vendredi 28 novembre 2014

DOUBLE 0 - Double barrelled 2xEp 93 (Burned in DC)
















On avait déjà évoquer le cas des Double zero et on va pas s'appesantir sur cette histoire d'homonymie qui ne rime à rien, on va même en profiter pour changer de sujet de série, et en attaquer une sur les double 7".
C'est un format que j'aime bien le double Ep. Enfin bon, j'aime bien mais quand c'est bien rempli parce que là le pirateur aurait très bien pu ne faire presser qu'un seul disque vu qu'il n'y a en tout et pour tout que 7 morceaux ne faisant pas plus d'une minute chacun. Bon c'est vrai qu'en réalité il ya 14 morceaux mais qu'on retrouve plusieurs fois les mêmes, genre 3 fois The end, 3 fois Take a position, etc.. Vous me direz, quel est l'intérêt d'un tel disque et je vous répondrai que je n'en sais foutre rien! Bon c'est sûr que les morceaux proviennent d'enregistrements différents mais les sources ne sont même pas mentionnées alors encore une fois, quel intérêt?
Ce que je me demande aussi, c'est pourquoi le groupe à chaque fois qu'il a enregistré a choisi les mêmes morceaux ou presque? Il ne composait pas? Il existe un pirate cdr avec à peu près tout ce qu'a fait le groupe et là on se retrouve avec pas plus d'inédits studios (ce cdr est chez Deathburger). Les concerts de Double zero devaient être passionnants! A ce propos, il y a également un live sur ce cdr où il y a 14 morceaux, 28 minutes de concert dont presque 4 minutes d'intro qui ne sert à rien, le minimum syndical quoi! Mais il y a des inédits.Comme je suis gentil, je vous ai rippé ce live et aussi, j'ai rerippé le Ep et j'ai remis à jour le lien de Second wind où on trouve des membres de Double 0 et ça se ressent. Comme ça vous avez tout et on passe à autre chose!

DOUBLE 0 - Double barrelled 2xEp 93 (14 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 35MB)

DOUBLE ZERO - Live Washington DC (Wilson center) 17/09/82 (14 mp3 en 320kbps = 62MB)



samedi 22 novembre 2014

SLEEPPERS - Illogical moody mind Cd 95 (Total heaven)





























Des sleepers, il y en a eu une chiée dans le mouvement punk. Dans les plus anciens, il y a un anglais que je ne connais pas mais ça a l'air pas mal et un californien qui sonne un peu trop vieillot pour moi et dont Steph a mis à disposition sur son blog la disco sorti en Lp. Mais les dormeurs qui comptaient pour moi, c'étaient les new yorkais qui ont ensuite changé leur nom en Serpico et eux leur disco, vous pouvez la choper sur Blogged ands quartered. J'ai eu la chance de les voir en concert en tant que Serpico et putain, qu'est ce que ça envoyait!
A peu prés à la même époque, il y avait un groupe français qui tournait beaucoup et qui envoyait aussi sévère sur scène sauf qu'eux avaient mis 2 P à leur nom, surement pour se dissocier et c'était pas plus con.
J'ai été surpris de voir il y a peu de temps que nos Sleeppers bordelais existaient encore ou si c'est plus tout à fait le cas, qu'ils avaient sorti un disque il y a encore pas si longtemps. Entre nous, c'est pas mal... C'est même plutôt bien! On va pas cracher dans la soupe, c'est vraiment bien. Des groupes français de cette qualité, il y en a pas forcément beaucoup! Quand j'y repense, on avait une sacré scène noise en ces années 90 avec Sleepers, Portobello bones... C'est tout et c'est déjà pas si mal! Non c'est pas tout mais c'était les meilleurs! A l'époque, je préférais nettement Porto à Sleeppers, maintenant je me demande si c'est pas l'inverse...

SLEEPPERS - Illogical moody mind cd 95 (9 mp3 en 320kbps + livret 8 pages = 152MB)



dimanche 16 novembre 2014

FRONT LINE - Outside your window 12" 86 (IM)





























Difficile de dire lequel des Frontline référencés sur KFTH est le plus connu, tellement les deux le sont peu! Et encore parait qu'il y en aurait eu un troisième dans les environs de New york, faisant plus ou moins partie de la famille Cromags et Cie. J'ai lu ça dans American hardcore, cette grosse bouse de ramassis de racontars de mythos. Mais le Frontline de NY n'a rien sorti je crois et impossible de trouver quoique ce soit sur internet. Enfin bref, si on cherche bien, des Frontline ou Front line, il y en a plein et d'ailleurs, j'avais déjà eu l'occasion de vous parler de celui des alentours de DC.
Le Front line d'aujourd'hui est californien et n'a sorti que ce maxi 45 tours à la pochette racoleuse. Voyez vous, ce qui me choque sur cette pochette, ce ne pas l'exploitation de l'image de la femme (elle a l'air heureuse d'être là et les gamins, ça les amuse. On va dire que c'est potache!), ni sa coupe de cheveux horriblement eighties (en fait, ça me rappelle mes frangines. Elles arboraient cette ce genre de coiffure léonine pour aller appâter le matou en boite de nuit. Et dans ma ville, il y a encore des filles de mon âge qui ont pris autant de kilos que d'années mais qui ont toujours pour modèle capillaire la grande Bonnie Tyler, alors non, ça ne me choque pas!).
Ce qui me choque, c'est qu'un poster de Billy Idol soit accroché à coté d'un autre de Black flag ou comment mélanger les torchons et les serviettes. Quoique si on fie à American hardcore, les Black flag à cette époque n'avait plus grand chose de punk, pas plus que Billy Idol, mais peut on se fier à American hardcore, cette grosse bouse illisible?
Je crois qu'il parle d'aucun Frontline dans American harcore à part celui de NY et on s'en fout, c'est de la merde ce bouquin! D'ailleurs nous on est pas là pour parler de ce torche cul mais pour parler de Front line.
J'aime bien quand les groupes américains sont ouvertement influencés pas les groupes anglais et c'est le cas du Front line californien. On sent bien que les gars ont biberonné à la oi anglaise et au punk's not dead et c'est presque mieux foutu que le modèle. Remarquez, c'est souvent le cas quand les ricains s'approprient quelque chose. Enfin bref, c'est punk, mélodique, hyper d'aplomb et ça a une patate d'enfer. C'est du tout bon et je préfère presque ce Front line à celui de DC. Non pas presque, je le préfère!
Je connais pas ce qu'on fait les gars par la suite (pas plus que je ne sais ce qu'est devenu la charmante pin up de la pochette) mais ils ne sont pas restés inactifs. Ils ont formé après Front line un groupe nommé Lifeline et le chanteur a fondé le label  Side one dummy et a joué dans Wax, 22 jacks...

FRONT LINE - Outside your window 12" 86(6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 32MB)



mardi 11 novembre 2014

THE EXPLODER - This sound starts right now Cd 97 (Reptilian)






























J'ai été outré la première fois que j'ai entendu dire qu'il y avait un autre Exploder que celui que je connaissais. Non mais, comment ces espèces de bouseux faisant du garage punk avaient pu ignorer qu'un des plus grands groupes screamo s'appelait Exploder et que le nom était inexploitable jusqu'à la fin des temps? Non, franchement, j'étais choqué... 
Puis avec le temps, je me fais une raison et je me suis rendu compte qu'on était peut être pas si nombreux que ça à penser qu'Exploder était un groupe essentiel, incontournable. De toute façon, le sscreamo ne fait plus recette depuis longtemps et les jeunes gars et filles à mèche de maintenant ne doivent même pas considérer ce genre de groupe du siècle dernier comme du vrai screamo. Et pourtant... je dis pas que c'est le screamo originel mais pas loin!
Qu'on appelle ça du screamo ou autre chose, ça n'a pas plus d'importance que ça. Ce que je vois, c'est que je trouve cet album toujours aussi monumental. Je l'aime  peut être encore plus qu'avant, comme s'il se bonifiait au fur et à mesure qu'il accédait au statut de disque culte.
Il existe une édition de cet album avec les morceaux du split Lp en bonus. Je vous avais déjà parlé du split Ep et du split Lp. Après ça, il ne restera plus grand chose à part un Ep, un 10" et un cdep, remarque, c'est déjà pas mal... Un ou plusieurs mecs d'Exploder joueront ensuite dans Regents avec Jay Robbins à la basse, vous pouvez télécharger l'album ici. Le guitariste a lui joué dans Strike anywhere.

THE EXPLODER - This sound starts right now Cd 97 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 72MB)


mercredi 5 novembre 2014

HK - démo cdr 01 (DIY)





























Le groupe local dont je vous parlais dans l'article précédent s'appelait HK et vous allez me dire qu'ils n'ont rien à faire dans cette rubrique  sur les groupes portant un nom déjà porté par un groupe plus connu et je vous réponds que si! Il y en a plein de groupe qui s'appelle HK! Il y a déjà Alexis HK bien connu des auditeurs de france inter et si vous regardez sur discogs, vous allez voir qu'il y en a au moins... 4 ou 5, facile! En plus de ça si je vous dis qu'avant de s'appeler HK il s'appelait Hemlock et qu'ils ont changé de nom parce qu'il y avait déjà un groupe connu qui s'appelait comme ça (et à mon avis, il y en avait pas qu'un!).
Je ne me rappelle plus trop comment j'ai rencontré les p'tits gars mais ce dont je me souviens c'est le vent de fraîcheur qu'ils ont apportés dans ma vie. J'arrivais à un âge où il est raisonnable de se caser et malgré ça, je trouvais que c'était encore un peu trop tôt. Mes potes étaient déjà tous plus ou moins rangés des voitures ou nos routes avaient divergé et je me faisais un peu chier. Les p'tits gars ont redonnés un sens au mot punk et grâce à leur énergie on a fait quelques trucs ensemble dont on peut être assez fiers.
Ce cdr est leur première démo et Ryad le bassiste flou ne joue encore même pas dans HK. On trouve cette démo sur la disco double cédé sorti il y a peu de temps sur Emergence et sur le label de Slayn.
Pour la petite histoire, Nico le chanteur ou hurleur jouera ensuite dans Pavlov, Collectif Mary read sous le pseudo de Nergal et dans Temps mort. Ben le batteur  a également rappé sous le nom de Trauma et a fait des instrus pour différents rappeurs dont Calavera et CMR. Maintenant il réalise des courts métrages et moyens métrages avec Labo zero. Rog, joue en ce moment dans Torino et avant ça il grattait et chantait dans Who needs maps, Aguirre, Pavlov. Des gars actifs quoi...


HK - démo cdr 2001 (3mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 29MB)



Libellés