mercredi 17 décembre 2008

UPSET NOISE Nothing more to be said LP 87 (Hageland)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

A peu près à la même époque que Sacred denial, j'écoutais aussi beaucoup cet album d'Upset noise. C'est ce disque qui m'a fait réaliser à quel point le hardcore italien avait quelque chose de génial. Incroyable, non? Par contre ce disque ne m'a jamais donné envie d'aller en Italie (c'est maintenant que j'aie envie d'y aller et pas forcément pour des raisons musicales), il m'a juste donné envie de sauter, eh oui, sauter!

Je pense qu'on avait pas conscience qu'on était ridicule ou si on en avait conscience, on s'en foutait complètement, on était jeune et on pensait sincèrement que le reste du monde était peuplé d'abrutis (ceux à qui Upset noise ne donnait pas envie de sauter) qui n'avait rien compris à la vie. On se garait sur un parking, l'autoradio à fond (eh oui! On était les précurseurs du tunning) et dès qu'on entendait les premières notes de Human drama, on se préparait pour sauter tous en coeur quand la batterie rentrait. On retombait et on recommençait. On faisait des figures de style quoi! Des sauts de punk comme appelaient ça mes potes d'HK quelques 10aines d'années après ou presque. Upset noise c'est une musique pour faire des sauts de punk, oui monsieur! Et l'album en entier s'écoute à fond sur des enceintes pourris, les jambes écartées dans un jean élastiss (ce que mes parents appelaient des fuseaux et que maintenant on appelle des slims. Pour nous le slim c'était une espèce de pâte verte que ressemblait à de la morve. C'est con la mode...) en jouant de la guitare invisible. Je me surpris à 43 piges à recommencer les mêmes conneries d'adolescent attardé, sûr que pendant ces quelques minutes, j'aurais pu être sacré champion du monde de air guitare!
A part ça, pour ceux qui connaissent que les 2 premiers eps qui ont été réédités en cd sur SOA, ça risque d'être un chouya trop métal. Mais pour l'époque ce mélange entre speed metal et hardcore, surtout à leur sauce, avait quelque chose de très rafraichissant.
Par la suite, Upset noise a sorti 2 albums dans cette lignée crossover mais en moins énergique et auxquels j'ai pas accroché.
Une interview et du live sur Youtube. Le chef d'oeuvre en live.
Et à droite, une interview tiré d'un numéro d'alienation.
Et surtout n'ayez pas peur, si vous sentez une envie irrépressible de prendre la position du guitare hero en écoutant cet album, laissez vous aller, si ça fait pas de bien, ça peut pas faire de mal!

UPSET NOISE Nothing more to be said Lp 87 (9 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso + interview = 74MB)

2 commentaires:

Rockashacka a dit…

Je suis né dans la même blede de Lucio le chanteur, après on est parti dans des délirs differents. La il y a un group sur FesseBook http://www.facebook.com/groups.php?ref=sb#/group.php?gid=210203029549&ref=ts pour la reunion de UN.
J'ai mis un lien a l'entretien t'as posté ici.
Keep on rocking!

jolicoeur a dit…

Merci pour le lien. J'imagien qu'Upset noise ça doit être maintenant très métal? Je savais pas qu'ils s'étaient reformés.
Encore merci et à+.
Jmarc

Libellés