samedi 24 août 2013

STATE OF CONFUSION - Ep 90 (Whipped)

















Elle est atroce cette pochette non? Je sais pas pourquoi mais je me dis qu'il y a de fortes chances pour que les personnes en photo soient Paula et Doug grâce à qui ce disque a pu voir le jour. Ca empêche pas qu'il devrait y avoir des lois qui empêchent de sortir des disques avec des pochettes aussi laides.
Bref, un vieux punk il y a peu de temps m'a demandé de remettre à jour les liens des albums de State of confusion et ça m'a rappelé que je vous avais promis ce Ep depuis un moment déjà. Ce qui m'a complètement échappé à l'époque (bien que Laurent me l'ait signalé en commentaire) où je je vous ai proposé les disques et la démo de S.O.C., c'est que la majorité du line up a ensuite joué dans Treepeople,  groupe de Seattle à tendance beaucoup plus commerciale ou tout du moins mélodique. C'est intéressant dans le cas qui nous concerne parce que Treepeople existait déjà et avait même déjà sorti un disque, ce qui peut faire penser que ce Ep de State of confusion est plus un délire qu'un vrai disque. Ce qui n'empêche que 2 morceaux sur les 3 sont vraiment excellents, dans les lignée des albums: basse en avant, voix aggressive mais mélodique, etc..
Voilà donc, si vous voulez les albums, vous trouverez sur ce blog le premier, le deuxième et la démo. Sur ce...

STATE OF CONFUSION - Ep 90 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 17MB)

jeudi 22 août 2013

DON MARTIN THREE - Lp 96 (Don martin three)




Malgré la suggestion que je vous avais fait de me faire des petits cadeaux pour me témoigner votre sympathie, je vois que ça ne motive personne.... Alors pour venir pécho des skeuds gratos, ça se pose là mais pour m'envoyer gracieusement des pots de confiote ou des vieux fanzines, on fait la sourde oreille!
L'ami Stogref est beaucoup moins timide, il s'est pas posé de question, il avait 2 disques qui l'embarassaient, il me les a envoyés sans même me demander mon avis. Et vous savez quoi? J'ai aimé ça! Surtout que comme je le disais dans le post du Lp d'Embassy, il a fait mouche l'animal! Il me manque très peu de disque de l'age d'or de l'emo (il m'en manque un paquet mais faut savoir se contenter de ce qu'on a, non? NdJC: Non! Bin d'accord...) et les deux qu'il m'a envoyé manquaient tous les deux à ma collec. J'en serai sans doute pas mort si je les avais pas eu mais j'apprécie grandement le fait de pouvoir les écouter maintenant.
Je vous avais déjà parlé du Ep de Don martin three qui est une vraie rareté en plus d'être une petite perle. Cet album est un peu décevant à la première écoute. Il y a vraiment de bons morceaux mais je trouve que ça se perd un peu. Après plusieurs écoutes, il s'avère en fait très plaisant!
Au niveau du concept, on a vraiment à faire à l'archétype du disque emo: pochette artisanale, livret d'où t'on ne tire rien, textes non imprimés, chansons sans titre... Au moins, on est pas trompé sur la marchandise!

DON MARTIN THREE - Lp 96 (4 mp3 en 320kbps + pochette + livret 12 pages = 55MB)

dimanche 18 août 2013

The RATS - Kids 7" 82 (Ratplay)
















Et pour terminer cette série sur le punk KBD français, un groupe de Dunkerque ayant participé à la deuxième compile Chaos en france. Franchement, c'était pas mon groupe préféré sur la compile, loin de là! Je dirais même que je trouvais ça assez plat, un peu dans le genre de Sub kids autre groupe de Dunkerque mais moins nul que Drei oklok ou Decontrol. Faut dire que c'était pas tellement ce que je recherchais à l'époque. On était bien loin de la vague anglaise qui squattait mon magneto cassette. On était mi-80 et ça sonnait déjà rétro. Punk 77 sans la hargne des punks originels, alors à quoi bon?
Ce 45 tours vaut à peine plus que le morceau Suburban mais bon, c'est une vraie relique. Les groupes punks en france qui ont sorti des disques en 1982, il y en avait pas pléthore, et des bons encore moins. Et n'oubliez pas chers lecteurs et lectrices de PNMT que nous sommes là pour archiver et non pas pour écouter de la musique.
Quoi dire sur The Rats? Naturellement pas grand chose à part les poncifs habituels. Ne pas confondre avec les Rats de Paris. Eux étaient de Dunkerque et avaient peut être des membres en commun avec Sub kids (vraiment pas sûr sur ce dernier point). Il y a un myspace avec 7 morceaux inédits mais pas d'historique ou quoique ce soit qui nous en apprenne plus sur The rats. Donc pas grand chose à se mettre sous la ratiche à part 2 morceaux rippés à partir d'un vinyle fatigué et une pochette qui a connu des jours meilleurs.

The KIDS - Kids / Come on now 7" 82 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 10MB)

jeudi 15 août 2013

OX - Monkey public Ep 81 (Smap)
















Je me rappelle qu'à une époque, on m'avait demandé une série sur les groupes de Rouen et j'avais abandonné l'idée faute de matériel. Pourtant la scène locale avait l'air florissante et si je n'arrivais pas à aligner 3 disques de groupes originaires de Rouen, c'était bien que j'y mettais de la mauvaise volonté. C'est sûr qu'en cherchant bien, j'aurais facilement pu trouver.
Ox faisaient partis de ma petite sélection sauf que  je sais pas s'il sont de Rouen, du Havre où de quelque part situé entre ces 2 villes (un quelque part lové dans les méandres de la scène dont mes converses crasseuses iraient  bien foulé la boue) et vous me direz on s'en fout, puisqu'on est dans une série punk KBD français et non pas dans une série Rouennaise.
Et KBD, Ox on ne peut pas nier qu'ils le fussent, et ça pour la simple et bonne raison qu'ils étaient sur la compile KBD 200, la fameuse et unique compile Killed by death dédiée au punk rock français. Sauf que le morceau qu'on trouve sur la compile est tiré du premier 45 tours de Ox qui sonne peut être un peu plus punk que celui ci.
La particularité de Ox était de chanter en anglais, la proximité de l'angleterre sans doute et la volonté de vouloir sonner plus authentique.
L'exemplaire que vous avez sous les yeux vient d'une radio et le 95mhz est un coup de tampon, vestige d'une époque où le seul moyen de se faire connaitre en tant que groupe était de faire des concerts ou de la promo auprès des radios locales.

OX - Monkey Public Ep 81 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 21MB)

samedi 10 août 2013

PURIN - You don't want / Don't leave me babe 7" 77 (Oxygène)

















Laurent à propos du  45 tours de Gasoline parlait de fulgurance et faisait remarquer qu'on aurait aimé que tous les groupes français de 77 aient été capables d'être aussi remarquable. Je pense qu'il sous entendait qu'en 77 en France, niveau punk on était pas gâté!

Ce premier et unique 45 tours de Purin viendra peut être démontrer à quel point il n'avait pas tord. Parce que sans être mauvais, on ne peut pas vraiment parler de fulgurance à propos de Purin. D'ailleurs peut on parler de punk? C'est ce qui se dit sur certains sites et c'est pour cette raison que je vous propose ce 45 tours aujourd'hui, mais soyons francs, on est tout de même plus proche d'un rock un peu énervé. Et encore ça c'est pour la face A, puisque sur la face B on trouve une ballade pas désagréable mais qui ne donne pas envie de se transpercer les joues avec des épingles à nourrisses, de sniffer de la colle et de tenir des propos provocants. Mais bizarrement, c'est cette face B que je préfère. Le morceau me rappelle un peu celui des Charlots, Histoire merveilleuse. Nul doute que Purin ont du s'en inspirer pour composer leur Don't leave me, babe.
Naturellement aucune info sur Purin, si ce n'est qu'ils étaient de Tergnier charmante petite bourgade située dans l'Aisne. Putain quoi faire dans une ville comme celle là à part du rock'n'roll et devenir alcoolique?

PS: Voici le lien d'un documentaire sur la scène rock de Tergnier où en apprend plus sur cette charmante ville et sur Purin. Merci à Ludo le réalisateur de m'avoir fait parvenir ce lien. Et puis si n'avez pas le courage de regarder cette vidéo, voici l'article qui en parle et qui vous donnera peut être envie de la voir.

PURIN - You don't want / Don't leave me babe 7" 77 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso =15 MB)

mercredi 7 août 2013

GASOLINE - Killer man / Radio flic 7" 77 (Egg/Bootleg)
















La grande escroquerie du rock'n'roll made in France. C'est un peu l'impression que me donne ce 45 tours. Surtout cette version bootleg sortie en 2012. Mais bon, l'originale est pas mal non plus. Et si vous vous posez la question de savoir pourquoi, revenons un peu si vous le voulez bien sur l'historique du groupe et surtout sur le parcours d'Alain Kan, chanteur aussi charismatique que déglingué de Gasoline.
Personne n'ignore l'étrange destin de cet individu hors normes et est ce vraiment utile de préciser qu'il a débuter dans le show business comme une sorte d'Adamo à la française pour ensuite attaquer une carrière qui se serait voulu la réponse française à Bowie, avant de sortir 2 albums aux influences diverses et de disparaître de la surface de la terre sans que personne n'ait le moindre idée sur ce qu'il est devenu. Entre temps et c'est la période qui nous intéresse, il fait un petit écart dans le punk rock (escroquerie? Opportunisme? Phénomène de mode?) pendant laquelle il sort deux 45 tours. Le premier Sally est assez anecdotique tandis que le deuxième est désormais devenu mythique. C'est donc ce 45 qui a été repressé l'année dernière. Là, escroquerie manifeste!
Parce que, que doit on dire du pirateur qui a facilement pu se procurer les deux morceaux sur les compiles Killed by death (la 200 consacrée au pounke français est là) et la pochette sur différents blogs ou site consacrés au punk rock ancestral. En passant, qu'a t'il fait des paroles sensées être imprimés à l'intérieure de la pochette? Pour le prix d'un pressage, le bootlegger a donc pu récupérer le double, le triple, le quadruple voir plus en bénéfice. Belle opération! Et je vous avais parlé une fois d'un type qui vend ce bootleg sur un site d'enchère bien connu à pas moins de 29 euros. Si vous le voulez, cherchez bien, il y a encore moyen de trouver ce pirate pour 6 euros (sans le port), ce qui est déjà assez cher pour 3 minutes de musique et évitez cet arnaqueur qui visiblement a plusieurs exemplaires qu'il vend au fur et mesure.
Et qu'en est il de la qualité de ce pirate? Comme je l'ai dit, cette version ne dispose pas des paroles et quant au son, je ne sais pas si sur l'original il était aussi crade mais là on peut dire que c'est pas super net. Bon, c'est ce qui fait le charme aussi de ces morceaux qui datent d'une époque où les ingés son devaient bien se demander comment mixer cette déflagration de distorsion et de hurlements.
Bref, ce 45 pue l'arnaque mais ne gâchons pas notre bonheur à l'écoute de ces géniales trois minutes.
Si vous désirez en savoir plus sur Alain Kan, un documentaire existe et est visible ici.

GASOLINE - Killer man / Radio flic 7" 77 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 8 MB)

Libellés