dimanche 19 février 2012

COUP D'GRIZOU Le meilleur et le pire Ep 99 (Cranes blasés)



Je m'étais pourtant juré que je parlerai jamais de groupes dans les quels j'ai joué sur ce blog. Je pense que c'est pas à moi de le faire mais à d'autres blogs. Mais vu qu'il y en a aucun qui s'y colle, va bien falloir que je m'y mette, d'autant que c'est un disque qu'on m'a demandé. Un mec de Lyon qui nous a vu à La cour des miracles un squatt de Grenoble rempli de polonais d'un mètre quatre vingt dix, bourrés comme des bretons et tégneux comme des sardes. D'ailleurs le concert s'est assez mal terminé, Sandy l'un des gratteux de Coup d'grizou s'est pris un pain et a perdu 2 dents de devant. Sandy c'était pourtant pas le mec que t'avais envie de faire chier etpas le genre à se laisser emmerder (c'est le brun trapu tout à fait droite sur l'insert coté texte), mais bon, tout costaud qu'il est, ses ratiches ont eu du mal a résister à un poing américain. Par la suite j'ai appris que le polak, quand je dis polak, c'est pas du tout méprisant, je suis moi même d'origine polonaise. D'ailleurs quand les mecs ont appris ça, ils ont absolument tenu à me faire visiter leur maison, un local de 20m² où ils vivaient à une petite vingtaine. Un polonais par mètre carré en fait et moi au milieu qui me sentait comme un jeune puceau en stage au séminaire. Quand ils se sont rendu compte que ma culture polonaise se résumait aux souvenirs de bouffe que ma mère me faisait et que la capacité d'absorption de vodka par demi litre n'est pas génétique, ça a commencé à les gonfler et je me suis esquivé assez lâchement je dois avouer. J'ai peut être bien fait... Je parlais donc de mon polonais fracasseur de mâchoire. J'ai appris par la suite que le charmant jeune homme s'était fait sauter le caisson en jouant à la roulette russe. Je dirais pas bien fait parce que je suis une âme charitable, mais bon, bon débarrât, ça me parait pas déplacé... C'est pas génial non plus? Alors je dis rien mais disons que le jour que je l'ai appris, j'ai pas beaucoup pleuré, j'ai même repris de la purée 2 fois.
Coup d'grizou, ça a été un groupe assez éphémère, un an d'existence à peu près. A l'époque, je jouais dans Rawness et Régis dans Camisola real. C'était le premier groupe pour Virginie. Didier dit Zob et Sandy ne jouaient plus dans rien depuis le split de Blighted area. Enfin pour être exact, Didier ne jouait plus depuis Viend'bat dewoar (et Psycoït) qui avait été un projet de reprises de groupes punks des années 80 et qui n'a fait que 2 concerts. C'est un peu cet excellent souvenir qui nous a donné l'envie de faire un vrai groupe punk avec nos morceaux à nous. Mais juste le temps de sortir un disque, de participer à la compile Fin de siècle, faire quelques concerts et le groupe n'existait plus.
Régis a attaqué tout de suite après TS71 qui est devenu Hors contrôle dès qu'il n'a plus été tout seul (TS). Didier a joué dans l'Effet mûr. Sandy est parti dans le Roannais cultiver des légumes bio, Virginie a arrêté la musique et de mon coté, les 2 groupes dans les quels je jouais ont splitté en même temps.
Dans le dossier, j'ai mis le Ep + le morceau de la compile Fin de siècle. C'est tout ce que j'ai de Coup d'grizou. Et pourtant, on avait enregistré 9 morceaux pour le Ep (on savait pas si ça allait être un Ep ou un 10 pouces) et pour la compile Fin de siècle, on était allé chez un pote faire une démo mais les bandes sont devenues inutilisables. Pas de bol, il y avait bien 8 morceaux avec un son 4 pistes bien punk nettement meilleur que le son studio 32 pistes numériques du Ep.
Ce disque est dédié à la mémoire de Benoit Broutchoux et à tous les anarchistes montcelliens, la bande noire et tous ceux qui ont suivi. Je pourrais d'ailleurs vous raconter tout ça, mais je risque d'être un peu long. Mais on sait jamais, l'occasion se représentera peut être?

COUP D'GRIZOU Le meilleur et le pire Ep 99 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso) + V/A Fin de siecle Lp 99 (1 mp3 en 320kbps + texte) = 37MB

13 commentaires:

rougon macquart a dit…

merci pour le ep
je savais pas que tu avais jouer dans rawness, j'avais le spit avec personnal choice mais je ne te cache pas que j'ai beaucoup plus ecouter personnal choice
merci aussi pour l'anecdote des polonais, je me rapelle juste qu'il etais relou comme des mecs bourrer dans un concert qui foute de la biere de partout

Anonyme a dit…

gros et bon dix!! j adore!

Henri Alexis a dit…

p'tain le batteur, il assure comme un ouf!!!

Anonyme a dit…

also - any other Strebers or any other No Choice (Dry river fishing?)

and, RIP - No Te Muevas LP

Cheers!

N'Erick a dit…

Je vais en repasser une couche avec les Zobsecks pour clouer la boite... Zob et Sir Moratt' zéro sur ce EP c'est du bon goût du début a la fin. entre Aguirre et les Feebles voila un autre groupe ou t'as joue... manque plus que Kenpouic Trasma et les ZOB...
J’attends.....
ZYVA....
J'bouge pas.....
J'attends......

Underground Propaganda a dit…

Salut joli Coeur, il faudrait que je te joigne par e-mail, c'est assez urgent, voilà mon adresse, nonofuture(at)laposte(poin)net j'attend la tienne, j'ai besoin d'info pour faire des concerts au coquillage.
Merci d'avance :)
Nono, from villapourçon, near Luzy! :p

jolicoeur a dit…

A propos de Rawness et de polonais, toi qui est de Lyon, une fois on avait joué au Wolnitza et ça avait tourné en eau de boudin. Je sais pas si c'était des polonais, mais en tous cas il y avait des flics partout dans la rue et le groupe ricain n'avait pas joué parce qu'un mec avait collé un pain à un des membres. C'était pas un polonais, mais un suisse je crois.
Epais en effet ce disque.
Par contre, c'est un boite à rythme qu'il y a sur ce disque.

Strebers soon. It's okay for Nochoice but I don't have RIP.

Erick, t'es bien la seule personne que je connaisse qui demande en requête un groupe dans lequel il a joué. Mais c'est noté... Mais je vais me faire griller dans le monde des punks virtuels. Et il y avait un h dans KT. Tant que tu écriras pas ce nom correctement, je considérerai pas ça comme une requête.

Je t'écris tout de suie Nono.

meantime zine a dit…

ahhhhh les cramés polonais !!
ils ont semés la terreur pendant un moment entre Lyon, Dijon, etc...

d'ailleurs avec ceux là ya eu le légendaire coup de l'oreille mangée, c'était aussi à Lyon mais à la quincaillerie, je crois

Anonyme a dit…

Salut Jean Marc,
Une fois de plus tu nous publie une perle! Puisque tu te décides (enfin!) à publier des groupes dans lesquels tu as joué, j'aurai une petite requette : un bond vieux live de Viend'batt'deword (celui au coquillage fin 95, par exemple) : un gars ordonné comme toi doit bien avoir gardé ça non?
Porte toi bien et, j'espère, @ bientôt!
Vince

rougon macquart a dit…

a l'epoque j'habiter a grenoble donc je ne connais pas cette anecdote du suisse frappeur de musicien

ces quoi l'histoire de l'oreille mangé? le mec avais trop faim et il y avais pas de krishna pour distribuer des gateaux?

jolicoeur a dit…

Le coup de l'oreille mangée? Je ne m'en rappelle plus de celle là. Et la baston générale du Pezner où j'avais entendu dire que même Mo avait ramassé ça avait rien à voir avec les polonais je crois?

Salut Vince, je crois que je dois avoir un live de Viend' bat dewoar mais le pire c'est que je suis quasiment sûr qu'il existe une video. Faut que je me renseigne...
A +, j'espère aussi qu'on se recroisera bientôt.

Le suisse frappeur de musicien, c'est à Lyon que ça s'est passé.

Anonyme a dit…

Ah ben là, je vais pouvoir vous éclairer sur ces anecdotes d'oreilles et de polonais.
Le concert qui a tourné en eau de boudin comme tu dis c'était au wolnitza pour le groupe strychnine (ex capitol punishment). En fait, je tenais le bar du wolnitza ce soir là et c'est sur moi que tess (le suisse en question, qui a chanté un moment pour viktor's hofnarren, un bon gros crusty donc) a commencé à frapper (un bon coup de genou dans la gueule), ben ouais j'avais osé sortir sa copine de derrière le comptoir car elle était trop bourrée. Du monde s'est interposé et a essayé de le ceinturer il a lancé des canettes à l'aveuglette. Du coup, un des ricain a failli s'en prendre une et le groupe a refusé de jouer (normal). Ça s'est effectivement fini dans la rue avec les flics... Un des pires concert de ma vie.
Sinon, l'oreille mangé, c'était bien à la quincaillerie où les polonais bien pochtronés se sont, comme souvent, battus entre eux. Le groupe, dragbody je crois, a aussi refusé de jouer. La soirée c'était baston sur baston, du grand n'importe quoi.

jolicoeur a dit…

Merci pour ces renseignements Sandy, c'est ça non?
Je me rappelle du Tess tout seul au milieu de la rue en train de faire des katas. Ce genre de mec à un concert, c'est pénible.

Libellés