mercredi 4 mars 2015

V/A Earcom 3 2xEp 79 (Fast product)


























Une petite série sur les compiles double Ep, ça vous dit? Petite, de toute façon, j'ai pas trop le temps en ce moment. On va faire court alors...
Cette compile, je l'ai surtout achetée pour la présence de Middle class (et pour sa pochette qui est tellement orange). C'est quand même le top une compile avec Middle class! Le premier groupe hardcore de tous les temps! Bon, je sais, la discussion est un peu vaine, voir un peu futile et de toute façon, on ne tombera jamais d'accord. C'est comme l'histoire du meilleur chanteur de Black flag, il y a plusieurs tendances (perso, moi je pense que c'est Chavo et j'emmerde Rollins et ses fans, j'ai pas peur de le dire!). En ce qui me concerne, il ne fait aucun doute que le premier groupe de hardcore, c'est Middle class! D'autres vous diront que c'est Black flag, Bad brains ou The Fix... Pourquoi pas Madball pendant qu'on y est! Bref, Middle class c'est la classe et on ne peut regretter qu'une chose, c'est que les 2 morceaux de cette compile soient déjà sur le premier Ep Out of vogue, mais bon, on s'en lasse pas!
On se lasse par contre beaucoup plus rapidement des autres groupes de la compile. Que dire de Noh mercy à part que le couple batterie/chant me parait un peu limité pour satisfaire on besoin de décibel. Mais c'est pas si mal et la démarche est intéressante.
Stupid babies, c'est rigolo parce que c'est soi disant joué par des gamins de 8 et 5 ans dont un qui deviendra par la suite Adamski (ne me demandez pas qui c'est, j'en sais foutre rien et je m'en cogne!), mais c'est nul et sans intérêt!
Les 2 autres groupes on en parle pas, c'est pas nécessaire!
Si vous êtes un peu frustré et que vous voulez un peu plus de Middle class, j'en avais déjà posté avec l'album et la fameuse compile Tooth and nail (c'est quand même top une compile avec Middle class...)

V/A Earcom 3 2xEp 79 (8 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + flyer = 42MB)

jeudi 26 février 2015

V/A Stop fighting, start thinking.... 2xEp 98 (Illegal/Take effect)















Ca a quelque chose d'un peu comique, voir de pathétique le NYHC à la française non? Je veux pas être méchant, c'est pas mon intention, surtout que j'ai un peu participé à ça, mais disons qu'il y a un sérieux paradoxe entre l'image virile du newyorkhardcoeux et l'approche politique de certains de ces groupes. Tous les groupes de NYHC ne sont pas engagés, loin s'en faut mais quand ils le sont, ou du moins quand ils ont une approche DIY, je trouve qu'il y a une ambivalence qui est troublante. On va pas s'en plaindre, je préfère de loin un bande de couillus prônant la paix sur terre plutôt que des jeunes coqs prenant les salles de concerts pour des dojos où parader et exprimer leur frustration sexuelle (appréciez la finesse de l'analyse, faut dire que je suis psychologue carambar de formation).
Je suis assez intransigeant avec le NYHC et pourtant comme je le dis, c'est un style de musique que j'ai beaucoup aimé et même pratiqué. Et puis j'ai tendance aussi à mélanger NYHC et sXe, ce qui est loin d'être toujours le cas. Mais ça l'est pour Ahimsa, enfin du moins je crois...  Ahimsa, ce sont les mecs de Pitfall plus ou moins. On avait déjà parlé (l'album et la démo) de ce groupe de Strasbourg assez unique dans le paysage hardcore français. C'est vrai que c'était la grande époque de Stormcore et de Overcome records et je trouve que les gaziers de Pitfall/Ahimsa faisaient tache par rapport aux autres groupes de cette scène. D'ailleurs, faisaient ils partie de cette scène? J'en suis pas certain et je crois pas que le chanteur de Pitfall/Ahimsa et également taulier de Illegal records se revendiquait newyorkhardcoreux. C'était plutôt du genre crusty punk à chien sXe vegan. Tu vois le mélange, inclassifiable quoi! Toujours est il que musicalement on est en plein dans le NYHC avec accent français mais paroles engagées.
Je sais pas grand chose sur Mind intrusion. C'était pas le groupe du frangin du mec du label Holy fury? Il me semble que j'ai une démo. Si un jour, je la retrouve et que j'arrive à choper des d'infos...
Uneven étaient de Sainté et c'était un groupe 100% féminin. J'ai du les voir en concert... A vrai dire, je ne m'en souviens pas et je préférais nettement le groupe que Géraldine a fait ensuite et qui s'appelait Lack of reason. Je vous avais déjà parlé de leur split cd avec Flamingo 50. Dans l'article je vous renvoyais sur Meantime où visiblement à l'époque, il y avait un article sur Uneven mais ça n'existe plus, ça a été transféré sur un blog qui archive les groupes de Sainté et c'est . Sinon, un site sur Uneven existe sur lequel on peut lire la bio, voir des photos et télécharger tous les morceaux et c'est .
On finit avec les vosgiens de What's wrong qui oeuvraient dans la grande tradition de l'emo à la française bien que ça soit bien hardcore finalement. Enfin vous jugerez par vous mêmes.Un cédé discographie existe, à moins que ça soit un album posthume?
Pour finir, cette double compile Ep avait pour thème la danse violente. C'est vrai qu'à l'époque, on avait droit au KDS (karate dance style) et autres démonstrations viriles d'autant plus stupides qu'il n'y avait jamais une fille dans la salle (là je pars du principe que la danse reste une parade amoureuse). C'était peut être un truc de séduction entre mecs mais j'avais pas l'impression ou alors j'ai rien compris. Ce que j'ai compris, c'est l'intérêt de l'emo qui est arrivé à la même époque ou un peu avant et qui laissait beaucoup plus de place aux gens pas forcément balaises ou à l'aise dans la violence, et aux filles bien sûr!
Sinon, comme vous avez pu le remarquer, je me suis fait très discret ces derniers temps. J'ai pas eu beaucoup de temps pour Scanner, numériser, rédiger... Et j'en ai pas eu très envie! Quant à l'avenir du blog, il me parait bien compromis. Je vous en reparlerai mais je crois que j'ai plus le choix!

V/A Stop fighting, start thinking....2xEp 98 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 55MB)
 

dimanche 25 janvier 2015

HATED - Like the days 2x7" 87 (Vermin scum)




























En ce qui me concerne, la sauce Hated n'a jamais pris. Je suis d'accord pour dire que la musique de Hated est vachement avant gardiste, que les mélodies sont jolies, surtout pour le fan d'emo que je suis mais ça le fait pas! J'avais du acheter ce double 7" à sa sortie, j'avais accroché mais en même temps ça m'avait rebuté. Comme si toutes ses voix qui se mélangent en étaient écoeurantes, ou plutôt échoeurantes si vous préférez. Un jour, j'ai fini par m'en débarrasser et quelques années après je suis retomber dessus, je l'ai racheté quoi. Disons que ça m'intriguait mais ça le fait toujours pas! Les voix... Trop de voix!
Si avec un article comme ça, j'arrive à vous intéresser... Mais sait on jamais, si malgré ce que j'ai pu écrire, ou grace à ce que j'ai pu écrire, l'envie vous prend d'écouter le morceau en dessous et ensuite télécharger le dossier et que ça vous plaise, sachez que tout ce qu'a fait Hated est disponible sur Blogged and quarterd et quant on connait le soin qu'apporte le gaillard aux fichiers qu'il propose, on se dit que ça vaut le coup! Sauf que les liens ne fonctionnent plus. Vous pouvez tenter ici sinon...

HATED - Like the days 2x7" 87 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 32MB)



vendredi 16 janvier 2015

Top ten 2014


En fin d'année/début d'année, j'ai beaucoup trainé avec des paumées, j'avais pas l'électricité et j'ai bu plus que de raison, alors j'avais pas trop le temps de ripper du vinyle. Pour vous faire patienter, je vous avais préparé mon top ten 2014 mais pareil, ça prenait trop de temps et on me surveillait.
Je me retrouve libre depuis quelques jours mais j'ai toujours pas le temps ou plutôt l'envie de ripper du vinyle alors j'ai repris l'idée du top ten. Vous me direz on s'en fout de ton top ten et moi aussi d'ailleurs, je m'en fous! Mais bon, c'est histoire de poster un truc et puis vous avez vu, il y a les liens pour télécharger tous ces disques. Des fois faut payer, des fois non...


SUNDIALS - When I couldn't breathe Lp 12
Le meilleur groupe pop punk depuis Two line filler. Merci à l'équipe de Bored to death radio de m'avoir fait découvrir ce bijou!


UNSANE - Scattered, smothered and covered Lp 95
Je détestais Unsane avant! Je sais pas, je trouvais ça trop blues... ouais trop blues! Je les ai même vu en concert à Lyon au Pezner et j'avais détesté! Je me dis maintenant qu'est ce que j'étais con! Mais bon c'est comme ça les gouts, ça va, ça vient et maintenant j'adore. Et cet album. Inutile d'en parler, c'est un classique! Lourd, classique et en quelque sorte assez blues. Je surkiffe!

DASMODELL - Lp 2014
Un groupe de Besançon sans doute aussi malsain qu'Unsane mais beaucoup moins lourd. Dire qu'ils/elle habitent à 100 bornes de chez moi... J'attends qu'une chose, c'est de les voir en concert.



NICK DRAKE - Pink moon Lp 72
Un pote m'avait filé tout un tas lien de punks faisant de l'accoustique et au milieu il y avait cet album de Nick Drake, vieil hippy qui s'est suicidé parce qu'il trouvait pas le succès. Et dans le tas, il y a que ça qui m'a plu. Tous ces punks qui reviennent à leur soi disant racines, je chie dessus! Vive les babos et à mort les punks!

WORN IN RED - Banshees Lp 12
C'était pas dans mon top ten de l'année dernière déjà Worn in red? C'est pas grave, je crois que de toute façon, ça sera dans mon top ten des années 10. Deuxième Lp de ce groupe de chez No idea


SOEZA - Why do you do? Cd 05
C'est beau!





THE GREY - Open Credit Cd 03
Le deuxième album m'avait déjà énormément marqué à sa sortie et faisait partie de mon top ten 2007. J'ai découvert celui là sept plus tard et pour moi c'est un classique! Définitivement!



JOE JACKSON - I'm the man Lp79
Je considère un peu Joe Jackson comme le premier truc punk que j'aie écouté après Plastic Bertrand. Bon c'est pas vraiment punk mais c'est représentatif de l'époque et ça mélange punk, rock, reggae, ska...
Des fois je replonge dedans et j'aime toujours autant. Je  me suis fait une petite cure en cette fin d'année.

HOT WATER MUSIC - Exister Lp 12
A la première écoute, je me suis dit que si les Hot water étaient revenus pour nous faire ça, c'était vraiment pas la peine. Et puis j'ai insisté parce que c'était Hot water et parce qu'un pote m'a affirmé que cet album était mortel. Et putain il l'est!


THIS AINT VEGAS - The night Don Benito save my life Cd 06
Je  les ai loupé à San Feliu et des potes qui les ont vus m'en ont dit le plus grand bien. J'ai écouté un Ep qui ne m'a pas convaincu. 10 ans après, j'achète ce Cd presque par hasard et en effet, je me rends compte que j'ai vraiment loupé quelque chose.



mardi 13 janvier 2015

AS FRIENDs RUST - 2 x 7" 99 (Good life)























J'ai été un peu négligent avec le blog ces derniers temps mais on dirait que ça n'a pas dérangé grand monde... De toute façon, en fin d'année/début d'année, on a autre chose à foutre que de trainer sur des blogs pourris. On en était où... Ah ouais,les doubles 7"!
As friends rust sur Good life. Tout une époque! Celle où la Belgique était le fer de lance du hardcore européen. Sauf qu'As friends rust ne sont pas vraiment Belges mais Floridiens, de Gainesville exactement. Ça vous rappelle quelque chose? Gainesville, c'était il y a quelques temps un peu le fer de lance du punk mélo dans le monde et la patrie de Hot water et du label No idea. Mais avant ça, il y avait quand même une scène et c'était pas forcément dans le registre No idea mais plutôt dans celui de Good life (on  y revient), label qui a fait les heures de gloire de la scène h8000. Mais on est pas là pour parler de la Belgique mais des floridiens de As friends rust. Je disais donc que les gaziers avaient joué avant dans d'autres groupes beaucoup plus metal, genre Culture ou Morning again qui ont sorti quelques disques sur Good life... On avait déjà parlé de Culture sur JoliCoeur à propos de leur split 7" avec Roosevelt. D'ailleurs on avait aussi parlé de Roosevelt dont certains membres ont joué ensuite dans A.F.R..C'est clair?
En ce qui concerne As friends rust, ils étaient revenus par rapport à leurs anciens groupes à quelque chose de beaucoup plus punk, un peu dans l'esprit de Lifetime et pour ma part je trouvais ça beaucoup plus intéressant même si c'était pas très innovant. Pour notre plus grand plaisir ou en tous cas le mien, ils font à la fin une reprise de Circle jerks.

AS FRIENDS RUST - 2x7" 99 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 32MB)

mardi 30 décembre 2014

URANUS - Disaster by design 2x7'' 95 (The great american steak religion)
























Uranus ou Union of Uranus, on en a déjà parlé il y a pas si longtemps avec leur split Ep avec Immoral squad. On y disait que c'était un groupe initiateur de toute une scène hardcore ultra lourd et que l'un des guitaristes avait ensuite joué dans His hero is gone, Tragedy ou je ne sais quoi.... Enfin, peut être que les autres gaziers d'Uranus ont joué aussi dans HHIG et tutti quanti. Si vous voulez savoir, il y a toujours moyen de trouver. Mais si je parle d'un des guitaristes en particulier, c'est qu'il était aussi le tenancier du label The great american steak religion et de  Feral ward par la suite...
Voilà en gros... Au niveau actualité, parait il que la discco d'Uranus sera sans doute bientôt réédité, je ne sais d'ailleurs pas trop sur quel label? Stonehenge? Pourquoi pas, après tout, il s'était déjà chargé d'une disco dans les années 2000. Enfin, j'en sais rien! Si vous voulez savoir, c'est pareil, faut chercher! Ou si l'un de vous en sait plus? En tous cas, trés bon double 7", un monument je dirai même!

URANUS - Disaster by design 2x7" 95 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 43MB)


jeudi 25 décembre 2014

MATT BLACK & THE DOODLEBUGS - Punky xmas / Nightmare 7" 76 (Punk)














 Pourquoi tous les ans, je me casse le cul à trouver un morceau punk en rapport avec Noël? Je déteste ce genre de morceau autant que cette période et c'est bien possible que cette année, ce soit bel et bien la dernière fois que j'évoque la grande fête de la surconsommation. Mais comment y échapper tellement on est sollicité de partout? C'est simple, en vous donnant l'adresse d'un blog qui ne parle que de chanson punk de Noël. C'est là, allez y, ça s'appelle Rotten christmas et tout y est! D'ailleurs, il parle aussi de Matt Black and the Doodlebugs. On y apprends pas grand chose sur ce précurseur du punk et punk même si vous en doutez après avoir écouté les deux morceaux de ce disque , ça en est parce que c'est comme le port-salut, c'est marqué dessus. A moins que ça soit le  nom du label Va savoir.... Toujours qu'en 76 le Matt Black se revendiquait déjà punk et même si sa musique ne sonne pas tellement punk, ça en est forcément vu qu'il fait partie de ceux qui ont jeté les bases. Et il est convaincant le gaillard,  il a de la gouaille!  Et de la présence.... On peut le voir dans un clip réalisé 30 ans après.  Je ne sais pas si c'est lui et qui sont les jeunes femmes qui l'entourent, peut être ses filles ou ses petites filles. Et il en veut le Matt, il dégueule sa chanson de Noël punk dans un supermarché. Pour ça, il a ressorti son perf de l'époque (à moins que ce soit celui qu'il a emprunté à son fils ou à son petit fils) et il envoie le  papy. Sa chanson est toujours aussi nulle mais l'air de rien, elle reste bien en tête et il y mets tellement de conviction qu'on a envie  de chanter avec lui. Bref, joyeux Noël, que Satan soit avec vous et à bientôt sous vos  applaudissements.

MATT BLACK & THE DOODLEBUGS - 7" 76 (2 mp3 enn 320kbps + pochette recto/verso = 9MB)



dimanche 21 décembre 2014

TOREROS AFTER OLE - 2x7'' 06 (Munster)
























Le double Ep d'aujourd'hui n'en est pas vraiment un puisque ce disque est paru à l'origine (en 83) sous le format 30cm et ce n'est qu'en 2006 que Munster se décide à rééditer ce classique sous forme de double Ep. Quelle est la raison de ce changement de format, Aucune idée et à vrai dire je m'en cogne! Ca me fait chier en général quand les rééditions ne sont pas identiques aux originaux, mais là, je m'en bats les couilles!
Le disque commence avec ce qui semble être une reprise d'Enrico Macias ou de Manolo Escobarol. Il y avait pas un groupe de merde genre La Mano qui avait aussi repris ce morceau? Pour ma part, je ne suis vraiment pas friand de ce genre de reprise et je préfère nettement les morceaux qui suivent. Au niveau du style, c'est la même chose, c'est du hardcore  punk sud européen mais ça ne me rappelle moins Enrico ou La Mano, et ça, ça aide à apprécier. Les morceaux sont courts et efficaces. Il n'y a qu'un titre un peu plus lent avec quelques relents métal et qui rend vraiment bien.
Nous autres français, on a pu découvrir Toreros after ole (sous le nom de Toreros) sur la compile 1984 the first avec le titre Hazles reir. Pour moi, autant dire que ça fait partie de la base de mon éducation punk.
A part ce maxi réédité en double Ep, Toreros after ole n'a rien sorti d'autre de son vivant. Deux autres labels espagnol (Radikal 1977 et Rumble) se sont chargés d'éditer une session radio de 84 mais sinon, nib! 

TOREROS AFTER OLE - 2x7" 06 (7 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 36MB)



dimanche 14 décembre 2014

ONE NATURE - Mutilated children 2x7" 94 (Subversive)





























Essayez d'imaginer les gars de Lifetime jouant du Fugazi (et non l'inverse), c'est à peu près comme ça que je décrirai One nature.
Comme Lifetime, One nature sont du New jersey et ont le même genre de chant un peu faux et très mélodique. Et comme beaucoup de groupes de l'époque, One nature voudrait être Fugazi à la place de Fugazi. Et ça fonctionne! En tous cas moi j'adore! Bonne basse, de l'énergie, de la mélodie...
Bien sûr, pas moyen de savoir grand chose sur One nature. Par la suite ils ont sorti un simple 7" sur Trustkill, et après... pas moyen de savoir si les gaziers ont joué dans d'autres groupes. Tout ce que j'ai pu trouver sur le net, c'est une vidéo de concert dans les tréfonds de la Pennsylvanie et ça avait l'air d'être vraiment bon!

ONE NATURE - Mutilated children 2x7" 94 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + flyer + insert + patch + sticker =38MB)



lundi 8 décembre 2014

DEEP TURTLE - Riva 2xEp 93 (Fossil/Happy bone)




























D'emblée, j'ai trouvé que Deep turtle, c'était un nom de groupe ridicule! Le potache, ça a jamais été mon truc à part dans la petite enfance avant 30 ans quoi!
Bref, Deep turtle nom de merde et si mes souvenirs sont bons, j'ai du découvrir ce groupe finlandais en première partie de Neurosis au Rail theatre à Villeurbanne. Un groupe fun au nom de merde en première partie de la dépression suicidaire mise en bruit. Inconcevable!!! Et j'ai aimé! Je me rappelle plus au moins de tyroliens en culote de peaux qui nous balançaient une sorte de jazz punk à la Victims family et ça tartinait! Il y avait de la maitrise, de l'idée et c'était pas si fun que ça. Il y avait que le nom qui était merdique. J'ai acheté ce disque à la fin du concert et je l'ai pas beaucoup écouté tout compte fait. Et 20 ans après, je me dis que je suis bien con d'avoir remisé ce disque pendant si longtemps! Il y a bel et bien du Victims family en sous-jacence et ça maîtrise tout autant, avec un petit coté noise qui est pas désagréable du tout. Et à ma plus grande joie, il y a encore un paquet de disques à découvrir.

DEEP TURTLE - Riva 2xEp 93 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 43MB)





vendredi 28 novembre 2014

DOUBLE 0 - Double barrelled 2xEp 93 (Burned in DC)
















On avait déjà évoquer le cas des Double zero et on va pas s'appesantir sur cette histoire d'homonymie qui ne rime à rien, on va même en profiter pour changer de sujet de série, et en attaquer une sur les double 7".
C'est un format que j'aime bien le double Ep. Enfin bon, j'aime bien mais quand c'est bien rempli parce que là le pirateur aurait très bien pu ne faire presser qu'un seul disque vu qu'il n'y a en tout et pour tout que 7 morceaux ne faisant pas plus d'une minute chacun. Bon c'est vrai qu'en réalité il ya 14 morceaux mais qu'on retrouve plusieurs fois les mêmes, genre 3 fois The end, 3 fois Take a position, etc.. Vous me direz, quel est l'intérêt d'un tel disque et je vous répondrai que je n'en sais foutre rien! Bon c'est sûr que les morceaux proviennent d'enregistrements différents mais les sources ne sont même pas mentionnées alors encore une fois, quel intérêt?
Ce que je me demande aussi, c'est pourquoi le groupe à chaque fois qu'il a enregistré a choisi les mêmes morceaux ou presque? Il ne composait pas? Il existe un pirate cdr avec à peu près tout ce qu'a fait le groupe et là on se retrouve avec pas plus d'inédits studios (ce cdr est chez Deathburger). Les concerts de Double zero devaient être passionnants! A ce propos, il y a également un live sur ce cdr où il y a 14 morceaux, 28 minutes de concert dont presque 4 minutes d'intro qui ne sert à rien, le minimum syndical quoi! Mais il y a des inédits.Comme je suis gentil, je vous ai rippé ce live et aussi, j'ai rerippé le Ep et j'ai remis à jour le lien de Second wind où on trouve des membres de Double 0 et ça se ressent. Comme ça vous avez tout et on passe à autre chose!

DOUBLE 0 - Double barrelled 2xEp 93 (14 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 35MB)

DOUBLE ZERO - Live Washington DC (Wilson center) 17/09/82 (14 mp3 en 320kbps = 62MB)



samedi 22 novembre 2014

SLEEPPERS - Illogical moody mind Cd 95 (Total heaven)





























Des sleepers, il y en a eu une chiée dans le mouvement punk. Dans les plus anciens, il y a un anglais que je ne connais pas mais ça a l'air pas mal et un californien qui sonne un peu trop vieillot pour moi et dont Steph a mis à disposition sur son blog la disco sorti en Lp. Mais les dormeurs qui comptaient pour moi, c'étaient les new yorkais qui ont ensuite changé leur nom en Serpico et eux leur disco, vous pouvez la choper sur Blogged ands quartered. J'ai eu la chance de les voir en concert en tant que Serpico et putain, qu'est ce que ça envoyait!
A peu prés à la même époque, il y avait un groupe français qui tournait beaucoup et qui envoyait aussi sévère sur scène sauf qu'eux avaient mis 2 P à leur nom, surement pour se dissocier et c'était pas plus con.
J'ai été surpris de voir il y a peu de temps que nos Sleeppers bordelais existaient encore ou si c'est plus tout à fait le cas, qu'ils avaient sorti un disque il y a encore pas si longtemps. Entre nous, c'est pas mal... C'est même plutôt bien! On va pas cracher dans la soupe, c'est vraiment bien. Des groupes français de cette qualité, il y en a pas forcément beaucoup! Quand j'y repense, on avait une sacré scène noise en ces années 90 avec Sleepers, Portobello bones... C'est tout et c'est déjà pas si mal! Non c'est pas tout mais c'était les meilleurs! A l'époque, je préférais nettement Porto à Sleeppers, maintenant je me demande si c'est pas l'inverse...

SLEEPPERS - Illogical moody mind cd 95 (9 mp3 en 320kbps + livret 8 pages = 152MB)



dimanche 16 novembre 2014

FRONT LINE - Outside your window 12" 86 (IM)





























Difficile de dire lequel des Frontline référencés sur KFTH est le plus connu, tellement les deux le sont peu! Et encore parait qu'il y en aurait eu un troisième dans les environs de New york, faisant plus ou moins partie de la famille Cromags et Cie. J'ai lu ça dans American hardcore, cette grosse bouse de ramassis de racontars de mythos. Mais le Frontline de NY n'a rien sorti je crois et impossible de trouver quoique ce soit sur internet. Enfin bref, si on cherche bien, des Frontline ou Front line, il y en a plein et d'ailleurs, j'avais déjà eu l'occasion de vous parler de celui des alentours de DC.
Le Front line d'aujourd'hui est californien et n'a sorti que ce maxi 45 tours à la pochette racoleuse. Voyez vous, ce qui me choque sur cette pochette, ce ne pas l'exploitation de l'image de la femme (elle a l'air heureuse d'être là et les gamins, ça les amuse. On va dire que c'est potache!), ni sa coupe de cheveux horriblement eighties (en fait, ça me rappelle mes frangines. Elles arboraient cette ce genre de coiffure léonine pour aller appâter le matou en boite de nuit. Et dans ma ville, il y a encore des filles de mon âge qui ont pris autant de kilos que d'années mais qui ont toujours pour modèle capillaire la grande Bonnie Tyler, alors non, ça ne me choque pas!).
Ce qui me choque, c'est qu'un poster de Billy Idol soit accroché à coté d'un autre de Black flag ou comment mélanger les torchons et les serviettes. Quoique si on fie à American hardcore, les Black flag à cette époque n'avait plus grand chose de punk, pas plus que Billy Idol, mais peut on se fier à American hardcore, cette grosse bouse illisible?
Je crois qu'il parle d'aucun Frontline dans American harcore à part celui de NY et on s'en fout, c'est de la merde ce bouquin! D'ailleurs nous on est pas là pour parler de ce torche cul mais pour parler de Front line.
J'aime bien quand les groupes américains sont ouvertement influencés pas les groupes anglais et c'est le cas du Front line californien. On sent bien que les gars ont biberonné à la oi anglaise et au punk's not dead et c'est presque mieux foutu que le modèle. Remarquez, c'est souvent le cas quand les ricains s'approprient quelque chose. Enfin bref, c'est punk, mélodique, hyper d'aplomb et ça a une patate d'enfer. C'est du tout bon et je préfère presque ce Front line à celui de DC. Non pas presque, je le préfère!
Je connais pas ce qu'on fait les gars par la suite (pas plus que je ne sais ce qu'est devenu la charmante pin up de la pochette) mais ils ne sont pas restés inactifs. Ils ont formé après Front line un groupe nommé Lifeline et le chanteur a fondé le label  Side one dummy et a joué dans Wax, 22 jacks...

FRONT LINE - Outside your window 12" 86(6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 32MB)



Libellés