mercredi 19 juin 2013

GREYHOUSE - Volume two 7'' 96 (Withering)























En réécoutant la discographie postée sur Blogged and quartered, je me disais que la disco officielle tant attendue de Greyhouse devait enfin être sortie. J'ai cherché sur le net et rien du tout! Déjà, faudrait savoir le nom du label. Pour ça naturellement, rien sur le myspace du groupe et rien n'a encore été référencé sur discogs. Je crois qu'il faut se faire une raison. J'ai relu l'article et les commentaires de B&Q  pour voir si j'avais bien compris et c'est bien ça, une disco devait sortir en 2005 et elle n'a jamais vu le jour. Ma relecture m'a quand même permis d'apprendre que le bassiste était désormais professeur de poésie dans le sud de la floride (ça existe ça professeur de poésie? C'est une blague.... Qui ça peut intéresser la poésie? Tu me dirais professeur de mécanique, ça okay, mais professeur de poésie.... N'importe quoi ces américains!) et que le batteur était marié à une certaine Jessica et qu'en janvier 2012, ils attendaient un enfant. C'est pas vraiment essentiel comme infos mais c'est tout ce que je peux rajouter.
C'est quand même incroyable qu'un groupe tel que celui là ait pu tomber dans l'oubli ou presque. Dans le genre emo post hardcore, c'était quand même ce qui se faisait de mieux en ce début des années 90. Pour vous en persuader, il suffit d'écouter les 2 morceaux de ce 7". Sur Left justified on sent nettement l'influence de Fugazi (influence qui se ressent tout de même sur l'intégralité de ce qu'a produit le groupe) surtout au niveau de la basse. Le chant me fait penser à Joy division  et le moins qu'on puisse dire c'est que le mariage Joe Lally/Ian Curtiss fonctionne à merveille. Chaque fois que j'écoute le morceau Value driven, j'ai les poils qui s'hérissent de partout. Et pourtant il est pas compliqué ce morceau. C'est peut être justement ça qui donne tout son charme à Greyhouse, ils se permettaient de faire des morceaux très simples mais grandement efficaces.
Ce disque est sorti en 96 mais a été enregistré en 92. Un volume 1 existe aussi mais la logique a voulu que je vous parle du volume 2 avant.
Enfin bref, toujours pas de disco officiel donc mais peut être qu'en y pensant très fort? En attendant, il y a la version que nous offre B&Q et je viens de me rendre compte qu'il y a 2 disques. J'ai tellement bloqué sur le premier que j'en ai oublié le deuxième bourré ras la gueule d'inédits plus fugazien que jamais. Un poil trop sans doute et un poil trop lent, ce qui explique sans doute que j'ai mis ce disque d e coté jusqu'à maintenant, mais je vais me rattrapper!

GREYHOUSE - Left justified / Value story 7" 96 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 91MB)
   

2 commentaires:

slatanic punk a dit…

Tout ce qui est émo post hardcore j'ai du mal........ je trouve même que ce n'est plus la même musique

fred* a dit…

si on remet les pieds en 96, déja je suis persuadé que j'aurai jamais choper ce disque (comme beaucoup d'ailleurs), pour les oreilles je trouve que la face A c'est influencé Fugazi, j'ai attendu leur dernier album pour enfin respecter et écouter ce groupe, ensuite la face B est "over" bien, c'était eux les futur hot water music, sans la voix sur imprimé. y'est bien tout ça.

Libellés