mercredi 8 septembre 2010

The DOUBLE "0" ZEROS Be a zeros! Ep 85 (Mountain)



Au risque de passer pour un vieux radoteur, je tiens à dire encore une fois que se procurer des disques dans les années 80 dans un trou paumé tel que celui où j'ai grandi, ou même ne serait ce que ce renseigner sur les groupes, ça tenait à la fois de l'acharnement, de la passion, d'une curiosité insatiable mais surtout de la chance ou de l'opportunité. Il ne suffisait pas de taper un nom sur google, pour tomber sur un article de Pay no more than et apprendre tout ce qu'il y avait à savoir sur un groupe. Vous ne savez pas vous les jeunes, la chance que vous avez de m'avoir.
Le bouche à oreille jouait une place importante. Mais tout dépendait à quelle occasion, on avait entendu ce nom de groupe. Par exemple, je me rappelle d'un pote Ronnie, qui avait ramené une K7 d'une émission de radio qu'il avait enregistré je ne sais où, surement qu'il avait copié mais chez qui? Dessus, on avait découvert Black flag, Circle jerks, SLF et quelques groupes dont j'ai oublié le nom. Parmi ces groupes, il y en avait un que mon pote Ronald aimait particulièrement, c'était Antaraxia... C'était en tous cas ce que lui entendait alors que moi je penchais plus pour Major accident. T'imagines un peu l'accent que devait avoir l'animateur radio pour qu'on puisse diverger à ce point. Avec le temps, je me dis que ce groupe, ça devait être en fait Anorexia, mais je ne le saurai jamais vu que j'ai jamais enregistré la K7 de Ronnie.
Le bouche à oreille constituait une bonne source d'information donc mais encore fallait il rencontrer d'autres punks. Il y a beaucoup de groupes qu'on a découvert en lisant des fanzines, en déchiffrant les noms sur les tshits des groupes qu'on aimait bien, en écoutant des K7 mille fois repompées ... Il y avait aussi quelques noms de groupes qui parvenaient à nos oreilles sans qu'on sache d'où ça venait. Le nom circulait mais pas le son, conférant aux groupes le status de légende. Dans ce cas, je me rappelle de Second wind ou Double zero, ça c'était des groupes qu'il fallait absolument avoir quand on écoutait du hardcore. C'est pour ça que quand j'ai vu ce disque de Double zeros dans la liste d'occases de chez Thrash, je me suis précipité dessus.
Vous vous doutez bien de quelle a été ma déception quand j'ai reçu ce disque avec une bande de travelos en photo sur la pochette. Les travelos, j'associais plutôt ça à la scène glam métal pour laquelle j'avais pas beaucoup d'estime. Au niveau punk, il y avait déjà eu quelques travestis dans les New york dolls par exemple mais c'était un peu trop vieux pour moi et il y avait bien quelques individus dans divers groupes dont on ne pouvait définir le sexe avec précision mais c'était loin d'être fréquent. Donc le concept de glam punk m'était assez étranger!
Et contre toutes attentes, quand j'ai écouté ce disque, ça m'a pas déplu. Au point que plus de 20ans après, je l'ai encore et je vous en parle dans Pay no more than. Il a échappé à toutes les vagues de vente massive, de peu, mais il y a échappé. Toutes les fois, il faisait parti de la sélection, je l'écoutais et ça me plaisait. De là à dire qu'il passe à l'écoute au moins une fois par mois ou même une fois par an, ce serait mentir mais le fait est qu'il est toujours là!
Je me suis un peu renseigné sur le groupe avant de vous en parler. J'ai lu quelques part mais je ne sais plus où que le groupes était du New jersey (qu'est ce que je vous avais dit) et qu'à la suite de ce ep il a pris la direction de la californie en raccourcissant son nom en simple Zeros, enfin Zeros tout court si vous préférez (personne leur a dit qu'il y avait déjà un groupe californien qui s'appellait Zeros? C'est dingue ça!). En rejoignant la côte ouest, ils avaient apparemment l'objectif de surfer sur la vague glam des Mötley crüe, Poison et Cie, et pouvoir vivre de leur musique. J'ai pas l'impression que ça ait vraiment fonctionné. N'empêche que le chanteur Sammy Serious, s'est accroché et a continué malgré tout à sortir des disques. Je pourrais pas vous dire ce que ça donne, je me suis contenté des photos et les vieux glams, c'est comme les vieux punks, ça vieillit mal!

DOUBLE "0" ZEROS Be a zero! Ep 85 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 29MB)

6 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est vrai que la pochette est affreuse et qu'elle donne pas envie d'écouter , et quand on écoute......ben on s'dit qu'on aurais mieux fait de pas écouter !!

yonatoku a dit…

ha l'anonyms qui n'y connait rien, bien souvent plus la pochette est proche du suicide commercial, plus le truc qu'elle abrite est souvent tres bon... bon la d'accord en effet c'est pas terrible, mais faut bien des exceptions pour confirmer la regle.

j'ai du mal a comprendre pourquoi tu le garde le ep JM, il y a bien 2 titres qui donne une petite illusion mais le reste.....et dire que surement tu as preferé revendre des trucs dont tu te mords encore les doigts plus que bazardé celui la....

Anonyme a dit…

moi perso je kiffe! c excellent apres bah faut aussi kiffer des trucs comme les new york dolls, jhonny thunder ou le punk 77 sinon c sur que ca peut pas plaire!

laurent a dit…

Les punks ça n'vieillit pas, ça meurt bien avant de dev'nir un gros tas... heu, à moins que je me gourre, attendez voir...

Moi aussi j'aime bien. J'imagine ta tronche en découvrant la pochette si tu t'attendais à un groupe de hardcore. J'ai jamais bien compris cette mode du travestissement chez les groupes glam mais n'empêche que la musique reste excellente. Et après tout je les trouve bien moins ridicules que tous ces anarcho-hippies avec leurs crêtes à la bière et leurs fringues raides de crasse.
Bon, l'important c'est la musique et là y'a rien à redire, entre power pop et punk new yorkais millésimé, c'est le grand écart (ou le petit pont...) entre les Dolls et les Exploding Hearts. Je trouve que c'est une belle petite découverte, ça m'a donné envie de rendre une petite visite à ce bon vieux Sammy Serious.

Anonyme a dit…

t'es mignon yanomachin mais tu me connais pas alors me juge pas , merci. des disques excellents avec des pochettes affreuse j'en ai , j'connais merci. j'donne juste mon avis , j'ai pas aimé , ni la zik , ni la pochette voilà point.

jolicoeur a dit…

Bin moi je vais surprendre les gars, si je l'ai gardé ce disque, c'est sans doute pour la pochette. Je la trouve super belle!
Je sais pas pourquoi je le garde non plus ce ep. Pour un ou deux morceaux qui me plaisent sans doute.
Pour ce qui est des disques que j'ai revendu ou échanger, c'est sûr qu'il y en a certains que je regrette mais pas tant que ça en fait! Et puis j'en ai encore bien assez pour m'occuper.

Je m'en doutais un peu que ça allait te plaire Laurent. Je suis comme toi, j'ai jamaisréussi à comprendre ce besoin de travestissement ou déguisement, que ce soit les punks, les glams, les hardos...

Libellés