jeudi 12 février 2009

LILIPUT Eisiger wind Ep 81 (Rough trade)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

J'évoquais dans le post d'avant, ma découverte du punk en 81. Quand j'y repense c'était pas très glorieux! Vous voulez que je vous raconte? Si, j'insiste! J'aime beaucoup me ridiculiser et j'adore parler de moi surtout, c'est mon coté emo!
En 81 donc, on trainait chez un pote, cette vieille pédale de Mat. Ohé, grands prêtres du politiquement correct, je dis ça sans aucune arrière-pensée négative et c'est pour le moins fondé. Que diriez vous d'un mec qui met des pantalons super moulants, bleu électrique à paillettes? Et puis je parle de ce mec par expérience. S'il avait du me filer 10 balles toutes les fois qu'il a proposé de me sucer, j'aurais pu passer une post-adolescence dans un relatif confort financier.
A part le fait d'être un gros fumeur et d'être un peu plus agé que nous, ce type était plutôt sympathique et accueillait chez lui toute une foule de jeunes gens désoeuvrés et si possible du sexe masculin. Ne cherchez pas le mâle là où il n'y en a pas, parce que c'est vrai, on imagine tout de suite le vieux pervers qui s'entoure de jeunes à la sexualité non définis en leur offrant des cadeaux. Non, c'était pas du tout ça, Mat déja, ne nous offrait jamais de cadeaux (c'est ce que lui ai toujours repproché!) et il était à peine plus agé que nous. Il était en fait tout juste assez vieux pour rouler en bécane et pour avoir son apart. Pour résumé,on était une bande de potes et on on squattait chez l'un d'entre nous, voila tout!
C'est chez lui que j'ai rencontré Alain! Mon vieux pote Alain! C'était le genre de grand gaillard un peu taciturne qu'on avait pas envie de faire chier, les cheveux longs, bruns et toujours habillé avec son éternelle veste en velours noir. On faisait là bas ce que faisait n'importe quel ado, on s'emmerdait et on essayait de passer le temps en discutant, fumant et en essayant d'oublier que le soir, le film sur TF1 nous attendait après un repas en famille à mille lieux de l'avenir qu'on s'imaginait (heureusement depuis, la réalité nous a rattrapé).
Ca devait être la deuxième fois qu'on se voyait, on en est venu à parler punk et il m'a demandé, t'aimes bien les Pistols? Je venais d'apprendre 2 choses: que les Sex pistols était un groupe punk et que quand on était branché, on se contentait de dire les Pistols. Tu parles que j'aime bien les Pistols, que je lui ai dit,c'est mortel! JE MENTAIS!! Oui, je peux maintenant vous l'avouer, je n'avais jamais entendu parlé de ce groupe. Le punk, je savais même pas ce que c'était. Il y avait bien ce type que je croisais de temps en temps chez le buraliste et auquel j'associais le mot punk (pourquoi quand je pense au premier punk de Montceau, je le vois chez un buraliste?). Et j'écoutais bien des trucs comme Joe Jackson, Adam and the ants, Clash, sans même savoir que ça pouvait se rapprocher du punk. Mais J'ai menti et je lui ai dit que j'adorais les Pistols. Vous savez ce que c'est quand on a 16ans, on est un peu con! Quoi? Tu as 16 ans? Houps! Excuse moi...
Bref, je l'ai joué finaud et je lui ai demandé qu'il me fasse une K7 que je me suis forcé à écouter et écouter encore sans jamais réussir à apprécier. C'était ça les Pistols? Pas génial en fait! J'aimais mieux les Clash!
J'ai revu Alain le lendemain. Il s'était coupé les cheveux et les avait hérissé. On a commencé à moins trainé chez notre pote parce qu'il en avait un peu marre de tout le temps avoir du monde chez lui et sans doute de trop rarement arriver à ses fins. Et nous, on se sentait moins en phase avec lui parce qu'il était pas "punk". Et on a fait notre bonhomme de chemin, on a commencé à élargir notre culture punk au delà des Pistols et des Clash, on a rencontré des gens qui nous y ont aidé, dont Vincent, le demi-frère d'un pote.
Vincent était lyonnais et passait quelques week-end chez son père à Blanzy, tu parles qu'il devait s'éclater. Il faisait partie de la jeunesse dorée d'une bourgeoisie décadente. Sa famille était propriétaire du Palace, c'est dire! Enfin, le Palace à Montceau les mines, c'était le cinéma porno, mais n'empêche, c'était quand même du pognon tout ça. Donc, il venait chez son père de temps en temps et quand il a croisé Alain avec son look de jeune rebelle, il est allé lui parlé et ils ont sympathisé. On a passé des soirées avec lui à se faire chier, mais au moins on était plusieurs, ça nous aidait à relativiser. Il nous a fait écouté les groupes dans lesquels il jouait. Pour commencer, il y avait les Dead kennedys. On aimait bien les Dead kennedys et quand on a acheté des disques, on a bien vu que le guitariste ne s'appelait pas Vincent. Parmi ses autres groupes, il y avait aussi, Olivensteins (rien que ça), Diskolokaust (quel nom génial!!) et ce groupe dont j'ignorais le nom mais qui était absolument génial. C'était des filles qui chantaient et ça faisait lalalalalalalala. Qu'est ce que j'ai été heureux quand Erich a posté ce Ep de Liliput et que j'ai enfin pu mettre un nom sur ce groupe qui était à la base de ma culture punk. Encore une fois, j'ai été au regret de constater que Vincent ne figurait pas dans les noms des musiciennes. Nous aurait il menti? Mais il reste une chance que ce type ait pu être honnête une fois avec nous. J'ai jamais eu le disque d'Olivensteins entre les mains, qui sait, peut être qu'il jouait vraiment dans ce groupe?
Petit à petit, on s'est beaucoup moins vu avec Vincent. C'est vrai que nous après, on a pris une direction beaucoup plus chaos en france, picole et colle, ce qui devait être un peu trop vulgaire pour lui. Et puis peut être qu'il s'était rendu compte qu'on y croyait plus trop à ses conneries, et que nous des conneries, on avait plus trop envie d'en entendre (par contre, vous, qu'est ce que vous aimez en lire!! Non? Pas grave...). J'ai même entendu dire qu'il était devenu bouddhiste, quelle merde!!!
Reste qu'avec toute ces conneries, je ne vous guère parlé de Liliput. On va faire court.
Peut on considérer que ce groupe continue la série sur le punk français tendance new wave? Sans aucun doute! Et si on vous prétend que Liliput était suisse, n'en croyez pas un mot, je connaissais personnellement le guitariste et il était lyonnais!

LILIPUT Eisiger wind Ep 81 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 13MB)

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Tes posts sont de plus en plus un régal a lire !!!!

laurent a dit…

hé bin, t'as dû bien t'emmerder sans électricité pour nous pondre un truc pareil! c'est sûr que quand on peut pas passer la soirée sur imagefap, ça laisse du temps pour faire autre chose! en tous cas j'me suis bien marré, merci.
"Sa famille était propriétaire du Palace, c'est dire! Enfin, le Palace à Montceau les mines, c'était le cinéma porno", j'en pleure encore de rire!
mais t'es vraiment incorrigible : tu devrais savoir que quand on est branché, on dit pas les clash mais LE clash! enfin quoi. quand même.

Steph a dit…

Salut,
Juste pour te dire que me suis bien bidonské à te lire et que tout un tas de plans similaires ont refait surface...
Merci pour tout ce que tu partages sur ce blog.

jolicoeur a dit…

Salut les gars,
Merci pour vos commentaires et merci de m'apprendre encore des trucs. Je connaissais pas imagefap, c'est pas mal ce site, ça m'a bien bidonské (c'est l'autre truc que j'aie appris).
Merci @ +.
JM

Michaël a dit…

C'est un vrai plaisir de te lire et d'entendre ton rire derrière ces posts.
C'est mon frère aîné qui m'a appris que tu bloggais, le même qui m'appris à jouer de la basse pour participer à un groupe de hardCore old school, la Saule music...
Je revois de bons moments de la fin de mon adolescence (argh ! moi aussi j'ai un coté émo !).
Voila tes blogs parmi mes flux RSS !
La bise JoliCoeur !

jolicoeur a dit…

Il me semble bien que je vois qui tu es...
J'ai été sur ton profil et sur ton blog. De dieu! Tu as déja 34 ans! Et ton blog j'ai rien compris!
En tous cas, ça me fait plaisir!!
@+
bises
JM

Anonyme a dit…

J'ai peut-être une grande nouvelle pour toi : le guiatriste des Olivensteins s'appellait Vincent Denis...

jolicoeur a dit…

Aïe!!!!
Et je ne ma rappelle plus de son nom de famille.

de verbaasde kabouter a dit…

Hallo Jolicoeur,

merci for Down Syndrome-download!

This one doesn't work for me via Mediafire.

Also love the frensh punxploitation stuff!

Steven

jolicoeur a dit…

Hello Steven,
This is the new link:

http://www.mediafire.com/?3l6wolddnfwsgra

Do you want more french punxploitation?

Merci et à+.
Jmarc

de verbaasde kabouter a dit…

Merci bien!

Yes please, I love french punk a lot.

I also like Lucrate Milk f.e. Been searching for a good quality rip of their "radiateur" (or something like that) for ages. Alas.

Superb blog, by the way. And fine writing! THANKS!

jolicoeur a dit…

Le morceau On the radiator est sur le split Lp. J'ai ça, j'en parlerai bientôt sans doute!

A bientôt donc.
Jmarc

fairtradekookboek a dit…

Merci, Jolicoeur!

Et "Metal Urbain". Superbe! Tu as leurs discques aussi? Tes rips sont vraiment excellent. They please my ears. A lot of other site offer rips that TEASE my ears :-)

Libellés