jeudi 24 novembre 2011

BANDOG Unchain me Ep 92 (Bodonski)



Vous en vouliez du NYHC, vous allez être servi. Vous pensiez pas vous en tirez à si bon compte, non? Maintenant vous allez gouter à du NYHC qui a peut être pas tout les attributs du NYHC mais auquel vaut mieux pas se frotter parce qu'il est foncièrement méchant, le hardcore allemand estampillé New york.
Et oui, pourquoi d'ailleurs l'ai je catalogué NY ce disque s'il remplit pas toutes les conditions qui sont je le rappelle, hardcore gros son teinté de métal, légèrement pesant avec des parties sautillantes, des textes qui parlent de vengeances et d'unités, des choeurs de l'armée pas trop rouge, une absence flagrante de fille, un look de racaille qui se caractérise le plus souvent par le port d'un bouc (à ne pas confondre avec les crusts qui eux sentent le bouc, non je parle de la pilosité qui entoure la bouche mais qui ne recouvre pas les joues, une sorte de moustache améliorée, quoi!). Or, aucun membre de Bandog ne possède de bouc, ce qui ne me permet pas d'affirmer avec certitude qu'ils faisaient du NYHC allemand. Alors pourquoi les ai je labélisé NY? Sans doute parce qu'à l'époque je commandais des disques chez We bite et que c'est comme ça qu'était décrit ce Ep de Bandog, sûrement parce que c'était la tendance du moment et que c'était vendeur. Le fait est que ça se rapproche furieusement du NYHC, mais les puristes ne seront pas d'accord alors je préfère mettre les points sur les i. Et ça sera valable aussi pour les autres disques de NYHC allemand qui suivront.
C'est con, cette étiquette de NYHC est un peu réductrice, surtout avec la description que j'en ai faite. Parce que les textes sont pas si mal, enfin d'après les souvenirs que j'en ai et ma compréhension limitée. Ils sont chantés en anglais avec une grâce toute germanique et sont accompagnés avec une subtilité que ne renierait pas un Raw deal ou un Madball (bien que ça ne ressemble pas vraiment). Mais je préfère de loin Bandog qui a une approche bien plus punk. Et quelle pochette sublime qui rentre dans la catégorie Skulls and balls.
A part ça, Bandog a sorti un 2eme Ep et un album dans la lignée de ce Ep, ce qui veut dire que si vous en voulez plus, c'est possible!

BANDOG Unchain me Ep 92 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 25,5MB)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

du NYHC joué par des groupes européens ils appelaient pas ça de l'Eurocore ? j'ai un vague souvenirs de ça dans les catalogues Lost & found...

Guigui Delmolino a dit…

Merci je ne connaissais pas ce EP.
J'avoue avoir été scotché par leur album "My Time is At Hand".
En plus la pochetet du CD est super. Pas de putain de boitier cristal de merde...

Anonyme a dit…

oui on en veut plus !!

jolicoeur a dit…

L'eurocore, je pensais que ça désignait le hardcore européen des années 80, des trucs genre Lärm, Wretched, Ripcord...

Toi aussi Guigui, Bandog t'avait tarté? Je suis pas le seul, ça me rassure! Je viens de réécouter l'album, je le trouve un peu moins agressif que le Ep, mais il y a le merveilleux No justice no peace. Je dois pas avoir la même pochette que toi, la mienne est assez atroce et c'est un boitier plastique.

Ok anonyme, je verrai ce que je peux faire....

Honquijote a dit…

Thanks for the post...

Libellés