jeudi 22 mars 2012

TOZIBABE Ep 86 (Bootleg)




Je trouve que le son de ce pirate est tout pourri. Je sais pas comment est l'original mais celui ci est pas génial je trouve... Ça vient sûrement de la qualité d'enregistrement parce que franchement enregistrer pour un groupe yougoslave au milieu des années 80 c'était certainement pas évident. Peut être pas pire qu'en france me direz vous où on avait plus de matos mais où les mecs (je dis les mecs parce que je crois qu'il y avait réellement que des mecs) ne savaient pas s'en servir. Bon, c'est le problème aussi des pirates, on peut toujours se demander quel est la source sonore qui a permis de presser le disque? Peut être les mp3 qu'on trouve sur le site Good bad music? Tiens là, on peut comparer la qualité de son parce que ça doit être tiré de l'original sauf qu'en plus Erich doit utiliser de matos autrement plus performant que le mien. Alors t'imagines si le disque a été pressé à partir de ses mp3, que le pressage est de qualité moyenne et qu'en plus de ça c'est rippé par moi, on peut pas s'étonner que le son sature un peu. Faut espérer qu'un jour, il y aura pas un pirateur que se servira de mes mp3 pour faire un autre pirate de ce Ep de Tozibabe.
Et si on parlait un peu d'elles. Bin oui, j'ai bien dit elles. Non, seulement elles venaient d'un pays qui était pas loin de faire partie du tiers monde, mais en plus de ça, c'était un groupe de filles. Ça devait pas être facile! Je dis ça, j'en sais rien, je sais pas quel était la situation de la femme en Yougoslavie dans les années 80. Après tout, c'était un pays communiste et peut être qu'il y régnait une certaine égalité? Toujours est il qu'un groupe hardcore exclusivement féminin en Yougoslavie ou ailleurs, c'est suffisamment rare pour être remarquable et c'est ça qui est bien dommage aussi.
En tous cas les demoiselles se sont faites remarquer sur la compile Hardcore Ljubljana et en France sur 1984 the third avec un morceau de ce Ep. Qu'ont elles fait après, ça je ne saurais vous dire....

TOZIBABE Ep 86 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 21,5MB)

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Loin de moi l'idée de défendre la yougoslavie de Tito, mais "pas loin du tiers monde", faut pas pousser.
Pour rappel, le niveau de vie y était alors (dans les années 80) supérieur à celui du Portugal et de la Grêce.
Mais le son de Tozibabe a toujours été un peu pourri, je te l'accorde.

fred* a dit…

Le son est plutôt bon je m'attendais à pire et ça s'écoute bien et en plus le chant ressemble pas à Pat Benatar, ce qui est souvent le cas des groupes feminins.

jolicoeur a dit…

Merci pour le complément d'infos. J'étais un peu ironique, j'aurais du faire comme toi, mettre des guillemets. Ce que je vais faire d'ailleurs.
T'aimes pas Pat Benatar Fred? Tu me déçois...

Anonyme a dit…

Salut Jolicoeur et merci.

J'avais découvert la scène slovène il y a quelque temps, notamment avec la fameuse compilation Hard-Core Ljubljana ; il y a une putain d'énergie et une spontanéité ... Je ne sais pas si ce 45 tours de Tozibabe est un bon disque mais en tout cas, je l'adore en raison de ses sonorités brutes, comme on n'en fait malheureusement plus.

En tout cas, je trouve que tu as bien du courage de poursuivre tes blogs malgré le climat actuel 8-)).

A présent, je vais un tour du côté de Wylsper et de tes dernières publications suédoises (j'adore cette scène mais elle est bien trop riche. pour que je connaisse tout 8-))

Porte-toi bien
Cordialement, Xav

jolicoeur a dit…

Je vais de temps en temps sur ton blog et je constate que t'as pas l'air plus motivé que ça pour continuer. Mais c'est vrai que je me pose toujoursd la question de savoir si je continue ou pas et ça a pas grand chose à voir avec le climat actuel même si c'est vrai que ça aide pas.
Me parle pas de la compile Hardcore Ljubljana, un pote me l'avait proposé en échange de disque qu'il m'avait perdu et j'en avais pas voulu. Je voulais mes disques et c'est tout. J'aurais mieux fait d'accepter surtout que je les ai jamais revu mes disques (1ere compile 77kk et 1er ep des Cadavres)

FDB punker a dit…

Le PE d'origine n'est pas un «bootleg» que régulière édition SKUC de Ljubljana, ne savent pas que quiconque ait jamais fait "bootleg" que cela.

Libellés