samedi 14 mars 2009

L.U.L.L. The highest wall Lp 87 (Starving missile)



Bon on va arrêter les conneries et on va revenir à une époque où on savait faire du hardcore. Pour être franc, c'est surtout l'époque où le hardcore commençait à un peu trop à fricoter avec le métal. Je dis pas que je n'y ai pas été sensible, mais si vous voulez mon avis, on a quand même du subir des horreurs!
LULL, comme beaucoup de groupes de l'époque donc, puisait ses influences autant du coté de Slayer que de Black flag, mais faisait parti (si vous voulez encore une fois mon avis) de ceux qui s'en sortaient pas trop mal. L'influence metal, c'est pas ce qui saute aux oreilles de prime abord, c'est plutôt cette grosse voix très mélodique, et à la réflexion je pense que c'est ce qui m'a séduit dans le groupe.
Lull, n'a pas toujours été influencé par la musique du diable. Le premier ep sorti en 85, est plutôt du genre HC punk européen, sympathique mais pas transcendant non plus. Je vous le posterai à l'occasion, si vous voulez. Ils ont sorti un 2eme Lp après celui là, Freakline en 89, où les influences sont plus à aller chercher du coté de Nomeansno ou Beefeater.
Je dirais pas que Lull étaient des opportunistes, je pense plutôt que les nombreux changements de personnel, les ont amenés à changer souvent de style musical.
Vous pouvez toujours en apprendre un peu plus sur le myspace du chanteur, Kent Nielsen.
Pour finir Lull, ça veut dire Leben und leben lassen et ça signifie, aimer et laisser aimer. C'est beau, non*?
Et pour la petite anecdote, j'ai acheté ce disque chez Laurent Zer. J'en profite pour le saluer.

* En fait, ça signifie vivre et laisser vivre. Merci à Fettah de m'avoir signalé mon erreur dans les commentaires.

LULL The highest wall Lp 87 (10 mp3 en 320 + pochette rct/verso + insert recto/verso = 66MB)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Lull, un groupe assez sous-estimé qui a pourtant deux bons albums intéressants. Très proche des So much hate et autres life but how to live it ?
Dans la veine des spermbirds et des negazione...Un des piliers de l'euro-core...
Tu postes Freakline ?
Merci
Fab

jolicoeur a dit…

En tous cas pour moi cet album est une référence.
Tu voudrais que je poste Freakline? Je pensais plutôt au ep, mais pourquoi pas...
JM

Fettah a dit…

En fait, leben und leben lassen c'est "vivre et laisser vivre".

jolicoeur a dit…

Ok merci, j'ai corrigé.
D'ailleurs, il faudrait que je pense à poster le Ep et le 2e Lp..

Libellés