jeudi 27 septembre 2012

V/A Sonic attack Cd 95 (Rock on studios)



























Quand j'ai parlé de cette compile à Jérôme ex batteur des Girls&crew mais également dernier batteur des Zobsecks, il m'a dit que c'était pas possible que Skippy le chanteur des Blue blitz se soit un jour rabaissé à chanter en français. Mais il y a peut être une petite explication, c'est que c'était peut être plus Skippy le chanteur des Blue blitz à l'époque de l'enregistrement de ce disque et ça pourrait s'expliquer par le fait que c'est pas son nom qu'on trouve dans l'insert sur la page des Blue blitz. Non, son nom on le trouve dans l'insert à la page des Girls &crew. Alors pourquoi si Jérôme n'était plus le batteur de Girls &crew, Skippy aurait encore été le chanteur de Blue blitz? Je vous le demande et j'ai pas la réponse. Et pour en revenir au fait de ne pas vouloir chanter en français, je trouve ça bien dommage, parce que je suis pas loin de penser que les 2 titres en français de cette compile sont les meilleurs de Blue blitz. Bon, on peut un peu tiquer sur le thème de Poubelle humaine qui n'est pas sans rappeler celui du morceau d'Infected youth, The old tramp. On peut aussi comprendre la motivation d'un tel texte quand on a un peu trainer ses converses à Annecy ce qui a été mon cas lors de vacances mémorables avec Suberbass à l'époque où il s'appelait encore simplement Joy mais je m'égare et il me semble déjà vous avoir raconté quelques détails truculents de ce périple dans je ne sais plus quel article. Je disais donc, il y avait tout de même une sacré concentration de clodos sur Annecy et de punks clodos, ce qui dans un sens peut entraîner des réticences vis à vis de cette communauté au combien sympathique, suite sans doute à quelques problèmes, voir quelques altercations. Mais de là à tenir des propos agressifs... Je dis ça mais j'ai quand même quelques a priori étant issu de la classe ouvrière de culture catholique. Toujours est il que ce morceau est excellent et chanté en français.
Girls & crew, pour la petite anecdote, c'était le groupe de la manageuse de Blue blitz qui était aussi la copine du chanteur de Blue blitz, enfin le premier chanteur de Blue blitz, c'est à dire Skippy, qui était aussi la soeur de Marco le batteur de blue blitz et Kiltoïds. Enfin, c'est la chanteuse de Girls &crew qui est la soeur du batteur de Blue blitz, pas Skippy.
Bloc, c'est les anciens Killtoïds et Slips mais Marco le frère de la chanteuse de Girls&crew n'en est pas le batteur.
Je crois bien que dans F.V.K. on trouve Fred de Resinostrest et batteur de Plaine crasse, Egoïne, Ed wood... Mais je suis pas sûr.
Et je peux rien vous dire sur Against you?
Au niveau des styles on navigue entre le punk hardcore efficace (Blue blitz), le punk à roulette très (trop) NoFxien (Against you), le punk hardcore garage proche des groupes américains du début des années 80(Girls & crew), le punk noise (F.V.K.) et le hardcore tendance un peu métal (Bloc). Ça demande peut être plusieurs écoutes mais je trouve qu'il y a des trucs intéressants (à part un groupe mais je vous dirais pas lequel) et je me dis qu'ils avaient une scène pas dégueu sur Annecy. Bizarre qu'aucun groupe n'ait jamais vraiment "percé".
Pour une facilité d'écoute j'ai omis de mettre les morceaux dans l'ordre du disque. J'ai préféré rassembler les morceaux par groupe, et du coup c'est con, ça commence part le plus mauvais. Mais le reste si vous voulez mon avis est tout à fait convenable.

V/A Sonic attack Cd 95 (15 mp3 en 320kbps + livret 8 pages = 88MB)
  

samedi 22 septembre 2012

ABSINTHE - Ep 96 (King of the monsters)







Même constat que pour In vain, c'est étrange de voir à quel prix (une misère) se vendent les disques que j'estime beaucoup et par conséquent, les disques dont j'ai envie de parler sur JoliCoeur (et par extension sur PayNoMoreThan). C'est à se demander le réel intérêt d'un blog tel que celui ci, si pour proposer des disques dont personnes ne veut et qui se vendent même pas 2 euros. 
Absinthe moi, j'aurais classer ça dans la catégorie des grands crus, le genre que tout le monde s'arrache, le truc qu'est tellement devenu un classique, que c'est complètement inutile d'en parler à part pour définir d'autres groupes. Eh bin que dalle ouais! Absinthe, y'a qu'ici que c'est cultissime! 

Alors, on va faire tout comme! Si c'est cultissime, inutile de vous préciser que dedans il y a des anciens Groundwork et qu'ils ont également sorti un 10" tout aussi recommandable et cultissime que ce 7". Qu'au niveau du  style on est dans le hardcore sale qui patauge dans la noise et le métal.
Une tuerie, je te dis! Et dire que ça se vend si peu cher....

ABSINTHE Ep 96 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 20 pages = 29MB)
   

mercredi 19 septembre 2012

PIRANHAS - Y'en aura pour tout le monde Cd (Jungle hop)





Piranhas est est disque qu'on m'a demandé. Je pensais pas que c'était le genre de disque à avoir marqué au point d'avoir envie de le réécouter 20 ans après. Tu me diras, je l'ai ce disque et ça fait pas si longtemps que ça que je l'ai acheté. C'est donc que j'avais envie de le réécouter.
Disons que j'en gardais un souvenir plus que mitigé. Pour moi c'était l'album punk rock que Jungle hop avait voulu sortir pour diversifier son catalogue (la même année, dans un autre genre ils sortaient aussi Loudblast) ou pour, sans vouloir être médisant, profiter de l'intérêt du public français pour le punk rock à la française. Si c'était le but, ça n'a pas tellement marché parce qui s'en souvient des Piranhas? Bref, je disais donc que je gardais un souvenir pas très positif de ce disque et puis un jour Xav de La cantatrice chauve m'a vendu l'album et le 45 suite à une discussion par courriels. Autant dire qu'il s'en est débarrassé parce que de toutes façons vu le souvenir que j'en avais, j'aurais pas mis plus de 5 euros dedans. En même temps, je suis un putain de trou du cul de collectionneur de disques, je vous l'ai déjà dit il me semble, non? Et je peux pas m'empêcher d'acheter tout ce qui est production française, d'autant plus si c'est un groupe qui est sorti sur un label qui m'a marqué, en l'occurrence Jungle hop. Enfin pour le coup, Piranhas, ça m'a pas marqué des masses. Et la redécouverte ne m'a pas non plus subjugué. J'avais le souvenir d'un truc assez punk rock, il se trouve qu'en fait c'est plutôt punk hard rock hardcore métal, comme une sorte de croisement entre Les sheriff, Vulcain et MST. Tu vois, rien de bien jouissif. Sauf que moi je m'attendais à un truc genre Sheriff, on peut donc dire que la réécoute m'a d'autant plus déçu. En m'acharnant, j'ai pu trouver un peu de charme à cet album mais de là à en faire un classique et l'écouter tous les jours.. Enfin, vous me direz ce que vous en pensez.

A l'époque, le disque était sorti en Cd et en vinyle et il y avait aussi un 7" qui reprenait une chanson de l'album avec un titre inédit. Quel était vraiment l'utilité d'un tel disque? Un single pour partir l'attaque du hit parade? Sur le cédé que je vous propose aujourd'hui, on trouve l'album, l'inédit du 7" et un autre morceau. Pour agrémenter, je vous ai mis la pochette du 7".
Piranhas était un groupe de Toulouse et n'a sorti que ces 2 disques sur Jungle hop (et non Jungle hop international. Personnellement, j'ai pas compris pourquoi il y avait 2 noms de label différents. Je pensais que le international était consacré aux groupes étrangers, et en fait il y a aussi des groupes français sur JHI). Aucune participation connue à des compiles, et puis les membres semblent n'avoir joué que dans Piranhas. Un Toulousain peut être nous éclairera?

PIRANHAS - Y'en aura pour tout le monde Cd 90 (12 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 88,5MB)
 

dimanche 16 septembre 2012

HEYOKA - Demain sera... Lp 96 (Maloka)


On peut pas être à la foire et au moulin.... J'aime bien ce genre de proverbe déformé qui perd son sens mais qu'on arrive malgré ça à interpréter de façon correct. Je l'ai entendu l'autre jour alors que je me promenais, de la bouche d'une espèce de vieil aristocrate dégénéré ou en tous cas de quelqu'un qui s'en donnait l'air, et ça m'a tout de suite plu. On peut pas être à la foire et au moulin... Apparemment c'est une expression qui s'emploie mais pour moi il manque au fou pour couper la foire en deux pour que ça signifie quelque chose de sensé. Mais, je m'en tape, ça me plaît aussi comme ça! Et qu'est ce que j'en ai à foutre du four, tandis que la foire, ça oui, je connais! C'est sûr que j'ai été plus souvent à la foire qu'au four et moulin. Le moulin, j'y ai quasiment même jamais mis les pieds pour ainsi dire mais je sais pas si je me fais bien comprendre?
Je me plains assez souvent de ne pas avoir trop de temps à consacrer au blog et ça va pas en s'arrangeant. La raison en ai que depuis quelques temps j'ai été engagé en CDI en tant que batteur dans d'Heyoka. Ça n'a pas été facile. Ça faisait bien 2 ou 3 ans, depuis le split d'Aguirre que j'avais pas touché une paire de baguettes ou alors comme ça vite fait pour me rappeler la sensation et surtout me rendre à l'évidence que c'était plus de mon âge ces conneries. Sauf que quand le Jack d'Heyoka m'a appelé, j'en ai pas dormi de la nuit, et pas beaucoup des nuits qui ont suivi. Putain de bordel de merde, ça me démangeait. Reprendre du service, refaire des concerts, en plus de ça dans Heyoka. C'est que ça représente pour moi qui suis bourguignon, et à cette époque, il y a donc 2/3 mois, le dernier album, État des lieux tournait en bloc sur ma platine. Seulement, fallait rechoper la condition et se coltiner une 25aine de morceaux. Je te dis pas le challenge! J'étais à la foire et au moulin pour ainsi dire et je me suis rendu compte de la limite de l'extensibilité du temps, parce que l'air de rien, ce putain de blog, j'y consacre un temps incroyable. Je me plains pas, j'adore ça mais je crois qu'au moins jusqu'à la fin de l'année, je vais devoir réduire mon activité blogesque, le temps de maîtriser le répertoire d'Heyoka. Croyez bien que j'en suis fort marri mais comme dirait l'autre, on peut pas être à la fois à la foire de moulin et au four du Puy du fou. Rassurez vous, j'ai pas dit que je laissais tomber, je crois pas que je pourrais, mais je vais nettement lever le pieds en ce qui concerne la fréquence des publications d'articles. Ça se trouve, il y a rien qui changera mais je veux me donner cette possibilité et je tenais à vous en avertir.
Bon, on trouve déjà ce disque à droite, à gauche, en version vinyle ou en cédé. Vous le reproposer n'aura servi qu'à faire ma petite annonce, mais je peux peut être apporter 2,3 informations.
Il se trouve que j'ai beaucoup écouter ce disque ces 2 derniers mois et c'est flagrant qu'il s'agit pas du tout pour certains morceaux des mêmes versions entre l'album et le Best of. Je me suis renseigné auprès des représentants historiques du groupe et ils m'ont répondu que sur l'album, il y avait plusieurs mixages différents, tandis que sur le Best of, on y trouve que le premier mixage. A part ça, je pourrais vous sortir quelques anecdotes croustillantes sur le groupe mais faut que je retourne jouer de la batterie. Notre premier concert est le 1er novembre à Toulouse et j'ai intérêt à être prêt!

HEYOKA - Demain sera... Lp 96 (14 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 8 pages =  106MB)
 

mercredi 12 septembre 2012

V/A Grito suburbano Lp 82 + bonus live - Cd 97 (Gravaçoes sem qualidade)



























Il se trouve que j'ai réussi tout de même à ripper le 28ème morceau qui bloquait jusqu'à maintenant. Bon, j'ai du biaisé un peu et si ça se trouve le son est pas tout à fait le même que sur les autres. Mais tu me diras, on s'en fout, c'est du live, au son pas trop mauvais mais live quand même. Et qui n'était pas du tout sur la version d'origine sur laquelle on ne trouvait que les 12 premiers morceaux. Autant dire que c'était un disque très court. Quelques fois, c'est pas plus mal! Dans le cas qui nous concerne, c'est à dire la réédition cd de 97 de la compile Grito suburbano datant elle de 82, on va dire que les bonus ne nuisent pas. Je suis par nature assez réfractaire aux lives mais là ça passe plutôt bien. Surtout que les groupes nous pondent quand même quelques tubes, je prendrais pour exemple le Histeria de Colera déjà présent sur Sub mais en version studio,  le Nada d'Olho seco qu'on trouve en version studio sur la compile Welcome to 1984 et le Panico en SP d'Inocentes également en version studio sur la compile Grito suburbano. Du tubes, j'ai l'impression qu'ils savaient faire ça ces brésiliens.
J'avais découvert cette compile sur la compile Tropical viruses,  que j'avais écouté à en rendre la bande transparente. Sur cette cassette BCT, on trouvait Grito suburbano, la compile Sub plus d'autres joyeusetés brésiliennes. Une heure de punk hardcore influencé par la scène anglaise, comparable à ce qui se faisait en suède et chanté en portugais, autant dire un pur bonheur!
Voilà, c'est fini pour cette série brésilienne. Je vous ai balancé tout ce que j'avais sur ce pays (pas tout à fait mais bon...). Maintenant, c'est pas impossible que j'investisse dans quelques disques que des labels ont eu la bonne idée de rééditer ces dernières années, des disques tels que le premier Ep d'Olho seco ou celui d'Inocentes. Ça donne envie, non?

V/A Grito suburbano Lp 82 + bonus live Cd 97 (34 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + boitier =153MB)
  

samedi 8 septembre 2012

V/A Sub Lp 83 - Cd 98 (Devil disco)



























On va terminer cette série brésilienne avec un putain de méga hyper classique. Crois moi si tu veux mais j'ai fait le tour de ma collec de disques brésiliens. J'aurais bien voulu vous parler d'un autre méga classique qu'est la compile Grito suburbano, mais malheureusement, mon cd déconne et j'arrive pas à lire un morceau, ce qui fait que l'ensemble du disque n'est pas proposable sur PNMT. C'est dommage parce qu'il y a Olho seco dessus, tandis qu'ils sont pas sur Sub. Tu me diras, c'est pas tellement dérangeant vu qu'il y a Ratos de porao, et aussi Psykose, Fogo cruzado et Colera qui sont pour ces derniers aussi sur la compile Grito suburbano.
Si c'était pas le chant en portugais, on se croirait franchement du coté de Stockholm. Et comme pour les groupes suédois, c'est pas facile de différencier les groupes à part peut être Colera qui a une approche un peu plus punk que les autres mais pas autant que sur les albums qui ont suivi, ce qui est franchement pas plus mal!
V/A Sub Lp 83 (24 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 70,5MB)
 

mercredi 5 septembre 2012

SIGHT FOR SORE EYES - Cd 98 (Good intentions/Liberation)



On va rester dans la lignée du post d'avant, c'est à dire le hardcore brésilien tendance positive et mélodique. Je pourrais pas vous dire grand chose sur Sight for sore eyes. A l'époque où je l'ai acheté, je me rappelle que c'était présenté comme un groupe d'ex untel et untel, mais pour vous dire de quels groupes il s'agissait, c'est une autre paire de manches! Et de toutes façons, on s'en fout. Qu'est ce que ça changerait, que je vous cite des noms de groupes dont personne ici n'a jamais entendu parler? Bon, ça voudrait peut être dire que les mecs de Sight for sore eyes n'étaient pas des débutants et ça, rien qu'à l'écoute du cd, vous pourrez le constater.
Pour fan de Lifetime, de HxC old school moderne à l'ancienne, de punks en short et de sobriété sur fond de libération animal.

SIGHT FOR SORE EYES - Cd 98 (11 mp3 en 320kbps + livret 8 pages = 62MB)
 

dimanche 2 septembre 2012

DANCE OF DAYS - 6 first hits Cd 97 (Teenager in a box)




On me reprocher l'autre jour de ne pas vous proposer assez de groupes brésiliens. C'est que j'en ai pas des masses des groupes brésiliens, j'en connais même très peu, au point que ce soit pas impossible que dans les jours à venir, je vous propose même toute ma collection de disques brésiliens, c'est dire!
Pour ceux qui suivent un peu le blog, on a parlé il y a peu de temps d'un split cd dont l'un des deux groupes est brésilien. Eh bien, figurez vous, que le chanteur de ces Personal choice n'est autre que celui de Dance of days. Les autres membres, aucune idée des groupes dans lesquels ils ont pu jouer avant, tout comme je suis absolument pas certain que le groupe brésilien dont on trouve plusieurs morceaux sur You tube soit le même Dance of days. Si c'est le même, avouez que c'est pas très excitant ce que c'est devenu (quoique, en creusant une peu...). Tandis que ce mini cd, c'est du bon, j'aurais bien vu un ou deux albums dans la lignée. Au lieu de ça, le chanteur Nene Altro s'est orienté vers le crust ou le hardcore bourrin  avec Sick terror et apparemment maintenant vers le punk poseur (dixit Yann) avec un groupe s'appelant Maldita minoria.
Tu vois, pas beaucoup de disques brésiliens et peu de choses à en dire....

DANCE OF DAYS - 6 first hits Cd 98 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 36,5MB)
 

Libellés