dimanche 25 septembre 2016

KILLER ETHYL - 12" 85 (Fin de siècle)
















Vous vous rappelez de l'émission Décibel et de son présentateur en costard Jean-Lou Janeir? Un Jean lou Jeinerqui n'avait pas l'air d'y toucher mais qui nous parlait de groupes qu'on ne voyait nulle part ailleurs. C'est sûr, c'est pas aux Enfants du rock qu'on aurait pu voir un clip de Franz Kultur,  Wart, Electronaze ou Killer ethyl!!
Mais on est pas là pour cracher sur les enfants du rock, bien que ce soit pas l'envie qui m'en manque et qu'il y ait vraiment matière, mais on on est là pour causer de Killer ethyl, groupe vu et apprécié dans l'émission décibel le 1er février 1985.
Apprécié, peut être pas... disons que le coté légèrement potache me rebutait un peu. Sans parler de la moustache du guitariste et de sa guitare sans tête comme ça se faisait dans les années 80. Mais n'empêche qu'il y avait quelque chose qui me plaisait dans ce morceau, un cynisme et une punkittude évidente malgré le manque de crête et de son saturé.
30 ans après, j'en ai plus rien à foutre de ces histoires d'appartenances à un clan où il faut porter tel ou tel vêtement ou coupe de cheveu et surtout pas celle-ci ou celle là. Bien que, j'ai encore une certaine intolérance par rapport à la moustache. Un pote plus âgé que moi, lui c'est la barbe qu'il ne supporte pas. A l'époque où il avait 20 ans (courant 70), c'étaient les babas qui portaient la barbe. A la mienne, peu étaient barbus mais ceux qui portaient la moustache, c'étaient aussi un peu les babas, mais surtout les beaufs et mon père. Dans le cas des Killer ethyl, j'ai plutôt l'impression que la moustache était une sorte de provocation et 30 ans après, j'apprécie encore plus!
Les paroles aussi, qu'est ce qu'elles me plaisent! Jésus reviens supplié, répété comme une litanie, ça me fait mourir de rire. Dire qu'il y en a pour croire à ces conneries!! Pareil pour J'artourne à l'l'fabrique qui en vrai français doit signifier je retourne à l'usine, dire qu'il y en a pour croire à ces conneries!!!!
Jésus reviens est le premier disque de Killer ethyl. Ensuite ils ont sorti un album et un 45 et le tout a été compilé avec moult bonus sur un cd appelé Worst of volume 1. Un volume 2 existe, c'est dire si le groupe a été prolifique. Par contre, je ne sais pas du tout ce qu'il y a sur ce volume 2. D'après discogs, ce seraient des morceaux des années 90 et des années 2010. Le cadavre du groupe serait encore tiède? Ça m'en a tout l'air puisque Killer ethyl passait en concert chez eux à Lille en 2012. Ça ressemblait à une formation ponctuelle et tant mieux! J'ai maté les photos, le guitariste n'est plus moustachu et le batteur est barbu. Rien ne va plus, moi je vous le dis!
Sinon à part ça, il y a à l'origine un insert dans ce disque que je n'ai jamais eu. Si quelqu'un a ça et peut me le scanner ou m'en envoyer un exemplaire...

KILLER ETHYL - 12" 85 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 23MB)

samedi 17 septembre 2016

METZ - Cd 2012 (Sub pop)





























Et puis merde, je vais en parler quand même de Metz, on reviendra sur le vieux continent plus tard, quant à Subpop....
Le pote qui m'a conseillé Metz me le présentait comme le truc qui a tout compris de Nirvana (c'est le même qui est allé voir Germs parce que le guitariste était celui de Nirvana), un autre pote lui c'est la scène noise des années 90 que Metz a parfaitement intégré (Hammerhead et consorts), tandis que pour moi, la filiation avec la scène d'Ottawa est plus qu'évidente. Et puis aussi, j'y entends une grosse influence Killing joke époque premier album, dans la simplicité des riffs, l'ambiance plombée et dans le coté entêtant.
Pour ce qui est de l'influence Nirvana, sincèrement, je vois pas (peut être que ça ressemble au premier album mais je ne le connais pas. Faudrait peut être que je m'y intéresse ). Le coté noise, oui il y a pas de doute, on est en plein dedans, bien que ça joue plus brutal ou du moins punk que des Jesus lizzard ou des cows. En ce qui concerne la scène d'Ottawa, on en a déjà parlé et pas plus tard que dans le post d'avant. Enfin, tout ça, ça vous donne une idée de comment sonne Metz.
J'avais entendu dire que le nom Metz avait été trouvé par leur précédent groupe en tournée et qui avait fait une date à Metz. Ont ils été subjugué par la grandeur architecturale de la ville, par son dynamisme économique et culturel ou par sa scène punk que le monde entier nous envie? Je ne saurais dire, je n'ai jamais mis les pieds dans cette ville, mais vu l'effet inspirant qu'elle peut avoir, je ferais peut être bien d'y faire un tour.
Et quel était donc ce précédent groupe avec qui ils tournaient, The Grey? Lids? Et où ai-je donc lu cette information?
C'est pas vraiment important, Metz est un groupe à part entière et non pas un groupe d'ex tel ou tel groupe (ce qui n'est pas tout à fait vrai pour moi, mais vous, faites ce que vous voulez), et qu'il remporte un vrai succès auprès des amateurs de musique bruyante. La preuve, les disques se vendent à prix d'or et tous les vinyles de Metz, particulièrement les premiers 7'' sont totalement intouchables. Je m'en passerai tant pis en espérant qu'un jour Subpop ait la bonne idée de compiler tout ça. En attendant je me contente des 2 albums qui les jours de déprime peuvent m'enfoncer encore plus bas que le caniveau dans lequel je patauge habituellement mais qui les jours de grande joie, me font encore plus apprécier la vie (c'est pas vrai, je déconne). Allez patron, vous me remettrez bien un petit coup de Charge 69!!

METZ - 1st Cd 12 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + insert recto/verso = 65MB)

dimanche 11 septembre 2016

THE GREY - Asleep at the wheel CD 06 (Lovitt)


























Je ne me voyais pas finir cette série sur la scène canadienne sans vous parler de The Grey... Bon, à vrai dire, je voulais vous parler de Metz mais je suis pas certain que Sub pop aurait été d'accord pour que je mette les mp3 à disposition gratuitement. Et puis je me suis dit, The grey après tout c'est un peu les origines de Metz et c'est pas comme si cet album n'avait pas été dans mon top ten  2006.
J'ai une énorme tendresse pour toute la famille Shotmaker/Three penny opera/30 seconde motion picture/The Grey/Metz et le dernier rejeton ne m'a pas déçu. Mais on est pas là pour parler de Metz et sur The Grey, on a à peu près tout dit (Cdep et 1er album), donc rideau et à bientôt pour de nouvelles aventures sur le vieux continent.

THE GREY - Asleep at the wheel Cd 06 (11 mp3 en 320kbps + pochette = 94,5MB)

mercredi 7 septembre 2016

PEZZ / TWO LINE FLLER - 2xcd 96 (Bittersweet)






























Vous avais je vraiment convaincu la dernière fois que j'avais parlé de Two line giller qu'ils étaient le meilleur groupe pop punk de tous les temps? Voici la dernière occasion de vous en persuader, si vous l'étiez pas après l'écoute du Ep, du split Ep et du 2ème album, je peux plus rien pour vous pour l'instant. Reste un album que je ne connais pas, je ne peux donc pas prétendre que c'est une pièce maitresse du punk mèlo avant de l'avoir écouter. Peut être qu'un jour sur pnmt....
Pezz j'ai longtemps cru que c'était le groupe Billy talent qui avait changé de nom. Il se trouve qu'il y a bien un Pezz qui est devenu Billy talent mais c'est pas le même que celui qui a fait ce split album (ou double split cd) avec Two line filler. Celui que vous aurez la joie ou le déplaisir d'écouter aujourd'hui grâce à Jolicoeur est un groupe américain qui a exister sur un 20aine d'années, a sorti quelques disques mais qui ne me passionne pas plus que ça. Et vous?

TWO LINE FILLER / PEZZ - 2xcd 96 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 74MB)

Libellés