jeudi 23 septembre 2010

V/A Kloak mix 1 (Spunk)



On a vu une première fois qu'il existait 3 compiles Kloak mix, la troisième étant de loin la mieux de toutes. Mais c'est dommage, la troisième je ne l'ai pas. J'ai que la première et la deuxième. La deuxième on a déjà vu ensemble, c'est plutôt post punk mais je la trouve pas si mal que ça. Tu prends le premier volume, c'est nettement plus hardcore mais c'est nettement plus bancal aussi. Ca fait parti du charme tu me diras des premiers groupes hardcore. Bon ok, je dis bancal mais tous les groupes ne le sont pas. Disons qu'il se dégage un parfum d'amateurisme de tout ça. L'amateurisme, c'est ça aussi qui fait le charme des premiers groupes hardcore me direz vous. Bon, si c'est pour que vous me contredisiez tout le temps, c'est pas la peine que je continue non plus!

V/A Kloak mix 1 Tape 83 (20 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 66,5MB)

4 commentaires:

Kuken a dit…

Thanks alot!! Any chance for "Kloak Mix 3"??

Anonyme a dit…

t as entierement raison jolicoeur, j irais meme plus loin et je dirais que l amateurisme est foncierment une des grosses base du punk ! et affiche en particulier ses idees anti profit, DIY ET ANTISTAR SYSTEM

Anonyme a dit…

Ah " l'amateurisme" fantasmé, celui qui te permet de fabriquer toi même ton merchandising pour financer tes enregistrements, tes tournées, tes instruments(merde personne n'y a pensé). Pas de profit pas de chocolat.

jolicoeur a dit…

Aucune chance, non. Mais on sait jamais...

Oula Anonyme 2, tu voudrais lancer un débat qui risque d'être long. Il y a bien sûr des limites et quand je disais amateurisme, c'était une façon de dire DIY ou indépendant. Mais je suis d'accord avec toi, il faut bien que la thune rentre. J'ai joué dans quelques groupes, j'ai jamais touché un centime pour ma gueule mais les groupes se sont toujours autofinancés, c'est l'essentiel. J'ai pas vraiment fait le choix de faire de la musique en amateur, j'ai fait le choix de faire de la musique qui pouvait de toutes façons pas devenir commerciale.

Libellés