vendredi 24 octobre 2008

RATTUS Rajoitettu ydinsota Ep 82 (Poko / Neg Fx)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


Ceci est un post hommage à Bunker la boutique de Grenoble et son label Neg Fx. Quand on se rappelle de la situation de la France par rapport au hardcore/punk dans ces années là (pourquoi? ça a évolué?), on peut que se rendre compte que c'était exceptionnel.
Ils n'ont pas toujours eu un gout infaillible en ce qui concerne le label (le 2eme Ep de Prevaricators ou le Lp de Dehumanizers ou même le Lp de Rattus) mais dans la distro on pouvait trouver des trucs complètement incroyables. Beaucoup de disques que j'aie acheté là bas sont de ceux qui me font encore frémir. Et beaucoup de ceux que j'aimerais avoir maintenant se trouvaient à des prix ridicules dans leurs catalogues.
J'avais tenter une excursion à Grenoble pour voir la distro de près. C'était à l'époque où ils avaient un magasin. Malheureusement, le magasin et la distro ne partageait pas les mêmes locaux. Il aurait fallu prendre rendez vous et j'ai du me résoudre à n'acheter que le split Lp Challenger crew/EFA et le 2eme lp d'Offenders. Pour finir l'aventure en beauté, j'ai planté ma bagnole en rentrant. En fait j'ai que des mauvais souvenirs de Grenoble au point que j'ose même plus y remettre les pieds.
Dans les années 90, je trainais un peu mes converses à Dijon (où j'ai plus de bons souvenirs que de mauvais. En ai-je même des mauvais?) et parmi les boutiques que je visitais régulièrement, il y avait La lib de l'U. Les rayons étaient bien fourni en punk, metal et indés et j'avais entendu dire que le vendeur était le chanteur de Phobia, qui bossait quelques années avant à Bunker. J'ai jamais osé allé lui en parler. Peut être seulement parce que j'avais peur qu'on ne parle que de Phobia et que j'aurais été obligé d'en dire du mal.

Et Rattus alors?
Bon ce Ep est en fait la réédition de leur 3eme Ep de 82 avec une nouvelle pochette. La pochette du 1er pressage, tiré parait il à 500ex, c'est celle là. Ca me parait un peu vain de parler plus longuement de Rattus, tellement le groupe est une institution, donc je vous refile le lien du site officiel, le myspace, la page sur Finnmusic, de la vidéo sur You tube et ça devrait suffir, non?
En fait ce que je préférais de Rattus, c'était la K7 BCT, 60 minutes de hardcore finlandais sans les titres, un pur bonheur!!

Quant à Bunker et son label Neg Fx, voici en gros ce qu'ils avaient sorti:
Neg Fx 001 V/A Single ticket to paradise Ep 85
Neg FX 002 POWERAGE Stop apartheid Ep 85
Neg Fx 002,5 RATTUS Rajoitettu ydinsota Ep 82
Neg Fx 003 PREVARICATORS Jihad Ep 86
Neg Fx 004 SEPTIC DEATH Ep (jamais sorti)
Neg Fx 005 ????
Neg FX 006 DEHUMANIZERS End of time Lp 86
Neg FX 007 RATTUS Stolen life Lp 86

RATTUS Rojoitettu ydinsota Ep 82 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieur)

21 commentaires:

maurice a dit…

Salut,

Rattus biensur, tres bien.
je me rend compte qu'en fait j'ai les 4 premiers disques sortis sur negative fx. C'est vrai qu'a l'epoque y'avait pas grand chose, mais finalement est-ce que le mouvement n'a pas commencer a foirer qu'en trouver des disques est debenu plus facile...? A mon avis le public est devenu a ce moment moins radical.

a+

FAB a dit…

Salut Maurice ! Je ne comprends pas vraiment ce que tu veux dire. Je pense au contraire que c'était aussi le manque de disponibilité qui faisait que cela ne décollait pas (enfin, il y a d'autres raisons aussi, certaines mystérieuses et d'autres beaucoup moins, mystérieuses...). Sinon, pour les prix ridicules de Bunker sur les collectors à l'époque et ben, aujourd'hui, ils ne feraient pas 5 minutes sur les listes ! Les prix exagérés du 1er 7" de DRI ou les 7"s de Minor Threat de l'époque seraient maintenant de super affaires. A propos du Neg FX #5 jamais sorti du catalogue, à ma connaissance, cela devait être un repressage du 2 ème LP des Hypnotics, le "The Expendables" LP, sorti juste à 200 copies en 1983 mais sans pochette. Pas du tout aussi bien que l'excellent 1er LP mais bien correct quand même. Sinon, pour le Septic Death "Strings of a Toy" MLP, les titres sont ressortis sous la forme du "Theme from Ozobozo" CD (et du "Kichigai" 7" du coup aussi). Quoique c'est pas toujours facile de s'y retrouver avec Septic Death.

maurice a dit…

Salut,

ce que je voulais dire concernant l'appro en disques et autres c'est qu'a partir du moment ou il n'y avait plus a se casser un peu la rondelle pour avec des infos et/ou de la distro ca a permis a des gens qui etaient de simples consommateurs de se mettre dans la scene. C'est en tout comme cela que je l'ai vecu sur amiens. J'ai bosser sur pas mal de concerts et au milieu des années 90 on avu debouler pas mal de gars qui, par exemple, une fois le concert fini rentraient sagement a la maison avec la twingo de maman. C'est biensur paradoxale car sans distro pas de mouvement mais quand ca devient trop facile y'a pas mal de poseurs qui arrivent. De plus a ce moment n'importe quel groupe a commence prendre de serieux cachets pour venir jouer.

a+

jolicoeur a dit…

Je comprends ce que tu veux dire Maurice mais je ne suis pas tout à fait d'accord. C'est sûr que le fait de trouver des disques partout a amené le public à la facilité, mais je crois que les gens qui ont envie de s'investir, de chercher la petite bête, sont toujours là, noyé dans la masse. Quant à l'époque, je pense le manque de distro et de structures diverses était plutôt un frein au développement du hardcore en france.

Fab, j'ai retrouvé un catalogue collector de chez bunker. En fait, pour certains disques c'est le même prix quasiment que maintenant (Minor threat de 4 à 600f, bon d'accord ça monte un peu plus maintenant, mais à peine). Certains sont beaucoup plus chers (le 1er ep d'angry samoans à 400f) et d'autres étaient de véritables occasion. A l'époque je connaissais pas la moitié des noms qu'il y avait dessus et je commandais n'importe quoi. Je crois d'ailleurs que j'avais commandé qu'un seul disque sur sa liste de collector, c'était le ep de Skeezicks à 50 balles je crois. Ca me paraissait hors de prix à l'époque mais j'aimais trop ce disque. Il doit encore se vendre dans ces prix là.

Dans les catalogues ils ne parlent pas de leurs productions. Il y a une liste dans le disque de rattus et le #5 est annoncé comme étant un Ep de Septic death. Mais je sais pas, peut être que tu en sais plus que moi, tu connaissais peut être le boss de Bunker personnellement?
Très bien Hypnotics, le 2eme aussi.

FAB a dit…

Ok, pardon Maurice, je croyais que tu parlais des années 80 en fait. Ben sinon, pour Minor Threat, les EPs partent maintenant à au moins 200 dollars (ok sans doute un peu moins pour le 2ème, suivant le pressage). Oui, çà doit être encore dans les 10 euros on va dire pour le Skeezicks (pas mal de pressages) mais 50 ff il y a 20 ans, çà faisait un peu trop pour celui là. Sinon, je ne les connaissais pas plus que çà personnellement mais ils étaient venus faire des conventions à Paris, avec des bacs bien sûr impressionnants (mais pas aussi impressionnants que ceux des gars du magasin Rockers de Hannovre...). Pour Hypnotics, je crois avoir lu çà dans une interview de Gérard qui était fanatique du 1er LP.

jolicoeur a dit…

Je suis pas d'accord avec toi Fab en ce qui concerne le prix des disques (peut être que pour Skeezicks c'était un peu cher mais c'était pas il y a 20 ans, ça devait être juste avant qu'ils ferment), faut pas oublier qu'à cette époque le dollar était pas donné et qu'à Thrash par exemple on payait un ep 32frs (5,5E pour les plus jeunes), c'est à dire plus cher que maintenant.
Gérard, c'était le chanteur de Phobia?

FAB a dit…

Oui mais à 32 ff à Thrash, c'était les 7"s sur Revelation rec, imports US, prix que l'on peut comprendre à la vue du prix du dollar à l'époque, par contre Skeezicks est un pressage allemand. Maintenant, j'avais du le payer 30 ff moi même, je sais plus. Mais je suis bien d'accord que le prix de ces imports restait plus cher qu'aujourd'hui. J'avais payé 95 ff le DRI "Dealing with It" LP sur Death Rec quand il est sorti après 30 mns de réflexion tellement c'était une somme pour un disque, même pour un import. Sinon, oui c'était bien le chanteur de Phobia.

Curious Guy a dit…

I think Neg.FX also had plans to do Euro-pressings of The Boneless Ones "Skate With The Devil" LP and Verbal Abuse "Rocks Your Liver" LP but I guess those never materialized.

FAB a dit…

Yeah, those pressings exist, indeed. Verbal Abuse has no catalog number, just the same one as the Boner press. I sold the Boneless Ones LP long ago so i can't tell about this one.

jolicoeur a dit…

T'as raison fab, c'était que les imports US qui étaient à 32frs chez thrash. Mais je cherche des excuses pour me donner bonne conscience. En fait 50 balles à l'époque, c'était une belle somme (l'équivalent de 2 heures de taf)et fallait vraiment que j'aie envie de l'avoir ce skeud. Depuis, j'ai fait pire je crois!

Donc, Neg fx avait effectivement sorti les disques de Verbal abuse et Boneless ones? C'est pas que je suis super fan. je met ça bien dans la lignée prevaricators, trop hard rock pour moi (quoique j'aime bien Boneless ones en fait).

famillebriec a dit…

Bonjour,
Je viens de découvrir ce site, et mis à part les commentaires sur Grenoble, il est réellement enthousiasmant! Dans les années 80, j'étais en effet lycéen en face de la rue Lakanal qui abrita Bunker à Grenoble, et je dois à cette boutique mes premiers émois HC (le split Declino/Negazione Mucchio selvaggio sur COR Records).
Et le vendeur Gérard est en effet devenu membre du groupe très dispensable Phobia.
Pour revenir à Rattus, ils faisait figure à nos yeux d'inventeurs du thrash-core, de nos jours du papy-core.
A+

jolicoeur a dit…

Salut,
Ca doit pas mal aider à parfaire ta culture punk quand t'as une distro comme bunker en face de ton lycée.
La période thrash core de Rattus, c'est pas ma préférée. Le 2eme lp avec Will evil winn, c'était beaucoup trop métal pour moi. Par contre, j'ai adoré la K7 bct et je l'écoutais en boucle. Maintenant, je me demande comment je faisais?
@+
Jean marc

Anonyme a dit…

Rattus a l'époque ça décollait la moumoute...j'accroche un peu moins maintenant mais de temps en temps un disque de ce gang finlandais trouve sa place sur ma platine.
Le EP sur le label de Bunker est sympa., la K7 sur BCT était également très cool (le son par contre était pas top...si on parle de celle ou, si mes souvenirs sont bons, il y a une reprise d'ACDC "Whole lotta Rosie" et "pipline" des Ventures).
J'avais a l'époque commandé le 33T en écrivant directement au groupe, comme il'avait plus le pressage sur Poko ils m'avaient envoyé le LP pressé au brézil. 50frs port compris...au prix actuel de ces bouts de plastiques j'aurais du en acheter une caisse...idem pour leur EP "Himiset on sarraita" qui est vraiment excellent.
Amicalement
Christophe

jolicoeur a dit…

Ca fait un moment que j'ai pas réécouté la K7 BCT. J'en étais vraiment fou à une époque mais si mes souvenirs sont bons, le son était un peu linéaire et c'est ça qui m'a fait décrocher. Je sais même pas si je l'ai encore cette K7.. Je viens de toutes les trier et je l'ai pas retrouvée. Tant pis pour PNMT.
Par contre le Lp, c'est vrai qu'à l'avenir, il faudrait peut être que j'y pense.
Si on avait été plus prévoyant à l'époque, on serait riche maintenant! Si déja, pour ma part j'avais pas vendu une partie de mes disques pour en racheter d'autres... Bin, je me retrouverais avec un paquet de merde dans mes bacs!

Guigui Delmolino a dit…

"Des prix ridicules" tu plaisantes...
A Bunker les LP se vendaient au moins dans les 80/90F alors que n'importe quel 33T coutait 40/50 balles à la FNAC...

Toutefois, à l'époque ce n'étaient pas des disques rares, juste des "imports". Faut remettre les choses en perspective...

Pour ce qui est du catalogue "collector" de Bunker, c'est à l'époque où le frère d'un mec de Bunker a décidé de revendre sa collec à prix d'or...

En tout cas le label NEG FX a bel et bien sorti des pépites de HC comme RATUS, POWERAGE..

jolicoeur a dit…

J'étais tombé sur des listes de l'époque et le Ep était à 25frs. Une heure de travail quand même pour l'époque. Et les albums à 70 balles, en gros l'équivalent de 25 euros maintenant... Quand je disais prix ridicules, c'était par rapport à ce que peuvent se vendre certains de ces disques maintenant.
Pour le mec qui a revendu sa collec, il aurait du attendre un peu, il se serait beaucoup plus de thunes.
C'est vrai qu'il y avait des bons trucs sur ce label, d'ailleurs faudrait que je parle Powerage un de ces jours.
Et sinon, tu les connaissais les mecs? C'était qui? Qu'est ce qu'ils sont devenus? tu le sais ?

Guigui Delmolino a dit…

Oui j'étais client de Bunker à l'époque mais j'étais collégien et j'avais pas trop de sous pour acheter des disques. Heureusement j'avais envoyé ma maman m'acheter Millions Of Dead Cops pour Noël ^^

Bunker c'était deux mecs : Gérard Miltzine et Frédéric ? (j'ai oublié son nom mais c'était une "famille connue" à Grenoble). Il y avait aussi le frère de Fred (c'est lui qui a revendu sa collec vers la fin des années 80 à des prix prohibitifs ; d'ailleurs je lui avais acheté le LP de WASTED YOUTH "Reagan's In à 250F et le disque était réédité quelques temps plus tard - ça m'a servi de leçon).
Je sais pas trop en quelle année le magasin a été créé mais peut-être en 83/84 ?
Ces mecs avaient aussi monté le label NEG FX et ont sorti les 7" que tu connais. Ensuite, Fred a gardé le magasin de disques et Gérard (chanteur de Phobia - qui était plus branché Métal) a gardé le label.
C'est pour ça qu'il y a eu tous ces trucs "metal-core" qui sont sortis ensuite (DEHUMANIZERS, BONELESS ONES, VERBAL ABUSE...).
Mais dans les deux cas ça n'a pas marché suffisamment et le magasin a fermé.
Fred a gardé le catalogue de VPC pendant quelque temps.
Gérard, lui, est ensuite tombé amoureux de la HOUSE MUSIC et a également revendu tous ses disques à la fin des années 80 (pourtant il n'avait pas l'air de se droguer).
Mais ce qui m'a le plus marqué à cette époque, ce sont les concerts que BUNKER a organisé et que j'ai eu la chance de voir : CCM, INDIGESTI, PEGGIO PUNX, NEGAZIONE, DOA, HAINE BRIGADE, VERDUN...

C'était le bon temps boudiou !!!

jolicoeur a dit…

La house music, putain! Donc pas moyen de savoir si ce mec à la Lib de l'u était bien le Gérard de Phobia... Tant pis, ça restera un vieux mythe.

Guigui Delmolino a dit…

Si c'était un grand mec plutôt mince et brun ça doit être lui.
Si c'était un petit gros blond c'était pas lui.

jolicoeur a dit…

Ouais, un grand mince avec un bouc. La prochaine fois que je vais à Dijon, j'irai jeter un oeil à ce magasin, mais ça m'étonnerait que ça soit le même. Au cas où, je lui demanderai.

TONR a dit…

Guigui ou Fab
avez vous encore un exemplaire du caalogue BUNKER?
j'etais avec Gérard il y a quelques mois, il a plusbcp d'archives à vrai dire -
pouvez vous me contacter

Libellés