lundi 26 juillet 2010

XPOZEZ Democrazy Ep 02 (BCT/Enterruption/Schizophrenic/Ponk111)



Rappelez vous, je vous avais promis de poster ce ep de Xpozez dont les titres sont issus de la compile I thrash therfore I am. Après coup, j'ai douté de l'utilité de parler d'un tel disque mais une promesse est une promesse et même si je ne les tiens pas toutes, celle ci n'est pas très dure à respecter.
Parlons donc un peu de ce ep et de la provenance des morceaux qu'il contient. Comme je l'ai déja dit, ils viennent de la compile BCT, I thrash therefore I am. Ces morceaux avaient été sélectionné à partir d'un cassette de promo envoyée par le groupe. Cette cassette était en fait une compile des enregistrements du groupe qui regtroupait des eps, des démos des live. Les morceaux de ce ep proviennent donc de cette cassette et indirectement de divers disques. Parce que c'est là que c'est peu naze comme démarche, c'est que le ep a été fait à partir de la K7 promo de XPozez et non pas à partir des disques dont sont tirés ces morceaux. Ce qui fait qu'il y a la qualité en moins et le souffle en plus.
Je vois pas l'intérêt de sortir un tel disque, sauf que c'est vrai, les morceaux marchent plutôt pas mal ensemble. Et pourquoi en faire plusieurs tirages limités? Ca sent la démarche mercantile. Non, croyez moi, si ce ep vous intéresse, c'est un peu de l'argent foutu en l'air, préférez lui plutôt la disco sortie sur Grand theft audio. les morceaux sont inégaux, mais elle a au moins l'avantage d'être plus ou moins complète.
Sinon, pour le gars qui m'avait demandé du Instigators, il n'y a pas un rapport là?

XPOZEZ Democrazy Ep 02 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/vetso/intérieure + insert = 18MB)

2 commentaires:

hé Moe ! a dit…

c'est bizzare parfois la vie, autant j'adore Instigators, quelque soit l'epoque, autant j'arrive pas a accrocher a Xpozez

jolicoeur a dit…

J'avoue que Xpozez, j'aime pas tout non plus. Mais ce Ep et les morceaux de la compile Punk dead, pour moi c'était dans ce qui se faisait de mieux en punk anglais.
Pour Instigators, t'aimes aussi la période hard rock?

Libellés