samedi 30 juin 2012

IRONY OF LIGHTFOOT 1st Ep 96 (Wreck-age)



























Un mois que j'ai rien posté sur JoliCoeur, la tendance est à la lassitude.... Et c'est pas comme dirait Wilkos l'approche des beaux jours qui m'éloigne de mon ordinateur. Des beaux jours, ça fait bien longtemps que j'en ai pas vu. Je sais pas ce qu'il en est de votre coté, mais c'est pas folichon! Manquerait plus qu'une invasion de sauterelles géantes et ce serait le bouquet! Bref, un mois sans rien poster et j'ai pas vu le temps passer. Je me demande si ce serait pas le bon rythme sur jolicoeur, un disque par mois? Vous me direz ce que vous en pensez...

A la réécoute de ce premier Ep de Irony of lightfoot, je me suis dit que ça avait quand même un peu vieilli. En même temps, j'ai l'impression que j'ai acheté ce disque le mois dernier, et vu que j'ai pas vu passer le mois de juin, autant dire que j'ai tendance à penser que je viens d'acheter ce disque et qu'il sonne déjà démodé. Tu vois le paradoxe? Enfin, je préfère quand même le 2ème Ep dont j'avais parlé il y a un mois. Putain, un mois! J'ai l'impression que ça fait un siècle! Saloperie de temps qui passe n'importe comment!

Pour ce qui du CV des musiciens, le chanteur a également été celui de Sons of abraham, le guitariste celui de Stillsuit, de Glassjaw et Head automatica et bassiste dans Silent majority. Les autres, je sais pas...

A part ça, blogspot m'emmerde. Je passe un temps incroyable à essayer d'insérer des scans et ça va jamais. Bref, ça me gonfle...



IRONY OF LIGHTFOOT 1st Ep 96 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso =21,5MB)

jeudi 28 juin 2012

LES GARCONS BOUCHERS La bière Ep 86 (Terminal)





























Je savais pas trop quoi faire.. Je savais pas si je devais continuer la série sur les groupes californiens de 79 à 84 ou revenir faire un petit tour dans nos contrées. C'est pas que je m'y trouve mal moi en californie, il y a du soleil, les filles sont jolies et musicalement c'est quand même d'un autre niveau que ce qui a pu se passer chez nous toutes époques confondues. Bon vous allez encore pensez que je vais dire du mal de la scène française. Pas du tout, parce qu'il y a quand même des disques et des cassettes françaises auxquels je suis attaché et puis vu qu'on avait plus ou moins convenu ensemble d'une série sur les 45 tours punks français, je me vois pas me défiler. D'autant qu'il y en a certains qui vont commencer à gueuler. Tu me diras, je m'en fous mais si je veux garder le peu de lecteurs que j'ai, j'ai intérêt à faire des efforts.
Bon, on reviendra pas sur le parcours des Garçons bouchers, ni sur le fait que le morceau la bière est en fait un morceau réadapté de Colditz (l'original s'appelant "la france"), ancien groupe du chanteur des GB ayant compté en son sein des personnalités remarquables de la scène punk et oï française (je suis ironique, que ça soit bien clair! Quoique remarquables, elles l'ont sans doute été). Non, on va plutôt parler de l'actualité récente du morceau la bière puisqu'il a été intégré à la bande son d'un film sorti récemment et qui s'appelle Le grand soir. Vous avez surement du en entendre parler? En fait au début, je voulais causer de ce film en disant une connerie genre, vous aimez le punk, vous aimez les chiens, vous devez sans doute adorer les punks à chiens! Et puis, je me voyais pas discuter de ce film ici alors que tous le monde l'a déjà encenser ailleurs, sur des médias autrement plus consulté que mon pov'blog. Et même si j'ai adoré ce film, ça me faisait chier d'en faire la promotion. Tout ça pour dire qu'il y a une scène dans un mariage où Not le plus vieux punk à chien d'europe( rôle tenu par Benoit Poelvoorde) passe le morceau la bière et fout la zone. Magnifique scène qui m'a rappelé à quel point ce morceau avait compté pour moi. Certains diraient, surement pas autant que le sujet abordé dans le texte. Moi c'est pas le cas et j'en suis plutôt content!
Pour finir, un petit article à propos du gros François où ça ragote pas mal. A noter l'organisation par le gros d'un concert d'Evil skins aux cotés de Komintern sect (si j'ai bien tout compris, parce que pas facile quand même!), ça fait au moins autant rêver que le CV des membres de Colditz. Passons...

LES GARCONS BOUCHERS La bière Ep 86 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 14MB)

samedi 23 juin 2012

GOD'S WILL Hey! You're on my property now, son Ep 84 (Blowfish)



























On va interrompre  un instant notre série sur les groupes californiens de 79 à 84 (de toutes façons, elle va pas s'envoler et vu que la majorité des groupes que je propose ne m'ont pas attendu pour être dispo sur le net, n'est ce pas anonyme?) pour parler d'un groupe de la cote est dont je vous avais promis de poster le Ep.
Bon, comme les groupes californiens, God's will ne m'a pas attendu pour être dispo sur le net mais j'm'en fous et surtout, je voulais vous entretenir d'un petit détail qui a son importance, enfin qui est peut être un détail pour vous mais pour moi qui veut dire beaucoup. On s'attardera donc si vous le voulez bien sur la pochette. Et que voit-on sur cette pochette? Un superbe spécimen de punk à moustache. Vous allez me répondre que c'est pas possible que ce type fasse partie du groupe et je vous rétorquerai que si, ce mec qui ressemble au prof de musique que vous aviez au collège est bel et bien le bassiste de God's will. Et j'aimerai faire une petite parenthèse pendant qu'on parle de punk à moustache. Alors, qu'en est il du concours de la plus belle photo de punk à moustache que j'avais lancé? Je vais vous répondre, au point mort! Pour ce qui est de venir piller mon blog on se pose là mais quand il s'agit de participer, c'est autre chose. J'ai reçu que 3 photos et encore, parmi celles ci il y a la mienne que je me suis envoyé en me faisant passer pour un autre, mais je suis pas dupe, je me suis reconnu. Soi dit en passant, je suis loin d'être le spécimen le plus intéressant et je vous cacherai pas que si le bassiste de God's will avait participé, il aurait de loin obtenu le premier prix. Enfin, c'est une question de goût et je suis loin d'être un spécialiste du punk à moustache. mais avouez quand même, quel superbe moustache à la Jugnot! On aurait même du mal à croire qu'il ai pu se prétendre punk. Et pourtant des types dans son genre, j'en ai déjà croisé et j'ai tendance à penser que ce sont de loin les mecs les plus barjots que j'ai pu rencontrer. Tu vois, ceux qui en rien à foutre de leur look, qui s'habillent même un peu comme leur père et qui sont toujours prêts à faire les pires conneries. Bien sûr je spécule là , j'interprète, je dirai même que je fantasme mais de telles bacchantes, ça laisse rêveur, non?
God's will sinon c'est la suite de Front line dont on avait parlé il y a quelques temps. C'est le seul et unique Ep et à part certainement une démo ou deux que je ne possède pas, ils n'ont rien fait d'autre. Ils ont juste un morceau sur une compile de Grand theft audio, All for one... et quelques autres sur Tarentula on my cock (lien ici) et tout ce que je sais à leur propos c'est que le bassite est devenu prof de musique, tiens si ça trouve, c'était dans ton collège?

GOD'S WILL Hey! You're on my property now, son Ep 84 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure =28,5MB)

dimanche 17 juin 2012

V/A Tooth and nail Lp 79 (Upseter)




























Vous voyez bien que l'anonyme de 14h09 avait eu le nez fin! Quant à mon explication dans le post précédent sur pourquoi l'anonyme était pas tombé loin, elle était un peu confuse! Vous voulez que je recommence? Bon, c'est simple, à  la question quel sera mon prochain post?,  l'anonyme a répondu le Ep de Middle class "Out of vogue" Et moi je voulais vous parler de cet compile avec entre autre dessus Middle class, sauf que j'ai pas pu le faire à temps parce que je suis tombé en panne de casque et j'ai pas pu terminer la numérisation du vinyle. J'ai donc pris ce que j'avais sous la main, c'est dire la démo des Zobsecks et après l'album de Middle class que j'aurais aimé programmé à la suite de cette compile. C'est plus clair comme ça? Si ça l'est pas, c'est pas très grave mais en tous cas l'anonyme du 6 juin 2012 l'aura bien mérité sa glace à la pistache.
Tu vois, j'ai vraiment pas envie de me casser le cul pour cette compile et je vais me contenter de reprendre ce que disait Erich sur son blog Good bad music "mais pour quelle raison incompréhensible, ce monument du punk californien n'a jamais été réédité officiellement?". Pour la suite, je vous invite à lire l'article qu'Erich a écrit parce que, qu'est ce que je pourrais rajouter de plus que lui? Que ce pressage est le premier et qu'on peut le reconnaître grâce à sa pochette intérieure avec les textes imprimés? Non, ça il l'a déjà écrit et mieux que moi!
Et vous allez voir, il détaille chaque groupe en rajoutant des descriptions, ce que moi je serais incapable de faire vu que je manque un peu de référence pour pouvoir être crédible. Tandis que lui, quand il te dit que ces morceaux des Controllers sont les meilleurs versions qu'ils aient enregistré, moi je peux que le croire parce que je connais que ça d'eux. Et comme lui, je peux absolument pas précisé si le morceau Jezebel est une reprise ou un de leur morceau, mais je suis d'accord pour dire que c'est sûrement mon morceau préféré des Controllers. Pareil pour Flesh eaters quand il prétend que c'est ce qu'ils ont fait de mieux, je le crois sur parole. Pour moi ça reste trop proche du rock et c'était pas pour eux que j'avais acheté la compile. Non c'était pour Middle class et Germs que je vous ferai pas l'insulte de vous présenter. Tout comme je m'abstiendrai de vous parler de Negative trend puisque ce groupe donnera naissance par la suite à Flipper et si il y a une chose que j'ai appris ces derniers temps sur ce blog, c'est qu'il ne faut pas dire de mal de Flipper. Et j'ai pas dit que je voulais dire du mal de Negative trend. Non, j'ai dit que je voulais rien dire!
Comme vous pouvez le constater, c'était vraiment pas la peine que j'écrive quoi que ce soit sur Tooth and nail puisqu'on trouve déjà toutes les informations ailleurs et en mieux (mais en anglais, je sais....). Mais tout de même, j'ai bien envie de vous dire 2 mots sur UXA puisque c'est le seul groupe à chanteuse de la compile et ça c'est bien, mais par contre qu'est ce que le son est saturé! Ah merde! Ça aussi Erich l'avait déjà précisé? Comme quoi, c'est vraiment un article qui sert à rien et je repense à un autre anonyme qui avait aussi raison quand il prétendait que ça allait être difficile de parler de la scène californienne avec des disques pas déjà présent sur la blogosphère. Tant pis!

V/A Tooth and nail Lp 79 (15 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 83MB)

jeudi 14 juin 2012

MIDDLE CLASS Homeland Lp 82 (Pulse)



























L'anonyme du 6 juin 2012 a été plutôt perspicace quand j'ai posé la question de savoir quel sera mon prochain post. Bon bien sûr, à l'époque, j'imaginais pas que j'allais vous parler des Zobsecks. Je voulais le faire de toutes façons, on me l'avait demandé et partant du principe que j'accède à toutes les requêtes à partir du moment que j'ai le disque ou la cassette, je me voyais pas refuser. Mais c'était pas aux Zob' que je pensais quand j'ai posé la question sur mon prochain post. C'était pas non plus cet album de Middle class mais vu que j'ai que ça en stock en ce moment. N'empêche que l'anonyme familier n'est pas tombé loin parce que lui pensait que j'allais vous parler du Ep Out of vogue de Middle class. C'est pas que j'aurais pas voulu mais je l'ai pas! Mais avouez qu'il est pas tombé loin... Sauf que je voulais pas parler de cet album tout de suite mais après un post qui aurait du se faire à la place des Zobsecks... En y réfléchissant bien, ce disque arrive au bon moment, c'est celui dont je parlerai la prochaine fois qui tombe mal puisque c'est celui dont je voulais parler à la place des Zobsecks, et quand vous le découvrirez, vous vous rendrez compte que l'anonyme de 14h09 a vraiment eu le nez fin. Vous verrez!
On peut être d'accord ou pas d'accord sur le fait que Middle class a inventé le hardcore. On a déjà eu cette discussion fondamentale ici même sur ce blog. Certains pensent que la paternité du hardcore revient logiquement à Bad brains, d'autres sont certains que c'est sans aucun doute à Black flag que revient le droit de porter le titre d'inventeur du hardcore, j'ai même croisé une fois un type qui croyait dur comme fer que l'origine du hardcore remontait à Madball. Moi je reste convaincu que Middle class a bel et bien été, et ça bien avant Bad Brains, les précurseurs du hardcore. Je suppose même que les gaziers en faisaient avant que le terme soit inventé. C'est juste une question de date. En 78, personne ne faisait de la musique comme eux l'avaient conçu. Pas même Black flag qui pourtant avait sorti leur premier Ep la même année. J'avoue que je suis plein d'admiration pour ces frères Atta et ce Mike Patton qui n'a rien à voir avec le Mike Patton insupportable et adulé qui faisait les choux gras des magazines rock il y a encore pas si longtemps. C'est notamment le jeu du batteur qui me sidère. Bon maintenant, ce jeu parait banal mais en 78, quel génie de jouer de cette façon aussi déliée. On sent bien que c'est à l'origine une volonté artistique de jouer aussi vite et non pas la nécessité d'accélérer toujours le tempo qui a amené ce résultat. Quatre ans après le Génial Ep, les frères Attta ne sont plus que 2 en plus de Mike Patton et d'un nouveau batteur. Le tempo a considérablement ralenti, le style n'est plus le même, il se rapproche beaucoup plus de celui entamé sur le 2eme Ep Scavenged luxury. On n'hésitera pas à parler de post punk ou de new wave et de citer Joy division pour le chant linéaire et glacial. Tiens, parait que c'est à la mode le post punk, c'est normal, c'est dans la logique des choses. Après le revival hardcore, le revival post punk et si on suit l'évolution qui a eu lieu il y a une trentaine d'années, on devrait enchaîner sur le hardcore métal et ensuite sur le NYHC poilu et le hardcore fusion. Oh grand Satan! Faites que je ne subisse pas ça une deuxième fois. Quitte à nourrir prématurément, je préfère ne pas supporter à nouveau le hardcore fusion! J'en ai froid dans le dos!

MIDDLE CLASS Homeland Lp 82 (9 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 72MB)

dimanche 10 juin 2012

Les ZOBSECKS Baston dans le charbon démo 87 + derniers morceaux 88 (DIY)































A la lecture de ce qui s'est dit récemment sur PNMT, ce post ressemble plus à un sabordage qu'à la volonté de vous faire découvrir l'un des plus obscurs fleurons de la scène punk française des 80's. C'est sûr qu'il y en a certains qui vont m'attendre au tournant, mais je m'en fous, je suis d'en tempérament téméraire et (comme d'autres) j'en ai rien à battre, je fais ce que je veux! C'est pas ça être punk? Ne pas se préoccuper de ce que peuvent penser les autres? Ne pas se préoccuper même de ce que peuvent penser les autres punks? Ça c'est signe que t'es encore plus anarchiste que les autres.
En fait j'avais plus le choix. J'ai bien essayé pendant longtemps de faire en sorte que personne n'entende parler des Zobsecks, le premier groupe punk dans lequel j'ai joué, mais on avait pas assez lesté le cadavre et il y a pas longtemps il est remonté à la surface. Faut dire que le premier batteur (le deuxième pour être exact) a eu envie de savoir quel odeur il avait et dans l'euphorie des retrouvailles de son passé punk, il a mis tout un tas de vidéos faites maison sur you tube. Je vous laisse chercher les liens vous mêmes!
Bon c'est sûr, c'est pas folichon, je veux bien en convenir et j'essaierai même pas de me justifier*.Vous en faites ce que vous voulez, vous écoutez ou pas, vous détestez ou vous adorez, vous ignorez ou vous conspuez, j'm'en fous, c'est pas mon problème. Je vais pas essayer de m'expliquer sur un truc vieux de 30 ans. Et s'il y en a certains à qui ça convient pas, sachez que je les encule à sec. Ah oui! Car telle était la devise des Zobsecks "Les Zobsecks vous enculent à sec!", et Zobseck un jour, Zobseck toujours! Ça c'était pas une devise des Zobsecks mais c'est tellement vrai!
Pour la petite histoire, Les Zobsecks ont du émerger vers 84 autour d'Alain, Didier "Zob" et ma gueule, enregistrer une première démo avec un batteur de passage en 85, trouver un batteur en la personne de Vladimir et enregistrer une 2ème démo sans basse  en 86, enregistrer une 3ème démo en 87 après le retour triomphal du bassiste, enregistrer les deniers morceaux avec le troisième batteur Jérome, prendre un virage plus hardcore métal en changeant de nom en Rictus of pain et splitter en 89 faute d'avoir trouvé un nouveau chanteur. On continuera ensemble pour 3 d'entre nous avec Eric un toulousain exilé au Creusot sous le nom de Blighted area.
Durant leur courte existence, Les Zobsecks auront enregistré 4 fois, fait 5 concerts dans un rayon de 5 kilomètres, répondu à quelques interviews et participé à quelques compiles cassettes.
Je me sens mieux maintenant, c'est comme après une séance chez le psy où on a déballé toute la merde. On se rend compte qu'en fait ce qui nous tracassait, c'était pas grand chose. Pour conclure la thérapie, je vous ai mis la troisième démo, la seule qui soit vraiment sorti avec une jaquette et qui a été envoyé à différents fanzines, plus le denier enregistrement qu'on rajoutait sur la cassette pour faire du remplissage. Mais c'est sûrement ce qu'on a fait de mieux.

* Mais expliquer je le ferai volontiers si vous avez des questions à propos des textes ou du reste

Les ZOBSECKS Baston dans le charbon Démo K7 87 + derniers morceaux 88 (   = 142MB)

Les ZOBSECKS Baston dans le charbon Démo 87 (18 mp3 en 192kbps + pochette = 56,5MB)

mercredi 6 juin 2012

V/A S.F. Underground 2 Ep 80 (Subterranean)



























Quand j'y pense, qu'est ce que je peux être prévisible! C'était pourtant facile à deviner, après le volume 1, le volume 2. Et s'il y avait un volume 3, surement que j'enchainerais avec, sauf qu'il y a pas de volume 3, du moins pas à ma connaissance, ni à celles de KFTH ou Discogs. Il y a d'autres compiles qui sont sorti sur le label par la suite mais qui porte pas le nom de SF underground et ça lorge beaucoup plus sur l'expérimental.
Là on est encore dans le punk rock proche du KBD et globalement je trouve que ce volume est beaucoup moins intéressant que le premier, peut être tout simplement parce qu'il n'y a pas de groupe à chanteuse et je trouvais qu'ils étaient vraiment fort les californiens en cette fin 70/début 80 pour ce qui était des groupes à chanteuses. Mais que ça soit clair, il y a quand même des groupes appréciables sur cette compile,à commencer par Lewd... Non justement, pas à commencer par Lewd parce que l'ordre sur la pochette, c'est du n'importe quoi et si j'avais pas fait un peu gaffe, j'aurais attribuer le premier morceau à Lewd en me disant que c'était pas terrible alors que Lewd, c'est le deuxième et là, c'est vraiment bien, bien que le groupe soit originaire de Seattle et non pas de San Francisco. Le premier morceau de la compile c'est Spikes et je vous laisse juger par vous même. Le seul groupe qui correspond à l'ordre, c'est Society dog et j'en aurais pas dit du mal, non pas parce que c'est Society dog mais parce que le troisième morceau, j'aime bien! Le dernier morceau c'est Undead et c'est assez particulier, mais c'est intéressant. Déjà parce que si on se fie à discogs, ils existaient déjà en 74 et auraient participé à la B.O. de  Phantom of the paradise, dingue non? Et ensuite parce que l'un des mecs jouera par la suite dans Fuck ups. L'un des mecs de Society dog aussi d'ailleurs, tandis qu'un autre jouera dans Code of honor qui fera un split Lp avec le chanteur de Sick pleasure qui est un des boss du label Suterranean. J'ai l'impression que je suis pas très clair... Je répète si vous voulez?
Donc pas de volume 3, alors quel sera le prochain post? Celui qui trouve je lui offre un glace à la pistache. Si ça peut vous aider, c'est pas un indice!

V/A S.F. underground 2 Ep 80 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 18,5MB)

dimanche 3 juin 2012

V/A SF Underground Ep 79 (Subterranean)




























Quand Anonyme m'a demandé une petite série sur la scène californienne de 79 à 85, je lui ai répondu pas de problème, c'est tout à fait envisageable! Bien que je sois vraiment pas un spécialiste de cette scène. A l'époque où je me suis intéressé au hardcore, soit quelques années après la naissance de celui ci, c'était plus les scènes de Boston ou de Washington qui me branchaient. C'était beaucoup plus brut et moins punk. Sauf que, sans le savoir ou du moins sans m'en rendre compte, j'écoutais une majorité de groupes californiens. On m'aurait demandé ce que j'écoutais, j'aurais dit exclusivement des groupes de la cote est et je me serais bien défendu d'écouter des groupes californiens, alors que c'était sans doute le majorité de mes disques. Faut dire qu'il faut voir la profusion de groupes qu'il y avait là bas. Il suffit de vérifier sur KFTH, il y a autant de groupes en Californie que dans tout le reste des états unis. C'est ce dont je me suis tendu compte quand j'ai voulu attaquer cette série sur le punk hardcore californien. Pas soucis Anonyme que j'ai dit, mais par où commencer?
Par le début, c'est sans doute le mieux, et par des compiles, parce que c'est toujours par là que ça commence! Je dirais pas que SF underground est une des compiles fondatrices du punk hardcore californien, je suis pas assez calé sur la question, mais en tous cas elle fait partie, ou plutôt, elles font partie puisque un volume 2 a suivi celle ci un an après,  de ce qu'on pourrait considérer comme des classiques. Je dis ça mais je suis loin d'être un spécialiste!
Les groupes qu'on trouve dessus  sont plutôt variés mais dans l'ensemble, c'est assez punk 77 à part Flipper qui comme à son habitude tente de nous donner la nausée en se contentant des 2 mêmes accords répétés inlassablement pendant 3 minutes, enfin inlassablement, surtout pour eux parce que pour nous... No alternative, ça me fait beaucoup penser à Social distortion époque 1er Lp, mais je devrais plutôt dire que No alternative a sans doute influencé Social distortion, chronologiquement, ça me parait plus juste. Tools, c'est le groupes d'un des gaziers du label Subterranean qui jouera ensuite dans Sick pleasure et Code of honor. Mon truc préféré sur cette compile c'est VKTMS parce que je trouve que c'est jamais aussi bien que quand il y a des chanteuses.
Pas mal ça Anonyme  pour aborder la scène californienne, non? Et maintenant, je te laisse deviner quel sera le prochain disque de la série.

V/A SF underground Ep 79 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 26MB)


Libellés