samedi 11 avril 2009

ASPHALT JUNGLE 1er Ep 77 (Cobra)



Dans je ne sais plus quel post je vous avais promis une série sur l'indigente scène punk française d'avant 81. Je me devais malgré ma promesse de ne plus faire de série de tenir ma promesse.
J'ai très peu de disques punk français d'avant 81 en fait, j'ai toujours trouvé cette scène trop rock pour moi et la musique sans intérêt. Mais depuis peu, je sais pas pourquoi je suis attiré par ces vieux poseurs, plus rockers que punkers. Ce qui n'empêche pas que je trouve la musique toujours aussi pourrie, mais quand même.
Pour commencer cette série, il me paraissait logique de le faire avec le groupe de celui qui fut l'un des précurseurs du punk en france, mais aussi celui qui entraina la chute du punk en france par ses articles péremptoires et ses digressions nombrilistes (putain! On dirait moi!) de critique rock frustré et carriériste, j'ai nommé l'infâme Patrick Eudeline. Je sais, il m'arrive souvent d'être sarcastique et d'écrire des choses auxquelles je ne crois pas du tout, simplement pour le plaisir de la provocation, mais dans le cas de Patrick Eudeline, je suis sincère, je déteste ce mec! Patrick Eudeline si tu me lis, sache que je te hais!!!
Que les choses soient dites, ce type par son statut de journaliste rock a tué le punk dans l'oeuf. A partir du moment où lui n'y a plus cru, il s'est senti obligé de faire partager son opinion au reste de la scène rock française qui s'est empressé d'adhérer. Je ne sais plus dans quel canard merdique il bossait, mais ils se valaient tous de toutes façons, un ramassis de rock consensuel, commercial et fade qui n'a pas du tout su saisir l'importance qu'avait le punk rock dans ces années là. Je parle des années 80, ou pour être exact du début des années 80, celles qui m'ont vu me chercher une identité musicale. C'était pas dans Best ou R'n'F que j'allais la trouver, ou alors il aurait fallu que j'écoute Kid creole & the coconuts, Cure, Indochine, Queen ou je ne sais quelle merde!! Je tiens Patrick Eudeline pour unique responsable de cet état de fait. Alors maintenant quand on entend parler de lui comme un pionniers du punk, voir un des derniers survivants de la première vague punk française, ça me fout bien la gerbe!! Première vague punk française... rockers parisiens snobinards ouais!!! Et dont Patrick Eudeline est le porte étendard. Fuck!!!
Reste le musique d'Asphalt jungle, on peut penser ce qu'on veut de Patrick Eudeline (moi perso rien, je m'en fous complètement de sa gueule à ce type), mais ça tenait la route. Bien sûr on est plus près du rock des Stones que d'Exploited mais ça a son charme. Les autres zikos du groupe ont joué dans différents groupes dont les mythiques Angel face et Metal urbain. Certains sont morts d'overdose. Beaucoup de cette génération sont morts d'overdose d'ailleurs et c'est ce que je reproche aussi à Patrick Eudeline, c'est de ne pas avoir fait preuve de plus de solidarité!

ASPHALT JUNGLE 1er Ep 77 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 21MB)

12 commentaires:

stogref a dit…

Ha! Ha! J'adore ton commentaire, et j'ajouterai juste que le punk rock en France a toujours été une vaste fumisterie, tous ceux qui ont prétendu en faire sont des imitateurs plus ou moins doués et à l'instar d'un Eudeline auraient dû faire preuve d'un peu plus de solidarité effectivement...

Anonyme a dit…

lol, c'est pas faux tout cela.
Il faut dire qu'il était pas le seul, j'ai encore une K7 enregistrée sur France Inter, l'émission de 20h30 ou Clash passait en live, et ou un abrupti que je ne nommerais pas, autre auto proclamé critique de rock, disait que c'était juste du bruit...
Mon perf, je l'ai acheté à Portobello et mes vinyls au Punk's market, tous illégaux, tous libres, pendant que des ramassis de pseudo rockers se trainaient au Flore en ecoutant les beeges

jolicoeur a dit…

En même temps, on peut pas vraiment en vouloir à Eudeline, si le punk n'avait pas été aussi underground et méprisé par les critiques rock on s'y serait pas intéressé. Mais bon, faut quand même qu'on reste critique et qu'on continue à cracher sur les institutions malgré nos 40 balais passés, hein les gars? Et merci pour vos commentaires!

Anonyme a dit…

Ah ! Enfin des connaisseurs ! Eudeline ! Un poseur, quand on lit ce qu'on écrit sur lui, maintenant et ce qu'il était à l'époque, là on y est dans le Mythe !
Pour ceux qui veulent écouter Clash , Ramones etc en 76/77 à Paris, allez sur punk audio sur la page http://www.angelface.p2001apachefilm.com/

C'est gratos. Bonne écoute.
Bien le bonjour du bassiste, Pascal "Woony" F.

Anonyme a dit…

Eudeline n'a "chanté" que dans un concert d'Angel Face. Il avait pas vraiment de voix le petit et a l'époque on tapait fort. Mais il était bien sapé le rocker
d'opérette. Pour lui Angel Face, c'était trop. Trop de "bruit". Aucun des membres d'Angel Face n'a participé ni a Asphalte Jungle ni à Métal U. Voilà pour les précisions.

jolicoeur a dit…

Quelle hargne Pascal!

Des connaisseurs, je pense pas, on me l'a déja reproché. Je préparais ma communion quand tu devais faire des concerts endiablés, donc pour connaitre...
Mais si toi visiblement tu as connu l'époque, je veux bien te faire confiance.
Merci pour le lien (je me suis un peu perdu dans le site) et merci pour les infos à propos du CV des membres d'Angel face et Asphalt jungle.
@+
Jean marc

MIDNIGHT RAMBLER a dit…

Bon boulot, bon blog !
P Eudeline comme Adrien sont des théoriciens du rock... le talent d'Eudeline c'est dans ses écrits et ses livres qu'il faut le chercher!
Dans la France endormie des années 70 (se vautrant dans Genesis et bien pire) la voix d'Eudeline dans Best à l' époque et cela bien avant que le mot punk soit prononcé , cette voix qui parlait des Dolls ... cette voix nous a montré le chemin sur lequel nous sommes encore aujourd'hui , la cinquantaine passée!

jolicoeur a dit…

Merci! Le tien est pas mal non plus...
Je suis trop jeune pour avoir bénéficié des bienfaits d'Eudeline, j'ai profité que de ses malfaits.
Je me rappelle quand j'étais gosse, j'essayais de lire Best ou Rock&folk et je comprenais rien! Trop de blabla et trop littéraire.
Et ses bouquins, j'ai pas accroché non plus...
Bref...

Anonyme a dit…

Enfin que je sois bien clair, je partage entièrement ton avis sur Eudeline. Quand à l'autre bouffon de pop star, il faut relire les textes qu'il écrivait à l'époque... Maintenant Manoeuvre, c'est aussi la Référence avec Eudeline. Voilà. Les imposteurs ont quelque chose de pénible...
Je la paye ce que je dis. "Ils" n'ont pas dit plus de 3 mots sur le triple cd d'Angel Face que j'ai sorti dans Rock People & Folk. Dès qu'Eudeline pète, 3 pages au moins. Enfin , ça peut toujours servir pour se torcher le cul.
Pascal "Woony" d'Angel Face.

jolicoeur a dit…

C'est aussi grâce à des mecs comme eux qu'on fait de la musique indépendante. Tant qu'ils régneront en maitre, on pourra compter que sur nous et qu'est ce' qu'il y a de plus motivant? Qu'est ce que j'en ai à foutre d'avoir la reconnaissance d'un type comme Manoeuvre ou Eudeline? Il y a des circuits parallèle dans lesquels on a pas besoin d'eux! Je crois même qu'on doit les remercier de ne pas s'être intéresser à nous, ils nous auraient perverti.
En tous cas merci encore pour ton commentaire.
Jmarc

Eric T. Lurick a dit…

Hop, je découvre ton blog. Bon boulot ! Y'a juste un truc qui me turlupine : pourquoi s'acharner sur les groupes français d'avant 81 ? Et Eudeline ? C'est pas Eudeline qui a tué le punk. En 78 de toute façon, le punk, c'était fini ! Tout le monde passait à autre chose.

D'accord avec Midnight Rambler, l'Eud' est meilleur dans ses écrits que devant un micro. Il aura au moins laissé un classique du genre "Poly Maggo". Ses papiers dans Best étaient imbitables pour le néophyte que j'étais, mais il faut bien reconnaitre que c'est par ce biais que j'ai connu Angel Face. Alors, si aujourd'hui à R&F personne ne parle du CD d'Angel Face, je ne sais pas qui il faut blâmer.

Le cas Manoeuvre est différent ! Lui, le punk ça lui est passé complètement à côté. Il a quand même descendu copieusement les Ramones pendant des années. Bon, maintenant c'est devenu un genre de "mémorialiste" amusant... avec le look Ray-Ban pompé sur Eudeline !!!

Pour finir (avec un brin de provoc), j'ajouterais que c'est pas forcément quand le rock est indépendant qu'il est meilleur, et que dans mon esprit Johnny Cash est bien plus punk que les trotskids !

A+

PS: Merci à Pascal pour le lien vers sa page.

jolicoeur a dit…

Salut,
Je m'acharne pas, c'est mon style. J'aime bien les groupes de cette époque. Ca date juste d'avant ma découverte du punk et du rock en général, ce qui fait que je trouverai toujours que ça sonne vieillot. Mais j'aime bien quand même.
On s'en prend à Eudeline pour ce qu'il représente. Mais le bonhomme en lui même, on s'en fout! Ses papiers dans Best je m'en rappelle pas. Faut dire que je survolais ce magasine, je trouvais ça vraiment trop mal écrit.
Pour répondre à ta question un brin provoc, de toutes façons, j'aime pas le rock! J'écoute que du punk.
A bientôt et merci pour ton commentaire.
Jmarc

Libellés