samedi 15 août 2015

RABATZ / INZEST split 7" 85 (Rabatz)






























On va revenir un peu sur le vieux continent, chez nos voisins allemands pour être précis et aborder un thème qui m'est cher, le punk à moustaches. Il y a comme une sorte d'évidence quand on parle de punk allemand et de moustaches, non? Il faut dire que ce peuple fait référence en matière de moustaches et de moustachus célèbres. Mais je m'égare et je fais des amalgames qui ne sont pas dignes d'un blogueur de mon renom.
Pour être sérieux, j'ai toujours trouvé ça étrange de faire du punk ou simplement de se dire punk ou de ne pas se dire punk et d'en être un quand même et d'être moustachu! J'ai l'impression qu'il y a que l'allemand pour en être capable. En France, on en croise pas si souvent des punks à moustaches, non? A part un des membres de Stillers ou plus récemment le chanteur des Trotskids, je vois pas trop... Ah si, un groupe m'avait marqué, c'était les Couilles volantes et c'était en première partie des Bérus à Pontarlier en 85 ou 86 peut être... C'était un concert organisé par le guitariste de Final blast je crois et Les couilles volantes était un groupe de Montbéliard. J'ai beau eu essayé de me renseigner sur ce groupe, même auprès des gens de Montbéliard et de sa région et il y a jamais eu moyen de savoir quoique ce soit. Juste une fois une info qu'on m'avait passé et dont je doute un peu, comme quoi c'était les membres de Flying bollocks et que Les couilles volantes en était une version éphémère créé à l'occasion du concert des Bérus. Qui peut me parler des Flying bollocks? Je crois que c'est tout aussi inconnu que Les couilles volantes...
Et ces fameuses Bollocks volantes donc... Ce dont je me rappelle, c'est qu'ils étaient presque tous superbement crétins (à part le batteur), qu'il y avait une fille, un synthé ou deux même, que le batteur était incongrûment moustachu et tapait comme une brute. Après recherche sur internet, le batteur aurait joué dans Wurtemberg 97. J'ai vu une photo, il n'est plus moustachu mais rasé. Ça me me parait pourtant beaucoup plus compatible d'être à la fois skinhead et moustachu, mais bon ....
Et ces punks allemands moustachus alors? Il y en a en fait qu'un seul. Le moustachu se promène rarement en bande de moustachus et intègre plutôt des troupeaux de glabres. Ce que n'empêche que le moustachu est en général malgré son unicité, assez exubérant. Vous l'aurez remarqué c'est le cas du moustachu de Rabatz. Admirez cette assurance et surtout cette pilosité sous-nasale pleinement assumée. Superbe, magnifique... Un modèle de punkittude! Et musicalement donc? Bin, c'est pas mal du tout même plutôt excellent! Du punk comme savaient si bien le faire les teutons pendant ces merveilleuses années 80. Rugueux, mélodique, énergique et chanté en allemand s'il vous plait! Je sais pas trop ce qu'ils disaient mais ils avaient pas l'air content et ça, ça me plait aussi beaucoup!
Coté Inzest, j'aime beaucoup moins. C'est du punk allemand aussi mais il y a moins d'inspiration je trouve. Peut être parce qu'il y a pas de moustachu. Sans doute même!

RABATZ / INZEST split 7" 85 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 20MB)

5 commentaires:

jan a dit…


SHERWOOD - On est pas des saints! Lp 11reup please

jolicoeur a dit…

New link for Sherwood

http://www77.zippyshare.com/v/GcxlJiPN/file.html

Anonyme a dit…

ah oui, SHERWOOD On est pas des saints! Lp...
mouahahah, un grand moment!

Ajn

fred* a dit…

Le Punk Allemand y'a pas tortiller, c'est toujours efficace, même Die Töten Hösen qui est pas forcement un groupe super, le seul fait qu'ils chantent en Allemand je trouve ça bien.
Un groupe bien aussi, c'était Die Schwarzen Schafe, je me rappelle de leur ep Wir Haben Noch Lange Nicht Genug!, ça enflammait ma vie.

LE yann a dit…

S'il y a bien un truc que j'aurais appris avec ce blog, c'est à quel point il y avait des moustachus dans le punk. Le seul dont je puisse me souvenir, c'était dans Genege et les N, et à l'époque ça me faisait tout bizarre, même si j'aimais bien leurs Ep's. Pour nous c'était plus une légende, je me souviens qu'on avait bien rigolé quand un pote nous avait dit (en fin de lycée ou en début de fac), qu'il avait entendu dire qu'au Québec, il y avait des crêteux moustachus.

Libellés