dimanche 8 août 2010

ULTRAVIOLET Mon bowie à la main 12"Ep 84 (Gougnaf mouvement)



Après ce que j'ai dit dans le post de Kambrones, je n'aimerais pas que vous pensiez que je suis anti rockab ou simplement anti rock. Je fais quelques fois référence aux rockabs de montceau pour justifier mon manque de goût pour la musique rock mais il faut bien imaginer que je me base sur des histoires vieilles de 25 ans, voir plus. L'eau a coulé sous les ponts depuis et la bière dans les gosiers.
Tiens à propos (à propos de quoi? Des rockabs ou de la bière qui a coulé dans les gosiers?), mon vieux pote Didier dit Zob, figure emblématique de la scène punk en bourgogne, me racontait l'autre jour qu'il avait recroisé l'ancien chef des rockabs montcellien (appelons le Alain Dos d'âne afin de sauvegarder son anonymat). Précisons avant toutes choses que cet Alain fait dans les un mètre quatre vingt quinze pour une centaine de kilos et a passé quelques années dans la légion. Quand il a vu mon vieux Zob, il s'est approché de lui. Naturellement, le réflexe de Didier a été la méfiance alors qu'Alain D venait juste lui demander des nouvelles: Qu'est ce tu deviens grand, t'as pas changé.... Le conflit d'antan s'était transformé en respect entre vieux adversaires. Apparemment, l'eau avait coulé sous les ponts pour tout le monde!
Mais je vous parle de Didier pour vous parler du rapport qu'on avait avec les rockabs, mais qu'en était il vraiment pour moi? Je dois vous avouer qu'Alain avait été mon meilleur pote à la maternelle et quand on le croisait dans la rue, il venait me serrer la main avant d'embrouiller mes potes! C'était gênant pour pas dire embarrassant! En fait même à l'époque j'avais pas de mauvais rapport avec les rockabs. Parmi les autres mecs de la bande il y avait aussi un de mes anciens potes d'enfance. Un type qu'on appelait Niveau, non pas à cause de son strabisme aggravé mais tout simplement parce qu'il s'appelait comme ça. Comme quoi la nature peut parfois être farceuse. On avait grandi dans le même quartier et on avait été bons amis amis en étant gosses. Durant ces années d'adolescence, on faisait mine de s'ignorer (c'est simple, il me regardait jamais en face) mais il n'y avait absolument aucune animosité entre nous (mais je le gardais à l'oeil quand même). Il y avait cet autre rocker qui n'en avait rien à foutre, qui nous disait bonjour quoiqu'il se passe. Cacahouète il s'appelait, c'était sûrement le moins con d'entre nous tous. Tout le contraire du sous-chef des rockabs qui était particulièrement belliqueux. En fait c'était le cousin éloigné (mais cousin quand même) de l'un d'entre nous, Alain, le vrai Alain, l'authentique bassiste des Zobsecks. Quelques années après, j'ai eu l'occasion de le croiser dans un club de sport. Il était devenu doux comme un agneau, enfin doux comme un rockab devenu biker qui travaille aux espaces verts de la ville. Ceci dit, quand tu vois un mec à poil, chanter du Elvis sous la douche, tu te dis que ça peut pas être un mauvais bougre!
Je me rappelle aussi de cet autre rockab d'1m95 (ça devait être un critère de sélection) avec qui je m'étais pris une taule après m'être gentiment pris la tête avec un de ses potes. On avait passer une partie de la nuit ensemble à boire de la mauvaise bière et à parler de nos vies qui ne faisaient que commencer. Lui habitait dans une caravane dans la cour de chez sa grand mère à Port lesney. C'est arrivé qu'on se recroise mais on se contentait de se saluer poliment, malgré tout, on était pas pareil.
Alors tu vois, en fin de compte, j'ai pas grand chose contre les rockabs, c'est juste qu'à cette époque, je les trouvais un peu ringard et anachronique! Au moins autant que les punks maintenant, c'est dire!
Je vous parle des rockabs et c'est peut être pas le plus approprié pour vous parler ensuite des Ultraviolet. Parce que même si c'est rock, c'est pas du tout rockabilly. Et encore quand je dis que c'est rock, ça vient uniquement du chanteur, Wlad qui a une façon de chanter très personnelle, plus proche du crooner que du hurleur. C'est le chant qui me fait dire que ça sonne rock, parce que musicalement c'est plutôt pas mal foutu. Avec des anciens ou des futurs Sherwood, ça peut pas être si mauvais, faut juste s'habituer au chant! J'avoue qu'il m'a fallu quand même un certain temps! Mais ça a fait comme une bonne partie de mes disques à l'époque, c'est rentré à force de rabâchage, parce que j'avais rien d'autre à écouter. En même temps, le disque est pas super usé, dès que j'ai eu autre chose à me mettre derrière les oreilles, je l'ai vite oublié!
Revenons au chant quand même. En fait, quand j'y pense il y a d'autres groupes que j'écoute dont le chanteur se prend pour un crooner. Parmi les plus vieux, il y avait les Damned. Et ensuite sont venus les Youth brigade ou les Misfits. On peut pas dire que ces mecs là n'avaient pas une façon particulière de chanter! Sauf qu'eux le faisaient en anglais et c'est vrai que ça change tout. Le rocker (ou punk rocker) français est con, il veut bien écouter Johnny Cash mais il dira toujours que son équivalent français, Hugues Auffray, c'est de la merde! Comment ça il a raison? Pour ma part, je dis que les deux c'est de la merde!
J'avais lu récemment sur le net ( dans un commentaire d'un blog peut être...) qu'Ultraviolet était très énergique sur scène. Pour ma part, je peux rien vous dire de plus. Je pense même jamais avoir lu d'interview d'eux. Quant à savoir s'ils ont sorti une démo ou plusieurs?
Si vous en savez plus, c'est à vous de le dire!

ULTRAVIOLET Mon bowie à la main 12"84 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 36MB)

9 commentaires:

N'Erick a dit…

Sir Morrat zero a encore raison, Il faut s'abituer a la voix (tres damned, et en plus un fan de Trust a la gratte) assez proche de western electrique tout en etant total Rockab. Variete enervee (a peine)
Je passe un coup de turlu aux Carpentier pour Samedi prochain je crois qu'ils ont une ouverture.
bel article sur les rockab montcelliens que j'ai eu la chance de ne jamais croiser...Trop pris professionellement?!!??
<< allez les filles on part draguer sur le marche avec un beau chou fleur de chez Guichard Ets a 10 francs sous le bras??>>

N'Erick a dit…

Les carpentier...
Gilbert et Maritie j'veux dire...

cdt0 a dit…

Quoique ne les ayant vu qu'une fois, je confirme que sur scène ça dépotait sec. Quant au côté "crooner" (qui ne me gêne pas spécialement sur disque, mais bon, je tiens aussi vachement bien le single track alors que je ne supporte pas les éructations trachéotomisées façon grind, va comprendre), ça passait beaucoup mieux sur scène - et même très bien auprès des punkettes, le chanteur ayant fini en calbuth pour satisfaire la part féminine du public.

laurent a dit…

hmm, les Carpentier hein. Je préfère encore (et même largement) les Carpenters.
Les rockab' de Montceau-Les-Mines, j'imagine qu'ils sont comme tous les rockab' de France et d'Europe : marrants de loin (comme les gothiques, par exemple) et inquiétants de près (au contraire des gothiques qui restent marrants, voire hilarants, voire ridicules). Ils sont finalement pas si loin des skins qui m'avaient bousculé parce que j'avais osé pogoter pendant le set de Skarface (alors que moi j'attendais juste les Ludwig!)
Bref des gens qui aiment la bonne musique (comme les skins), mais qui , étant complètement étrangers (puisqu'ils sont Européens) à cette musique, en voulant la glorifier, la caricaturent et la ridiculisent à force de tics et d'attirails (de pose, quoi.)
Parce qu'il faudrait qu'ils comprennent qu'aux Etats-Unis, là où Charlie Feathers, Carl Perkins, Elvis ou Johnny Burnette font partie de la culture populaire, on n'a pas besoin de se déguiser pour se réclamer de ces génies. Du coup là-bas, le rock'n'roll, malgré les années, reste passionnant.
Bon, là je m'égare et je sais plus où je voulais en venir. À Ultraviolet peut-être, que j'aurais pas cherché à écouter à cause du nom bateau, mais que la brochette d'acteurs convoqués (Dave Vanian, Danzig, Dave Vanian, Shawn Stern, Dave Vanian... j'aurais ajouté Lee Ving moi, pour le plaisir) m'a mis la puce à l'oreille (en plus c'était gratuit hein, on va pas faire sa rosière.) Ultraviolet, donc. Honnêtement, j'adore. Le chanteur est cool, la pochette est cool, le titre est cool, la musique est cool. Les paroles, elles, sont cool aussi. Tout ça nous laisse un p'tit skeud au goût de reviens-y. Après ça, y'en a qui nous vantent encore les méfaits d'un certain Christian Eu(...). Et on s'étonne ensuite que le rock'n'roll ne décolle pas en France.

laurent a dit…

Christian, j'ai dit Christian moi? Merde, j'éprouve tant de dégoût pour la prose de son frangin que j'ose même pas écrire P A T R I C K E U D E L I N E. Oui, c'est lui et son groupe de pionniers merdiques que je visais.
Oublions tout ça en nous repassant Ultraviolet tiens.

Anonyme a dit…

gougnaf etait un putain de bon label et ca fait bien plaisir de reecouter ce ptit dix!

Ced a dit…

D'un erotisme terrible tout ce satin.

jolicoeur a dit…

Fallait m'avertir si il fallait chanter comme Bernard Lavilliers pour attirer les punkettes. J'aurais fait ça depuis le début!
Il y avait pas que les rockabs, qui étaient c'est vrai un peu caricaturaux, mais il y avait aussi les hardos! Mais ceux là étaient beaucoup plus nombreux et beaucoup plus méchants! En fait, j'avais l'impression qu'ils correspondaient plus à la culture française.
Je sais même pas si j'ai uin autre disque de chez Gougnaf... Ah si! Les sheriff! D'accord avec toi, c'est un super label!

Erotik en diable, ouais!

Cat a dit…

Salut en quelle année est décédé W'ad et dans quelles conditions ? Merci. Cat

Libellés