dimanche 21 septembre 2014

DRIFT & JONAH - Now that much has been said much must be done Split 7'' 97 (Anima)
























En fait si, je l'ai retrouvé mon split Ep Jonah/Drift, il va être content l'Arnaud! Quoique je le soupçonne d'avoir déjà tous les disques de Drift et de Jonah et que s'il m'a demandé de les numériser, c'est juste pour pouvoir les écouter dans son walkman. Ça m'étonnerait qu'il n'ait pas ce disque, c'est vraiment un passionné de cette scène là  (le hardcore lourd dépressif québécois) au point qu'il est parti vivre au Québec. D'après ce qu'il m'a dit, c'est une scène qui est complètement tombé dans l'oubli et personne ne sait trop ce que sont devenus les mecs. Incroyable! Ceci dit, je crois que les mecs des ces différents groupes ont joué dans d'autres formations québécoises genre Born dead icons, Fifth hour hero...
Je pense avoir tout dit. Drift et Jonah en bon québécois qu'ils sont, ont mis la traduction des paroles en français.

DRIFT / JONAH - Split Ep 97 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 28MB)

samedi 20 septembre 2014

URANUS / IMMORAL SQUAD split Ep 94 (The great american steak religion)





Si je me suis lancé dans une série sur le canada, c'est que j'ai rencontre un vosgien exilé à Toulouse qui est passionné par la scène Québécoise et qui m'a demandé si je pouvais numériser mes disques de Drift et de Jonah. Seulement, je les retrouve pas alors pour compenser, je vous propose aujourd'hui, les dieux du hardcore lourd à la canadienne, j'ai nommé les Uranus (je me demande si ça a à voir avec la chanson de Flesh pleasure mais ne nous dispersons pas!).
Je me rappelle avoir pris une grosse calotte la première fois que j'ai écouté ce disque. Pas la face Immoral squad, ça c'est sûr. Je comprends que ça puisse plaire mais moi, ça me provoque rien à part l'ennui. A l'époque, je trouvais que ça sonnait punk, désespérément punk et maintenant je trouve que c'était quand même sacrément métal. J'ai rien d'autre à dire à part que leur pochette est magnifique et que les lyrics sont traduits en français pour ceux qui le désireraient en contactant le groupe à l'adresse sur l'insert. Mais il est peut être un peu tard, quoique pas sûr...
La taloche, je me la suis pris avec Uranus. Bon d'accord c'est metal mais c'est désespérément metal ou plutôt dramatiquement métal si tu préfères avec tout ce que le drame et le désespoir peuvent avoir de jouissif. Ça me rappelait Neurosis si Neurosis n'avait pas fait n'importe quoi à partir du 3ème album. Bon je sais, je ne vais pas me faire que des amis, Neurosis compte beaucoup de fans et j'en suis d'ailleurs. Seulement j'idolâtre le Neurosis des deux premiers albums et seulement des 2 premiers albums! Uranus représente un peu l'évolution que je aurais voulu voir prendre à mes Neurosis adorés, ceux qui venaient du punk et qui le revendiquaient salement!
Un des guitaristes d'Uranus était le taulier du label et a ensuite joué dans His hero is gone et Tragedy.
Les paroles ne sont qu'en anglais bien que je soupçonne Uranus d'être francophone.
La pochette est sérigraphiée sur une enveloppe comme le faisaient les groupes emos à la grande époque et je ne sais pas exactement quel pressage j'ai. Pas le premier sûrement. Et si on disait qu'on s'en foutait?

URANUS / IMMORAL SQUAD split 7" 94 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 25MB)

dimanche 14 septembre 2014

DEATH SENTENCE - Not a pretty sight 12" 85 (Fringe)





























Les punks de Vancouver avaient un truc avec le foulard. Les mecs de Bill of right les mettaient dans les cheveux tandis que les Death sentence eux les mettaient sur les yeux (bon là les mecs de Death sentence n'ont pas mis de photo de leurs gueules mais sur le deuxième album il y en a une et cette photo sert aussi de présentation sur Kill from the heart). Au début je pensais qu'ils avaient noué un foulard dans leur cheveux comme leur pote de Bill of rights sauf qu'ils avaient pas serré assez et après j'ai réalisé qu'ils simulaient une exécution, un peu comme sur la pochette où on voit un punk se faire fusiller.  La sentence de mort, l'exécution capitale... Brillant! D'où l'utilisation du foulard. Et maintenant j'aimerais qu'on m'explique ce que voulaient symboliser les B.O.R. avec leur foulard dans les cheveux?
Ceci dit, la comparaison avec Bill of rights s'arrête là. Death sentence faisait quelque chose de beaucoup nerveux. Je dirais même que c'était exceptionnellement nerveux! A la première écoute on peut penser avoir à faire avec un groupe canadien largement influencé par la scène anglaise ou par DOA de Vancouver également mais non, il n'y a pas que ça. Tout est joué au taquet et il n'y a pas une seul note à coté. Je trouve que c'est impressionnant pour un groupe de l'époque de voir à quel point c'était maitrisé, c'était pas si fréquent. Malheureusement pour nous, les Death sentence ont rapidement baissé d'intensité et sur le deuxième album Stop killing me se sont pris pour des metallos. On peut dire que c'est mauvais! En tous cas, moi je trouve que c'est mauvais. C'est mou du genou avec des pauvres plans métal à la con joués par des punks avec un son de punk. Tandis que ce premier maxi est tout simplement ce qui c'est fait de mieux en hardcore punk au pays de l'érable et le son est une tuerie. Encore un exemple d'un groupe qui s'est perdu en voulant faire mieux mais qui n'a réussi qu'à être décevant.
Il faut noter quand même que d'après l'historique sur KFTH, Death sentence aurait vendu plus 60000 de ses deux albums avant que ceux ci ne sortent en cd. Mazette, c'est pas rien!


DEATH SENTENCE - Not a pretty sight 12" 85 (8 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 51MB



samedi 6 septembre 2014

The GREY - Open credit Cd 03 (SpectraSonicSound)





























Comment parler de la scène canadienne sans évoquer la famille Shotmaker/Three penny opera/Etc... Vous connaissez tous l'amour que je porte à cette famille (comment ça, vous vous en foutez?) mélangeant emo, post punk, post hardcore et noise et vous avez déjà pu profiter de mes largesses en téléchargeant le  2eme Lp et le Ep de Thee penny opera, l'album de 30 second motion picture et le split Ep Shotmaker/Watershed.
Maintenant c'est le tour de The Grey avec leur premier album qui m'a peut être un peu déçu à la première écoute mais que je suis pas loin de considérer comme un classique maintenant.
On est toujours dans le même genre de son. C'est peut être un poil plus mélodique et un chouya moins dépressif que les frangins et frangines mais c'est tout aussi bon!

The GREY - Open credit Cd 03 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 120MB)



samedi 30 août 2014

The BILL OF RIGHTS - Meltdown 85 Ep 85 (No rights)





























Ils ont quand même des bonnes têtes de Jacky les Bill of rights sur la photo de la pochette, non? Je dis Jacky parce que c'est plus ou moins synonyme de beauf mais j'ai rien contre les Jackys, ni même contre les beaufs. Pour commencer, je trouve que Jacky, c'est un très joli prénom et qu'ensuite, on est tous un peu beauf. Bon d'accord, il y en a qui le sont peut être plus que d'autres mais ils ne s'appellent pas forcément Jacky!
Et puis moi des Jackys, j'en ai connu des très bien, j'ai même fait de la musique avec des Jackys. Le premier était un poète sombre et libertaire, écrivain et graphiste à ses heures perdues et il en avait du temps à perdre! Un grand bonhomme hautement recommandable qui est parti se perdre du coté de Vannes. Le dernier en date, il méritait des claques quand même. Des gros problèmes d'égo et d'alcoolisme et j'arrive toujours pas à comprendre pourquoi je lui en ai pas collé une. Peut être parce que je l'aimais bien ou que je suis trop gentil! On est tous trop gentils. Les punks sont trop gentils, c'est une triste constatation! Un autre Jacky que je comptais parmi mes potes était un voyou de la cité de Rozelay plutôt hard rockeur que punk, gentil lui aussi mais un peu con et en tous cas un personnage. Il s'était pris un bus de pleine face en mobylette quand il était gamin. Depuis, il portait une plaque en féraille sur le crane. Quelques années plus tard, on l'a retrouvé sans vie, tabassé à mort et on a jamais su qui lui avait fait ça. Un autre bus peut être... Triste vie!
Je vous parle de mes Jackys mais à propos de Bill of rights, je ferais mieux de vous dire que Bill of rights auraient pu être du New jersey. Ah oui, ça c'est bien, ça parle à tout le monde. C'est vrai qu'ils sont coquets les Bill of rights avec leur foulards dans les cheveux, leur treillis et leurs bottes allemandes. Ils auraient eu tord de ne pas mettre cette superbe photo de pose pour illustrer leur pochette. C'est du meilleur goût, j'adore!
Et musicalement alors? Bon, c'était pas prodigieux avec le premier Ep No rights, no chance mais j'aimais bien... C'est toujours plus punk que hardcore et la voix me rappelle quelques fois Freeze ce qui est plutôt positif. Musicalement, je crois que DOA a fait beaucoup de mal au Canada.On notera l'absence de textes imprimés dans ou sur la pochette (qui d'après une vieille critique de MRR étaient pas mal) mais la présence d'un autocollant tout aussi beau que la photo de couverture. Tiens d'ailleurs, je me demande pourquoi, je l'ai pas collé à l'arrière de ma R12?

THE BILL OF RIGHTS - Meltdown 85 Ep 85 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + sticker = 26MB)


samedi 23 août 2014

RANDOM KILLING - Take our flag Ep 86 (Aardvark)



























Comment ne pas être déçu par ce Ep après avoir découvert Random killing sur la compile 1984 the third ou sur la compile La nouvelle frontière avec leur merveilleux morceau Pull the switch...
C'est le genre d'introduction qui vous donnera sans doute pas envie d'écouter. Ouais mais la pochette est jolie... D'accord, mais elle représente quand même un drapeau et Jolicoeur pas beaucoup aimer les drapeaux! Même les faux drapeaux parce que vous n'allez pas me faire croire que ce drapeau mixant celui des USA et celui du Canada est un vrai drapeau? Peut être qu'il existera un jour mais à ma connaissance pour l'instant, il n'est que le fruit de l'imagination de Random killing. Pour comprendre ce que sous-entendent les Random killing, il suffit de lire le texte Take our flag et si vous n'êtes pas une bille en anglais comme je peux l'être, tout deviendra clair pour vous. Mais moi, j'avoue que c'est pas net cet histoire de drapeau. Surtout qu'en y réfléchissant bien, le drapeau de la pochette est plutôt un mix entre le drapeau canadien et le drapeau grec et là, on se demande bien ce que ça peut signifier. En même temps, dans le logo de Random killing, il y a un A cerclé, ce qui me rassure. Le message est beaucoup plus clair.
Le groupe existe encore.

RANDOM KILLING - Take our flag Ep 86 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 20MB)


 

vendredi 15 août 2014

V/A Consolidation Ep 92 (Armed with anger)





























Il y a quelques temps sur ce blog, il y avait un type (ou une fille, qui sait avec l'internet) qui m'a demandé tout ce que j'avais d'Understand. J'avais pas grand chose et j'en ai même racheté parce que j'apprécie assez ce groupe anglais fortement influencé par Quicksand. J'ai publié ce que j'avais c'est à dire le 1er Ep, 2eme Ep et le split cd mais j'ai fait l'impasse sur cette compile considérant peut être à juste raison que leur morceau (pas assez influencé par Quicksand) était un peu moyen  ainsi que le reste de la compile.
Parlons en d'ailleurs du reste de la compile. S'il n'y avait pas eu Voorhees qui ont tout compris d'Infest, il y a longtemps que je l'aurais revendu ce disque.
Et ce ne sont pas des groupes comme Ironside, Nailbomb ou Kito qui m'auraient inciter à la garder. Rappelez de cette époque où les groupes HxC folâtraient avec le metal, voir avec le death metal mais sans la technique, ça donnait vraiment des trucs à chier. En tous cas j'aimais pas du tout et j'aime toujours pas!
Submission avait le mérite de ne pas trop se compromettre avec les tendances de l'époque mais n'avait pas le talent de se démarquer.
Si le Ep de Stand off avait été de la qualité de ce morceau, j'aurais été super fan. C'est HxC on ne peut plus classique mais putain, qu'est ce que c'est efficace!
A part ça, c'est la deuxième prod du label Armed with anger et c'est une compile bien foutue avec un beau livret et des adresses à la fin afin de favoriser le DIY. Ensuite faut aimer, c'est comme toutes les compiles, il y a du bon, du mauvais, tout est une question de gout!


V/A Consolidation - A UK hardcore compilation Ep 92 (7 mp3 en 320kbps + livret 12 pages = 35MB)




jeudi 7 août 2014

V/A Paris mix Lp 82 (Zeb production)
















Ca faisait bien longtemps que je ne vous avais pas proposé de groupes français, ça ne vous manquait pas? A moi non! Quoique, même si je suis toujours dépité par la qualité de la scène française, pour pas dire complètement peiné après être allé faire un tour au Crusty fest, ça ne m'empêche pas d'y être attaché et je me dit que ça doit être le cas pour vous aussi.
Difficile en tous cas de trouver une compile française qui tienne la route du début à la fin. Difficile de trouver une compile tout court qui tienne la route mais particulièrement une compile française, non?
Paris mix a un peu un status culte car elle a permis de faire découvrir l'un des premiers groupe oi français, les Swingo porkies.Personnellement, je suis pas fan de oi et Swingo porkies n'est pour moi qu'un groupe punk français parmi tant d'autres, ni plus, ni moins intéressants. Le petit plus est peut être l'utilisation du saxo en version jazz, mais sinon...
Non d'après moi, le seul groupe pour lequel cette compile vaille le coup d'oreille, c'est Prop sack. Ah Prop sack... Pour nous les gars de Montceau, ça c'était un groupe culte! On vénérait le nom sans même avoir entendu une seule note et on chantait le refrain alors qu'un seul d'entre nous avait une fois écouté ça sur un auto radio pourri (il prétendait ce bon vieux Ronny que le refrain disait "tou-tou-tou-touche ton cul). Faut dire que ça a de quoi marquer, c'est nerveux, vif, le chanteur donne plus l'impression de t'engueuler que de chanter, c'est parisien en diable, délicieusement urbain et artistiquement décadent. Mais pas chic et décalé comme peuvent l'être les autres groupes de la compile. Je dis pas que j'aime pas mais on s'éloigne de l'essence du punk et ça devient un peu trop glamour pour moi. A part Guernica pour qui j'ai beaucoup de tendresse mais Ice ou Zona, c'est presque trop cold wave pour ma gueule. Peggy luxbeurk c'est particulier, c'est entre punk et new wave (post punk on dirait maintenant) avec des solos à la Santana. Particulier je vous dis!
Bonne compile pour une première Parisienne. Le seul hic c'est que naturellement, il n'y a pas de livret ni même d'insert. On aurait aimé savoir comment s'appelait les membres des groupes, savoir que le guitariste de Ice s'appelait Jean Claude par exemple et qu'il est ensuite devenu xylophoniste de Michel Jonaz. Bon, c'est  juste une hypothèse fondée sur absolument rien alors n'allez pas propager la rumeur. Bref, on aurait aimé connaître les noms des zikos juste pour savoir s'ils/elles ont eu des antécédents ou des succédents*. Mais rien! C'est pour ça, je compte sur votre grande érudition et sur votre sens du partage pour nous en apprendre un peu plus. Merci d'avance!

* Il y en a eu plein en fait, je cite en gros : Berurier noir, Angel face, Rapt, Arabian night, Parabellum, etc...

V/A Paris mix Lp82 (13 mp3 en 320 kbps + pochette recto/verso = 80MB)

dimanche 20 juillet 2014

V/A Get off my back Lp 83 (Red music)















J'aime pas YDI, que ce soit le Ep culte A place in the sun ou l'album Black dust  influencé par Venom mais je trouve que ces 2 morceaux débuent la compile de façon magistrale!
F.O.D. ou FOD ou Flag of democracy, enchaine avec talent avec un hardcore moins brut que celui de YDI mais beaucoup primitf que ce qu'ils ont sorti par la suite.
Blunder boys n'ont sorti qu'une demo introuvable et les morceaux de cette compile ne me donnent pas envie de la chercher.
Little gentlemen peuvent se vanter d'être le plus mauvais groupe de la compile.
Le niveau remonte avec Autistic behavior et je dis pas ça parce que c'est un groupe à chanteuse, du moins je crois...
On avait déjà parlé de Ruin, rappelez vous!
Quoi dire sur Informed source? Que c'est dans le même genre que Autistic behavior mais là je suis quasiment sûr que c'est une chanteuse. Enfin presque...
Seeds of terror, c'est entre amateurisme et originalité, terrible!
McRad ou les Bad brains à roulettes de Philadelphie
On termine avec Heathens l'autre groupe original de la compile. Super terrible!
Excellente compile je trouve! malheureusement, je n'ai que la version hollandaise et dans celle ci il n'y a pas d'insert, c'est nul!

V/A Get off my back Lp 83 (20 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 74MB)



samedi 12 juillet 2014

V/A Mentally broken Tape 87 (Broken tapes)












C'est grâce à cette compile que j'ai découvert Corrupted morals alors autant dire qu'elle compte pour moi! Enfin je crois en tous cas que c'est grâce à elle que j'ai découvert Corrupted morals... Il suffit de regarder les dates me direz vous, mais justement, c'est là que ça devient un peu confus. Une source internet l'annonce comme étant de 88 alors que tous les enregistrements datent de 86. On va couper la poire en deux et on va dire qu'elle est sortie en 87. Je sais bien que les concepteurs de compiles sont particulièrement lents mais un an, ça me parait bien assez non? Allez, on part sur 87!
Cette compile est assez variée et va du grind limite foutage de gueule au punk scandinave. L'ambiance générale tire néanmoins vers le hardcore et je m'en vais vous décrire succinctement chaque groupe.
Psycho sin: c'est le groupe de grind limite foutage de gueule dont je parlais. Ils sont du New jersey et Olivier de Rapt a joué avec eux.
Corrupted morals: On a déjà parlé d'eux sur PNMT, ici et . C'est tiré de leur démo de 86.
Sabotaasi: C'est le groupe de punk scandinave et Petteri le guitariste jouera par la suite dans Juggling jugulars.
Re-ignition sont canadiens et font du hardcore metal à la limite du thrash metal. Le son est mauvais mais ça joue.
Le son est mauvais aussi pour Wretched mais ça vient pas de l'enregistrement puisque le morceau est tiré du 2eme Lp. Quoique si, ça vient peut être de l'enregistrement!
Deathnoise sont français et font du grind.
Infezione sont italiens et ça s'entend.
Un des meilleurs groupes de la compile est d'après moi (et pas que d'après moi) Heretics, des anglais. Parait qu'ils formeront par la suite Cowboy killers.
Les morceaux de Sodomy law sont vachement mieux que ceux de l'album.
Adversity font du HC metal pas si mal. J'aimais bien l'album mais il y longtemps que je l'ai revendu.
Pour Eat yourself voyez la démo Roger core turbulence déjà posté ici.
Harcore straight edge parodique américain pour Crucial youth loin d'être à la hauteur des groupes qu'ils parodaient mais c'est drôle.
Subtilité et finesse au programme des Extreme noise terror.
Pas de livret mais une compile pas mal faite. Par la suite le label sortira d'autres compiles et une split casette regroupant des enregistrements de Rapt et de Lärm, un vrai régal!

V/A Mentally broken Tape 87 (37 mp3 en 320kbps + pochette = 131MB)



samedi 5 juillet 2014

V/A No core Lp 02 (Raw deal)



























Le problème avec les compiles, et là je parle en tant que blogger, c'est que ça représente 10 fois plus de boulot au niveau de la rédaction d'article. Eh oui, c'est que si on veut la décrire consciencieusement, il faut parler de chaque groupe. Et comment le faire? Définir succinctement le style et les influences ou s'attarder un peu sur la provenance du morceau, l'historique du groupe... Quoiqu'il en soit, c'est beaucoup de travail! Et il est considérablement réduit avec cette compile No core sorti en 82 en cassette et réédité illégalement en 2002 en LP, puisque le nombre de groupe n'est que de 4 et qu'en plus de ça chaque groupe possède plusieurs membres en commun.
Comme le dit la chronique de MRR sorti à l'époque, c'est incroyable qu'une scène de cette qualité soit née si rapidement alors que 2 ans avant, il n'y avait rien là bas. Là bas c'est où d'ailleurs? C'est Raleigh en Caroline du nord et les 4 groupes en sont originaires.
Les plus connus sont sans doute Corrosion of conformity qui est considéré comme l'un des inventeurs du crossover et qui a ensuite fait carrière avec une espèce de heavy metal. J'aime pas C.O.C.! Mais les morceaux de cette compile, ils sont terribles et j'adore! C'est du hardcore pur et dur et le chanteur n'est pas le même que sur les disques heavy de C.O.C.. Ça change tout! D'ailleurs quand j'y repense, il y a un disque de C.O.C. que j'aime bien, c'est celui où le bassiste chante. Plutôt que la musique, c'est peut être les chanteurs que je n'aime pas dans C.O.C.?
A propos de chanteur de C.O.C., il joue ou chante aussi dans Colcor qui est ce que j'apprécie le moins sur cette compile.Ça me rappelle un peu Meatmen, hardcore pas finaud quoi! Il y a une question que je me pose, c'est est-ce qu'à l'époque de Colcor, le chanteur était déjà celui de C.O.C.? Je ne pense pas...
Dans No labels, il y a aussi des mecs de C.O.C. et c'est tout aussi bon. C'est du hardcore basique, peut être même un peu banal mais c'est terriblement efficace! Un album et un ep pirate est sorti il y a peu sur Reagan era mais un français bien connu des services de police avait réédité officieusement la disco intégrale de ce groupe mythique sur cdr. Merci à lui! L'ami Stogref l'a mis à dispo il y a quelques temps et le lien est toujours valide. Profitez en!
No rock stars est le seul groupe dans lequel on ne retrouve pas de membre de C.O.C. et est à mon avis le plus intéressant de la compile. On sent quelques influences metal mais complètement digérées par un hardcore furieux et super bien joué. Ce qu'il y a de dommage, c'est qu'il n'y ait que 6 morceaux.
C'est un monument cette compile et c'est une chance qu'elle est été piratée. Si je devais refaire un Best of PNMT, je crois qu'il y aurait au moins 2 morceaux qui ferait parti de ma sélection. Tiens d'ailleurs, faudrait peut être que j'y pense à faire un best of # 2...

V/A No core Lp 02 (43 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 106MB)




dimanche 29 juin 2014

V/A Religious as hell Lp 86 (Rot)
















Cette compile n'est pas tout à fait une compile anglaise et c'est pas plus mal. Je vais peut être un peu décrocher de la scène anglaise parce que l'air de rien, ça fait plus de deux mois que je me concentre sur elle et si je m'écoutais, j'en aurai encore pour autant. Vaut mieux varier de temps en temps et pour ça quoi de mieux que des compiles? 
Si elle n'est pas complètement anglaise cette compile de chez Rot records l'est quand même essentiellement et les groupes étrangers auraient pu être anglais sans problème.
On commence d'ailleurs par un groupe californien très influencé par le punk oi angliche, Killroy. On a déjà parlé du merveilleux Ep. Le morceau Red alert est lui tiré du Maxi Believe in ruin. Un album est sorti plus récemment où les mecs reprennent des vieux morceaux et proposent des nouveaux. Le son est meilleur mais ça a tout de suite moins de charme.
D'après moi, on tient une perle avec Paranoia, qui est une espèce de punk à la Vice squad/Expelled avec un petit accent gothique. Un album existe sur Rot mais est difficilement trouvable.
External menace nous font un morceau dans le pur style anglais de l'époque, plutôt assez mélodique et plutôt pas mal.
On a déjà parlé vite fait d'Animal farm et j'avais prétendu que ce morceau était mon préféré de la compile. C'est un peu exagéré, certes mais pas tant que ça.
On reste dans le style anglais mélo avec les excellents Xtract.
Freshly quant à eux sont danois et on les sent très influencés par Killing joke. C'est pas forcément un défaut en ce qui me concerne.
Expelled commence leur morceau à la guitare par Frida oum papa (ou Ce soir on vous mets le feu) et nous font un morceau plus rock que ce à quoi ils nous avaient habitué. J'ai mis un moment à m'y faire mais finalement, il est pas mal ce morceau.
On attaque la face B avec Riot squad et Butcher qui nous font du punk à l'anglaise tout à fait convenable et on enchaine avec Rattus groupe finlandais qui s'est pris Venom en pleine gueule. Ce morceau est réellement ridicule mais je l'adore! L'intro pseudo morbide avec des cloches, la double bombe tout du long, les paroles qu'on devine profondément spirituelles, les solos à deux balles... L'exemple même de ce que le punk a donné de plus mauvais dés qu'il s'est trop perverti avec le metal mais je suis fan!
Varukers eux sont irréprochables et fidèles à eux mêmes et nous balancent un hardore punk énergique.
La compile se termine avec du punk à l'anglaise assez mélodique voir assez rock pour Enemy, Resistance 77 et Cult maniax.
Rien à jeter je trouve sur ce disque même si c'est pas la compile du siècle. Elle rempli bien son rôle, celle de nous offrir des morceaux de groupes qu'on apprécie et de nous en faire découvrir d'autres.

V/A Religious as hell Lp 86 (14 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 99MB)




samedi 14 juin 2014

CHRON GEN - Live at Leicester 28th june 1981 Tape (Chaos)





















Je pensais vraiment vous proposer une bonne affaire avec cette cassette live de Chron gen. Et le fait de la numériser ne m'a pas démenti, le son est correct, l'énergie est là, les morceaux sont bons comme la plupart des morceaux de Chron gen et nul doute que certains d'entre vous vont en baver de plaisir.
Et  puis j'ai fait quelques recherches sur ce live et je me suis rendu compte que c'était exactement le même enregistrement que l'album Live on the apocalypse tour sorti sur le même label et que j'avais acheté il y a quelques dizaines d'années pensant me régaler avec des perles telles que Outlaw. Et bin bernique! Elle est même pas dessus! Et le son est pas terrible je trouve pour un live. C'est bizarre d'ailleurs qu'il soit acceptable pour une cassette et qu'il soit pourri pour du vinyle alors qu'a priori, c'est le même. Je dis ça, j'ai pas vérifier. J'avais tellement été dégoûte de mon achat que j'ai guère envie de ressortir ce disque honni. Est ce que je l'ai encore d'ailleurs? J'en ai aucune idée...
Je me rappelle que ça m'avait surpris d'apprendre que Chron gen avait tourné avec  Exploited pour ce fameux Apocalypse tour. Pour moi, il y avait quelque chose d'incompatible entre les deux groupes, et ça sans connaître la réputation foireuse que se fabriquera la bande à Wattie plus tard. Non, c'était simplement une question de sensibilité. Exploited en paraissait totalement démuni, tandis que Chron gen semblait porté par elle, comme une sorte de groupe emo avant l'heure. Les autres groupes présents à cette tournée étaient Discharge (pas tellement emo non plus), Anti nowhere league (moi je dis bravo!) et Anti pasti. Un cd compile Apocalypse punk tour 81 regroupant les hits des 5 groupes est sorti quelques années plus tard.

CHRON GEN - Live at Leicester Tape 81 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 64MB)




mercredi 11 juin 2014

BROCCOLI - Found Ep 12 (Speedowax)















C'est un disque que je viens d'acheter et je ne sais pas trop de quand date l'enregistrement. Broccoli est un groupe anglais qui n'existe plus depuis un moment et d'après le titre on pourrait imaginer que ce Ep est composé de fond de tiroir  ou de vieilles démos jamais éditées jusqu'à maintenant. Ça doit être ça... Je serais tenté de dire que l'intérêt de ce disque est assez limitée et à moins d'être ultra fan de Broccoli (ce que je suis) ou alors de n'avoir aucun disque d'eux, je ne vois pas trop ce qui pourrait motiver son achat.... Si! La collection! Si vous allez sur le site de Speedowax, vous pourrez constater que les différents pressages sont décrit dans les moindres détails. D'ailleurs j'ai pas trop compris lequel est le disque que j'ai, j'ai pas trouvé de pochette jaune pisse pour vinyle noir.
Bon admettons, vous n'êtes pas collectionneur, est ce que ça vaut vraiment le coup d'acheter ce Ep? Tous les morceaux sont déjà sur d'autres disques (à part peut être l'instrumental nommé Intro) et si le son est un peu différent, ça se joue à pas grand chose. Il est peut être un peu plus brut sur ce Ep mais bon... A vous de voir, en attendant, ici c'est gratuit!

BROCCOLI - Found Ep 12 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 27MB)



samedi 7 juin 2014

CITIZEN FISH / BLUE MEANIES - Live London venue 17/7/92 (Bluurg)












Je me rappelle avoir énormément écouté cette cassette mais bizarrement quand je l'aie numérisée, j'avais plus aucune idée de ce à quoi pouvait ressembler Blue meanies. Alors soit, j'écoutais qu'une face et je rembobinais à chaque fois, soit Blue meanies ne m'a absolument pas marqué. Ca change rien en fait, dans les deux cas Blue meanies ne m'a laissé aucun souvenir, ni bon ni mauvais et ça, c'est pas très bon signe.
Maintenant que je viens de l'écouter je peux vous dire que c'est une sorte de ska punk reggae chanté par une fille. C'est bien mais si ce n'était pour le blog, je n'aurais même jamais tapé le nom sur internet pour savoir ce qu'il en est de ce groupe exactement. A ne pas confondre avec le Blue meanies américain qui fait aussi du ska punk. Non celui qui nous concerne doit être anglais et n'a pas sorti grand chose à part une cassette et un 7". La chanteuse a un soundcloud où il y a quelques morceaux de Blue meanies et d'autres trucs qu'elle a fait après.
Citizen fish, je dirais pas que maintenant que j'écoute ça ne me fait plus grand chose mais pas loin tout compte fait. Pourtant j'aimais beaucoup ce mélange ska punk et de plein de choses il y a une 20aine d'années (putain déjà...). C'est vrai que c'est plutôt bien joué et que les mélodies sont accrocheuses. Ça reste punk pour le coté énergique et ça fusionne dans tous les sens. Ah la fusion... Vivement son retour! Ça ne saurait tarder d'ailleurs et d'ici là sans doute que je trouverai Citizen fish génial mais pour l'instant il est encore un peu tôt.

CITIZEN FISH / BLUE MEANIES - Live London venue 92 (13 mp3 en 320kbps + pochette = 123MB)





Libellés