vendredi 6 février 2009

FINAL WARNING Ep 84 (Fatal erection)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

En fouinant sur internet, j'ai vu que ce fabuleux ep de Final warning était réédité ainsi qu'un Cd disco sur le label PDX. Ca fait un moment que ce disque traine dans ma liste à poster, il est plus que temps que je vous le propose.
Si vous suivez un peu PNMT, vous aurez compris que ce 45 rentre parfaitement dans les critères qui en font pour moi un disque à avoir. C'est un Ep de la première moitié des 80s, la pochette est noire et blanche, et sincèrement, je la considère comme l'une des plus réussis de ma collection de disque parfait. Elle est sobre certes, mais à mon avis d'une rare efficacité. Les paroles sont à l'intérieur ainsi qu'une photo des gaziers et si la musique est légèrement teinté de métal, on sent que les grosses influences ont quand même été Discharge et Black flag. Ce disque réunit donc plusieurs qualité qui font de lui un disque parfait.
Il y a un autre critère que je n'ai pas abordé la dernière fois et qui peut fortement influencé mon intérêt pour un groupe, c'est le curriculum vitae des membres, passé ou futur, et de ce point de vue là, Final warning possède un atout plus qu'appréciable. Bien sûr, si on se contente de regarder sur Band to band, on est guère impressionné par des groupes tel que Zipgun ou Gruntruck (Si? Ah bon?!!?). Mais si on se penche un peu plus sérieusement sur le cas Final warning (à ne pas confondre avec le groupe New yorkais qui a sorti un mini cd sur Tribal war), on constate que derrière le nom de Charlie Nims se cache Myrtle T., bassiste de Poison idea à partir de Feel the darkness, le chef d'oeuvre du groupe (on peut ne pas être d'accord avec moi, d'autant que je préfère Kings of punk).
Autre lien de parenté avec Poison idea, le label, Fatal erection, qui est celui de Pig champion et sur lequel on trouve également la compile Ep Drinking is great. Final warning y a participé avec un morceau tout aussi convenable que ceux du ep.
Ce qu'il y a d'assez étrange, c'est qu'on est plus près avec Final warning de ce que deviendra par la suite Poison Idea (c'est à dire du hardcore plus mid tempo avec des influences metal et rock) que ce qu'il est à l'époque avec Record collectors.
Le but en disant cela n'est pas de dévaloriser Poison idea mais rendre justice à Final warning. Et que cela ne vous empêche pas d'acheter la réédition ou le cd. Vous saurez toujours où les trouver...

FINAL WARNING Ep 84 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 19MB)

2 commentaires:

Honquijote a dit…

Thanks a lot for the post !

Thomas Bonnin a dit…

salut,
ton blog a l'air d'être une mine d'or. je n'ai encore écouté aucun disque mais je te remercie par avance d'être vieux, comme tu dis, et du travail que tu fournis. A bientôt!
Thomas

Libellés