jeudi 21 avril 2011

RHYTHM PIGS An american activity Ep 84 (Unclean)



Il y a une chose que je ne comprends pas avec tous ces groupes actuels qui font du hardcore à l'ancienne, c'est pourquoi dans leurs influences, ils ne citent jamais par exemple I refuse it, Heimat los ou Rhythm pigs? Tu vois ce que je veux dire, le genre de groupe qui a son époque faisait preuve d'inventivité (ah oui, j'oubliais, on est revenu dans la série vieux groupes qui... ). Parce que les influences citées sont souvent les mêmes, Adolescents (c'est pas moi qui m'en plaindrait mais bon...), 7 seconds, Infest, Negative approach, Gorilla biscuits... Mais Rhythm pigs jamais! C'est sûr que c'est tout de suite moins évident, ça nécessite déjà un certain savoir faire! A moins que ça existe? Je suis pas du tout au courant de ce qui se passe (et forcément je critique) mais je demande qu'à être surpris.
Non, parce que ce que je redoute avec cette vague de nouveaux groupes old school c'est une uniformisation du son. J'ai l'impression qu'on se contente de reproduire un style de façon très académique. Si je me trompe n'hésitez pas à me le faire savoir mais j'en ai pas l'impression. Tandis que les groupes à l'époque, et là je vais parler comme un vieux con, n'avait pas peur de prendre des risques et surtout n'avaient pas de modèle. J'exagère un peu en disant ça, surtout qu'à l'époque, en 1984, on en trouvait déjà à la pelle des clones de MDC par exemple. Et c'est pas du tout le cas de ce premier ep de Rhythm pigs. Certes, c'est un peu moins abouti que ce qu'ils ont fait après (tout est dispo chez Zer) mais quand même, quelle fraicheur! On sent l'importance qu'ont pu avoir des groupes comme Big boys ou Really red, autant dire des groupes à forte personnalité et texans, tout comme Rhythm pigs (et MDC). Comme quoi...

RHYTHM PIGS An american activity Ep84 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 16,29MB)

8 commentaires:

Honquijote a dit…

Thanks for the post! Just upgrading...

octave mouret a dit…

je vais dl car je connais pas mais big boys j'ai toujours trouver sa a chier, le coté jazz ces dure a digerer

micro ondes aw a dit…

perso moi j aime l inovation et big boys n avait pas peur c vrai ! apres chacun son kiff

orchestra a dit…

Au fur et à mesure que je lis ton blog (excellent au demeurant) et que j'en parcours d'autres du même style, je suis surpris de toujours retrouver une chose récurrente (forcément, puisque j'ai écris "toujours"): c'est le syndrome du "vieux con".
Si je ne m'abuse,un grand penseur disait (Brassens en l’occurrence, dont je peux vous certifier en tant que Toulousain qu'il est "not dead")que pour être un vieux con, il fallait d'abord l'avoir été jeune !!!

jolicoeur a dit…

Tout le plaisir est pour moi...

Octave, c'est plutôt funky les Big boys non?
Et c'est plutôt dans les démarche artistique que je compare Rhythm pigs à Big boys. Parce que c'est pas tellement funky RP.

Ce qu'il y a de bizarre avec cette scène punk, c'est qu'à 30 ans, tu es déjà un vieux, alors à 45...
Disons que c'est une façon de parler, de dire "attention, je vais faire mon donneur de leçon". en tous cas, c'est comme ça que ça peut être perçu.
Mais c'est bien possible que j'aie déjà été un jeune con avant d'être un vieux con. En tous cas, j'ai toujours été une tête de con dans le sens tête de chien.

octave mouret a dit…

oui c'est vrai c'etait plus funky mais finalement ces encore pire
funk is dead comme chanter un certain groupe

Anonyme a dit…

re-up please
ty

jolicoeur a dit…

New link

http://www87.zippyshare.com/v/cRoRjNvm/file.html

Libellés