lundi 7 avril 2008

SS KIDS Ep 83 (autoproduction)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Afin qu'on ne m'accuse pas d'être mauvaise langue et qu'on prétende pas que je mésestime la scène française, j'ai cherché dans mes cartons et j'ai trouvé un groupe français qui peut éventuellement prétendre avoir fait du hardcore en 83. Mais c'est le seul. Et n'allez pas croire qu'en disant cela, j'affirme que la scène française n'était pas digne d'intéret, mais ça c'est une autre histoire et vous m'empêcherez pas de penser que les français avaient quand même une guerre de retard (et qu'ils l'ont toujours pas rattrappé).

SS KIDS, c'est donc ce que j'ai trouvé qui se rapprochait le plus de la scène hardcore de l'époque, et encore il faut pas être trop regardant. Disons qu'on sent plus l'influence punk's not dead que Minor threat. Encore une fois, c'est pas un critère de qualité, juste un constat.
Donc SS KIDS sont originaires de Dunkerque. Je ne sais pas si la proximité de l'angleterre a pu les influencer mais je pense que si et quand je parle de punk's not dead, je pense que les SS kids ont été plus sensibles à Crass et Chaos uk qu'à Exploited. Ce ep est sorti en autoproduction. Le son est correct pour un groupe français de l'époque et la pochette vraiment magnifique (il faut la voir dépliée). Le nom est superbe. Je sais pas exactement ce qu'il signifie mais du fond de ma campagne je le trouvais fantastique sans en avoir jamais entendu une seule note. Mais apparemment, le groupe s'en est lassé puisqu'il changé ensuite pour Human being. Sous ce nom là ils ont participé à 1984 the first. Le morceau qu'on y trouve est dans la lignée du 45 mais c'est après que ça se dégrade. Quoique, il est pas si mal le ep sorti sur new wave. Mais plus rien à voir avec le punk anglais ou avec le hardcore. C'est plus orienté dub, post punk et je ne sais quoi! En tous cas, c'était très décevant pour moi à l'époque. Le morceau sur la compile Single ticket to paradise est aussi dans la lignée du ep, en plus je m'en foutiste.
Pas d'info et comme d'hab' un post sur 7inchpunk

SS KIDS ep83

11 commentaires:

FAB a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec ton commentaire, surtout le premier paragraphe...Et oui, on ne peut pas remonter le temps et changer les choses. Bon, en tous les cas je pense avoir vu trainer ce 7" de SS Kids pendant longtemps dans des bacs de soldes mais
dorénavant, il semble devenu absolument invisible.
C'est le meilleur disque HC français de 1983, çà c'est sûr !

jolicoeur a dit…

Et tu l'as acheté quand tu le voyais trainer dans les bacs? Parce que c'est vrai qu'il est plutôt assez rare comme disque maintenant. Moi c'est le 1er Lp d'HDQ que je me rappelle avoir vu trainer dans les bacs de soldes et que j'aie jamais acheté. Je regrette.
Et tu crois qu'il y en avait d'autres des groupes qui faisaient du hardcore en france en 83? Peut être Mopo mogo?

Fab a dit…

Oui, je l'ai payé 10 ff. J'avais juste un titre sur une cassette, qui s'est révélé être le meilleur titre sur le 7"
(Disorder) selon moi. Franchement, il faut deviner que c'est eux, le nom du groupe n'est noté nulle part sur la pochette et il n'y a aucun ronds centraux du tout. Je suis prêt à parier qu'il doit rester des stocks va savoir où. Peut être que même des gens du groupe en ont encore dans leur grenier respectif.
Pour le HC en France à cette époque, ben Final Blast ont commencé fin 1983, il y a les Vandales de Mulhouse début '84, Rapt fin '84, Heimat Los fin '83, Kromozom 4 début '84. Je crois que l'on a fait le tour.
Maintenant, c'est sûr que certains titres des Collabos sont on va dire HC, Agenouillé dans les WC par exemple.

jolicoeur a dit…

T'as fait une bonne affaire. C'est vrai, j'ai pas fait gaffe que le nom du groupe n'est pas visible. Mais j'adore la pochette. Surement qu'il y a du en avoir quelques uns qui ont été oublié au fond d'une boutique ou d'un garage.
Pour les groupes français de l'époque tirant sur le HC il y avait aussi Electronaze avec qui SSkids était potes. J'ai beau chercher, j'en trouve pas d'autres...

fab a dit…

Oui, Electronaze aussi. Et j'oubliais Scraps qui
ont certainement commencé en 1983/84.

jolicoeur a dit…

Ouais Scraps ont commencé en 83 mais à mon avis à cet époque, ça devait plus être punk bordélique qu'autre chose, et la 1ere démo n'est sortie qu'en 85.

fab a dit…

Bien sûr...On peut en discuter si certains de
ses groupes faisaient réellement du Hardcore.
Comparé à ce qu'il se faisait dans les autres pays.

jolicoeur a dit…

Et dire qu'on est obligé de racler les fonds de tiroirs...

la-cantatrice-chauve a dit…

Encore une perle rare chopée sur ton blog, avec ce 45 tours de SS Kids ! Il figure dans ma want-list vinyl et je crains qu'il n'y reste un long moment ... Il y a aussi dans ma want la compile "Collection privée", le 45 tours de Stakanov ... (j'en profite pour faire mes courses 8-)) ...).

Merci. Cordialement, Xav

Fettah a dit…

Il y a quantité de groupes français qui n'ont jamais dépassé le stade de la démo, c'est un peu aussi ça le problème de la scène française des années 80, peu de groupes ont pu aller jusqu'au disque.

jolicoeur a dit…

C'est vrai que c'est une partie du problème français. Je me rappelle simplement pour enregistrer à la fin des années 80, la misère que c'était. Et les mecs nous faisaient des sons de merde. Ils avaient pas l'oreille rock'n'roll. Le peu de disques qui sortaient en france étaient loin de sonner comme ce qui venaient de l'étranger. Et je suis même pas certain qu'il y en avait tant que ça des groupes qui enregistraient des démos.
Enfin on se plaint mais il y avait une scène, des groupes, des zines, quelques concerts...

Libellés