dimanche 29 janvier 2012

STREBERS Ur led ar.... Lp 86 (Kaos & skral)



Contrairement à Krunch, les disques de Strebers sont plutôt assez convoités. Et que ce soit leurs premiers disques qui datent de mi 80, ou les derniers sortis début 90 tous se vendent à des prix dignes des premiers disques hardcore. Faut dire que ça joue. C'est vrai que c'est vraiment bien mais franchement, je trouve que l'engouement pour ce groupe est un peu exagéré. Ce qui me fait chier surtout, c'est que j'arrive pas à trouver à des prix raisonnables d'autres disques que celui là. Celui là, c'est le premier album de Strebers que j'avais du acheter à sa sortie parce que c'était présenté comme un groupe d'ex Asta kask, ce qui à l'époque n'était pas tout à fait vrai. Ce n'est qu'à partir de 88 que Mickael Blomqvist le moustachu d'Asta kask, intègre le groupe. Ce qui n'empêche pas Strebers avant ça de sonner comme une version un peu plus brute d'Asta kask. Tu vois le genre tout en mélodie, super bien joué, super technique, avec une pointe de métal tout en restant fondamentalement punk. Enfin ça, c'est pour le premier Lp vu que le reste je connais pas. D'ailleurs si l'un de vous avait un disque de Strebers en trop, je veux bien lui échanger contre le premier Ep de Krunch. Croyez moi, c'est une affaire!

STREBERS Ur led är Lp 86 (14 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 89MB)

samedi 28 janvier 2012

V/A In memory of Jason 2xLp 96 (Monopoly)



Si je savais pas quoi dire sur la compile d'avant, je me demande bien ce que je vais pouvoir raconter sur celle là. Ça fait un moment que je voulais en parler, t'imagines, c'était avant ma période orange. Et je l'avais laissée de coté parce qu'en fait je la trouve plus que moyenne cette compile. Et puis le fait qu'elle soit en mémoire d'un type mort à 21 ans, ça me déprime. A propos du type mort, Jason, je crois que les interludes qu'il y a à la fin de chaque face, ce sont des morceaux d'un groupe dans lequel il a joué et qui s'appelait Pottyface. C'est bruyant et pas terrible. Mais bon, la compile a été faite par son frangin ce qui explique cela.
Heureusement qu'il y a la présence de Clikatat ikatowi, encore que le morceau est loin d'être fabuleux. Angel hair ça me botte, Godhead silo aussi dans un autre registre mais c'est à peu près tout. Il y a truc qui est quasiment aussi mauvais que Pottyface, c'est The saw, suivi de près par Jackbarber. Et puis il y a le reste qui me donne pas envie d'en parler. C'est peut être pire que tout...

V/A In memory of Jason 2xLp 96 (19 mp3 en 320kpbs + pochette recto/verso = livret 20 pages = 147,5MB)


jeudi 26 janvier 2012

KRUNCH 1st Ep 83 (Massproduktion)



Il y a certains disques qui ont tout pour être des classiques et qui pourtant passent quasiment inaperçus. Par exemple ce premier Ep de Krunch, qu'est ce qui peut le différencier d'autres groupes suédois de la première moitié des 80's? Musicalement, on est vraiment dans le créneau, d-beat à fond les ballons, un son énorme, une pochette atroce et des paroles anti-guerre. Pour les paroles, c'est ce que j'imagine vu qu'elles sont en suédois et qu'elles sont pas traduites, mais pour le reste, je vois pas beaucoup de différence avec Anti cimex ou Skitslickers. Bon d'accord, ça joue pas très carré et ça manque un peu de sérieux. La fin du morceau Tortyr est carrément saccagé et ça les a pas empêché de le mettre quand même sur un disque. Soit dit en passant, pas sur la discographie sur laquelle on trouve tous les autres disques mais pas ce Ep. Peut être que 10 ans après, les mecs ont eu honte. Franchement, il y a pas de quoi, je trouve que ce Ep a vraiment un certain charme. Il a d'ailleurs été piraté en split Ep avec le premier Ep de Varukers, preuve que d'autres personnes partagent mon point de vue. Sauf qu'on peut encore trouver l'original à des prix dérisoires. Etrange...

PS: Je vous dirais bien d'aller télécharger le reste de la disco sur Zer mais visiblement, Laurent a quelques problèmes avec mediafire. Fini le temps des blogs?

KRUNCH 1st Ep 83 (4 mp3 en 320kbps + pochette = 15,5MB)

dimanche 22 janvier 2012

JESSE Lp 97 (Rugger bugger)




Merde! Vous avez vu ce qui est arriver à Megaupload? C'est que j'ai flippé un peu, je l'utilisais de temps en temps et j'ai eu peur que le FBI débarque chez moi. Mais ouf, je suis passé entre les mailles du filet! Jusqu'à quand? Surtout qu'il risque de se passer la même chose pour mediafire, et là, je vais vous dire, je serai dans la merde. Hors de question que je reupload mes 500 disques chez un autre hébergeur. Ou alors il faudrait à partir de maintenant que je mette chaque fichier chez plusieurs hébergeurs. Moi je veux bien mais j'aime bien regarder de temps en temps où en sont les téléchargements pour prendre la température, pour voir ce qui vous plaît réellement et ça serait pas possible si je m'éparpille. Tu vois par exemple, une cassette que j'aie posté il y a peu de temps a été téléchargée 1500 fois en 3 semaines. Pourtant rien ne laissait penser que c'était des groupes qui vous intéressaient. Par contre, pour Jesse (ou Jessie selon les disques), je suis quasiment sûr que ça vous branche. Pour vous dire, avant même que je le propose sur le blog, j'en étais déjà à une centaine de téléchargements.... avec ça si le FBI ne me tombe pas sur le râble... Ou pire, hadopi! Je plaisante, mais c'est vrai que je me pose des questions vu la quantité de téléchargements que je génère. Bon la plupart du temps, je propose que des disques qui ne sont plus disponibles nulle part mais de quel droit? Je m'étais dit en faisant ce blog que j'échangeais quelques disques comme à l'époque où on se faisait des cassettes entre potes mais heureusement pour moi, j'ai jamais eu 1500 potes. Ça commence à faire beaucoup. Je vais peut être faire des séries limitées comme les disques qui sortent maintenant. 300 téléchargements et hop, je tue le lien... Comme ça je serai dans l'air du temps. Je provoquerai la rareté de certains enregistrements...
Bon, le débat est un peu dérisoire au vu de ce qui se passe dans la vraie vie. Au lieu de m'indigner sur la fermeture de megaupload ou sur la politique commerciale de certains labels, je ferai mieux de vous demander quand est ce qu'on fout le feu à la bourse de paris et qu'on prend l'Elysée d'assaut? Qu'on se rapproprie ce qui nous appartient, merde! Quand je parle autour de moi, j'ai vraiment l'impression que les gens, quel que soit leur milieu social en ont marre et qu'un débordement est imminent. J'aimerais bien avoir raison...
En attendant cette hypothétique révolution (c'est pas moi qui vais faire le premier pas, de toutes façons, j'ai pas facebook...) qui m'arrangerait peut être pas tant que ça, après tout j'ai beaucoup à perdre, on va se contenter de parler musique. Jesse ou Jessie, ça m'a été demandé par Anthony il y a déjà un certain temps. C'est le groupe que le père Frankie Stubbs a monté après que Leatherface ait splitté. Pendant qu'on en parle, Leatherface tourne en France au mois de Mars/Avril, le 30 à Sainté au musée de la mine et le 1er avril à Paris.
Et vous savez si des manifestations sont prévues contre l'arrestation des dirigeants de Megaupload? Vive la révolution!!!

JESSE Lp 97 (14 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 104MB)

samedi 21 janvier 2012

V/A A food not bombs benefit Lp 94 (Inchworm)



C'est dingue, plus ça va et moins je suis motivé par ce putain de blog! Je parle pas de Pay no more than mais de JoliCoeur. Autant j'aime cette musique et autant j'ai du mal à en parler... Cette compile tu vois à part dire qu'elle sorti pour aider Food not bombs qui je le rappelle distribue de la nourriture végétarienne aux indigents et que dessus il y a Indian summer, ce qui fait que j'aurai bientôt poster l'intégralité de ce groupe, je vois pas ce que je pourrais rajouter... Ah ouais, il y a Finger print, Current et un paquet de groupes pas dégueux dessus.... A part Starkweather qui fait du heavy metal, le reste j'aime bien, mais je sais pas quoi en dire... J'aime bien, c'est beaucoup dire. Disons que ça me dérange pas!
Si! J'ai quand même une information primordiale à vous lacher, les taches qui sont sur la pochette sont des vraies taches de café que j'ai fait moi même le jour où j'ai acheté le disque. Il fallait quand même que ça soit dit!

V/A A food not bombs benefit Lp 94 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 32pages = 111MB)


jeudi 19 janvier 2012

V/A Relying on us Ep 85 (Endangered muzik/Famine)



Est ce que vous avez déjà eu l'occasion d'avoir entre les mains une réédition de Boss tuneage? Ca je dirais que c'est du bon boulot! Bon, d'accord la plupart sortent en cd et non pas en vinyle mais on va pas faire les snobs non plus! Ça me va très bien les cds, ça permet de payer moins de frais de port (parce que j'en ai vraiment plein le cul d'enrichir les postes de différents pays et ça de plus en plus) et de caler beaucoup plus de morceaux dessus. C'est ce que fait le boss de Boss tuneage, il remplit les cds à ras bord, et si ça tient pas, il fait plusieurs cds. C'est le cas avec HDQ. Des merveilles ces cds! On trouve dessus tous les disques officiels, des démos, les peel sessions... Rempli ras la gueule je te dis et même que ça déborde! N'ayant pas pu tout faire tenir, le label offre en prime le téléchargement de titres démo et un DVD avec du live. Putain ça envoyait HDQ en live! Et en ce qui concerne les morceaux qui remplissent les cds, n'allez pas croire qu'il y a du déchet. Tout est bon, certains enregistrements sont même meilleurs que ce qui est sorti en disque. Enfin, je parle en tant que fan, il faut bien l'admette. Ce qu'il faut aussi admettre, c'est qu'on s'y perd un peu au milieu de tous ces enregistrements. Mais bon, ça fait partie aussi du plaisir, déchiffrer le livret, écouter les différentes versions...
Sur le cd Hung, drawn & quartered/You suck, on y trouve le premier album et tout ce que le groupe a enregistré à ses débuts dont le morceau qu'on trouve sur la compile Relying at us. A cette époque, le groupe n'en était pas encore venu au hardcore mélo qui l'a fait connaitre. D'ailleurs le chanteur n'est pas le même (c'est celui qu'il y a sur le 1er Lp). La voix est beaucoup plus rude et la musique se rapproche plus de ce qui se faisait en angleterre au débuts des années 80. Style qu'on retrouve chez Stone the crowz, Criminal justice, Depraved et... Oi polloi. En fait tous les groupes de la compile sonnent à l'anglaise. Normal tu me diras, ils sont tous anglais, mais bon, cette compile date de 85 et à partir de cette période on peut dire que la scène anglaise s'est un peu éloigné des clichés Punk's not dead. C'est d'ailleurs le cas de Depraved qui sont devenus beaucoup plus mélodique par la suite, et d'autant plus quand ils ont changé de nom en Vision of change. Quand on y pense, rien d'étonnant à ce que Boss tuneage ait réédité ces 2 groupes.
Pour finir, petite précision, 3 des membres d'HDQ ont joué dans Leatherface dont le guitariste Dickie Hammond qui doit encore faire partie du groupe. Alors dans quelle série peut on ranger cette compile?

PS: La pochette, c'est 2 simple feuilles. La mienne est un peu abimée au niveau du visage du christ/Chien. Pas d'insert mais je crois que c'est normal.

V/A Relying on us Ep 85 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 23,5MB)

lundi 16 janvier 2012

V/A Food not bombs Lp 97 (Anima)



Plus d'emo à la française mais une compile américaine qui commence par Anomie, groupe français de la scène emo. Qu'est ce que je peux être mesquin quand même! Il y a qu'eux sur cette compile en groupe français. Mais il y a 2 morceaux. Pour la petite histoire, le guitariste d'Anomie est le gazier qui a enregistré une grosse partie des groupes DIY de l'époque (une liste non exhaustive je pense ici). Son studio s'appelait Ape studio et son label Ape. Avant il jouait dans Escape, la chanteuse d'Anomie également.
Après les autres groupes de cette compile, on s'en fout, ils sont pas français. Bon d'accord, on s'en fout pas! Surtout qu'il y a un groupe de Kalamazoo, les Constatine sankathi. Et puis il y a aussi les fameux Insogrey... Je dis ça, je fais que répéter ce qu'on m'a dit parce que perso, je les trouve pas si fameux. A vrai dire j'aime pas tout sur cette compile, Palatka, c'est un peu trop bourrin pour que j'apprécie vraiment, Swallowing shit pareil... C'est pas que ça me déplait mais disons que ça me fait pas grand chose. Kathode, on en parle pas, moi et le métal... Reste Holocron du bon screamo comme on en entendu 1000 fois, j'adore, Six pence un groupe danois qui aurait pu être français et Drift des canadiens qui font du hardcore lourd pas aussi bien qu'Uranus mais quand même...
A part ça, avec cette compile on attaque une série sur les compiles emo. J'aurais bien aimé en faire une sur les compiles emo Food not bombs, mais j'en ai pas assez. On verra le moment venu...

V/A Food not bombs Lp 97 (16 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 24 pages = 89,5MB)


dimanche 15 janvier 2012

SPURTS Caen 82 Ep 10 (Troubadours du chaos/Mémoire neuve)



A croire que c'est vraiment une spécificité française que d'exhumer des vieilles bandes en ne mettant pas tout les morceaux disponibles. J'imagine que les Spurts ne devaient pas avoir beaucoup de morceaux mais quand même, en grattant un peu je suis sûr qu'on aurait pu facilement faire un Lp. Simplement en se servant des morceaux "connus", il y avait moyen de récolter une demi douzaine de titres. Déjà, pourquoi manque t'il un morceau du premier 7" et l'instrumental de la compile 13 rock à Caen? A quoi ça sert de sortir des disques comme celui là? Ça ressemble à rien! Si! Il est pas vilain ce Ep. En plus il y a l'historique à l'intérieur et il est plutôt pas mal foutu. Mais cette histoire de morceaux en moins... J'imagine que de toutes façons, ça n'aurait pas tenu sur un 7". Quand bien même, un maxi 45 tours, un double Ep ou un 10 pouces, ça l'aurait fait complètement. Mais bon voilà, on est en france, la patrie du punk rock en version best of.
Sûrement qu'un jour ce disque ressortira sur un autre label avec des morceaux en plus ou avec d'autres et qu'en achetant les deux, tu réussiras plus ou moins à avoir la disco complète. Jusqu'au jour où la vraie disco sortira et tu te rendras compte qu'il te manque un morceau, ou que le son a été remasterisé... De la vraie réédition à la française!
J'oubliais, avec ce Ep, j'attaque une série une série sur les Eps punk français des années 80. Que du bon!

SPURTS caen 82 Ep 10 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 24MB)

mardi 10 janvier 2012

OFFENSIVE Ep 04 (Basement)



Bon je sais que vous préférez les trucs français, ça tombe bien, j'ai une série sous le coude et une autre en préparation. Celle dont fait partie ce Ep d'Offensive, c'est celle des groupes punk rock français, rock mais alors vraiment rock. Et l'avantage avec ce disque d'Offensive c'est que l'historique est déjà à l'intérieur. Comme ça on évitera mes délires habituels, genre je commence à parler du groupe et je pars sur tout à fait autre chose. L'article s'allonge,ça vous emmerde, moi je perds du temps à l'écrire. Là j'en gagne, tout est fait... je tenais juste à revenir sur ce Ep. Pourquoi est il si court? Parce que si on en croit l'insert, Offensive aurait sorti plusieurs démos dont une de 84 d'où seraient tirés ces morceaux. Mais ils ont enregistrés 2 autres titres en 84. Et puis il y a aussi le morceau Johnny Johnny sur la compile Je reviendrai faite par Docteur destroy et peut être Thierry Lhote (Gogolmax, Les cassettes de Jean françois... On a déjà parlé de lui ici, ici, ici, ici et ici) et le morceau Brigitte X sur la compile Lp 77KK volume 2. Tout ça c'est passé à la trappe? Vous savez comme ça m'énerve quand on ressort des enregistrements de vieux groupes et qu'on en oublie la moitié. POURQUOI????? Merde!!!! C'est chiant!!!! Vous voyez que ça m'énerve....

OFFENSIVE Ep 04 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + insert recto/verso = 29,5MB)


dimanche 8 janvier 2012

SPITBOY True self revealed Lp 93 (Ebullition)



Le problème depuis que je suis passé en mode aléatoire (pour ceux qui prendraient le blog en cours de route, avant je fonctionnais plutôt en faisant des séries et depuis ce début d'année je me suis décidé à poster des disques au gré de mes envies), ce que je suis contraint de choisir les disques à programmer et c'est pas forcément facile. Quelques fois c'est bien de limiter son choix, c'est beaucoup plus confortable.
Moi qui pensait être un libre penseur, tu vois un peu à la façon d'un Florent Pagny mais en version punk... En version pauvre aussi mais qu'importe, mon idéal c'était vivre sans entrave et je pensais y être arrivé. Pourtant je crois pas m'être trompé dans mon parcours. Je porte les fringues qu'il faut et elles ont été achetées dans des VPC garanties 100% punk rock. A la maison, pas une faute de gout, le frigo est rempli de bière et tous mes disques sont approuvés par la communauté. Non franchement, je croyais vraiment être quelqu'un libéré de toutes contraintes. Et je me rends compte que pas du tout, je suis incapable de programmer des disques de façon aléatoire. Il me faut mes putains de séries! Putain! Tant pis, on fera avec, au moins pour cette fois!
Et en plus de ça, ce que je vous propose dans le série groupe de nanas, c'est un groupe dont je vous avais déjà parlé dans une précédente série groupe de nanas. Franchement c'était pas le pire! Mais récemment quand j'ai entrepris de faire un best of de Pay no more than (je vous en reparlerai en temps voulu), j'ai mis un morceau du Ep de Spitboy et je me suis rendu compte que je préférais quand même cet Lp. De pas grand chose, peut être simplement parce que c'est plus long et que le plaisir dure plus longtemps. Ou peut être aussi parce qu'il y a un petit coté emo dans la façon de chanter, j'entends pas là, que ça dégouline de désespoir. Et le son est tout simplement parfait, agressif en diable! Sans aucun doute, si je faisais ce best of là maintenant, je choisirais un morceau du Lp plutôt qu'un du Ep, et encore c'est pas sûr. Ce qu'il l'est par contre, c'est que je choisirai encore une fois un morceau de Spitboy.

SPITBOY True self revealed Lp 93 (8 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 12 pages = 70,5MB)

Lien

Libellés