dimanche 7 août 2011

T.S.O.L. 1980 demo 4 song Ep (Bootleg)



S'il y a eu un film qui a été marquant dans ma vie post adolescente, parce que lié à ma découverte du hardcore, c'est bien Suburbia dont le titre français est Les loubards (sans commentaire). Pour ceux qui n'ont jamais eu la chance de voir ce petit chef d'oeuvre de Penelope Spheeris, c'est l'histoire d'un ado un peu paumé qui rejoint une bande de punks qui squattent dans un lotissement à l'abandon au milieu des chiens. Ils sont tous adorables ces punks, tous aussi paumés que l'ado qui sert de point de départ au film. C'est peut être pour ça qu'il m'a plu, parce que j'ai eu aucun mal à me reconnaître dans chacun des personnages. Pas de doute, c'est un film culte pour moi! Et ce qui m'a le plus plu dans ce film, c'est pas le scénario qui avouons le, est un peu bidon, ni le jeu d'acteur qui n'en est pas un puisque tous les protagonistes ne jouent pas mais se contentent d'être (et encore, ils le font mal), mais le fait qu'on voit des groupes en concert, D.I., Vandals et T.S.O.L..
Au milieu des années 80, au fond de notre cambrousse, on avait pas souvent l'occasion d'aller à des concerts, ni de voir les groupes qu'on aimait à la télé, même dans les fameuses émissions rock animées par Phillippe Manoeuvre et l'autre naze à lunettes. Alors ce film trouvé au videoclub, entre Class 1984 et Un justicier dans la ville, ça a été une révélation pour nous. Un peu notre film de chevet qu'on a loué 20 fois et qu'on a regardé 50 fois. Et puis il a disparu des rayons et je l'ai revu que tout récemment. C'est encore plus minable que dans mes souvenirs et il y a vraiment des scènes à chier comme celle de la meuf qui se fait dessaper pendant un concert de DI. Est ce que c'était comme ça les concerts punks à l'époque en californie? Une meuf risquait le viol ou l'humiliation si elle se pointait un peu trop apprêtée? Putain ça fait pas rêver!
Mais je m'éloigne du sujet. Je disais donc, ce qui me plaisait le plus dans ce film, c'était les concerts et parmi les groupes, celui que je préférais, c'était T.S.O.L.! j'aimais bien le coté un peu Dark que ça dégageait. Avant ce film, pour moi TSOL c'était aussi cette pub que j'avais dans un disque des DeadK avec toutes ses pochettes de disques qui avaient tant de mal à arriver jusqu'à chez nous, et j'aimais particulièrement celle du ep de TSOL(je dis ça comme ça parce que je parle de TSOL, mais je préférais celles de Flipper et de 7 Seconds)!
Il aurait peut être pas fallu que j'écoute TSOL un jour... Parce qu'en fait ça ne m'a jamais plu! Peut être aussi que j'en attendais trop d'eux? Il y a bien que ce Ep de leur première démo qui me plaît, mais alors qui me plaît vraiment beaucoup! Le reste, je trouve ça assez passable, voir pour certains disques complètement minable! Mais cette première démo avec son coté anglais bien affirmé, je kiffe!
Je repense à un autre truc, le film American hardcore. On y voit le chanteur interviewé et il se la raconte méchant, genre on était vraiment des durs, on faisait 1m80, tout le monde avait peur de nous parce qu'on traînait dans des gangs... C'est bon Jacky, calme toi un peu! T'as passé 40 ans, nous aussi et tes phantasmes d'adolescent frustré ça nous impressionne pas des masses! J'ai vraiment l'impression que c'étaient des mecs puants entre cette violence revendiquée et le virage glam commercial qu'ils ont pris par la suite. Je suis un peu sceptique!
Bref, reste que cette première démo est vraiment une tuerie et avec elle, j'attaque une série sur les démos sorties illégalement, les pirates de démo si vous préférez! Et si vous voulez plus de TSOL, direction Zer qui nous a mis la quasi intégralité, ou du moins tout ce qui est supportable. Pendant que vous êtes, toujours sur le même Zer, penchez vous plutôt sur la discographie de D.I., parce que là, il y a rien à jeter! Il a aussi du Vandals... Et comme je suis gentil aujourd'hui, je mets le lien pour Les loubards/Suburbia et American hardcore sous titré en français..

T.S.O.L. 1980 demo Ep 94 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 19,5MB)

13 commentaires:

H. Polor a dit…

des fois JM tu me surprends!!! pour moi ce ep est comparativement aux autres disques de la 1ere epoque (et donc avec jack grisham et avant qu'ils ne se reforme) beaucoup plus mou!!! alors fait moi plaisir et telecharger l'album 'thoughts of yesterday' (qui contiens leur 2 ep) et 'dance with me'. les album suivant sont avec un autre chanteur et dans un style different. tu peux aussi tester 'who's screwing who' qui est principalement des vieux morceaux re-enregistrer!!

allez allez!!

meantime zine a dit…

hum !
ce EP est une tuerie sans nom ! Il existe deux press: un anglais sorti en 81, je crois, et la réédition numérotée qui date de bien plus tard (mais vu le nombre de personnes que je connais qui ont ce skeud, je commence à douter qu'il n'y ait eu que 500 ex...)
Pour moi dans TSOL tout est bon jusqu'au départ de Jack Grisham, c'est à dire: le EP "harcore" sur Posh Boy, puis le "virage" death-rock avec le LP "Dance With me", le maxi "Weathered statues" et le LP "Beneath the shadows" (qui est quand même nettement moins bon, surtout niveau production avec le synthé pourri, là...).
Après le départ de Grisham, le LP "change today" est à sauver, pas mauvais du tout, et les deux albums suivant sont de la merde en boite... TSOL en hair-band, ça le faisait pas du tout.
Leurs disques de reformation sont par contre plutôt sympas.

Sinon c'est assez marrant que tu post ça vu que l'ancien batteur de Sixpack (hihi) vient de me prêter le bouquin de Grisham, et outre le fait que le livre est assez marrant, ça confirme en bien des points que les mecs de TSOL étaient quand même de gros tarés nihilistes et que Grisham était vraiment complètement secoué. Alors ok, c'est un gros connard égocentrique sur pas mal d'aspects, mais définitivement sympathik et charismatique en même temps. Et niveau voyous poids-lourds, je pense pas qu'on ait fait pire à l'époque. Moi je l'aime bien, dans le style des punks carrément à la marge comme on en a plus bcp de nos jours.
Je pense en plus qu'on a une image complètement faussée de tSOL à cause de la campagne de dénigrement de Tesco Vee / touch & go, alors que bon, clairement, avec black Flag et Circle jerks, c'est un des groupes du early-Hc à avoir été alors le plus populaire (pas trouve de terme plus approprié, désolé).

pour les "Loubards", ahah pareil ! On l'a loué au moins 12 fois à l'époque et ça reste je pense un des seuls films avec des punks qui soient de vrais punks (dont Flea avec son rat dans la bouche, ahahah !), pas trop dans le plan clownesque / hollywoodien des autres films genre Class 84...

laurent a dit…

C'est marrant, pour moi aussi un film est lié à la découverte de ce chouette groupe, c'est Troops Of Tomorrow, la vidéo de skate de Santa Cruz où Eric Dressen je crois, skatait sur T.S.O.L. et... Les Thugs! Si ça c'est pas marquant. Et je parie que ça a mieux vieilli que Suburbia que j'ai vu longtemps après. Après ça j'ai acheté ce que j'ai pu trouver, par chance c'était Thoughts Of Yesterday puis Dance With Me. J'ai du mal à croire qu'on puisse trouver ça "passable", mais bon...
Je me rappelle plus vraiment de quoi il parle dans American Hardcore, le film, mais dans le livre c'est Mike Watt qui raconte à quel point les membres de TSOL ressemblaient plus à des brutes qu'à des punks, alors à moins qu'il ne fantasme aussi... Je trouvais même que Jack Grisham avait moins la grosse tête dans le film que les ridicules Keith Morris et surtout Vic Bondi. Pitoyable celui-là, et pourtant j'adore ses disques!
Bon pour finir je reconnais que pour moi le gros point faible de TSOL c'est les synthés merdiques de Beneath The Shadows, et je pense qu'ils auraient tout gagné à changer de nom après vu que ça n'a plus rien à voir, parce que j'aime pas mal Change Today et Revenge, et un peu moins Strange Love. Channel Three ont fait la même erreur, changer de musiciens, de musique et de coiffeur, mais garder un nom connu. Mais j'aime bien ces albums, ça me rappelle Junkyard. Oui je sais ça file des boutons à certains!
Pour ce qui est de la reformation, j'aime autant écouter Joykiller.

jolicoeur a dit…

Ah! On dirait que j'ai trouvé un groupe dont il ne faut pas dire de mal. Non, je vous jure les gars, j'ai écouté mais ça me fait rien du tout. J'ai même le Ep Weathered statues, ça me déplait pas mais je saurais même pas dire ce que ça donne. Je vais réécouter et les autres aussi d'ailleurs.
Je serais curieux aussi de lire le bouquin de Grisham. C'est en anglais? Et c'est quoi cette campagne de dénigrement de Tesco vee?
C'est vrai que j'ai oublié d'aborder le coté populaire de TSOL. Enfin bon, c'est bien qu'il y ait des commentaires aussi.

Je me rappelle pas que Vic Bondi était détestable dans American hardcore. Faudrait que je revois ça.
Je nie pas le fait que TSOL était vraiment des voyous, j'en sais rien j'étais pas là bas à l'époque mais ce que je trouve ridicule, c'est la façon dont il se la raconte.
Channel 3 aussi ont eu un virage glam après leurs merveilleux albums? Je savais pas... Et Junkyard, c'est quoi? C'est le groupe de Brian baker, non? Je connais pas non plus! Putain, ça me fait un paquet de trucs à écouter!
Merci les gars pour vos commentaires.
Jmarc

laurent a dit…

En fait Vic Bondi ne dit rien de détestable dans le film, mais de voir un chauve mal rasé s'exciter en beuglant comme un malade, ça m'a fait un peu de peine, vu que j'adore tous ses groupes. J'avais envie de lui dire, Vic, mon Victor, allons, ressaisis-toi mon bonhomme, passe au déca, prends un tilleul-menthe, ou vas écrire une chanson si ça te démange...

A propos de Channel 3, je trouve que les albums "Last Time I Drank" et "Rejected" ne sonnent plus hardcore du tout, mais je les aime quand même. Visuellement, ça rappelle Mötley Crüe non? :

http://recordcollectorsoftheworldunite.com/
artists/channel3/lastlp.jpg

Si on cherche du hardcore californien de 81 y'a de quoi être déçu mais j'écoute ces disques avec plaisir.
Junkyard? C'est à Minor Threat ce que Tender Fury est à T.S.O.L., c'est plus clair? Ça reste très fréquentable à mon goût mais de punk rock il n'est plus question.

Moi aussi je suis curieux d'en savoir plus sur cette histoire avec Tesco Vee, peut-être que j'aurais la réponse en feuilletant la récente anthologie T&G? Ça m'avait échappé jusqu'ici. Il est gentil TV, mais critiquer des groupes, de musique qui plus est, quand on écoute ce que lui a fait...

meantime zine a dit…

yop !
alors J-marc, à mon avis, tu DOIS réécouter le EP sur Posh Boys (qui est aussi sur la compile "Thoughts of yesterday" dont il est fait référence dans les précédents commentaires de Laurent et HPolor). A mon humble avis, avec les premiers EP de Black Flag, les 2 premiers Samoans et les premiers lp des circle jerks et adolescents, c'est ce qui s'est fait de mieux en matière de "early-HC" comme on l'entend maintenant. La suite je peux comprendre qu'on aime moins, le groupe était influencé à fond par les Damned époque machine gun etiquette / black album, donc ça part dans des trucs un peu moins linéaires... moi c'est aussi ce que j'aime: un groupe qu'a jamais fait le même disque.

pour l'histoire avec Tesco Vee et tout ça: en gros, pour résumé, Henry rollins en connection avec Tesco et Brian Baker avait lancé une petite campagne de dénigrement (dessins avec TSOL barrés dans T&G, tracts appelant au boycott, chanson "tsol are sissies" des Meatmen, etc...) sur le thème "ce sont des tapettes glam et des rock stars", vu que Grisham se sapait souvent en femme, avec le maquillage et tout, que ce soit sur scène ou hors scène, et qu'ils ne jouaient plus du pur hard-core comme sur le premier EP. Et qu'ils avaient gras de succès dans la scène punk d'alors.

sauf que les gars de TSOL faisaient tous plus d'1 m 90, avaient quittés l'école à 12/13 ans, allaient régulièrement en taule, étaient de gros bastonneurs,etc etc... bref, des vrais gangsters venus d'un milieu craignos, alors que le Tesco et les petits gars de DC étaient des fils de parlementaires et bourges divers ! Du coup, quand Minor threat a voulu jouer à LA, ian Mc kaye a été obligé de téléphoner à Grisham pour lui dire "pas taper ! pas taper !" vu que lui, étant moins con que Brian baker, il avait bien capté qu'ils boxaient pas vraiment dans la même catégorie..

mais vu que la perception qu'on a maintenant des débuts du HC US est vachement dépendante de la scène de DC, ce dénigrement est resté, alors que les disques sont bons et que TSOL était un des seuls 2/3 groupes a pouvoir faire venir 2000 personnes à leurs concerts en californie...
ah, et puis j'ai toujours trouvé que les disques de la 2eme époque de Government Issue sonnent énormément comme Tsol, tiens...

le bouquin est en anglais et s'appel "An american demon" mais cause assez peu de zik (quasi pas, en fait); c'est plus le parcours d'un psychopathe et c'est très, très, très glauque vu les horreurs qu'il a pu commettre (mais pas du tout condescendent et prétentieux comme les trucs de Rollins). Le pire c'est qu'il raconte ces horreurs avec franchise, justement, donc si t'as pas aimé ses interventions dans American HC tu vas détester !

purée, par contre, Tender Fury... aïe aïe aïe !!!!

et Jmarc, si à la réécoute t'aime toujours pas "weathered statues", suivant le pressage que tu as, je veux bien te l'échanger... contre le EP des démos des Meatmen par exemple ! hihihi

Anonyme a dit…

voila la nouvelle carriere du gus

Jack Grisham, TSOL frontman turned hypnotherapist/sobriety coach



http://www.youtube.com/watch?v=qm-u0K9G41M&feature=player_embedded#t=81s

Anonyme a dit…

ou l'article wikipedia

http://en.wikipedia.org/wiki/Jack_Grisham#Jack_Grisham_and_Hypnotherapy

meantime zine a dit…

woué il fait de drôles de métiers maintenant, uhuhuh.
bon d'un autre côté, ya encore 6/7 ans, il vivait dans sa voiture....

du coup, hop, vu que p'tête ça intéresse au moins deux personnes (non mais on peut rêver, ouais ?!!!), je vous ai scanné 2 pages d'interviews de l'homme parues ya environ 3 ans dans l'exxxcellent zine Gallois ARTCORE (il s'y explique aussi un peu sur ses tafs actuels):

http://img41.imageshack.us/img41/9552/tsol001.jpg

http://img829.imageshack.us/img829/6647/tsol002.jpg

jolicoeur a dit…

C'est vous qui aviez raison les gars, TSOL est un groupe populaire, plus de 300 téléchargements en moins de 4 jours, j'avais jamais vu ça!
Et puis bien sûr j'ai réécouté le Ep Weathered statues (en passant, c'est un vieux pressage Maz, mais je crois pas que ça se vende cher), et c'est vrai que je comprends pas pourquoi ça ne me plait pas plus que ça. Mais je vais vous écouter, je vais insister.

C'est vrai qu'ils sont coquets les CH3. Je connais pas du tout cette période et je préfère l'ignorer.
Junkyard, il faudrait que j'écoute quand même. J'ai jeté une oreille et un oeil sur Tender fury, ça m'a pas donné envie d'écouter plus que ça, à part quand j'ai regardé les formations sur band to band, Rick agnew, des mecs de Speak714, Vandals et j'en passe... Et le Jacky Grisham, c'est vrai que c'est un beau molosse, ça me viendrait pas à l'idée de le chercher. mais ça m'empêche pas de penser que c'est un putain de mythomane.

Ouais, je trouve qu'il a pas vraiment les moyens de critiquer qui que ce soit Tesco Vee vu ce qu'il a fait. Meatmen ouais bof. Et la démo je l'ai déjà mais si tu veux faire des échanges, il y a pas de soucis Maz.
Merci au fait pour toutes ces explications. C'est pas pas vraiment en la faveur des mecs de DC cette histoire. Et Rollins il a régi comment? Parce qu'il a beau jouer au dur, il est loin de faire 1m90 lui et il a un peu habité en californie. Enfin je te pose des questions, je me les pose tout seul en fait.

Le bouquin tout en anglais, j'ai bien peur que ça soit indigeste pour moi. Pareil pour les vidéos, un peu trop pour mon niveau d'anglais. Dommage... Il y avait peut être moyen de rigoler?
L'interview par contre, je vais tenter.
Merci à tous.
Jmarc

Igor a dit…

It's unfortunate that, anytime TSOL gets mentioned, so much attention is focused on Jack Grisham, because I think a more interesting member is Ron Emory.

TSOL put out two of their best albums after Grisham left the band (or was kicked out), and the stuff Grisham recorded shortly after he left, namely Cathedral of Tears and Tender Fury, went from mediocre at best to being complete merde. TSOL in its hair metal stage wasn't any worse than Grisham's Tender Fury. I suspect Grisham wanted TSOL to become a Duran Duran clone.

Without belittling the contributions of the other members, if TSOL had a "sound," that sound came from Ron Emory. He was the main creative force behind the group. Grisham wasn't even a founding member of the band; TSOL had been a band before Grisham came on the scene.

Grisham's vocals worked well on TSOL's first few records (probably because he wasn't going over the top yet), but these days I can't stand his voice; it's like a cross between Simon LeBon and someone doing a cabaret act at a karaoke bar. I hate it when his voice gets all high-pitched and screechy, like a pubescent boy whose voice is starting to crack. Joe Wood was a better singer.

And it couldn't be more obvious that Grisham ripped-off his style and stage mannerisms from Dave Vanian, from the white face paint to the cross-dressing to the way he twirls around on stage (watch The Damned's first performance on The Old Grey Whistle Test if you need an example). Fortunately, despite having a Dave Vanian clone for a frontman, TSOL were far better musically than The Damned ever were.

One nice thing I'll say about Grisham is that he did sometimes write some decent lyrics, which is surprising since he comes off like such a dumb shit in interviews. Whenever I watch him in an interview, I'm always left scratching my head, wondering "is this really the same guy who wrote all those eloquent, romantic lyrics for TSOL?"

Igor a dit…

I like the version of "80 Times" that's on this demo better than the one on the Dance With Me LP.

darkovonhell a dit…

ici un fan de TSOL dans toutes ses formes, meme la hair metal!leurs ep's ,le lp dance with me,un de mes vinyles préférés,l'écouter a fond c'est quand meme quelque chose ,le beneath the shadows avec les synthés,les 2 premiers lp avec le beau frére a jack grisham revenge et change today ,2 supers lp's de punk rock,leur passage au metal et leur grand retour avec disappear,tout est bon ici !je les avais vu en 81 avec MDC et YOUTH BRIGADE a londres non en faite c'était en 2003 mais peu importe SUPERFICIAL LOVE ONLY FOR A FUCK !!!!!!!!!!!!!!!!

Libellés