dimanche 17 mai 2015

ELEVATE NEWTON'S THEORY - (aerostar) Cd 00 (On the ring)























Depuis que je me suis mis en tête d'écrire un article sur Elevate newton's theory, j'essaie de me rappeler comment j'ai rencontré ces jeunes gens... Enfin jeunes gens, ils sont en effet plus jeunes que moi mais ils doivent bien approcher de la quarantaine maintenant... Putain! Bref, n'était ce pas avec eux qu'on avait joué à Grenoble à la Cour des miracles, un squatt rempli de polonais aussi instables que dangereux alors qu'ils ne s'appelaient encore que Elevate? Il me semble mais je suis vraiment pas certain. Faut dire que cette soirée m'a laissé d'autres souvenirs dans le genre pas drôles, et ceux ci étaient directement liés à la présence des polonais. Pourtant Laurent l'organisateur m'avait présenté à ces charmants sans-papiers (j'avais entendu dire que les polonais qu'on voyait dans les concerts punks étaient tous des repris de justice en cavale, ou des mecs ayant voulu échapper à l'armée...) en leur disant que j'étais moi même polonais. Certes, du sang slave coule dans mes veines mais il y a longtemps qu'il s'est dilué au bon vieux raisiné gaulois. Je ne suis qu'un polonais délavé et ça les squatteurs de l'est l'avaient bien remarqué. Déjà je ne buvais pas, je ne parlais pas la langue maternelle et je faisais moins d'un mètre quatre vingt cinq. Un usurpateur quoi! Je me sentais pas très fier dans la chambre où il dormaient à 30 dans 20 m² sur des lits superposés à 3 ou 4 étages. Je me rappelle notamment ce grand gaillard à l'air éteint et la bouche entièrement recouverte d'herpès. Ça lui faisait comme un sourire de clown mais en croûte, à la fois drôle et abject mais surtout triste. Je redoutais qu'il me prenne dans ses bras et qu'il m'oblige à boire à sa bouteille. Je crois bien que là je serais parti en courant et en pleurant. Mais c'est pas lui qui nous a posé problème, c'est un autre que j'avais à peine remarqué. Faut dire qu'il n'avait pas un physique de bûcheron. Il faisait peut être à peine le mètre quatre vingt cinq réglementaire et n'avait pas la gueule ravagée. L'animal se sentait des instincts de séducteur et en avait après Elsa une amie grenobloise qui était venu nous voir. Ça lui a pas plu qu'elle sorte dehors avec Sandy le guitariste de Coup de grizou alors il les a suivi, a sorti son poing américain et a pété 2 dents de devant à Sandy. Kurva match! Il y a mieux pour finir une soirée que de se retrouver aux urgences... Bref, dans tout ça, je me demande si Elevate n'avait pas joué avec nous ce soir là? Si quelqu'un s'en rappelle...
Je croisais souvent les mecs d'Elevate à Lyon au fameux Pezner. A tous les concerts de Get up kids, Transmegetti, At the drive in, ils y étaient et c'est dans ce registre là qu'il faut les classer, dans l'emo punk classieux qui n'a pas oublié d'être punk. Je me rappelle également les avoir vus en concert au Pezner et franchement, ils n'avaient rien à envier aux  groupes qu'ils venaient voir en tant que public. Diable! Quelle énergie! Ils avaient vraiment tout compris de l'emo punk américain et surtout de At the dive in. Les mélodies, la patate... On a eu peu de groupes de cette qualité en France et ils ont bizarrement laissé peu de traces... Trop complexe ou trop américain peut être? C'est sûr qu'il y avait un monde entre les Sales majestés (pour ne citer qu'eux, nos plus dignes représentants du punk hexagonal) et Elevate newton's theory!
Il y a une autre question que je me pose à propos d'ENT, c'est est ce que les morceaux de ce disque n'étaient pas sortis à l'origine sur démo cassette? J'en suis quasiment persuadé, seulement, j'arrive pas à retrouver cette démo alors je doute encore un peu de ma mémoire défaillante. Par contre, j'ai retrouvé une autre démo qui a été enregistré entre ce disque et le split Ep avec Pedestrian crossing. A l'occasion, j'essaierai de vous numériser ça. Un album complet est sorti après ce mini cd, mais j'ai pas accroché! Il y avait quelque chose de trop américain sans doute et à l'époque, j'étais à fond dans Tulaviok, mais faudrait peut être que je ressaye...

ELEVATE NEWTON'S THEORY - (aerostar) Cd 00 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 39,5MB)

7 commentaires:

David a dit…

Voilà un super disque!! J'avais prévu de le mettre aussi sur mon blog (qui est un peu endormi pour le moment). La grande classe en tout cas.

TeenageSinTaste a dit…

Bon dieu ! La Cour des Miracles !!!! C'était exactement ça, un repaire de polonais malfamés ! J'avais joué avec un de mes groupes (SasQuatcH) en compagnie de Jerky Turkey... On se prenait de grosses chataignes à travers les guitares et les micros... :D

LE yann a dit…

Je me souviens de ce groupe, en pleine mode émo gnan-gnan, je crois qu'ils étaient en effet au dessus du lot.
Je me demande comment on peut faire une pochette aussi laide. C'est un truc qui va les suivre toute leur vie, mais sans doute ne s'en rendaient-ils pas compte à l'époque. Comment est-ce que les gars expliqueront ça à leurs enfants dans 15 ans ?
Par contre, merci de ne pas abuser de l'acronyme ENT, déjà réservé par un autre groupe anglais.
Quant aux polonais de Grenoble, ils m'ont gâché mon concert de Naked aggression y'a quelques années, trop occupé que j'étais à les surveiller du coin de l'oeil qu'à regarder le groupe.
Après, les gens de Grenoble ont eu la bonne idée d'aller organiser leurs concerts dans le Trièves, à 50 km de là ; du coup, moins de public mais surtout pas de polonais puisqu'ils n'avaient pas de bagnoles !
J'en avais discuté avec un bon pote polonais qui, étonné, me disait que chez eux, les concerts se passaient bien ; tu m'étonnes, ils avaient envoyé tous leurs beaufs chez nous !

Marlone Branlo a dit…

Salut Jean Marc, ici Lolo (oui Laurent!), j'adore ton blog, voilà, effectivement cette soirée m'est restée en travers de la gorge-comme à nous tou(tes)s, alors que tout était réuni pour, etc...Pour précisions, le polonais auteur de cet acte héroïque n'est pas le mec décédé à la roulette russe, mais un autre dont je ne me souviens plus du prénom-de toutes façons, z'avaient que des surnoms-et qui n'est jamais réapparu depuis...On a lâché le morceau à un moment, trop d'emmerdes/flics&enquête sur les comptes de l'asso, because on était les seules repérés dans cette aventure,oh combien fatiguante, mais avec de belles choses aussi qu'il ne faudrait pas non plus omettre...
Sinon, pour les propos limites des réponses en dessus, je reconnais qu'il a fallu du temps pour apprivoiser la bande slave d'agités, z'ont pas eu une jeunesse facile, il ont vécu avec un communisme ultra répressif pour se retrouver dans un monde de Mickey/punk, bon, j'arrete...
Sinon, aurai tu un lien-qui fonctionne- pour retrouver la démo Rawness (époque punk swindle et celle de coup'd'grisou, stp!
Bien à toi & amicalement.
Ps: le réseau électrique de LCDM était mis à la terre, première fois que je lis ça, mais bon...

jolicoeur a dit…

C'est sûr qu'on devait leur paraitre bien innocents aux polaks!
D'accord, celui qui est mort à la roulette polonaise n'était pas le frappeur fou... Et après ça, il a disparu de la circulation donc...
Je comprends, fallait les faire ces concerts à une époque et profiter du lieu. Après, c'est sûr, ça devait pas être facile! Et tu peux confirmer que c'était bien avec ENT (eh oui Yann, c'est comme ça!) qu'on avait joué ce soir là?
A propos des polonais, il y a un concert mythiques au Pezner où ça avait tourné à la baston générale entre les squatters et les fachos. J'avais entendu dire que les polonais étaient impliqué et que c'était particulièrement sauvage. Mais c'est la faute des fachos pas des polonais et je dis pas ça parce que je suis d'origine polonaise!
J'ai dois avoir des enregistrements de Rawness et Coup de grizou mais je sais pas si j'ai ça en mp3. Il va falloir que je regarde.

Marlone Branlo a dit…

Pezner: Mass Murderers (glups!)& six pack + polanais & bad gones en goguette...Merci.Sinon, oui, effectivement c'etait avec Extreme noise terror-version minets :-)!

jolicoeur a dit…

D'ailleurs, ils ne s'appelaient pas que Extreme à l'époque de ce concert?

Libellés