon, ce blog (et d'autres) ne perdurera pas, pas plus que tous les autres sites auxquels je fais référence dans mes articles. Il doit déjà y avoir un paquet de liens qui ont disparu tandis que d'autres apparaissent. On peut y voir un avantage aussi à ce renouvellement incessant, c'est qu'à chaque fois on a droit à un autre point de vue. Sauf qu'il faut toujours tout recommencer depuis le début! Bref, n'oubliez que ce que vous en train de lire est éphémère, alors profitez en!
Est ce qu'on peut réellement considérez que Slickee boys est un groupe punk? Je demande ça parce que musicalement, ça navigue un peu dans tous les sens, du psychedelic au hardcore en passant par le garage rock, la new wave, la pop, le surf... tu vois le genre! D'ailleurs sur ce Ep on a un bel échantillon de ce que le groupe pouvait faire. Faut dire que les enregistrements sont répartis sur une petite dizaine d'années. Ça commence en 77 avec un morceau live bien soul et ça se termine par une reprise d'Afrika korps (dont le chanteur/guitariste de Slickee boys faisait parti) plutôt punk 77. Entre les 2, il y a un autre live un poil plus psychédélic avec la chanteuse et sa voix si grave et un morceau enregistré à l'Inner ear qu'on pourrait rapprocher de Wipers. Ça part donc dans tous les sens mais c'était un peu la marque de fabrique de Slickee boys et il fallait bien que ce Ep sorti pour leur dixième anniversaire soit représentatif de leur carrière. D'ailleurs à ce propos, si je voulais faire le pénible, je dirais que ce Ep est plutôt sorti pour leur treizième anniversaire puisque le groupe s'est formé en 75 et que ce Ep est sorti en 88. Mais pour ce qui est de l'histoire je vous conseille plutôt d'aller sur Last call records où il y a un article tout en français. Il est long mais dépêchez vous de le lire avant qu'il ne disparaisse de la toile, ce qui ne saurait tarder!

PS: Je tenais quand même à vous faire remarquer la superbe moustache, mais j'en ferai pas toute une montagne. On est encore dans les années 70 et comme le groupe était à cheval sur plusieurs cultures, on dira qu'il a des circonstances atténuantes. Ceci dit, il n'échappera pas au label Punk à moustaches, il faut tout de même pas exagérer!

SLICKEE BOYS 10th anniversary Ep 88 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 29,5MB)

mercredi 22 juin 2011

V/A A change for the better Ep 90 (Vicious circle)



Il y a rien qui vous choque? Allez, regardez mieux... Un peu peu plus bas... Non, toujours pas? Je vous donne un indice. L'insert...Coté recto...A droite... Ça y est vous avez trouvé? C'est vrai que ça saute aux yeux! Quelle superbe moustache!! Et ça accentue bien son air méchant au mec de Step aside, j'adore!
Bon contrairement à la compile d'avant, avec A change for the better, on a certainement à faire à une compile purement straight edge et pas du tout NYHC. Le titre de la compile donne le ton. Comme à leurs habitudes, les sXe sont en quête d'un monde meilleur, de vérité, d'unité, mais rarement d'originalité, ça c'est sûr! Enfin c'est pareil, je prétends que A change for better est une compile sXe mais peut être qu'il n'y avait que le gazier du label Vicious circle qui l'était ou peut être pas et peut être aussi quelques types des groupes... Mais quelle importance, parce qu'en fait rien n'est revendiqué, à part le fait que ce soit une compile hardcore. Quant au sXe, c'est juste une interprétation de ma part qui vient de ma volonté de toujours vouloir assimilé tous les groupes de cet époque au straight edge. Mais il faut bien que je me rende à l'évidence, il y a toujours eu plus d'épicuriens que d'abstinents dans le mouvement punk!
Bon, on commence par Gut instinct. On en a déjà parlé ici et ça envoie toujours autant, sauf que là le son est un peu pourri, d'ailleurs le mec du label s'en explique sur l'insert. Je le répète puisque j'en avais déjà parlé, mais une discographie cd est sortie mais elle est sold out.
On enchaîne avec le groupe du moustachu. Moi je trouve que ça sonne comme un groupe français, en plus mauvais, c'est dire!
Just cause, c'est l'archétype du groupe sXe (en sont ils vraiment?). Exactement ce que j'aime!
Face value, on en a déjà parlé. Je suis super fan de leur HxC très punk et agressif en diable. Tous leurs disques sont dispos sur Church of Zer, à part le dernier de 99 qui est dispo . Et si toutefois vous n'avez pas la conscience tranquille et que vous préférez achetez plutôt que de télécharger illégalement, il existe une réédition Cd+dvd sur laquelle on trouve le 1er Ep, le 1er Lp, la première démo et une partie du 2eme Lp. C'est sorti sur Smog veil. Le morceau ce cette compile est extrait du 1er Lp.
Endpoint, je sais pas pourquoi j'en ai jamais parlé ici. Je tiens simplement à dire que ça aurait été tout à fait possible mais ça s'est jamais fait et ça se fera sans doute jamais, et ne me demandez pas pourquoi, c'est comme ça! Le morceau de la compile est également sur leur 2eme Lp Catharsis.
Une fois sur ebay, je suis tombé sur un test pressing avec une pochette différente bien mieux que l'originale et sur lequel il y aurait également Dumanis. N'ayant jamais eu cet exemplaire entre les mains, je me permettrais pas de l'affirmer avec certitude. Tout ce que je peux dire, c'est qu'ils ont été bien con de préférer une pochette avec Face value en concert plutôt celle ci magnifique avec une Marylin débordante de sensualité. Mais on a pas tous les mêmes phantasmes....

V/A A change for the better Ep 90 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 27,55MB)



dimanche 19 juin 2011

M.F.D. All of this Ep 88 (DSI)



Depuis que j'ai internet, j'ai l'impression d'avoir toutes les informations nécessaires à portée de doigt. La scène punk hardcore d'antan n'a plus aucun secret pour moi. Je dis pas qu'on peut tout trouver mais une majorité de trucs quand même. En plus je sais sur quel site aller, il suffit de peu de temps pour savoir ce que tel groupe a sorti comme disque, sur quel label, en combien d'exemplaires et d'en avoir une petite description. Je me disais jusqu'à il y a pas longtemps que j'avais accès à une putain de bibliothèque! Sauf que la bibliothèque est pas stable! Le nombre de site qui ferme sans que leurs informations soient sauvées. C'est le cas récemment de 30 under DC, qui est un site spécialisé dans la scène punk/hardcore 80 de DC. J'allais souvent sur ce site et là je me suis rendu compte en cherchant des infos sur le label DSI, que toutes ces précieuses informations, ou du moins toutes les descriptions s'étaient envolées! Je crois pas qu'on puisse y faire grand chose mais voilà je me dis que le type aurait sorti un bouquin plutôt que de faire un site internet, toutes ces connaissances ne seraient pas parti en fumée.
Pas d'infos sur DSI ou moins en tous cas. En ce qui nous concerne, c'est pas que ça soit spécialement dérangeant. Je sais ce que j'ai à peu prêt à dire, c'est à dire pas grand chose, mais ça fait chier quand même! Bon séchons nos larmes les amis et parlons un peu de M.F.D.. Sur Flex!, autre site que je fréquente souvent, ils comparent MFD à Black market baby (pas pour ce Ep mais pour le 2eme Lp Full volume, comme quoi, il faut que je me renseigne avant d'écrire n'importe quoi. Ce Ep, ils le comparent à Government issue). Je trouve pas que ça soit judicieux comme comparaison (pas plus que celle avec GI), et pour moi avec MFD, on est plus proche du punk anglais que du harDCore, un peu comme Black market baby soit, mais c'est beaucoup moins solide, peut être plus mélodique aussi... Enfin, ça ressemble pas des masses je trouve! Ce ep est leur 2eme production. Presque tous leur disques sont sorti sur DSI. Un des mecs de MFD a joué dans Malefice. Et c'est bien tout ce que j'aie à dire...

M.F.D. All of this Ep 88 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 16MB)

vendredi 17 juin 2011

V/A Albany style hardcore Ep 88 (Conbined effort)



Maintenant que j'ai décidé de consacrer l'intégralité des posts de PNMT à la scène nord américaine, je vais pouvoir assumer pleinement mon admiration sans borne pour les groupes new yorkais et SXE, et particulièrement pour les compiles Eps, du moins dans un premier temps.
Ca pourrait peut être choquer certains d'entre vous le fait que j'assimile NYHC et SXE, mais disons que ce sont 2 styles qui ont éclot à peu prêt en même temps et musicalement, il y a vraiment des similitudes. Maintenant je dis pas que tous les groupes new yorkais de la fin 80 étaient SXE et que tous les groupes SXE étaient new yorkais voir réellement SXE...Parce que c'était un peu ça aussi, il y avait un phénomène de mode (un peu comme le revival HC old school en ce moment, sauf que c'était quelque chose de nouveau), tous le monde se revendiquait SXE et qui l'était vraiment? C'est pour ça, je mets tout dans le même sac vous pourrez faire le tri si ça vous dit!
Justement, on va commencer par une compile où le tri est quasiment fait puisqu'il s'agit d'une compile purement New york (même si Albany n'est pas un quartier de New york mais une ville de l'état de New york) et je crois pas qu'il y est vraiment un groupe SXE dessus. C'est une compile qu'on peut rapprocher de la compile New breed autant musicalement que dans l'esprit, du moins c'est comme ça que je le perçois. Je veux dire par là que si on fie à sa première impression, on se dit qu'on a à faire à une brave compile de macho core mais en approfondissant un peu, on peut aussi se dire que le label Conbined effort avait une certaine éthique punk et que ça n'a fait qu'évoluer par la suite avec des groupes comme Nausea, Born against ou Absolution. Sauf que sur cette première production, ça ressemble quand même beaucoup à du hardcore poilu du torse, mais plutôt agréable à écouter.
La plupart de ces 4 groupes n'ont pas laissé beaucoup de trace à part NY Wolfpack qui était l'auteur d'un Lp qu'à l'époque je trouvais un peu trop simpliste. Le morceau de la compile me donnerait presqu'envie de le réécouter. Quant aux autres groupes (No outlet, Fit for abuse & Cranial abuse), c'est du NYHC à la Warzone un peu, ou la Trip 6 par exemple, du NYHC quoi!
Un pastiche de cette compile est sortie dans les années 90 avec Monster X et Devoid of faith, si ça vous intéresse, elle est dispo ici.

V/A Albany style hardcore Ep 88 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 17MB)

dimanche 12 juin 2011

BLACKOUT Ep 87 (DSI)



Vous avez remarqué, il y a une colonne sur le coté avec les 10 messages les plus consultés. Je trouve que c'est assez surprenant que le premier de la liste, ce soit Malefice. En tous cas, ça me rappelle que je vous avais fait une promesse, celle de poster tous les eps du label DSI, enfin ça dans la limite du supportable et surtout dans la limite de ce que j'ai. Par rapport à ce que j'aie, la source devrait bientôt se tarir et quant à ce qui est supportable, c'est à vous d'en juger.
Le hardcore de Blackout n'est déjà plus dans l'air du temps à l'époque où il sort, surtout à Washington DC où la réforme est déjà en route. C'est ce que je me dis à l'écoute de ce Ep, c'est que Blackout est un peu le cul entre 2 chaises, celle du hardcore originel sans en avoir le talent et celle de l'après revolution summer. Mais c'est sans doute une interprétation de ma part puisque si on tend l'oreille, on peut trouver des influences punk rock, surf expérimental, post punk et tout ce qu'on voudra. Je vous l'ai dit, moi je propose des trucs, à vous de voir ensuite si ça vous plaît ou pas...

BLACKOUT Ep 87 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + 2 inserts = 26,7MB)

mercredi 8 juin 2011

KNIFEDANCE 7" 90 (Hit & run)



Ceci est une requête de Franck suite à son post sur le Lp Wolf hour des mêmes Knifedance. Je voudrais en profiter pour dire que c'est fini les disques et les cassettes de groupes français. Y'en a marre des groupes des pays sous-développés! A partir de maintenant, je ne parlerai plus que de groupes américains. On va arrêter de faire semblant, il faut se rendre à l'évidence. Il y a bien qu'aux états unis qu'ils sont arrivés à faire de la musique valable. Ça, Dick Rivers l'avait bien compris! Et moi aussi à partir de maintenant!
D'après Flex!, Knifedance ont commencé par un hardcore punk plutôt mélodique et influencé par les Stooges. C'est assez difficile à croire quand on écoute ce 7", parce qu'ici on a plutôt à faire à du hardcore métal bien solide et pas plus mélodique que ça! Quand je dis métal, on en est encore pas aux groupes qui ont pullulé par la suite sur Cleveland, je pense à tous les Integrity, Ringworm et consorts. Là, je trouve qu'il y a une petite influence Discharge, avec une voix d'écorché vif! Et putain ça envoie! De la vraie musique d'américain!

KNIFEDANCE Loaded heart/Stalking ground 7"90 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 18,5MB)

dimanche 5 juin 2011

V/A Nice and loud Ep 84 (Big city)



Comme je le disais dans le post d'avant, il y a un mec qui m'a demandé du CIA. C'est pas que je voudrais pas accéder à sa requête mais le Ep de CIA vient d'être réédité en Lp avec des bonus sur le label More than a witness, et en plus de ça Erich vient de le poster sur son blog Good bad music. Enfin lui c'est l'original qu'il a posté. Tandis que moi j'ai même pas l'original mais un pauvre pirate de 92. Soit dit en passant, ça me va! J'aurais pu aussi vous parler de l'album de CIA, celui où il n'y a plus un seul membre d'origine dessus, ou peut être un, j'en sais rien, mais je l'ai pas! Je le recherche, si toutefois vous avez ça dans vos stocks? Donc en attendant qu'une bonne âme me le vende à un prix raisonnable, je ne peux pas vous en parler. Mais par contre, je peux vous parler de la compile Nice and loud. Ça faisait longtemps que je voulais le faire mais vu qu'il me manque l'insert et que j'aime pas ne pas présenter un disque dans son entier. C'était donc impossible mais je me suis rappeler que dans la compile Big city first three, j'avais un insert qui n'est peut être pas tout à fait le même que dans le ep Nice and loud mais au moins il y a les paroles.
Parce que c'est vrai que je l'aime cette compile. Il y a déjà ce morceau de CIA, I hate the radio que je connaissais surtout parce qu'il avait été repris par 76% Uncertain. A l'époque, je me demandais bien pourquoi. Maintenant je sais et vous aussi. C'est vrai que dans le genre famille tuyau de poêle, les groupes du connecticut se posent là. Tout le monde a joué avec tout le monde et je vous parle du reste... j'ai entendu dire que le connecticut a été quasiment entièrement peuplé par 2 familles. Bien sûr, il s'en est ensuivi quelques problèmes de consanguinités. parait que les mecs là-bas ont tous une grosse tête avec des oreilles décollées et qu'ils sont très méchants. C'est ce que j'ai entendu dire, après je suis jamais allé là bas. J'ai pas trop envie en fait, vu ce que j'en ai entendu dire....
N'empêche qu'il y a avait des bons groupes dans le connecticut et la face B est entièrement consacrée à des groupes de cette région. Ça commence par Reflex from pain dont on a parlé il y a peu de temps. C'est rigolo, le morceau qu'il y a sur la compile a aussi été chanté sur la démo par Ray Cappo (tiens lui par exemple, il a une grosse tête et je crois qu'il s'est fait opérer des oreilles), et ça a quasiment rien à voir. J'aime bien les 2 mais je crois que je préfère quand même celle de Big head. On continue avec Vatican commandos, groupe connu pour étant le premier groupe de Moby (vous allez pas me dire, lui, il a vraiment une grosse tête!). C'est franchement pas le meilleur groupe du Connecticut mais c'est nettement mieux que Moby. On finit par CIA. Superbe morceau, rien à redire! Si vous en voulez plus, il y a tout de chez tout sur le blog Death burger.
L'autre face, on est à NY, chez les vrais méchants. Scène de merde que celle du début des années 80 et tout aussi consanguine que celle du connecticut, avec d'autres symptômes, un nanisme prononcé et des grosses têtes (aussi). Très bons groupes mais mentalité de merde! Trop violent mais pareil, j'y suis jamais allé! Je me suis contenté de lire quelques trucs et franchement, ça fait pas rêver! Je sais pas si ça s'est amélioré par la suite, j'ai des doutes! Toujours est il qu'on commence sur cette face par un excellent morceau de No control, groupe emmené par une chanteuse qui n'est pas sans rappeler celle de Killer instinct/XKI. Du bon hardcore punk pas viril qui dément ce que je viens de dire à propos de la scène de New york (mais pour les grosses têtes, je reste sur mes positions). Disorderly conduct, ça n'a rien à voir avec le groupe de l'autre fêle de Casey Chaos qui est floridien je le rappelle. Non ceux là, sont de bons new yorkais et je sais absolument rien sur eux! On finit par Ultraviolence, les abonnés aux compiles Big city. Comme d'habitude avec eux, on a droit à du bon vieux hardcore punk bien viril mais ça ne me déplaît pas du tout! Ils ont sorti il y a peu de temps une discographie du nom de Brick rain où ils ont compilés tous les morceaux des compiles. Malheureusement le disque commence par un enregistrement de 2009 qui comprend des morceaux récents et des vieux. J'aurais presqu'envie de dire que j'en ai rien à foutre de ce que font maintenant les mecs d'Ultraviolence. Ça a pas évolué d'un poil en 25 ans et franchement, je vois pas l'intérêt, à part peut être pour leurs fans de NY, ceux qui sont petits avec une grosse tête et qui sont particulièrement méchant! Ce qui est pas du tout mon cas!

V/A Nice and loud Ep 84 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 21,5MB)

mercredi 1 juin 2011

76% UNCERTAIN Hunka hunka burnin' log Lp 89 (Wishingwell)



Vous avez sans doute remarqué , dans ma série sur les albums de groupes Us de la seconde moitié des années 80, je suis parti de 86 pour arriver à 89. J'aurais pu commencer en 85 pour bien faire mais je peux difficilement aller plus loin que 89. Après c'est plus les années 80... Et croyez moi, c'était pas plus mal! Peut être pas musicalement... Quoique, je raconte n'importe quoi! C'était une super décennie les années 90. Le choix était énorme même s'il y avait beaucoup de tri à faire.
Mais je m'égare, on est encore dans les années 80. En france, le phénomène Béru bat son plein. Comme on a pu le voir, au niveau hardcore, c'est pas la joie! Il faut bien le reconnaître, il y a peu de groupes, pas de public et le niveau musical est loin d'égaler ce qu'on peut entendre à l'étranger, surtout aux états unis. La première fois que j'ai écouté cet album de 76% uncertain, les bras m'en sont tombés et même encore maintenant, je trouve que c'est difficile de trouver quelque chose d'aussi travaillé tout en étant aussi accessible. Bon, c'est sûr, pour les puristes du hardcore, cet album est sans doute un peu décevant par rapport aux 2 premiers mais ça reste quand même très énergique et pas du tout surchargé malgré le fait qu'il y ait 3 guitares. Bin oui, vous avez bien lu, 3 guitares! Le seul groupe avant 76% uncertain que je connaissais qui avait 3 guitares, c'était Lynrd skynrd, et j'aimais pas! Trop de cheveux!
Il y a pas longtemps, il y a un mec qui m'a demandé du CIA. Avec 76% uncertain, on en est pas très loin. Disons qu'on en est plus rapproché que de Reflex from pain qui est aussi un groupe qui a précédé 76% uncertain. Quant à ceux qui ont suivi, il y a eu Shelter, mais que sur le premier Lp. Ils sont tombés bien bas!
Il y a un morceau qui est pas listé sur le disque. Si! Si! Il y a un morceau en plus! Sur un blog, il y a un mec qui l'a nommé Saturdays. Va pour saturdays! Si seulement il y avait eu un insert avec les paroles, ça nous aurait aiguillé, mais même pas. Pas d'insert, c'est peut être la seul chose qu'on peut reprocher à cet album. Sinon, la perfection! Peut être trop même...

76% UNCERTAIN Hunka hunka burnin' log Lp 89 (17 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 82,7MB)

Libellés