samedi 30 août 2014

The BILL OF RIGHTS - Meltdown 85 Ep 85 (No rights)





























Ils ont quand même des bonnes têtes de Jacky les Bill of rights sur la photo de la pochette, non? Je dis Jacky parce que c'est plus ou moins synonyme de beauf mais j'ai rien contre les Jackys, ni même contre les beaufs. Pour commencer, je trouve que Jacky, c'est un très joli prénom et qu'ensuite, on est tous un peu beauf. Bon d'accord, il y en a qui le sont peut être plus que d'autres mais ils ne s'appellent pas forcément Jacky!
Et puis moi des Jackys, j'en ai connu des très bien, j'ai même fait de la musique avec des Jackys. Le premier était un poète sombre et libertaire, écrivain et graphiste à ses heures perdues et il en avait du temps à perdre! Un grand bonhomme hautement recommandable qui est parti se perdre du coté de Vannes. Le dernier en date, il méritait des claques quand même. Des gros problèmes d'égo et d'alcoolisme et j'arrive toujours pas à comprendre pourquoi je lui en ai pas collé une. Peut être parce que je l'aimais bien ou que je suis trop gentil! On est tous trop gentils. Les punks sont trop gentils, c'est une triste constatation! Un autre Jacky que je comptais parmi mes potes était un voyou de la cité de Rozelay plutôt hard rockeur que punk, gentil lui aussi mais un peu con et en tous cas un personnage. Il s'était pris un bus de pleine face en mobylette quand il était gamin. Depuis, il portait une plaque en féraille sur le crane. Quelques années plus tard, on l'a retrouvé sans vie, tabassé à mort et on a jamais su qui lui avait fait ça. Un autre bus peut être... Triste vie!
Je vous parle de mes Jackys mais à propos de Bill of rights, je ferais mieux de vous dire que Bill of rights auraient pu être du New jersey. Ah oui, ça c'est bien, ça parle à tout le monde. C'est vrai qu'ils sont coquets les Bill of rights avec leur foulards dans les cheveux, leur treillis et leurs bottes allemandes. Ils auraient eu tord de ne pas mettre cette superbe photo de pose pour illustrer leur pochette. C'est du meilleur goût, j'adore!
Et musicalement alors? Bon, c'était pas prodigieux avec le premier Ep No rights, no chance mais j'aimais bien... C'est toujours plus punk que hardcore et la voix me rappelle quelques fois Freeze ce qui est plutôt positif. Musicalement, je crois que DOA a fait beaucoup de mal au Canada.On notera l'absence de textes imprimés dans ou sur la pochette (qui d'après une vieille critique de MRR étaient pas mal) mais la présence d'un autocollant tout aussi beau que la photo de couverture. Tiens d'ailleurs, je me demande pourquoi, je l'ai pas collé à l'arrière de ma R12?

THE BILL OF RIGHTS - Meltdown 85 Ep 85 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + sticker = 26MB)


samedi 23 août 2014

RANDOM KILLING - Take our flag Ep 86 (Aardvark)



























Comment ne pas être déçu par ce Ep après avoir découvert Random killing sur la compile 1984 the third ou sur la compile La nouvelle frontière avec leur merveilleux morceau Pull the switch...
C'est le genre d'introduction qui vous donnera sans doute pas envie d'écouter. Ouais mais la pochette est jolie... D'accord, mais elle représente quand même un drapeau et Jolicoeur pas beaucoup aimer les drapeaux! Même les faux drapeaux parce que vous n'allez pas me faire croire que ce drapeau mixant celui des USA et celui du Canada est un vrai drapeau? Peut être qu'il existera un jour mais à ma connaissance pour l'instant, il n'est que le fruit de l'imagination de Random killing. Pour comprendre ce que sous-entendent les Random killing, il suffit de lire le texte Take our flag et si vous n'êtes pas une bille en anglais comme je peux l'être, tout deviendra clair pour vous. Mais moi, j'avoue que c'est pas net cet histoire de drapeau. Surtout qu'en y réfléchissant bien, le drapeau de la pochette est plutôt un mix entre le drapeau canadien et le drapeau grec et là, on se demande bien ce que ça peut signifier. En même temps, dans le logo de Random killing, il y a un A cerclé, ce qui me rassure. Le message est beaucoup plus clair.
Le groupe existe encore.

RANDOM KILLING - Take our flag Ep 86 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 20MB)


 

vendredi 15 août 2014

V/A Consolidation Ep 92 (Armed with anger)





























Il y a quelques temps sur ce blog, il y avait un type (ou une fille, qui sait avec l'internet) qui m'a demandé tout ce que j'avais d'Understand. J'avais pas grand chose et j'en ai même racheté parce que j'apprécie assez ce groupe anglais fortement influencé par Quicksand. J'ai publié ce que j'avais c'est à dire le 1er Ep, 2eme Ep et le split cd mais j'ai fait l'impasse sur cette compile considérant peut être à juste raison que leur morceau (pas assez influencé par Quicksand) était un peu moyen  ainsi que le reste de la compile.
Parlons en d'ailleurs du reste de la compile. S'il n'y avait pas eu Voorhees qui ont tout compris d'Infest, il y a longtemps que je l'aurais revendu ce disque.
Et ce ne sont pas des groupes comme Ironside, Nailbomb ou Kito qui m'auraient inciter à la garder. Rappelez de cette époque où les groupes HxC folâtraient avec le metal, voir avec le death metal mais sans la technique, ça donnait vraiment des trucs à chier. En tous cas j'aimais pas du tout et j'aime toujours pas!
Submission avait le mérite de ne pas trop se compromettre avec les tendances de l'époque mais n'avait pas le talent de se démarquer.
Si le Ep de Stand off avait été de la qualité de ce morceau, j'aurais été super fan. C'est HxC on ne peut plus classique mais putain, qu'est ce que c'est efficace!
A part ça, c'est la deuxième prod du label Armed with anger et c'est une compile bien foutue avec un beau livret et des adresses à la fin afin de favoriser le DIY. Ensuite faut aimer, c'est comme toutes les compiles, il y a du bon, du mauvais, tout est une question de gout!


V/A Consolidation - A UK hardcore compilation Ep 92 (7 mp3 en 320kbps + livret 12 pages = 35MB)




jeudi 7 août 2014

V/A Paris mix Lp 82 (Zeb production)
















Ca faisait bien longtemps que je ne vous avais pas proposé de groupes français, ça ne vous manquait pas? A moi non! Quoique, même si je suis toujours dépité par la qualité de la scène française, pour pas dire complètement peiné après être allé faire un tour au Crusty fest, ça ne m'empêche pas d'y être attaché et je me dit que ça doit être le cas pour vous aussi.
Difficile en tous cas de trouver une compile française qui tienne la route du début à la fin. Difficile de trouver une compile tout court qui tienne la route mais particulièrement une compile française, non?
Paris mix a un peu un status culte car elle a permis de faire découvrir l'un des premiers groupe oi français, les Swingo porkies.Personnellement, je suis pas fan de oi et Swingo porkies n'est pour moi qu'un groupe punk français parmi tant d'autres, ni plus, ni moins intéressants. Le petit plus est peut être l'utilisation du saxo en version jazz, mais sinon...
Non d'après moi, le seul groupe pour lequel cette compile vaille le coup d'oreille, c'est Prop sack. Ah Prop sack... Pour nous les gars de Montceau, ça c'était un groupe culte! On vénérait le nom sans même avoir entendu une seule note et on chantait le refrain alors qu'un seul d'entre nous avait une fois écouté ça sur un auto radio pourri (il prétendait ce bon vieux Ronny que le refrain disait "tou-tou-tou-touche ton cul). Faut dire que ça a de quoi marquer, c'est nerveux, vif, le chanteur donne plus l'impression de t'engueuler que de chanter, c'est parisien en diable, délicieusement urbain et artistiquement décadent. Mais pas chic et décalé comme peuvent l'être les autres groupes de la compile. Je dis pas que j'aime pas mais on s'éloigne de l'essence du punk et ça devient un peu trop glamour pour moi. A part Guernica pour qui j'ai beaucoup de tendresse mais Ice ou Zona, c'est presque trop cold wave pour ma gueule. Peggy luxbeurk c'est particulier, c'est entre punk et new wave (post punk on dirait maintenant) avec des solos à la Santana. Particulier je vous dis!
Bonne compile pour une première Parisienne. Le seul hic c'est que naturellement, il n'y a pas de livret ni même d'insert. On aurait aimé savoir comment s'appelait les membres des groupes, savoir que le guitariste de Ice s'appelait Jean Claude par exemple et qu'il est ensuite devenu xylophoniste de Michel Jonaz. Bon, c'est  juste une hypothèse fondée sur absolument rien alors n'allez pas propager la rumeur. Bref, on aurait aimé connaître les noms des zikos juste pour savoir s'ils/elles ont eu des antécédents ou des succédents*. Mais rien! C'est pour ça, je compte sur votre grande érudition et sur votre sens du partage pour nous en apprendre un peu plus. Merci d'avance!

* Il y en a eu plein en fait, je cite en gros : Berurier noir, Angel face, Rapt, Arabian night, Parabellum, etc...

V/A Paris mix Lp82 (13 mp3 en 320 kbps + pochette recto/verso = 80MB)

Libellés