samedi 7 mars 2009

DEATHWISH Tailgate Ep 92 (Lost & Found)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Contrairement au punk japonais, la scène de Boston m'a tout de suite séduit. Je sais pas si ça peut s'expliquer, et pendant longtemps, j'ai considéré que la compile This is boston et le 1er Lp de SSD étaient les fleurons de ma collection (avec Poison idea quand même).
Autant vous dire que maintenant, je suis un peu plus partagé et je lui préfère la scène de DC plus proche de l'image que je me fais du punk. Non, j'ai jamais dit que Boston avait une scène de beauf! Heureusement d'ailleurs qu'il y avait Freeze et Proletariat, sinon, on ferait facilement des généralités. Et quand je pense à ce connard de Smaley qui est venu polluer la scène de Washington. Cochon de pro-bush! Un punk qui défend des idées de droite, bin voyons!
Je m'énerve et j'en oublie de parler de Deathwish.
Si comme moi, vous appréciez SSD, Jerrys kids ou Deep wound, vous risquez pas d'être déçu, mis à part peut être par la durée du Ep et par l'absence des textes, mais bon voila, ça dure 3 minutes, on s'en prend plein la gueule et on passe à autre chose.
Pour l'historique, c'était juste une démo enregistrée en 83 au fameux Radiobeat studio et qui a été pressé en 89 sur un label américain et en 92 sur Lost & found, le label allemand pas margoulin pour 2 sous.
Je pense que c'est un groupe qui a été assez éphémère. Un des membres a ensuite joué dans Slapshot et Stars & Stripes, représentants emblématiques de la scène bostonnienne. Non, j'ai pas dit une belle bande de beaufs nationalistes!

DEATHWISH Tailgate Ep (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 8,5MB)

2 commentaires:

vile76 a dit…

GENIAL !!!

Ce ep est en fait unbootleg (Hé oui, LOST & FOUND RECORDS n'a pas toujours fait que des disques autorisés !!!).
Mais en fait, c'est le bootleg d'un bootleg. En fait, le premier boot est sur ARMORY ARMS RECORDS, un petit label ricain qui n'a fait que 300 copies... LOST & FOUND l'a repressé avec une pochette différente (Celle du pressage ricain est avec l'acteur CHARLES BRONSON en train de tirer avec un revolver - scene tire des films "le justicier").

Sinon, ces trois titres sont tirés d'une session 7 titres enregistrée en décembre 1983 à RADIOBEAT RECORDS, le studio d'enregistrement des groupes de Boston des années 1980's...

Au fait, à part ces trois titres, il y en a donc quatre autres et de la même session. Hé ben OUI !!! Et je ne les ai pas mais par contre, qu'est ce que j'aimerai l'avoir, lol !!!

Au fait, ils ont une autre session en 1985 et là, même désastre que pour SSD et DYS ; Ils ont viré métal, mais en plus, ils ont viré mauvais métal...

Alors, comme d'habitude, si quelqu'un d'entre vous à la session de décembre 1983 de ce 45 tours en entière chez lui... etc, etc

Mon blog :
http://vile76.blogspot.com/

Mon site :
http://membres.lycos.fr/ultrahc/

VILE76.

jolicoeur a dit…

Salut Hervé,
Merci pour l'info. Mais pourquoi ils n'ont pas pressé le ep avec les 7 titres? C'est ridicule!!
En rippant le disque, je me disais bien que ça craquait beaucoup. Si L&F (le margoulin) a piraté ce ep à partir du ep, ça peut se comprendre. Par contre je pense que le 1er ep a été piraté à partir des bandes, parce qu'il y a pas un poil de souffle.

Je suis pas d'accord avec toi pour SSD. Bon DYS, autant les 2 disques ne présentent aucun intérêt pour moi et autant j'adore les Lps de ssd... J'avais oublié Break it up qui est une grosse daube!

Bon dimanche.
JM

Libellés