dimanche 29 juillet 2012

BATTALION OF SAINTS Fighting boys Ep 82 (Bootleg)



























On va cloturer pour l'instant cette série sur le hardcore punk californien avec un groupe dont on a déjà parlé il y a peu de temps, Battalion of saints. Mais on va y revenir en californie, ne vous en faites pas, il y a tout un tas de disques dont je voudrais parler ici. Rien d'exceptionnellement rare, mais du bon quand même!
Tout comme ce premier maxi de Battallion of saints. Je dis pas rare mais si quand même. Surtout dans sa version maxi 45 tours. Vous vous rappelez la période des maxi 45 tours? Putain l'arnaque! Ce qui est pas forcément le cas de ce Fighting boys. Enfin j'en sais rien. Je sais pas combien il était vendu à l'époque, mais c'était un peu ça le soucis du maxi 45 tours, il faisait la taille d'un album, se vendait quasiment le prix d'un album et ne contenait pas plus de chansons que sur un un Ep. La preuve, quand des pirateurs ont réédité ce maxi, ils l'ont fait en 7 pouces (c'est la version que je vous propose aujourd'hui), ce qui est largement suffisant, vu la durée du disque (7'30). Bon c'est vrai, que la pochette aurait demandé à s'épanouir un peu et elle doit prendre toute son ampleur sur un format 33 tours. Mais quelle importance la pochette! On est pas là pour parler pochette mais musique. Et si pour certains d'entre vous, vous aviez apprécié le chant écorché du Ep Second coming, ne vous attendez pas à autant de désespoir sur celui ci. Là, on est dans la période la plus punk du groupe, la plus californienne aussi sûrement...
Et pour revenir à la rareté de cet enregistrement, je vous le répète, c'est surtout dans la version maxi 45 tours qu'il est difficile à trouver, sinon, je crois qu'il a été réédité il y a pas longtemps et que tous les morceaux sont dispos sur le Cd Death R us. Je dis tous parce qu'on ne pouvait en trouver qu'une partie sur le Rock in peace sorti en 87 sur Mystic et réédité depuis sur Mystic.

BATTALION OF SAINTS Fighting boys Ep 82 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 17,5MB)

jeudi 26 juillet 2012

SICK PLEASURE Ep 83 (Subterranean)


Ça faisait longtemps que j'avais pas poster un disque de la catégorie Skulls and balls, qui est un disque je le rappelle où l'on voit sur la pochette une paire de couilles ou une bite et une tête de mort ou un zombie ou un truc approchant. On peut même ranger dans cette catégorie tout un tas de disque dont les pochettes donnent l'impression d'avoir été dessiné par un enfant trisomique de 5 ans (à titre d'exemple, il vous suffit de prendre la pochette du disque dont on viens de parler précédemment, les Fuck ups à qui j'ai  bien failli coller également l'étiquette Skulls and balls et qui d'après moi l'aurait été largement méritée). L'air de rien, ça représente beaucoup de disques! Mais là, pour le coup, on a quand même un bel exemplaire avec explosion nucléaire en fond. Du grand art!

On pourrait aussi ranger ce disque dans la catégorie, j'dégueule mon mal de vivre et j't'emmerde ou je voudrais être Black flag à la place de Black flag ou dans celle dont les membres ont participé à certains groupes des compiles SF underground. Donc en gros vous l'aurez compris, on reste en californie et plus précisément à San francisco avec Sick pleasure, un groupe dont le chanteur est originaire du texas où il chantait dans un groupe appelé Legionaire's disease. Il chantera par la suite dans Verbal abuse, tandis que le reste continuera sous le nom de Code of honor. On va pas non plus s'attarder sur le curriculum du groupe. Je vais me contenter de vous renvoyer à l'insert de ce Ep. Il y a un arbre généalogique et si vous y comprenez quelque chose, franchement vous êtes fortiches! Parce que comptez pas sur moi pour tout vous détailler!

SICK PLEASURE Ep 83 (7 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 22MB

lundi 23 juillet 2012

FUCK-UPS FU82 6 song mini Lp 82 (Fowl)


























Dans la famille j'dégueule mon mal de vivre et je t'emmerde, je voudrais le rejeton!
Bin t'es plutôt chanceux mecton, parce que t'en as quatre pour le prix d'un, quatre bons vieux californiens que ça avait pas l'air de réconforter du tout le soleil, la plage, le surf... On se fait des idées comme ça sur des endroits sans même y être allé. Par exemple la californie si ça se trouve, il y a un taux de chomage incroyable, des guerres de gangs, de la drogue qui circule partout alors que moi je vois plutôt ça comme la cote d'azur chez nous, un endroit idyllique où les braves travailleurs viennent prendre leur retraite au calme et au chaud surtout. Et Fuck ups ça cadre pas avec cette idée là. C'est un comme si chez nous, Gogol ou Reich orgasm avaient été originaire de Saint Tropez, tu vois ça choque!
Bon on traîne en californie mais on reste quand même principalement autour de San francisco et l'air de rien Fuck ups, on en a déjà parlé par l'intermédiaire des membres communs qu'ils ont avec d'autres groupes. Il suffit de prendre la compile SF underground 2 et dessus, il y en a déjà 2, Undead et Society dog. Il y en a surement d'autres mais on va pas non plus s'attarder sur le line up, peut être qu'on y reviendra une prochaine fois mais c'est pas sûr!
Mis à part ça, ce disque je l'ai déjà vu partir à des prix complètement ridicule alors que franchement, c'est quand même pas terrible. Ça joue mal, c'est  pas très énergique, le son est moyen. Bon, c'est sûr il y a ce coté nihiliste qui a son petit charme mais est ce que ça justifie vraiment qu'on y investisse une à trois journées de salaire? Ça aurait été que de moi, il y a encore peu de temps, j'aurais vendu ce disque à la hauteur de ce que je l'estimais, c'est à dire une misère. maintenant que je connais la cote, je l'écoute d'une autre oreille. Bon je cherche en vain ce que d'autres peuvent y trouver mais au moins je l'écoute et je suis d'accord avec tout le monde pour dire que c'est un bon disque!


The FUCKUPS "FU82" 7" 82 ( 6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 33MB)

mercredi 18 juillet 2012

BATTALION OF SAINTS 2nd coming Ep 83 (Mystic)





Quand je pense à Battalion of saints, je pense immanquablement à la californie et quand je pense à Fernande... Non! C'est bon oublie JoliCoeur! Inutile de nous fatiguer avec tes délires mythomaniaques. Range moi cette Fernande, cette soi disant voisine grabataire qui t'aurait déniaisé, ça n'intéresse personne, et parle nous plutôt de Battallion of saints, ou de la californie, peu importe... Bon, je disais donc, quand je pense à la californie, je pense immanquablement à Battalion of saints, et quand je pense à ce Ep de Battalion of saints, je pense un peu aussi à l'Italie. Comment se fait-ce me direz vous? Je vais vous répondre, il vous suffit d'écouter le morceau Second coming et vous lui trouverez sans doute des faux airs de Raw power, à moins que ça soit contraire. Enfin bon, Battalion of saints eux, n'en avaient pas fait leur fond de commerce de la voix d'écorché vif et de la guitare légèrement désacordée, tandis que Raw power si! Ou du moins au début ce qui fait que paradoxalement, quand on écoute Second coming on peut penser à Raw power, alors qu'en fait on devrait plutôt penser à Second coming quand  on écoute Raw power. Pigé?
Ce qu'il y a de génial avec ce Ep, c'est le label. On se plaint en france d'avoir des labels un peu roublards mais c'est rien à coté de ce qu'a pu être Mystic. Visiblement le gasier (Doug Moody?) enregistrait les groupes et sortait des disques sans leurs accords. Pour ce qui  était des royalties, fallait même pas y penser. On est loin donc de ce que sont capables certains labels de chez nous. Attendez, on me souffle dans l'oreillette qu'en fait ce serait déjà arrivé avec un label parisien, mais à une échelle moindre naturellement. Nous voilà rassuré! Comme quoi en france, on est pas tant à la traine que ça!

BATTALION OF SAINTS 2nd coming Ep 83 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 9,5MB)

vendredi 13 juillet 2012

MINUTEMEN Georgeless Ep 93 (Forced exposure)



























L'idéal pour moi, la dernière fois que je vous ai parlé de la californie aurait été de vous proposer quelques compiles de plus. Je pensais par exemple à Yes LA qui aurait très bien pu faire le complément après les SF underground 1 et 2 et Tooth & nail, sauf que je l'ai pas cette compile. Et puis au prix où elle se revend, ça m'étonnerait que je puisse la choper de sitôt. A moins de faire un échange mais bon... En attendant cet éventualité, je vous propose plutôt d'aller la chercher sur le net, elle est grandement trouvable (pas tant que ça en fait). Dans le même ordre d'idée, allez donc faire un tour sur Death burger, le blog de Stogref qui a mis à disposition il y a peu de temps, tout un tas de compiles californiennes comme par exemple les Live from the masque I, II et III, la compile Beach blvd, j'en passe et des meilleures. Stogref qui a tendance a ne pas considérer ce Ep de Minutemen comme du Minutemen. C'est sûr que je lui donnerais pas tord étant donné que je ne suis vraiment pas un spécialiste. Tandis que lui si! Encore une fois, allez faire un tour sur son blog, parce que si vous en voulez du Minutemen, il a tout mis, même la video We jam econo et si vous cherchez bien, quelques autres disques avec certains membres de Minutemen (Mike Watt, DOS ou  D.(any) Boon and friends...)
Et pourquoi Stogref a t'il tendance a ne pas considérer ce Ep comme étant du Minutemen? Tout est expliqué au verso de la pochette. Minutemen, c'était en fait 3 individus qui ne sont séparés qu'à la mort du guitariste D.Boon et cet enregistrement date d'avant que le batteur George n'intègre le groupe. C'est presque un détail. Pour ma part, tout ce que je pourrais rajouter, c'est que le son est très moyen, musicalement c'est... particulier on dira. Ça conviendra sans doute aux fans des Minutemen, enfin ceux qui considèrent que ce Ep est bien un disque des Minutemen.

MINUTEMEN Georgeless Ep 93 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 14MB)

mardi 10 juillet 2012

COLM (serum) Cd 93 (New rose)



























Parce qu'il y a pas que le punk et le hardcore français dans la vie, il y a aussi la pop française. Enfin pour ce qu'il y a, parce que j'y connais pas grand chose, mais j'ai l'impression que c'est un genre assez peu développé dans nos chères contrées. En tous cas, des groupes, moi j'en connais peu! Et encore je dis pop, c'est parce que vous connaissez ma manie des étiquettes, mais comment pourrait on qualifier Colm autrement? Emo? Noise? Post rock? Pop quoi! Mais que ça soit clair, quand je dis pop, il faut quand
même rajouter qu'il y a de la grosse guitare et même si les rythmes sont
lents, le chant mélodieux, ça reste assez rock quand même. Décidément,
sans étiquette, pas moyen de décrire quoique ce soit...
Dans tous les cas, en ce qui me concerne, je trouvais ce disque assez unique quand il est sorti. Mais faut dire que j'ai vraiment pas une culture pop trés développée, et je te parle même pas de ma culture pop française! 
Ce disque m'a été demandé par Laurent suite à un post du 45 tours sur le blog Digging for old record.

COLM (serum) Cd 93 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 112MB)

dimanche 8 juillet 2012

LES VANDALES 18 songs live 1984 bonus CDR 11 (Who cares?)


Dagger, sur son blog French jerks (blog visiblement réservé aux jeunes dixit Nox), se plaignait de ne pas pu avoir acheter la version de l'album des Vandales avec le cdr Live en bonus. Faut bien avouer que malgré un tirage conséquent, le label s'est fait dévaliser. Mais moi, j'avais prévu le coup, je m'étais dit, c'est pas possible, on est pas que 50 déjà rien qu'en France à avoir été séduit par les vandales sur la compile Rapsodie? Bon c'est sûr que sur la quantité de personnes ayant découvert Vandales sur Rapsodie ou Déflagration 4, il doit y en avoir un paquet qui doit être rangé des voitures, pour pas parler de ceux qui nous ont quitté d'une façon beaucoup plus définitive. Mais bordel, 50, quand même... Merde! On est au moins 60 ou 70 survivants de la grande époque du hardcore français plus les autres, ceux qui n'ont pas connu  mais qui auraient adoré connaitre. Comme moi par exemple! Je fais le malin mais le hardcore pour moi en 84, ca se résumait à pas grand chose et en tous cas pas à des concerts tel que celui que les Vandales ont enregistré à Mulhouse en première partie des Meteors. Bref, je pense qu'on aurait été un paquet à vouloir les voir live les Vandales à cette époque là (mais les Meteors moins déjà... enfin je parle pour moi!) et certainement plus de 50 à avoir envie d'acheter la réédition de la démo avec le cdr en bonus. Parce qu'il fallait être rapide quand même! Faut dire que c'était réservé à ceux qui méritent d'écouter du vrai hardcore. A l'époque de la sortie, je faisais partie de ceux qui méritaient. Maintenant, je pense pas. Je crois que je peux toujours me gratter si je fais une commande chez Who cares? (en même temps, je suis ce qu'on pourrait appeler un sacré chercheur de merde! Je comprendrais si Ali témoignait du mépris ou de la colère à mon égard, moi qui suis toujours en train de critiquer son travail ou celui de ses amis).
Toujours est il que si vous êtes passé à coté de cette série limitée avec cdr bonus, je suis ravi de vous proposer aujourd'hui un encodage correct qui vous permettra peut être de donner de la valeur à votre Lp des Vandales. Parce ce que 300 exemplaires c'est peut être pas beaucoup, mais il en traine encore un peu à droite à gauche. Donc si vous en trouvez une copie, vous pouvez l'acheter, copier ce cdr à partir des mp3 et la revendre le double sur Ebay.. Enfin, c'est une suggestion comme ça...
Et pour ceux qui se contenteraient de la version en mp3 de l'album, ça se trouve sur plusieurs blog à commencer par celui de Stef rad party, No punks in K town ou French jerks le blog de Dagger, celui là même qui se plaignait de ne pas avoir ce cdr live.

LES VANDALES 18 songs live 1984 cdr (18 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 89MB)

jeudi 5 juillet 2012

KILLTOÏDS / BLUE BLITZ Hot-core-dog split Ep 92 (Panx)



J'en ai un peu marre de parler de punk rock français, enfin de ce qu'on pourrait appeler du punk rock à la française, chanté en français, avec le coté potache typique du rock français. C'est pas que j'aime pas ce genre musical, mais quelques fois je me demande bien pourquoi  je programme ça ici et surtout pourquoi j'ai ce genre de disque? Est ce que musicalement j'apprécie vraiment ou est que je vois plutôt ça d'un point de vue d'archiviste?
Alors pour pas avoir à me poser ce genre de question aujourd'hui tout en respectant ma promesse de vous proposer quelques 45 tours punk français, on va parler de 2 groupes d'Annecy composés d'anciens  Slips que je suis sûr d'aimer parce que ...
Eh oui, pourquoi est ce que j'apprécie Blue blitz et Killtoids? Déjà, parce qu'à l'époque je les vus en concert, je dirais même, on a partagé l'affiche avec eux, on les a fait jouer chez, ils nous ont fait jouer chez eux, on se croisait dans les concerts (une fois, j'ai rattrapé le bassiste de Killtoïds tout seul parce que tous le monde s'était écarté au moment où il a sauté de la scène pendant un concert de MDC ou de Fugazi ou de Victims family. J'ai eu mal au bras pendant une semaine. Heureusement qu'il était pas gros, autrement je me serais poussé aussi ou je me le serais pris sur le coin de la gueule parce que si je me suis senti obligé de le rattraper, c'est que j'ai pas été assez rapide pour m'écarter). C'est surement un peu pour tout ça que j'aime bien ces 2 groupes (enfin le coup du bassiste à Craponne, c'est plus anecdotique) et aussi parce que des groupes qui se revendiquaient hardcore en france même au début des années 90, il y en avait pas des masses. Et des bons encore moins... C'est vrai que je les trouvais bons les Killtoïds et les Blue blitz. Fallait voir sur scène comme ça envoyait! Le même batteur pour les 2 groupes et une même énergie. Peut être un poil plus rock dans Blue blitz dont les références ultimes ou intimes si vous préférez, étaient AC/DC (et aussi Bad brains). Je sais, c'est eux qui me l'ont dit! Et je me rappelle qu'il y avait un guitariste qui était grand fan de rock australien. D'ailleurs, je me demande s'il a pas vécu là bas. Enfin, bons groupes et sacrée petite scène visiblement à Annecy dans les années 80/90.
Blue blitz a sorti un Ep Dead rock cities l'année d'avant et particpera par la suite à une compile "Sonic attack" regroupant plusieurs groupes d'annecy. Sur cette compile on trouve aussi Bloc, groupe composé de Martin, chanteur des Slips et guitariste de Killtoïds. Martin qui joue encore ou qui jouait encore récemment dans Plaine crasse. Trente ans au service du punk rock, c'est pas mal non?

BLUE BLITZ / KILLTOÏDS  Hot-core-dog Ep 92 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 24MB)

dimanche 1 juillet 2012

13ème SECTION Sex, beer and noise démo tape 85 (DIY)




























Parait que cette cassette est assez rare et qu'elle était vendue à l'origine dans un gant de toilette. Je suis désolé, j'ai pas pu vous faire un scan du gant de toilette et pour cause, la mienne de cassette n'était pas vendu dans un gant de toilette mais assez banalement dans un boitier en plastique que je me suis abstenu aussi de vous scanner. J'ai lu aussi sur internet que cette démo date de 84 alors que sur la jaquette elle est datée de 85. Je pourrais pas vraiment vous dire ce qu'il en est, je me suis jamais vraiment attardé sur 13ème Section, vu que j'ai toujours trouvé que c'était pas terrible. Jusqu'à ce que j'écoute le maxi qu'ils ont sorti ensuite sur Gougnaf et là, je me suis rendu compte que cette première ou deuxième démo (ça je sais pas non plus) était pas si mal que ça comparativement.
Voilà, c'était juste parce que j'avais ça sous le coude et que je voulais vous en faire profiter (vous êtes contents, hein? Dites moi que vous êtes contents!). A l'occasion, vu que je peux pas vous dire grand chose, si je retrouve un article de fanzine intéressant à leur propos, je l'insèrerais quelque part là dedans.En attendant, sur le blog Temps de crise, il a reproduit l'article qu'on peut lire dans Nyark nyark, ce qui me permet de penser que cette démo est bien la deuxième et qu'elle date bien de 85. Qu'est ce que vous comprenez vous?

PS :Après enquête, il semblerait que cette cassette est la deuxième et que ce n'est pas celle qui était vendue dans un gant de toilette.

13ème SECTION Sex,beer and noise démo cassette 85 (6 mp3 en 320kbps + jaquette + insert recto/verso = 28MB)
.

Libellés