mardi 30 décembre 2014

URANUS - Disaster by design 2x7'' 95 (The great american steak religion)
























Uranus ou Union of Uranus, on en a déjà parlé il y a pas si longtemps avec leur split Ep avec Immoral squad. On y disait que c'était un groupe initiateur de toute une scène hardcore ultra lourd et que l'un des guitaristes avait ensuite joué dans His hero is gone, Tragedy ou je ne sais quoi.... Enfin, peut être que les autres gaziers d'Uranus ont joué aussi dans HHIG et tutti quanti. Si vous voulez savoir, il y a toujours moyen de trouver. Mais si je parle d'un des guitaristes en particulier, c'est qu'il était aussi le tenancier du label The great american steak religion et de  Feral ward par la suite...
Voilà en gros... Au niveau actualité, parait il que la discco d'Uranus sera sans doute bientôt réédité, je ne sais d'ailleurs pas trop sur quel label? Stonehenge? Pourquoi pas, après tout, il s'était déjà chargé d'une disco dans les années 2000. Enfin, j'en sais rien! Si vous voulez savoir, c'est pareil, faut chercher! Ou si l'un de vous en sait plus? En tous cas, trés bon double 7", un monument je dirai même!

URANUS - Disaster by design 2x7" 95 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 43MB)


jeudi 25 décembre 2014

MATT BLACK & THE DOODLEBUGS - Punky xmas / Nightmare 7" 76 (Punk)














 Pourquoi tous les ans, je me casse le cul à trouver un morceau punk en rapport avec Noël? Je déteste ce genre de morceau autant que cette période et c'est bien possible que cette année, ce soit bel et bien la dernière fois que j'évoque la grande fête de la surconsommation. Mais comment y échapper tellement on est sollicité de partout? C'est simple, en vous donnant l'adresse d'un blog qui ne parle que de chanson punk de Noël. C'est là, allez y, ça s'appelle Rotten christmas et tout y est! D'ailleurs, il parle aussi de Matt Black and the Doodlebugs. On y apprends pas grand chose sur ce précurseur du punk et punk même si vous en doutez après avoir écouté les deux morceaux de ce disque , ça en est parce que c'est comme le port-salut, c'est marqué dessus. A moins que ça soit le  nom du label Va savoir.... Toujours qu'en 76 le Matt Black se revendiquait déjà punk et même si sa musique ne sonne pas tellement punk, ça en est forcément vu qu'il fait partie de ceux qui ont jeté les bases. Et il est convaincant le gaillard,  il a de la gouaille!  Et de la présence.... On peut le voir dans un clip réalisé 30 ans après.  Je ne sais pas si c'est lui et qui sont les jeunes femmes qui l'entourent, peut être ses filles ou ses petites filles. Et il en veut le Matt, il dégueule sa chanson de Noël punk dans un supermarché. Pour ça, il a ressorti son perf de l'époque (à moins que ce soit celui qu'il a emprunté à son fils ou à son petit fils) et il envoie le  papy. Sa chanson est toujours aussi nulle mais l'air de rien, elle reste bien en tête et il y mets tellement de conviction qu'on a envie  de chanter avec lui. Bref, joyeux Noël, que Satan soit avec vous et à bientôt sous vos  applaudissements.

MATT BLACK & THE DOODLEBUGS - 7" 76 (2 mp3 enn 320kbps + pochette recto/verso = 9MB)



dimanche 21 décembre 2014

TOREROS AFTER OLE - 2x7'' 06 (Munster)
























Le double Ep d'aujourd'hui n'en est pas vraiment un puisque ce disque est paru à l'origine (en 83) sous le format 30cm et ce n'est qu'en 2006 que Munster se décide à rééditer ce classique sous forme de double Ep. Quelle est la raison de ce changement de format, Aucune idée et à vrai dire je m'en cogne! Ca me fait chier en général quand les rééditions ne sont pas identiques aux originaux, mais là, je m'en bats les couilles!
Le disque commence avec ce qui semble être une reprise d'Enrico Macias ou de Manolo Escobarol. Il y avait pas un groupe de merde genre La Mano qui avait aussi repris ce morceau? Pour ma part, je ne suis vraiment pas friand de ce genre de reprise et je préfère nettement les morceaux qui suivent. Au niveau du style, c'est la même chose, c'est du hardcore  punk sud européen mais ça ne me rappelle moins Enrico ou La Mano, et ça, ça aide à apprécier. Les morceaux sont courts et efficaces. Il n'y a qu'un titre un peu plus lent avec quelques relents métal et qui rend vraiment bien.
Nous autres français, on a pu découvrir Toreros after ole (sous le nom de Toreros) sur la compile 1984 the first avec le titre Hazles reir. Pour moi, autant dire que ça fait partie de la base de mon éducation punk.
A part ce maxi réédité en double Ep, Toreros after ole n'a rien sorti d'autre de son vivant. Deux autres labels espagnol (Radikal 1977 et Rumble) se sont chargés d'éditer une session radio de 84 mais sinon, nib! 

TOREROS AFTER OLE - 2x7" 06 (7 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 36MB)



dimanche 14 décembre 2014

ONE NATURE - Mutilated children 2x7" 94 (Subversive)





























Essayez d'imaginer les gars de Lifetime jouant du Fugazi (et non l'inverse), c'est à peu près comme ça que je décrirai One nature.
Comme Lifetime, One nature sont du New jersey et ont le même genre de chant un peu faux et très mélodique. Et comme beaucoup de groupes de l'époque, One nature voudrait être Fugazi à la place de Fugazi. Et ça fonctionne! En tous cas moi j'adore! Bonne basse, de l'énergie, de la mélodie...
Bien sûr, pas moyen de savoir grand chose sur One nature. Par la suite ils ont sorti un simple 7" sur Trustkill, et après... pas moyen de savoir si les gaziers ont joué dans d'autres groupes. Tout ce que j'ai pu trouver sur le net, c'est une vidéo de concert dans les tréfonds de la Pennsylvanie et ça avait l'air d'être vraiment bon!

ONE NATURE - Mutilated children 2x7" 94 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + flyer + insert + patch + sticker =38MB)



lundi 8 décembre 2014

DEEP TURTLE - Riva 2xEp 93 (Fossil/Happy bone)




























D'emblée, j'ai trouvé que Deep turtle, c'était un nom de groupe ridicule! Le potache, ça a jamais été mon truc à part dans la petite enfance avant 30 ans quoi!
Bref, Deep turtle nom de merde et si mes souvenirs sont bons, j'ai du découvrir ce groupe finlandais en première partie de Neurosis au Rail theatre à Villeurbanne. Un groupe fun au nom de merde en première partie de la dépression suicidaire mise en bruit. Inconcevable!!! Et j'ai aimé! Je me rappelle plus au moins de tyroliens en culote de peaux qui nous balançaient une sorte de jazz punk à la Victims family et ça tartinait! Il y avait de la maitrise, de l'idée et c'était pas si fun que ça. Il y avait que le nom qui était merdique. J'ai acheté ce disque à la fin du concert et je l'ai pas beaucoup écouté tout compte fait. Et 20 ans après, je me dis que je suis bien con d'avoir remisé ce disque pendant si longtemps! Il y a bel et bien du Victims family en sous-jacence et ça maîtrise tout autant, avec un petit coté noise qui est pas désagréable du tout. Et à ma plus grande joie, il y a encore un paquet de disques à découvrir.

DEEP TURTLE - Riva 2xEp 93 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 43MB)





Libellés