vendredi 17 octobre 2008

BAD BRAINS 1st Ep 80 (Bad brain)



Il est encore temps de miser....
Moi perso, je trouve que ce ep est surement l'un des plus excitant de l'histoire du punk.Et aussi l'un des plus décevant.

Excitant parce c'est une vraie légende, pour en voir un dans sa vie, il faut beaucoup d'argent ou de la chance ou un pote qui a plus d'argent que soi ou plus de chance bien sur!
Décevant, parce qu'une fois qu'on l'a dans les mains, on se rend compte qu'il n'y a pas de pochettes, qu'il n'y a que 2 morceaux dont un pseudo reggae rock dispensable.
Excitant parce que c'est sensé être le 1er disque hardcore à être sorti.
Décevant parce que tous le monde sait que le 1er groupe hardcore c'est Middle class et que Bad brains sonne comme un groupe punk speedé alors que Middle class eux, avaient pensé leurs morceaux comme ils ont été enregistré, et ça , 2ans avant Bad brains..
Excitant parce que c'est pas si courant une bande de blacks qui fait du punk.
Décevant parce que c'est tellement rare que ça en est une exception.
Excitant parce qu'ils ont su amener des influences diverses au fur et à mesure de leurs albums.
Décevant parce que plus on avance dans le temps et plus leur musique est une sorte de fusion insupportable. Le chanteur en fait trop, le guitariste tient absolument à faire savoir qu'il est excellent, et le tempo on en parle pas...
Excitant parce que Pay to cum est un des 1er morceau hardcore que j'aie entendu.
Et enfin décevant, parce qu'il a fallu qu'ils virent rasta, rien de grave me direz vous? Demandez leur la place qu'ils laissent à la femme ou l'opinion qu'ils ont des homosexuels.
Mais bon, ce disque est sorti avant leur revirement mystique, ce qui n'empêche pas qu'ils avaient peut être déja des idées de merde.

Les bad brains sont originaires de Washington mais s'en sont fait bannir (on doit à ça l'une de leurs meilleurs chansons)et déja ce 1er ep a été enregistré à NY. Ca doit correspondre à l'époque de leur déménagement.

Le premier pressage est sorti à 300 exemplaires parait il (dont fait parti l'exemplaire en vente en ce moment sur ebay). Le 2eme, celui sans pochette, aucune idée du nombre de disques pressés. Un tas de pirates est sorti également, dont un allemand qui reprend la pochette d'origine. Vous trouverez des scans de cette version dans l'archive. Quand à la zik, elle vient du 2eme pressage avec les craquements d'époque.
Si ça vous intéresse sur Kill from the heart, il y a leur discographie et un un historique intéressant
On trouve bien sur un article sur wikipedia, un en français et un en anglais et des liens sur les rastas (en français) pour comprendre un peu plus.
Ils ont naturellement un myspace et un site officiel sur lequel j'apprends qu'ils tournent encore.
Si vous voulez acquérir ce vieux bout de plastique, vous savez où c'est (merde! Soyez pas mesquin! Un mois de salaire qu'est ce que c'est pour posséder LE disque hardcore) , sinon en virtuel (mais c'est gratuit), c'est juste en dessous.

BAD BRAINS 1st EP 80 (2 mp3 en 320kbps + pochettes recto/verso + insert)


15 commentaires:

la-cantatrice-chauve a dit…

Salut Jolicoeur,

Je ne suis vraiment pas fan des Bad Brains mais j'ai beaucoup aimé ton angle d'attaque ("excitant/décevant").

Par ailleurs, je ne connaissais pas du tout le disque de Middle Class considéré par beaucoup comme le "premier disque de hardcore". D'ailleurs c'est très "intéressant" la guéguerre à laquelle donne lieu la mise en ligne de ce disque sur kbdrecords.com (voir les commentaires) ! J'ai jeté une oreille rapide et c'est vrai que ce disque de Middle Class possède déjà tout. Pas nécessairement transcendant, mais replacé dans le contexte, ça fait un joli morceau d'histoire.

Cela étant, je ne suis pas un grand fan de HC US, ce qui explique mes grosses lacunes concernant les origines du hardcore.

Cordialement, Xav

laurent a dit…

1500 euros...
ce sera donc un mois et demi de salaire pour une minute et demie de rock'n'roll... pas n'importe quelle minute, bien sûr, mais quand même...

middle class, bad brains, je choisis pas, je prends les deux!
c'est vrai que middle class possède déjà tout, précisément tout ce que wire a balancé sur "pink flag" l'année d'avant!
la question du premier disque hardcore, ça peut vraiment donner une discussion sans fin, histoire de donner du grain, je propose le premier rhino 39 en 1979 avec no compromise, ou les urinals en 78 c'est pas mal non plus. les germs aussi tiens. mais je crois que celui qui les coiffe tous, c'est captain beefheart avec son "trout mask replica" en 1969!

jolicoeur a dit…

J'avoue que le débat pour savoir quel a été vraiment le premier disque hardcore est un peu dérisoire.
Mais n'empêche que d'un point de vue purement musical, je trouve que Middle class avait vraiment une longueur d'avance sur tous les autres, Germs, urinals, Black flag, Bad brains, ... Désolé Laurent, je connais pas Captain beefheart. Faut dire j'ai toujours pensé que la musique n'existait pas avant 76!
Jean marc

laurent a dit…

d'un point de vue purement musical je trouve que les bad brains sont une révolution. middle class accélère le tempo mais plaque tout au raz du bitume pour suivre le rythme. chez les bad brains par contre, si on essaie de suivre les paroles on entend les mots se cogner contre les murs et on a presque envie de pencher la tête pour les éviter. et côté musique, malgré la vitesse on ressent bien le groove incroyable qui donne envie de se transformer en pile électrique. voilà. je reviens un peu tard sur le sujet mais c'est un sujet tellement important. le hardcore c'est pas seulement du thrash à toute berzingue, ça te prend la tête à deux mains pour te la secouer de droite à gauche (nuance...).

jolicoeur a dit…

On est pas obligé d'être d'accord, et surtout pour ce qui est la musique, on a pas la même perception.
En fait je trouve d'un point de vue purement artistique, je trouve que Middle class ont inventé un concept musical alors qu'on sent bien que Bad brains y est arrivé par hasard (en plus avec 2 ans de retard). C'est comme ça que je ressens les choses. C'est la vision d'un type pour qui le groove est un concept trop abstrait.
Bon j'aime bien Bad brains, surtout ce ep.

Pierre a dit…

Bad Brains, groupe mythique si il en est...Mais j'ai tendance à croire que leur légende s'est bâtie plus sur le live que sur les disques...En tout cas, tous les disques d'eux que j'ai eu, j'ai tout redonné !
Mais les voir en 1980, ça devait valoir le coup pour sûr (y'a qu'à voir les photos de glen e friedman par exemple).
Et puis 1500 euros pour un disque que tu n'écouteras jamais, voilà ce qu'est devenu le punk aujourd'hui : une affaire de riches collectionneurs !
Mais bravo pour ton article JM encore une fois, il est meilleur que le disque dont tu parles et en plus il est gratuit.

jolicoeur a dit…

J'étais pas loin aussi à une époque de me débarrasser de mes disques de Bad brains.
Tu as sans doute raison, ils ont du leur réputation en live. J'ai des copines qui les ont vus à NY il y a 2 mois et parait que le chanteur ne fait plus de salto arrière. Quand je les avais vu il en avait fait, par contre c'était que du reggae quasi.

Sur ebay, on tombe toujours sur des disques qui se vendent hors de prix. Encore en ce moment, il y a par exemple le ep de Genetic control qui commence à grimper sérieusement.
A+
JM

Anonyme a dit…

ola
ton post me fait supra plaisir
ton blog fait supra plaisir
j'y ai aterri en cherchant des infos sur leatherface, j'écoute dog disco actuellement, et dont je ne connais rien.
et, fatalement, je suis arrivé sur les bad brains, moi aussi le premier morceau hc jamais entendu (tu dis que c'en est pas, bon), sur la compil let them eat jellybeans.
comme quoi, c'est coul d'etre né avant 1990
mon blog est (presque) différent
http://presque-fameux.over-blog.com/
la biz

jolicoeur a dit…

Salut,
J'ai dit ça comme ça que c'était pas du HC bad brains, je pense que c'est pas super intéressant comme débat, en tous cas pas vital. Savoir quel a été le premier groupe hardcore, c'est un peu de la branlette de vieux adolescents attardés... C'est ce que je dois être en fait!
En tous cas merci pour ton commentaire, j'irai faire un tour de temps en temps sur ton blog même si je connais pas beaucoup de groupes.
@+
Jean marc (un barbu à lunettes)

gorekhaa a dit…

Salut Joli-Coeur.

Quelle merveille cet espace que tu nous as concocté!!!

MERCI et BE STRONG!!!!

Sinon, pour enrichir le débat sur la genèse du HxC, perso j'ai toujours pensé que les groupes de référence étaient BLACK FLAG(1976 avec Keith Morris of course...), BAD BRAINS (1977), MINOR THREAT et UK82 (1980) et que l'apparition première du terme se fit avec D.O.A. et son LP "Hardcore '81"...

Bref, cette discussion me rappelle le sempiternel "sexe des anges" qui n'arrive jamais nulle part, mais Diable que c'est bon tout ça!!!

Aller, je vais me plonger au fond de ton trou (sic) et y trouver plein de bonheur chuis sûr...

@+

jolicoeur a dit…

De rien Gorekhaa! En tous cas ça me fait plaisir que tu donnes la peine de laisser des commentaires. Merci.

Pour en revenir au débat quel a été le premier groupe HC... J'avais lu je ne sais plus où que le chanteur de DOA avait entendu pour la première fois le terme hardcore à propos de Black flag. Sinon, moi je trouve que musicalement, c'est Middle class qui se rapproche le plus de la définition qu'on a du hardcore maintenant, ou que moi j'ai. Après, je pense que comme on dit les idées sont dans l'air et on peut pas attribuer la paternité du hardcore à un groupe en particulier, surtout pas à Bad brains ;-)

Anonyme a dit…

Merci également Jolicoeur pour ton site et l'espace offert.
Oui, la paternité du Hardcore ?? difficile à établir, même avec des tests ADN très poussés.
Le hardcore constitue pour moi une évolution logique musicale et sociale de cette époque...depuis les Stooges, MC5 (et j'en passe), en passant par les Pistols et la vague UK...il fallait logiquement que le HC apparaisse.
Le premier EP des Bad Brains est très bien, mais ce n'est pas pour moi un disque qu'il faut absolument avoir dans sa discothèque. Je lui préfère de loin le LP "rock for light", même si le son trop "propret" le met au second plan par rapport a leur Demo sur ROIR qui elle est une véritable tuerie.
Amicalement
Christophe

laurent a dit…

Christophe,
Bien vu de parler des Stooges et du MC5, bien qu'aujourd'hui ils soient reconnus (parfois à contre-coeur ?) par les pseudo connoisseurs (sic) du punk rock, je trouve que peu de fans de hardcore les citent en référence. À tort. C'est pour ça que j'aime rapprocher le hardcore des années 80 au garage rock des années 60. Les Teen Idles je trouve que ça sonne comme un groupe d'adolescents de 1966. Influencés par des groupes plus connus, ils ont l'occasion de jeter la poignée de titres qu'ils ont sous la manche, ils le font, et c'est marre.

Pourquoi les Teen Idles ?

À mon avis, The Middle Class ne cherchait pas à inventer le hardcore, ils avaient juste bien écouté les groupes anglais et connaissaient sur le bout des doigts ce qui se passait dans les squats de Hollywood à l'époque. Résultat, une bombe.

Les Bad Brains, ils disent avoir été bouleversés par ce qu'ils ont entendu du punk rock. À l'époque un truc tout nouveau, personne ne savait ce que ça allait donner, et eux ils décident de donner leur version. Ils ont ressenti un truc violent mais en donnant leur version violente de ce truc violent, ils ont tout fait péter.
Influencés par tout ça, des fans de rock'n'roll (dont The Teen Idles) se rendent compte que ce qu'ils découvrent chez ces groupes n'a rien à voir avec les nouvelles stars punk, et fondent Minor Threat, qui invente le hardcore. Car ils posent enfin les bases, non seulement d'un son, mais aussi d'une esthétique et de valeurs. Ça rejoint d'après moi les motivations de malfrats du genre des Sonics, Alarm Clocks, Rationals, Seeds, 13th Floor Elevators, Unrelated Segments et beaucoup d'autres.
Pas question pour moi de rabaisser l'importance de Middle Class, et surtout des Bad Brains. Si le EP n'est pas indispensable (puisqu'on peut entendre les chansons ailleurs sans se ruiner), j'ai du mal à croire qu'on puisse se débarrasser d'un seul de leurs albums (à part le dernier ?) Rock For Light est pour moi LA référence (malgré la pauvre réputation qu'on lui donne -mal produit? écouté à travers un walkman ou une vieille chaîne taïwanaise, ça passe sans soucis) mais le meilleur moyen de découvrir les Bad Brains, c'est de faire comme moi : écouter le live à Amsterdam "The Youth Are Getting Restless" Si tu te sépares d'un disque pareil...

jolicoeur a dit…

Merci de venir encore alimenter le débat.
Ceci dit, au moment où je l'ai lancé, j'étais un peu ironique. Je suis désolé mais ça m'arrive.
Je pense pas qu'on puisse attribuer la paternité du hardcore à un groupe en particulier. En effet, des groupes comme MC5 ou Stooges ont posé les bases, et il y en a eu tant d'autres... Mais pour ma part, je trouve que Middle class se sont mis à jouer en 78 comme ce qu'était le hardcore quand je l'ai découvert. Mais il devait y avoir plein de groupes dans leur cas. Quand t'entends Abject sur la compile Les plus grands succès du punk, tu peux aussi penser que ce sont eux qui ont inventé le hardcore.
Voila quoi...

Anonyme a dit…

ROCK FOR LIGHT est de tres tres loin le meilleur album de l'histoire------

Libellés