dimanche 18 juillet 2010

LÄRM Destroy sexism Ep 98 (Wicked witch)



On va continuer avec un groupe SXE qui n'en a rien à foutre de comment il est chaussé. Du moins, c'est l'impression qu'il donne. J'ai jamais lu quoique ce soit sur des pompes, mêmes des pompes super la classe sur lesquelles tout un chacun baverait d'envie. Non, Lärm eux en ont rien à foutre, ils sont SXE, font du punk super speed, et ne se sont pas mis au hardcore que pour le look. Du moins, et je me répète, j'en sais pas plus sur eux, c'est juste une impression.
J'aimerais vous poser une question, c'est est-ce quelqu'un sait ce qu'est ce ep exactement? Il est décrit un peu partout comme étant un pirate mais le texte à l'intérieur et au dos et le fait que les inscriptions sur le vinyle ne soient pas grattées font penser au contraire que c'est un pressage officiel.
Bon, mais après tout on s'en fout, ce qui compte, c'est ce qu'il y a dessus. Bin, en fait pour ceux qui connaissent pas, ce sont des enregistrements de répètes dans lesquels on trouverait des inédits. Le prix à payer quand on veut écouter des inédits dont le groupe a déja tout sorti dans sa discographie, c'est de devoir les écouter avec un son moyen. Là vu que c'est enregistré en répète, vous vous doutez bien que c'est pas la super production, mais ça reste correct.
Autre détail qui me chiffonne, c'est de quelle période datent ces enregistrements? La qualité d'exécution des morceaux laisserait à penser que ça date de la période la plus récente de Lärm, mais quand était-ce exactement?
Bon, j'en sais pas plus que ce qu'il y a d'écrit dans le disque et vu que vous allez certainement me submerger de questions, j'ai mis une interview que j'aie trouvée sur M-extäz. En fait, on y apprend pas grand chose (comme sur beaucoup d'interviews de l'époque), mais c'est décoratif!

LÄRM Destroy sexism Ep 98 (12 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 23MB)

10 commentaires:

Maber a dit…

Esto es una joya. Muy buenos

Anonyme a dit…

C'est quand même d'un politiquement correct assez affligeant...

jolicoeur a dit…

Qu'est ce qui est politiquement correct?

laurent a dit…

C'est justement un des nombreux trucs qui me plaisent dans le hardcore, le look des groupes comme Lärm. Ça fait vingt ans que je m'habille exclusivement comme ça. Comme quoi on peut se donner du mal pour ressembler à rien.
Je trouve aussi l'interview affligeante pour eux. Pourtant tous les groupes disaient la même chose quand je lisais les fanzines, et je les trouvaient vachement engagés tous ces mecs. Maintenant ils m'ont l'air plutôt prétentieux et pas très malins.
Peut-être que je dis ça parce qu'aujourd'hui je préfère Anthrax à Lärm?

jolicoeur a dit…

Je peux qu'être d'accord avec toi. La plupart du temps quand je ressors des vieux fanzines, c'est ce que je me dis aussi, c'est que les mecs étaient diablement prétentieux, les réflexions n'étaient pas très profondes mais elles suffisaient pour transformer n'importe quel mec d'un groupe en un grand philosophe progressiste. Je me suis laissé prendre aussi à ce jeu et c'est même sans doute ça qui m'a plu dans le hardcore. Et c'est sans doute parce qu'on était jeune que ça nous a parlé et l'air de rien, ça m'a fait avancer sur plein de trucs. Parce que le discours était simple et accessible?

Alors depuis 20 ans tu portes des bandanas, des jeans troués et des chemises à carreaux? Moi, c'est plutôt l'absence de look qui m'a branché dans le hardcore. J'adorais le punk mais j'avais pas envie d'enfiler un uniforme. Pour moi, le hardcore ça a été comme une liberté en plus.
Sinon, dans l'article je fais référence à un groupe SXE récent dont j'ai lu une interview dans un fanzine. C'est d'eux dont je parle quand je parle de pompes de luxe. Le groupe en question c'est Justice et le chanteur collectionne des nike. Moi c'est plutôt ça que je trouve affligeant, ça, le reste de l'interview et le fanzine quasiment dans son entier. Je ne me rappelle plus le nom du zine, il faudrait que le retrouve. Mais j'aurais du être plus explicite, citer le nom du groupe et du fanzine ou ne pas en parler du tout.
En tous cas merci pour tes commentaires.
Jmarc

laurent a dit…

J'avoue que j'ai toujours fait l'impasse sur le bandana. Comme je trouve que les gus de Lärm ne ressemblent à rien (ou à moi), on en vient tous les deux à la même conclusion.
Puisqu'on parle chiffons, je croyais être le seul à être tombé des nues en lisant certains blogs SXE, c'est devenue une manie très répandue chez eux de parler de pompes de sport, et même d'en faire des blogs. C'est même étonnant qu'ils aient encore le temps de faire de la musique. C'est pas de la musique? Ah pardon.

jolicoeur a dit…

Autant j'ai adoré la musique SXE et autant je trouve ça un peu minable maintenant. J'avais acheté un DVD d'un festival où il y avait justement Justice le collectionneur de pompes. La salle était assez clairsemée et surtout, il y avait pas une seule fille. Et moi je trouve ça triste!

Daz a dit…

I put Larm on at the Anglo-Asian Club in Newcastle when they came over to England in the 80's. They were great lads and they tore shit up that night. The owner of the club was shitting himself, he thought the floor was gonna collapse with everyone slamming and diving. It was hilarious. Great memories for sure.

riot a dit…

Pour ma part, je n'aime pas les reformations ou les groupes qui n'en finissent pas de mourir.....

jolicoeur a dit…

Je trouve que quelques fois, ils sont bien meilleurs que des groupes récents? Mais pas toujours...

Libellés