mercredi 28 novembre 2012

V/A Radis noir Tape 86 (Kratagus)



On va rester dans la famille Gogolmax/Skorbut molotov puisque ce label Kratagus n'est autre que celui de Pierre de Pierre et les handicapés, également guitariste des Skorbut. Et si on se rappelle bien, la split cassette Camembert basque/interaction était sortie en coprod entre Gogolmax et Kratagus. Derrière Camenbert basque se cachait Krabox, guitariste des Skorbut et derrière Interaction, on trouvait Pierre de Pierre et les Handicapés/Kratagus. Ca devient plus clair, non?
On pourrait donc croire que Radis noir est une compile dans le genre Clakos en transe ou Cornettos pour dégonflés, mais pas vraiment. On a plus à faire ici à une compile de type internationale ou du moins européenne.
Pour les groupes étrangers, ils sont au nombre de 3, HHH, DTAL et Ruido de rabia.HHH, les morceaux proviennent de la première démo dont on a déjà parlé ici. DTAL, les morceaux ne viennent pas d'une démo répertoriée, ni du premier Ep. Il s'agirait donc selon toute vraisemblance de morceaux d'une vieille démo certainement avec le premier chanteur. Ruido de rabia, ça ressemble plus à de l'enregistrement répète. Ce serait pas des ex Eizen?
Coté français, on retrouve bien sûr les groupes affiliés à Gogolmax/Kratagus qui sont les Skorbut molotov (morceaux de  démos) et Pierre et les handicapés (inédits), mais aussi Baygon, rouge qui est un groupe formé par Pierre de Pierre et les handicapés et Dan qui n'est peut être pas le Dan de Dan and the destroys.
Pas de groupe français connu sur cette compile à part Verdun avec 2 morceaux qui proviennent de je ne sais où et qui sont les mêmes que ceux qu'on trouve sur la compile Sursaut. On retrouve avec plaisir Gangrene, le groupe maconnais même si les morceaux sont issus de la démo qui n'a plus aucun secret pour nous.
A coté de ça, il y a des groupes dont on a jamais entendu parler, Z'aubépine qui sont belges et qui ont une page dans le livret et Daï say noh qui eux n'en ont pas.
Pas la compile du siècle mais elle est bien faite et avec elle, on est dans les années 80, il y a pas de doute!

V/A Radis noir (C60) Tape 86 (30 mp3 en 320kbps + pochette + livret 12 pages = 134MB)
   

mercredi 21 novembre 2012

V/A Cornettos pour dégonflés Tape 86 (Gogolmax)




Bon je sais, cette compile est disponible déjà un peu partout. Mais si je vous la propose aujourd'hui c'est que j'aie de nouveaux éléments à apporter. Malheureusement, c'est pas le livret que j'ai jamais vu nulle part. Si! Je l'ai eu ce livret avec la première Cornettos que j'aie acheté. Cette cassette, je l'ai prêtée à Malik et je l'ai jamais revu. Ni Malik d'ailleurs. Parait qu'il traîne du coté de Marseille et que les jeunes punks l'appellent papy. Et avec la deuxième que j'ai racheté au label quelques années plus tard, il y avait pas de livret. Celle là, je l'ai prêté à Seb pour qu'il me la mette sur cd et puis il a jamais eu le temps de le faire, a déménagé, sans doute perdu la cassette, ce qui fait que j'ai bien du être obligé de la racheter une troisième fois cette satanée compile. Mais malheureusement, toujours pas de livret avec ce troisième exemplaire. Dommage, d'après ce que je me rappelle, il y avait pas mal d'informations. Avec un peu de chance, peut être qu'il sera avec le quatrième exemplaire que j'achèterai?
Donc, si mes nouveaux éléments ne sont pas d'ordre matériel ou plutôt virtuellement matériel, c'est qu'ils sont d'ordre informatif. Ouais, on va dire ça... Disons que Dan de Dan & the destroys m'a écrit il y a quelques temps pour répondre à quelques unes de mes questions. Si on rajoute à ça le commentaire qu'a laissé Krabox, guitariste d'Aspidistra/Skorbutt molotov/Camembert basque/Les brigades du sexe... sur la démo d'Aspidistra, on est pas loin d'en savoir beaucoup plus sur le label Gogolmax.
Si j'ai bien tout compris donc, Gogolmax était le label des mecs de Skorbut molotov et peut être même plus précisément de la bande de potes tournant autour de Skorbut molotov, à savoir Dan de Dan & the destroy et le fameux Thierry dont on trouve l'adresse sur les cassettes Gogolmax,  La cassette de Jean-François et peut être sur Je reviendrais mais rien n'est moins sûr. D'après Dan, ce Thiérry était quelqu'un de réservé qui ne buvait pas et qui ne jouait pas dans un groupe. Si c'est pas de l'info de première  bourre (on appelle ça un scoop en français).
Parlons un peu de la compile maintenant. J'avoue qu'avec le temps, mon attirance pour ce genre de musique s'est un peu érodée et je suis loin de ressentir la même excitation que quand j'ai acheté cette cassette. En 86, pour moi ce genre de compile remplie d'une heure et de demi de punk franchouillard et approximatif, c'était inespéré et complètement jubilatoire. Quelle découverte! Que j'ai mis des semaines à ingérer méthodiquement à raison d'une ou plusieurs écoutes par jour.
On va pas revenir sur la composition de cette compile, on précisera juste qu'on trouve quelques groupes dont on a déjà parlé ici, comme les fameux Gangrène de Macon, Picol réaction, BB doc ou Skorbut molotov, enfin Aspidistra et quelques autres... Tous ces fameux fleurons de la culture punk française dépasseront rarement le stade de la démo ou de la compile à part BB doc et Docteur destroy. Sinon, que des illustres inconnus  comme Anti KS qui formeront plus tard Smegmatics, ou Beermany dont je ne sais rien (et ne veut rien savoir...), Hanky panky qui ont édité une cassette discographie il y a peu de temps chez Crapoulet et Disturb dont on trouve un morceau sur la compile qui est numéro 1 à mon top 10 des posts les plus consultés. En fait, je les ai quasiment tous cités et ceux que j'ai oublié ne sont pas les moins bons! Et encore, il faut aimer Cock roachs et son hardcore extrême. A l'époque, j'adorais! J'adorais moins Tribu Karnak déjà. Je me rappelle que sur le livret, ils étaient présentés comme la relève de la scène Chaos en france bretonne. Il se trouve que la relève  n'est pas allé plus loin qu'une démo 3 titres (il me semble...). Et j'éviterai de parler de Social negative si vous le permettez. Voilà, tout est dit? Non, merde! Pierre et les handicapés. Une tuerie ce one man band! Il s'agit en fait de Pierre le guitariste d'Interaction et de Skorbut molotov. Là, ça y est? C'est bon? Et personne l'a ce putain de livret?

V/A Cornettos pour dégonflés K7 86 face A (27 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 101MB)
V/A Cornettos pour dégonflés K7 86 face B (26 mp3 en 320kbps = 101MB)



dimanche 18 novembre 2012

ELMERHASSEL - John wark Cd 96 (Spliff)


Toujours pas de série française mais ça va venir vous allez voir...
Il y a des priorités. Un collègue bloggueur a réclamé publiquement cet album de Elmarhassel, et notre code d'honneur à nous les bloggers, c'est d'accéder le plus rapidement possible aux demandes de nos amis de la confrérie.
Bon bien sûr, la confrérie des bloggers n'existe pas, vous vous en doutiez bien, mais par contre la confrérie des punks est difficile à ignorer. C'est incroyable comment certaines fois on peut se voiler la face sous prétexte qu'une personne écoute la même musique que nous. Mais je sens que le sujet est délicat et surtout que je risque de me lancer dans un laïus un peu trop long, alors on arrête là et on réfléchis pour une prochaine fois. J'invite dès maintenant la défense à préparer ses arguments, le combat sera rude!
En passant, le fait que j'ai choisi d'aborder ce sujet (pour le saborder immédiatement) à propos d'un post que Steph a fait sur son blog Rad party, est tout à fait le fruit du hasard. Je vous assure, j'apprécie le blog de Steph et ça a vraiment l'air d'être un bon gars. Et si je dis ça, c'est pas parce qu'il écoute le même genre de  musique que moi. Je le connais pas plus que ça mais ses écrits parlent pour lui (comme les miens...)
Elmerhassel, je me rappelle les avoir vu dans les années 90 dans une salle improbable de la charmante mairie communiste de Saint Vallier. J'en garde pas beaucoup de souvenir de ce concert. A l'époque, c'était trop pop pour moi et même si j'appréciais le punk mélo anglais, toute la scène MC4/Senseless things, je la trouvais un peu molle. Maintenant, cela va sans dire, j'adore! Alors quand j'ai vu ce disque dans les bacs de solde d'un disquaire Marseillais, je me suis rappelé cet article sur Rad party en me disant que j'allais sûrement faire autant plaisir à moi qu'à Steph et j'ai pas hésité une seconde. Je le connaissais pas cet album pourtant sorti sur un label français. Et bien, il m'a pas déçu.
En bonus, on trouve le Ep Pride in Ipswich et le morceau du split Ep avec Six pack, superbe reprise de 3, soit dit en passant.
Comme je disais donc, vous pouvez trouver le maxi Honour your partners sur le blog de Steph, ainsi que le triple Eps de Yardman qui est un projet parallèle d'un des mecs d'Elmerhassel et de Ed Stupids. Ils ont tous les deux joué aussi dans Chocolate dispo toujours sur l'un des blogs de Steph (des blogs, il en use comme moi des converses).
Quant à la date de cet album, elle est approximative, soit il est sorti en 96, soit en 97...

ELMEHASSEL - John wark Cd 96 (13 mp3 en 320kbps + pochette + livret 8 pages = 76MB)
    

mercredi 14 novembre 2012

BROCCOLI - Lp 96 (Rugger bugger discs)


C'est pourtant vrai que j'ai fait ma pleureuse la dernière fois. Que voulez vous, je suis un emokid, j'ai la sensibilité à fleur de peau, un rien me trouble et en ce moment, on peut dire que je suis troublé (comme d'habitude, me direz vous...). Je ne m'étalerai pas ici. Tout emokid que je suis, je n'en suis pas moins très pudique. Et je m'étais pourtant promis de ne pas perdre trop de temps sur ces blogs... Je fais moins d'articles (encore que...) mais ils sont plus longs et provoquent plus de réactions, ce qui fait qu'au bout du compte, je suis plus souvent Jolicoeur que Jean-Marc.
C'est pour ça, on va revenir à des choses brèves qui suscitent peu de réactions. L'emokid de toutes façons réagit très peu à part pour se lamenter sur lui même et son meilleur moyen de communication est un clic gauche sur le bouton télécharger. Alors lâchez vous, Broccoli c'est du bon! Et en plus c'est un disque que je vous avais promis il y a déjà quelques temps.
Broccoli, j'avais découvert en première partie de Jessie, le groupe que le père Frankie avait formé après le split de Leatherface, et d'ailleurs cet album est produit par Frankie Stubbs en personne. Doit on en conclure que Broccoli est un des nombreux rejetons de Leatherface? Sans doute mais pas seulement... C'est sûr que l'héritage anglais est flagrant dans la musique de Broccoli mais l'influence américaine est tout aussi évidente même si je serais incapable de vous citer un groupe auquel comparer Broccoli (Jawbreaker?). C'est sans doute ça qui fait la particularité de Broccoli, c'est son originalité et c'est sûrement ça aussi qui fait que les disques de Broccoli sont tant convoités.
Celui là est sorti en vinyle (c'est donc la version que je vous propose aujourd'hui) et en cd sur lequel on trouve des morceaux de Eps en bonus. Par la suite les mecs de Broccoli formeront Shonben (nettement moins intéressant), Bitter pills (encore pire), Long ball to no one (différent et j'adore) et sans doute quelques autres... 

 BROCCOLI Lp 96 (7 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 55,5MB)

samedi 10 novembre 2012

MALIGNANT GROWTH - Demo 1983 Ep 11 (Who cares)






Je voudrais pas qu'on m'accuse d'être mauvaise langue. Non, j'ai jamais prétendu que tous les disques sortis sur Who cares, c'était de la merde! J'ai juste émis quelques doutes quant à la nécessité de sortir un disque tel que Eizen. Mais apparemment, il y en a d'autres qui apprécient. Chacun ses gouts. Après, tout dépend comment on les exprime parce que visiblement, ça non plus, ça plait pas à tout le monde. Mais n'allez pas vous imaginez que je change mon fusil d'épaule et que je vais passer de la pommade au taulier de Who cares? tout ça parce que j'ai reçu quelques menaces à peine voilées et que je me suis fait harcelé de propos diffamants et de stupidités en tous genres. Non, là n'est pas mon but et même si j'avais pas été spammé par une bande (?) d'abrutis incapables de communiquer normalement en exposant les choses simplement et en se présentant surtout, j'avais prévu de parler d'un autre disque Who cares? qui a défaut d'être remarquable est tout à fait recommandable.
On a le choix, Ali a sorti tout de même quelques raretés qui méritent d'être écoutées, voir même d'être achetées. Parce que bon, même si je critique la démarche du label, certains points du moins, j'en apprécie pas moins les disques qu'il sort. C'est sûr faut speeder pour les avoir. Le dernier en date par exemple, a été épuisé en moins d'une journée. Est ce que ça aurait pas mérité un pressage un peu plus conséquent? Je peux me poser la question quand même, non? Et c'est pas une attaque personnelle dirigée contre Ali.
Ce qu'il y a de bien avec les disques Who cares?, c'est que malgré le coté artisanal, il y a toujours un petit historique qui m'évitent de trop en écrire. En l'occurrence, là l'historique est beaucoup trop long pour que je prenne la peine de le lire. Et c'est pas que ça m'intéresse plus que ça. Ce qui compte, c'est la musique, n'est ce pas? On va pas dire non plus qu'on a à faire avec Malignant growth à un groupe exceptionnel. c'est du hardcore tel qu'il se pratiquait aux states en 83. La voix est excellente, le son de gratte abrasif, les compos tiennent la route... C'est pas mieux mais c'est pas pire que quantité d'autres groupes de l'époque. Mais pour ceux qui aiment ce genre de zik, ce qui est mon cas, c'est pas moins qu'indispensable.
Alors les anonymes agressifs, c'est bon là? Je me suis bien rattrapé? Vous avez fini de m'embêter maintenant? Promis, je dirai plus que du bien de tout le monde. Et s'il y a des choses qui m'agacent, j'en parlerais pas, je fermerais ma gueule. Quand j'y repense, c'est vrai que ces putains d'anonymes n'ont absolument pas argumenté sur aucuns de mes propos (cherchez pas, j'efface systématiquement toutes leurs insanités). Ils sont passés directement à l'agression. Ils se calmeront bien...

MALIGNANT GROWTH - Demo 1983 Ep 11 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 19MB)


mercredi 7 novembre 2012

BADTOWN BOYS - Another fine day Cd 98 (New red archives)


En ce moment, je suis en train de faire le tri de mes disques. Vous me direz que vous vous en foutez de savoir ce que je fais et je vous répondrais que je fais ce que je veux, je suis sur mon blog. Alors je vous disais donc que je faisais le tri de mes disques et j'ai commencé par mes cds. C'est pratique, ils sont tous classés par ordre alphabétique. J'ai déjà fait les A et là je suis dans les B. Je les écoute tous un par un et je me dis: celui là, est ce que ça vaut le coup que je le garde?. Pour certains, je me demande bien ce qu'ils faisaient sur mon étagère... par contre, pour d'autres, je comprends pas pourquoi, je les avais oublié sur cette même étagère. C'est ce qui m'est arrivé avec ce dernier album de Badtown boys. Non mais, quelle tuerie!!! Comment j'ai pu ne pas écouter ce disque 3 fois par jour depuis que je l'ai? C'est un peu ce que j'ai fait depuis que je l'ai redécouvert. Si vous aimez les mélodies californiennes alliées à la puissance d'un Poison idea, je crois que ce disque est aussi pour vous. Et t'a maté la gueule des mecs? Oh nom de dieu, les marlous!!! Même en photo, ils me font flipper. Et il y en a quand même un qui est moustachu.
Je vous avais promis une série française après celle très peu ou pas du tout appréciée de l'europe du sud. Ça va bientôt venir, c'est juste qu'en fonction des redécouvertes que je ferai dans mon tri de cds, elle risque d'être interrompue. Et j'en suis qu'à la lettre B. Faudrait peut être que je revienne à la lettre A, c'est bizarre qu'il y ait rien eu de plus marquant...

BADTOWN BOYS - Another fine day Cd 98 (13 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso =66MB)

mardi 6 novembre 2012

Petites précisions à propos du blog et notamment par rapport à l'article sur le Ep d'Eizen...


Ces derniers temps, j'ai pas eu l'impression d'être sur mon blog... Pour ceux qui ont un peu suivi, vous aurez remarqué que j'avais plus vraiment le contrôle de la situation. De toutes façons, comment avoir le contrôle quand on ne peut et veut rien contrôler? Peut m'importe ce que vous laissez en commentaire même si ça va à contre sens de ce que je pense. Mais là, il y a une espèce d'abruti qui me bombarde de commentaires stupides et provocateurs au point que ça en devient incompréhensible. Si on rajoute à ça qu'il y a une autre personne que je ne citerai pas, qui me menace de porter plainte contre moi si j'enlève pas tous les commentaires qui parlent de lui avant aujourd'hui, ça commence à faire. Ce qui fait que l'un dans l'autre, je me suis dit qu'il valait peut être mieux virer cet article sur Eizen. Vous me direz, l'autre abruti, il a gagné alors? Pas du tout! Je me donne juste le temps de retirer tous ses commentaires et d'ailleurs, je les retirai systématiquement dès qu'il en fera un. Je me demande même si je ne vais élargir la censure (qui n'existait pas jusqu'à maintenant) en acceptant pas les commentaires de personnes anonymes. J'ai jamais voulu faire le flic sur ce blog, ni ailleurs d'ailleurs, mais on m'y contraint, j'ai donc pas trop le choix...
A bientôt pour un autre post musical.
   

Libellés