dimanche 19 octobre 2014

SHUTDOWN - Icarus Cd 96(Golf)
































On va parler vite fait du Shutdown angliche aujourd'hui, je dis vite fait parce qu'on en a déjà parlé avec le premier album, le split Ep et le Ep.
Il se trouve qu'il y a eu aussi un Shutdown new yorkais qui apparemment et bizarrement a plus laissé sa marque que celui qui nous intéresse aujourd'hui. Mais moi je vous demande, pourquoi le new yorkais est il plus reconnu que l'angliche? Peut être parce qu'il est plus récent et qu'il a touché plus de public rapport à son  style et à l'engouement que suscitait le hardcore à la fin du siècle dernier par une population presque exclusivement masculine en manque de testostérone?
Pour ma part, il n'y a que l'angliche qui compte et je regrette qu'ils n'aient pas sorti plus de disque vu la qualité de ceux ci. On va pas pleurer non plus, tout ça c'est de l'histoire ancienne et on va se réjouir en écoutant le 2ème et dernier album qui est un chouïa plus post hardcore que le premier et sur lequel on sent nettement moins l'influence Samiam.
A noter à la fin du cédé, deux morceaux assez différents du reste de l'album, beaucoup plus couillus on va dire. Pour le coup, on se rapprocherait presque du Shutdown new yorkais mais en bien mieux.

SHUTDOWN - Icarus Cd 96 (12 mp3 en 320kbps + livret 8 pages = 122MB)


 

3 commentaires:

Zer a dit…

Aaaah Shutdwon de NYC... Des petits morveux straight edge, une bonne décennie après les boy scouts Youth OF Today. On avait fait un concert avec eux en 98, ils ne nous avaient pas adressé la parole de la soirée (Shutdown / Porno Coma sur le flyer, ça ne devait pas faire bien dans leur press book auprès de la milice bio-santé-krishna).
Bon, j'écoute Shutdown angliche, alors.

Harold a dit…

Bon, y'en a pas un qui va te le dire je vois... ton lien renvoie sur la page blogger JM...

A+

jolicoeur a dit…

Merde, ça fait déjà 2 fois que ça m'arrive... Et t'as raison, personne moufte! Merci en tous cas et peut être bonne écoute.
Je me demande si je les ai pas vu non plus les Shutdown NY. Enfin si c'était pas eux c'était leurs frères. C'est pareil, moi je cause pas aux sXe.

Libellés