samedi 25 juillet 2015

SAVAGE BELIEFS - The moral efficiency of savage beliefs Ep 83 (Wasteland)

























Autant vous avertir tout de suite, mon vinyle est relativement usé et je me suis pas trop cassé les oreilles à essayer d'enlever les craquements. Je pensais vous aiguiller sur un autre blog et il se trouve qu'il y en a pas d'autres qui proposent ce disque... Vous voilà avertis!
Savage beliefs était un groupe de Chigago au sein duquel ont joués des ex et futurs prestigieux, Brian  Gay qui nous vient de DC et qui jouait auparavant dans Government issue, Assault & battery (bon, je sais, c'est pas hyper prestigieux comme groupe, le seul enregistrement étant le morceau de la compile Bouncing babies mais c'e sont plus ou moins les mêmes personnes que Marginal man/Artificial peace à part Brian Gay justement) ou Dave Riley qui jouera par la suite dans Big black.
J'aime bien le son de Savage beliefs que je trouve un peu surf/sixties. Je me demande ce que ça a donné par la suite. Il parait qu'il y a eu 7 titres enregistrés par Ian Burgess et qui ne sont jamais sorti. Je désespère pas, je suis sûr que ça sera réédité un jour...

SAVAGE BELIEFS - The moral efficiency of savage beliefs Ep 83 (7 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 28,5MB)

samedi 11 juillet 2015

ILL REPUTE - Oxnard land of no toilets Ep 83 (Mystic)
















Il aura quand même bien mené sa barque le vieux briscard de Doug moody en produisant à la pelle des groupes de jeunes punks califormiens (principalement mais pas que) sans ambitions.Enfin, sans ambition, j'en sais rien, quand on voit que dans son écurie, il avait quand même des groupes comme Nofx ou RKL ou même Ill repute. Ils ont l'air sur ce premier disque d'être une bande de branleurs potaches mais par le suite ça les pas empêcher d'essayer de faire carrière dans le punk à roulettes. Ce qui n'enlève rien au fait que ce premier Ep est une vrai tuerie, sans doute même l'un des meilleurs disques de chez Mystic records. Bon n'exagérons rien, il y a quand même des perles comme Battalions of saints ou PTL Klub, mais sans blaguer, je pense qu'on peut dire que ce ep fait partie des 10 meilleurs productions de Doug Moody, voir même des 10 meilleurs disques punks californiens jamais sortis (bon ok, là j'exagère mais pas tant que ça...).
Visiblement, il y a plusieurs pressages et les différents sites que j'ai consulté ne sont pas tout à fait d'accord. Il semblerait que Doug Moody le taulier de Mystic records (mais aussi Super seven) ait eu une comptabilité assez flou ainsi qu'une discographie plutôt prolifique.

ILL REPUTE - Oxnard land of no toilets Ep 83 (8 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 19MB)

samedi 4 juillet 2015

KILLING CHILDREN - Certain death Ep 83 (Gravelvoice)





























On va reprendre les choses un peu sérieusement avec du rippage (oui, faisons rippage les amis!) de vinyles du début 80. Finalement, le blog n'est pas mort mais j'espère bien que ça arrivera bientôt.
Killing children n'est pas le groupe le plus remarquable de cette fabuleuse année 1983. C'est un groupe de plus qui navigue entre punk et hardcore, dont les morceaux sont à peine mémorables et qui n'a pas de signes particuliers distinctifs. Un groupe punk américain comme il devait y en avoir des milliers. Pourtant j'aime bien ce disque...  Peut être que la production Paul Mahern (Zero boys) y est pour quelque chose mais ça m'étonnerait, je suis sourd comme un batteur punk! C'est peut être juste le mélange punk hardcore qui me séduit toujours autant et un sens de la mélodie abrasive?
Faut pas se poser de question, écouter, apprécier et en redemander. Y'en a plus! Tant pis... Ou dommage.

KILLING CHILDREN - Certain death Ep 83 (7 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 26MB)



samedi 27 juin 2015

SEVEN FEET FOUR - Departure/Arrival Cd 03 (Coalition)




















Les suédois sont un peu comme les allemands, vous trouvez pas? Ils ont le chic pour assimiler rapidement les tendances venant d'outre atlantique. Les assimiler, se les approprier, voir anticiper et même innover.
Dans le cas de Seven feet four, on ne peut pas vraiment parler d'innovation mais c'est certain que leur hardcore emo melo avait quelque chose de vraiment nouveau et frais à l'époque de sa sortie, bien que clairement influencé par At the drive in. Mais le pire, c'est que je me demande si je préfère pas la copie à l'original...
J'avais découvert les suédois sur le superbe (façon de parler) split Ep qu'ils partageaient avec les français de Flyng worker (démo sur jolicoeur).

SEVEN FEET FOUR - Departure/Arrival cd 03 (9 mp3 en 320kbps + livret 12 pages = 62MB)

mercredi 17 juin 2015

KURT - La guard Cd 01 (Nova)






















La première fois que j'ai écouté cet album de Kurt, je me suis dit "pas mal mais clairement influencé par Hammerhead (le groupe US de chez Amphetamine reptile et non pas le groupe allemand)". C'est ça quand on vieilli, plus rien ne nous surprend, on trouve toujours une référence à laquelle rapprocher les nouveautés qui émerveillent les autres (alors comment fait on une fois qu'on est vraiment vieux et qu'on est plus surpris par rien ou que ce qui est nouveau l'est tellement qu'on est incapable de l'appréhender? On se tourne définitivement vers le passé? On devient nostalgique? C'est horrible, autant crever!). Et on peut dire que mes potes qui n'étaient pas devenus des vieux cons comme moi , étaient assez émerveillés par cet album. Sans eux, peut être que je serais passé à coté de Kurt. Franchement, ça aurait été dommage! Bon, c'est sûr, on entends une petite influence Hammerhead mais elle est mineure et ça enlève rien au talent du groupe. Et sincèrement, je suis peut être le seul au monde à l'entendre cet influence Hammerhead ce qui ne m'empêche pas de penser que si je disais ça aux membres du groupe, ils en seraient assez flattés. Mais c'est juste une supposition...
Kurt, ont sorti 2 albums avant qui sont légèrement moins abouti ou alors peut être est ce qu'on ressent moins l'influence Hammerhead mais ils sont tout à fait aussi recommandables que ce La guard trop court. Tous les disques de Kurt sont recommandables. Il y a peut être juste le maxi RXDX qui ne sert pas à grand chose...Bref, tout ça pour dire qu'on aura sans doute l'occasion d'en reparler!

KURT - La guard Cd 01 (8 mp3 en 320kbps + pochette = 49MB)

mardi 9 juin 2015

KEROSENE 454 - Situation at hand Cd 95 (Art monk construction)
























20 ans déjà que ce premier album de Kerosene 454 a changé ma vie! Bon ok, j'exagère sans doute un peu, il a pas tant changé ma vie que ça voir pas du tout, mais on peut dire qu' il a perturbé ma conception de la musique. Ca m'a vraiment troublé cette alternance de voix mélodiques et de voix braillées. Maintenant quand je réécoute c'est pas aussi flagrant mais à l'époque, c'est comme ça que je l'ai perçu. Autant dire que j'en ai bouffé du Kerosene 454 en cette année 1995 et je peux affirmer sans me tromper que ce disque a fait partie de mon top ten 95. Ce qui me fait réaliser que je suis en plein dans une série top ten en ce moment. Vous voilà prévenu!
Pour la petite histoire, les mecs de Kerosene 454 ont joué auparavant dans Wind of change, Glendale, etc. et ensuite dans Oswego, Channels (avec Jay Robbins qui a d'ailleurs produit cet album), Report suspicious activity.... Rien que ça!
Ce premier album est sorti sur le remarquable label Art monk construction. Deux autres albums suivront sur Slowdime et Dischord ainsi qu'une Cd  sur Polivinyl compilant ce premier album et les 7"s. A propos des 7"s, je vous les avais proposé à une époque sur Jolicoeur, ils sont à nouveau tous disponibles ainsi que le cd de la tournée au japon.

KEROSENE 454 - Situation at hand Cd 95 (9 mp3 en 320kbps + pochette = 85MB)

samedi 30 mai 2015

THIS AINT VEGAS - The night don Benito saved my life Cd 06 (Jealous)























Ce deuxième album de This aint vegas faisait partie de mon top ten 2014. Je crois d'ailleurs avoir tout dit à cette occasion, que je les avais loupé à San feliu, que j'avais acheté un disque, que j'avais pas été convaincu et que j'ai été plus qu'agréablement surpris avec ce 2eme cd. Le premier me fait un peu moins d'effet mais je suis fan de toute façon. Dire que j'ai failli les voir à San feliu...

THIS AINT VEGAS - The night don Benito saved my life Cd 06 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 98MB)

mardi 26 mai 2015

MILLOY / THE LEIF ERICSSON split cd 02 (Crackle/Hermit)





















Comment ça va vous? Moi, pareil bof... Le blog est toujours pas mort mais je peine à l'alimenter. Un petit cd de temps à autre, c'est bien tout ce que je peux faire mais c'est pas dit que d'ici peu de temps, la numérisation recommence.
Pas grand chose à dire sur ce split cédé sauf qu'on est dans le punk mélo grand luxe comme savent si bien le faire les anglais depuis les origines.  Bon, à vrai dire, avec Milloy, on sent quand même qu'il y a de l'influence américaine, genre Hot water et consorts. Mais Hot water n'ont ils pas eux pas eux été influencé par Leatherface? Du coup, retour à la case départ et de toute façon, un groupe anglais réussi toujours à sonner anglais.
Du coté de Leif ericcson, on est plus dans le traditionnel et ce n'est pas surprenant quand on sait que le groupe est composé d'anciens Snuff, Blocko, Midway still... Vous voyez le genre? Bin c'est ça! Pas de mauvaises surprises!
J'aime particulièrement la pochette. Elle me rappelle celles de Quicksand ou de Bad trip dessinées par Melinda Beck.

MILLOY / THE LEIF ERICSSON split Cd 02 (8 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 59MB)

dimanche 17 mai 2015

ELEVATE NEWTON'S THEORY - (aerostar) Cd 00 (On the ring)























Depuis que je me suis mis en tête d'écrire un article sur Elevate newton's theory, j'essaie de me rappeler comment j'ai rencontré ces jeunes gens... Enfin jeunes gens, ils sont en effet plus jeunes que moi mais ils doivent bien approcher de la quarantaine maintenant... Putain! Bref, n'était ce pas avec eux qu'on avait joué à Grenoble à la Cour des miracles, un squatt rempli de polonais aussi instables que dangereux alors qu'ils ne s'appelaient encore que Elevate? Il me semble mais je suis vraiment pas certain. Faut dire que cette soirée m'a laissé d'autres souvenirs dans le genre pas drôles, et ceux ci étaient directement liés à la présence des polonais. Pourtant Laurent l'organisateur m'avait présenté à ces charmants sans-papiers (j'avais entendu dire que les polonais qu'on voyait dans les concerts punks étaient tous des repris de justice en cavale, ou des mecs ayant voulu échapper à l'armée...) en leur disant que j'étais moi même polonais. Certes, du sang slave coule dans mes veines mais il y a longtemps qu'il s'est dilué au bon vieux raisiné gaulois. Je ne suis qu'un polonais délavé et ça les squatteurs de l'est l'avaient bien remarqué. Déjà je ne buvais pas, je ne parlais pas la langue maternelle et je faisais moins d'un mètre quatre vingt cinq. Un usurpateur quoi! Je me sentais pas très fier dans la chambre où il dormaient à 30 dans 20 m² sur des lits superposés à 3 ou 4 étages. Je me rappelle notamment ce grand gaillard à l'air éteint et la bouche entièrement recouverte d'herpès. Ça lui faisait comme un sourire de clown mais en croûte, à la fois drôle et abject mais surtout triste. Je redoutais qu'il me prenne dans ses bras et qu'il m'oblige à boire à sa bouteille. Je crois bien que là je serais parti en courant et en pleurant. Mais c'est pas lui qui nous a posé problème, c'est un autre que j'avais à peine remarqué. Faut dire qu'il n'avait pas un physique de bûcheron. Il faisait peut être à peine le mètre quatre vingt cinq réglementaire et n'avait pas la gueule ravagée. L'animal se sentait des instincts de séducteur et en avait après Elsa une amie grenobloise qui était venu nous voir. Ça lui a pas plu qu'elle sorte dehors avec Sandy le guitariste de Coup de grizou alors il les a suivi, a sorti son poing américain et a pété 2 dents de devant à Sandy. Kurva match! Il y a mieux pour finir une soirée que de se retrouver aux urgences... Bref, dans tout ça, je me demande si Elevate n'avait pas joué avec nous ce soir là? Si quelqu'un s'en rappelle...
Je croisais souvent les mecs d'Elevate à Lyon au fameux Pezner. A tous les concerts de Get up kids, Transmegetti, At the drive in, ils y étaient et c'est dans ce registre là qu'il faut les classer, dans l'emo punk classieux qui n'a pas oublié d'être punk. Je me rappelle également les avoir vus en concert au Pezner et franchement, ils n'avaient rien à envier aux  groupes qu'ils venaient voir en tant que public. Diable! Quelle énergie! Ils avaient vraiment tout compris de l'emo punk américain et surtout de At the dive in. Les mélodies, la patate... On a eu peu de groupes de cette qualité en France et ils ont bizarrement laissé peu de traces... Trop complexe ou trop américain peut être? C'est sûr qu'il y avait un monde entre les Sales majestés (pour ne citer qu'eux, nos plus dignes représentants du punk hexagonal) et Elevate newton's theory!
Il y a une autre question que je me pose à propos d'ENT, c'est est ce que les morceaux de ce disque n'étaient pas sortis à l'origine sur démo cassette? J'en suis quasiment persuadé, seulement, j'arrive pas à retrouver cette démo alors je doute encore un peu de ma mémoire défaillante. Par contre, j'ai retrouvé une autre démo qui a été enregistré entre ce disque et le split Ep avec Pedestrian crossing. A l'occasion, j'essaierai de vous numériser ça. Un album complet est sorti après ce mini cd, mais j'ai pas accroché! Il y avait quelque chose de trop américain sans doute et à l'époque, j'étais à fond dans Tulaviok, mais faudrait peut être que je ressaye...

ELEVATE NEWTON'S THEORY - (aerostar) Cd 00 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 39,5MB)

mercredi 29 avril 2015

BUZZCOCKS - Spiral scratch Ep 76 (New hormones)




On ne répètera jamais assez l'importance qu'ont eu les compiles dans la construction de la scène punk. En tous cas pour moi, elles ont été primordiales. Il n'y a qu'à voir le nombres de compiles postées sur ce blog. Quelle aurait été ma culture sans les Punk & disorderly, Let them eat jellybeans, Rapsodie, Alle 24 goed, 1984, Welcome to 1984, Chaos en france et Cie?
Buzzcocks eux, je les ai découvert sur History of punk - Burning ambitions, une double compile Lp qui présentait les essentiels du punk de façon chronologique. Pour ma part, j'avais une nette préférence pour le deuxième lp où on trouvait des classiques comme Disorder, Dead kennedys, Vice squad, Killing joke, GBH ou Partisans. Sur le premier disque, ça tirait un peu trop sur le rock à papa pour mes gouts de jeune punk survolté. Tous les Adverts, Slaughter and the dogs, 101ers, ça me broutait sévère! Un groupe surnageait pourtant au milieu de toute cette chienlit archaïque: Buzzcocks et son Boredom nasal et nerveux(n'oublions pas non plus Wire et 12xu).
Je dois convenir que j'ai été nettement déçu par les albums que j'ai écouté par la suite, trop mou, trop rock... D'ailleurs c'était sorti sur Fan club une sorte de sous label à New rose. Certes, New rose faisait un travail formidable mais il était un peu trop du coté rock de la force. Alors j'ai doucement oublié Buzzcocks à part son merveilleux morceau Boredom jusqu'au jour où j'ai découvert ce premier Ep et j'ai compris que c'était pas le même chanteur que sur les albums. Quelle importance...Les deux chantent avec le nez mais je trouve que Devoto (qui chantera ensuite dans Magazine) le faisait avec beaucoup plus de conviction.
Maintenant, je les trouve pas si mal les albums de Buzzcoks malgré que ça joue un peu vite et que le son est agressif... Et puis on peut pas danser à deux dessus... Pas facile ces musiques de jeunes!

BUZZCOCKS - Spiral scratch Ep 76 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 23MB)

dimanche 5 avril 2015

THE GREY - Cdep 05 (Sonic deadline)


















Il se trouve que j'ai un peu de temps en ce moment avant la fin annoncée du blog alors je vais me faire plaisir.
On a déjà parlé il y a pas si longtemps de The Grey, groupe canadien formé d'ex Shomaker, Three penny opera  et futur Metz et dont le premier album Open credit a fait partie de mon top ten 2014. Ce cdep est sorti 2 ans après et annonçait en quelque sorte l'arrivée du 2ème album sur lequel on retrouve un des morceaux. Par contre les 3 autres sont inédits et foutre dieu! Qu'est ce qu'ils sont bons!

THE GREY - Cdep 05 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 33MB)

jeudi 2 avril 2015

SOUTHPAW - Thanks all the same Cd 00(Mother stoat)






























Je vous ai pas trop manqué? J'espère pas parce que faudra vous y habituer! Cette fois c'est sûr, l'avenir du blog est sérieusement compromis! Non seulement j'ai pas le temps de numériser mais en plus de ça, les rares fois où j'ai essayé de m'y contraindre, je me suis royalement fait chier. Comme quoi, tout a une fin (sauf le saucisson qui en a deux bien sûr)! C'est pas dit que l'envie ne me reprenne pas, sans doute un jour quand je serai en retraite, c'est à dire en... 2035 ou 2040. Entre temps peut être que je placerai un petit disque ou une cassette de temps en temps, on verra... En attendant, je vais vous parler d'un groupe anglais que j'avais programmé pour la série anglaise d'il y a quelques temps et qui était tout prêt à être publier. C'est toujours ça....
Ce groupe anglais s'appelle Southpaw et à mon avis il ne fait pas partie des plus connus. Pourtant pour moi c'est l'un des plus essentiels avec Dugong par exemple. Enfin je parle des groupes du 3ème millénaire pas de ceux du siècle passé. Quoique, Dugong comme Southpaw sont des groupes essentiels toutes générations confondues, c'est à dire que dans mon coeur ça cotoie du Snuff, Leatherface, HDQ, Insane, Newton neurotics, Stiff little fingers.... Tu vois l'attachement que j'aie à ce groupe!
Bref, j'aime bien le mélange hard rock/punk mélo de Southpaw (c'est pas forcément flagrant sur le morceau que j'ai mis en écoute mais c'est pas forcément flagrant d'une manière générale) et pourtant je suis pas spécialement friand de hard rock et la fusion des 2 styles peut a priori m'être peu ragoutante. D'autres groupes s'y étaient essayé par le passé comme All ou Big drill car et je m'y étais progressivement fait. Mais là, l'addiction a été quasi instantanée et après toutes ces années l'effet est toujours aussi jouissif avec un arrière goût de nostalgie dont je ne sais s'il est si agréable que ça. C'est un peu le propre de la nostalgie, non? Mais je suis pas là pour vous raconter ma vie parce que déjà, je voudrais pas vus rendre jaloux et ensuite parce que j'ai pas trop le temps...
J'ai été surpris de voir que Southpaw existait encore et qu'ils allaient jouer au podstock festival qui est sold out malheureusement (et aussi trop loin). Je sais pas si c'est une reformation? Sans doute parce que le dernier album date de 2003 et depuis rien à part une compile de ep et de démo sortie en 2007 ! Espérons qu'ils aient la bonne idée de refaire un disque et non pas de se contenter de jouer dans les festivals en été. Sur ce, à la revoyure!

SOUTHPAW - Thanks all the same Cd 00 (9 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 65MB)

mercredi 4 mars 2015

V/A Earcom 3 2xEp 79 (Fast product)


























Une petite série sur les compiles double Ep, ça vous dit? Petite, de toute façon, j'ai pas trop le temps en ce moment. On va faire court alors...
Cette compile, je l'ai surtout achetée pour la présence de Middle class (et pour sa pochette qui est tellement orange). C'est quand même le top une compile avec Middle class! Le premier groupe hardcore de tous les temps! Bon, je sais, la discussion est un peu vaine, voir un peu futile et de toute façon, on ne tombera jamais d'accord. C'est comme l'histoire du meilleur chanteur de Black flag, il y a plusieurs tendances (perso, moi je pense que c'est Chavo et j'emmerde Rollins et ses fans, j'ai pas peur de le dire!). En ce qui me concerne, il ne fait aucun doute que le premier groupe de hardcore, c'est Middle class! D'autres vous diront que c'est Black flag, Bad brains ou The Fix... Pourquoi pas Madball pendant qu'on y est! Bref, Middle class c'est la classe et on ne peut regretter qu'une chose, c'est que les 2 morceaux de cette compile soient déjà sur le premier Ep Out of vogue, mais bon, on s'en lasse pas!
On se lasse par contre beaucoup plus rapidement des autres groupes de la compile. Que dire de Noh mercy à part que le couple batterie/chant me parait un peu limité pour satisfaire on besoin de décibel. Mais c'est pas si mal et la démarche est intéressante.
Stupid babies, c'est rigolo parce que c'est soi disant joué par des gamins de 8 et 5 ans dont un qui deviendra par la suite Adamski (ne me demandez pas qui c'est, j'en sais foutre rien et je m'en cogne!), mais c'est nul et sans intérêt!
Les 2 autres groupes on en parle pas, c'est pas nécessaire!
Si vous êtes un peu frustré et que vous voulez un peu plus de Middle class, j'en avais déjà posté avec l'album et la fameuse compile Tooth and nail (c'est quand même top une compile avec Middle class...)

V/A Earcom 3 2xEp 79 (8 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + flyer = 42MB)

jeudi 26 février 2015

V/A Stop fighting, start thinking.... 2xEp 98 (Illegal/Take effect)















Ca a quelque chose d'un peu comique, voir de pathétique le NYHC à la française non? Je veux pas être méchant, c'est pas mon intention, surtout que j'ai un peu participé à ça, mais disons qu'il y a un sérieux paradoxe entre l'image virile du newyorkhardcoeux et l'approche politique de certains de ces groupes. Tous les groupes de NYHC ne sont pas engagés, loin s'en faut mais quand ils le sont, ou du moins quand ils ont une approche DIY, je trouve qu'il y a une ambivalence qui est troublante. On va pas s'en plaindre, je préfère de loin un bande de couillus prônant la paix sur terre plutôt que des jeunes coqs prenant les salles de concerts pour des dojos où parader et exprimer leur frustration sexuelle (appréciez la finesse de l'analyse, faut dire que je suis psychologue carambar de formation).
Je suis assez intransigeant avec le NYHC et pourtant comme je le dis, c'est un style de musique que j'ai beaucoup aimé et même pratiqué. Et puis j'ai tendance aussi à mélanger NYHC et sXe, ce qui est loin d'être toujours le cas. Mais ça l'est pour Ahimsa, enfin du moins je crois...  Ahimsa, ce sont les mecs de Pitfall plus ou moins. On avait déjà parlé (l'album et la démo) de ce groupe de Strasbourg assez unique dans le paysage hardcore français. C'est vrai que c'était la grande époque de Stormcore et de Overcome records et je trouve que les gaziers de Pitfall/Ahimsa faisaient tache par rapport aux autres groupes de cette scène. D'ailleurs, faisaient ils partie de cette scène? J'en suis pas certain et je crois pas que le chanteur de Pitfall/Ahimsa et également taulier de Illegal records se revendiquait newyorkhardcoreux. C'était plutôt du genre crusty punk à chien sXe vegan. Tu vois le mélange, inclassifiable quoi! Toujours est il que musicalement on est en plein dans le NYHC avec accent français mais paroles engagées.
Je sais pas grand chose sur Mind intrusion. C'était pas le groupe du frangin du mec du label Holy fury? Il me semble que j'ai une démo. Si un jour, je la retrouve et que j'arrive à choper des d'infos...
Uneven étaient de Sainté et c'était un groupe 100% féminin. J'ai du les voir en concert... A vrai dire, je ne m'en souviens pas et je préférais nettement le groupe que Géraldine a fait ensuite et qui s'appelait Lack of reason. Je vous avais déjà parlé de leur split cd avec Flamingo 50. Dans l'article je vous renvoyais sur Meantime où visiblement à l'époque, il y avait un article sur Uneven mais ça n'existe plus, ça a été transféré sur un blog qui archive les groupes de Sainté et c'est . Sinon, un site sur Uneven existe sur lequel on peut lire la bio, voir des photos et télécharger tous les morceaux et c'est .
On finit avec les vosgiens de What's wrong qui oeuvraient dans la grande tradition de l'emo à la française bien que ça soit bien hardcore finalement. Enfin vous jugerez par vous mêmes.Un cédé discographie existe, à moins que ça soit un album posthume?
Pour finir, cette double compile Ep avait pour thème la danse violente. C'est vrai qu'à l'époque, on avait droit au KDS (karate dance style) et autres démonstrations viriles d'autant plus stupides qu'il n'y avait jamais une fille dans la salle (là je pars du principe que la danse reste une parade amoureuse). C'était peut être un truc de séduction entre mecs mais j'avais pas l'impression ou alors j'ai rien compris. Ce que j'ai compris, c'est l'intérêt de l'emo qui est arrivé à la même époque ou un peu avant et qui laissait beaucoup plus de place aux gens pas forcément balaises ou à l'aise dans la violence, et aux filles bien sûr!
Sinon, comme vous avez pu le remarquer, je me suis fait très discret ces derniers temps. J'ai pas eu beaucoup de temps pour Scanner, numériser, rédiger... Et j'en ai pas eu très envie! Quant à l'avenir du blog, il me parait bien compromis. Je vous en reparlerai mais je crois que j'ai plus le choix!

V/A Stop fighting, start thinking....2xEp 98 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 55MB)
 

dimanche 25 janvier 2015

HATED - Like the days 2x7" 87 (Vermin scum)




























En ce qui me concerne, la sauce Hated n'a jamais pris. Je suis d'accord pour dire que la musique de Hated est vachement avant gardiste, que les mélodies sont jolies, surtout pour le fan d'emo que je suis mais ça le fait pas! J'avais du acheter ce double 7" à sa sortie, j'avais accroché mais en même temps ça m'avait rebuté. Comme si toutes ses voix qui se mélangent en étaient écoeurantes, ou plutôt échoeurantes si vous préférez. Un jour, j'ai fini par m'en débarrasser et quelques années après je suis retomber dessus, je l'ai racheté quoi. Disons que ça m'intriguait mais ça le fait toujours pas! Les voix... Trop de voix!
Si avec un article comme ça, j'arrive à vous intéresser... Mais sait on jamais, si malgré ce que j'ai pu écrire, ou grace à ce que j'ai pu écrire, l'envie vous prend d'écouter le morceau en dessous et ensuite télécharger le dossier et que ça vous plaise, sachez que tout ce qu'a fait Hated est disponible sur Blogged and quarterd et quant on connait le soin qu'apporte le gaillard aux fichiers qu'il propose, on se dit que ça vaut le coup! Sauf que les liens ne fonctionnent plus. Vous pouvez tenter ici sinon...

HATED - Like the days 2x7" 87 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 32MB)



Libellés