dimanche 22 novembre 2015

V/A A french compilation : 17 bands Cd 96































Il y a une époque, mi 90 à peu près, en France, c'était la mode des compiles cd. Je dois bien en avoir un 20aine de cette période, dans le même style, avec le même genre de groupe, avec souvent les mêmes groupes. Alors je me suis dit une petite série avec les meilleurs, pourquoi pas?
C'était avant internet, ces cédés compiles c'était un bon moyen pour les groupes de se faire connaitre hors de leur région. et c'était l'un des seuls surtout. On pouvait sortir un disque mais pour le vendre, fallait tourner et pour tourner, fallait être connu au moins par le moyen de compiles comme celle ci. Et du coup, elles n'étaient pas chères. Celle ci par exemple se vendait 20frs. En 1996, ça devait correspondre à 3euros alors pourquoi s'en priver surtout qu'il y avait de bons groupes dessus. Parlons en justement de ces groupes.
La compile commence avec Belly button, un duo basse batterie du sud de la France. Ca a jamais été ma came mais si ça vous branche, allez faire un tour chez Death burger.
Cabash club, une disco vient de sortir récemment et ce morceau n'est pas dessus, profitez en si vous aimez le punk grunge noise. Le reste est il dans le même genre?
Cut était de Poitiers et ce morceau me fait penser aux groupes américains de l'époque tendance Ebullition.
Daily planets, l'archétype de la mauvaise noise à la française.On en a déjà parlé ici et je crois que je n'aime pas ce groupe.
C'était du grunge Drive blind?
Happy anger étaient de Lyon et c'était de la noise à la française mais nettement mieux que Daily planets.
Heliogable, les prémices de la scène chic et décalée.
Hint, c'était vraiment bruyant et violent ce groupe...
Je sais pas trop quoi dire de Near death experience... Ils ont virés electro ensuite, non?
Le morceau des Portobello bones est excellent mais malheureusement il était déjà sur l'album Nu
Le groupe Prohibition était un peu à part parce que leur musique était beaucoup plus ambitieuse que celle de leurs compatriotes. Ca s'entend sur ce morceau. Ca m'a toujours gonflé Prohibition mais intrigué aussi... Je crois qu'ils se sont reformés récemment.
Excellent Sleeppers mais le morceau est sur le premier album
Je crois que Spicy box était passé au Coquillage (notre bar de ralliement et lieu de concert), en tous cas je les ai déjà vus et le souvenir que j'en ai, c'est que c'était survolté sur scène et plutôt dans un mix electro ragga punk. De la fusion quoi!
Undolor, j'ai toujours trouvé ce nom ridicule mais il se trouve que la musique ne l'est pas. Elle est pas extraordinaire non plus, c'est du punk mélo à la française. Par contre, je crois qu'ils se sont reformés récemment et que c'est pas mal du tout.
Voodoo muzak c'est pas facile à écouter et c'est d'autant plus intéressant. Il y en a chez Death burger.
Weird moves c'est vraiment l'inconnu de la compile pour moi et j'ai beau écouter, j'arrive pas à imprimer. C'est pourtant pas si mal pour un groupe de noise à la française!
Well spotted est passé au coq et c'était bien barré. Noise à la française aussi
Vous avez remarquez que les groupes apparaissent sur la compile par ordre alphabétique? Vous avez remarquez aussi qu'aucun ne chante en français? Et pourtant la compile est bien française, c'est marqué dessus: French compilation. La décénie précédente, on était moins bégueules, on appelait une chatte, une chatte et les compilations s'appelaient Chaos en France, Rapsodie en France, France profonde... Il y avait une certaine fierté à se revendiquer français sans patriotisme, simplement par culture. C'était passé de mode dans les années 90, pas assez politiquement correct. On pouvait se revendiquer de culture française mais fallait le faire en anglais.
Je crois que cette compile était à l'initiative du chanteur des Porto (en tous cas, c'est lui qui me la vendu) et qu'elle était financé par les groupes eux-mêmes. Peut être que je raconte des conneries, après tout, il y en tellement eu des compiles dans ce genre là.

V/A A french compilation Cd 96 (17 mp3 en 320kbps + livret 8 pages = 157MB)

7 commentaires:

Rockaway a dit…

Et bien moi j'aurai pas commencé par celle-là de compil parmi la flopée qui est sortie dans les années 90 ! Je l'ai toujours trouvé... trop longue. Enfin, les morceaux trop longs, les groupes trop noise (et le pinard trop chaud, mais ça c'est une autre histoire). Un Dolor punk emo ? Je te trouve bien méchant... ok pour le nom mais ça vaut le coup de rejeter une oreille à leur bandcamp. Ce qu'ils ont sorti à leur reformation n'est pas trop mal non plus... en même temps, j'suis pas très objectif sur tout ce qui vient de Poitiers.
Je crois que tu vas me griller un parquet de cartouches avec ta série compil 90's, mais ça permettra de papoper un peu entre bobos !

fab geraniüm a dit…

coucou
bien bonne compile, il se trouve que je me l'a suis réécouter y'a quatre jours alors que ça faisait des années que je ne l'avais pas encore sorti, délire que tu l'ai selectionnée!
Weird moves n'avait sorti qu'une démo je crois, et je les avais vu en première partie de Godfesh à Nancy, perso je trouve qu'ils avaient leur son bien particulier, bien malsain, enfin c'est pt'être le fait de les avoir vu en live qui fait que j'avais bien bloqué sur eux...
bon ouais en tout cas y'a matière en compile en effet, j'attend la suite héhé
merci

jolicoeur a dit…

T'en fais pas Hugues, je sais pas si je risque pas de te griller un paquet de cartouche parce que je pense pas qu'on ait envie de parler des mêmes compiles en fait. C'est plus le coté noise qui m'intéresse alors que toi visiblement pas du tout. Mais je peux te faire une liste si tu veux des compiles que j'ai prévues.
Non punk melo pour Undolor bien que pour moi, punk melo ne soit pas péjoratif. Mais punk melo est plus adapté à Undolor.
Ils avaient sorti aussi un 7" Weird moves. Pour la suite, c'est sûr qu'il y a matière mais j'ai réécouté des compiles et il y en certaines qui ont mal vieilli je trouve. Mais mon choix est fait, je crois...

Rockaway a dit…

On verra bien si on se marche dessus !!... de toute façon comme tu l'as dit, vu qu'il y a eu pléthore de compilation à cette période, y'a de la place pour tout le monde.
Un Dolor, je leur ai toujours trouvé un côté un peu plus "rock-gras-hard" ou je ne sais quoi qui me les plaçait dans un truc plus "lourd" que le simple punk emo... bref !
Y'a 2 vieux titres sur cette compil aussi : http://blogawaybitch.blogspot.fr/2012/09/never-get-older-vol-1-compilation-cd.html (un peu de pub ne fait jamais de mal !)

jolicoeur a dit…

Je vais essayer de ne pas marcher sur tes plates-bandes. J'en mets encore une ou deux et j'arrête!
C'est ce qu'ils disent sur Kicking records à propos d'Undolor, ça a commencé par du punk à l'australienne et que ça a dévié vers quelque chose de plus rock metal. Je trouve que le résultat est pas mal et que ça joue surtout.
T'as bien raison de faire de la pub, je vais écouter ça merci.

Zen a dit…

Le coté chanté en anglais, je pense qu'il faut se replacer dans le contexte. On était en pleine loi Toubon, et puis pour quelqu'un comme moi qui avait 15 ans au milieu des années 90 et qui était passé par la case Nirvana, comme à peu près 90% des gens de ma génération, n'importe quoi qui était chanté en français çà faisait pas trop réver, et puis surtout je pense que les groupes de l'époque voulaient absolument se démarquer de la scène alternative de la décennie précédente, le côté cirque / vin rouge / franchouillard, je pense que c'était difficile d'avoir l'air crédible en français, à moins de prendre un côté plus sérieux à la noir désir et là c'était direct perçu comme commercial...

Ca a changé vers 2000 finalement, quand tous les groupes Stonehenge et compagnie ont finis par être redécouverts, et dans les années qui ont suivi c'était plus un problème.

Enfin bon c'est juste mon interprétation, hein...

jolicoeur a dit…

J'aime bien ton explication Zen et je me dis que tout bien réfléchi, je me demande si les groupes dans lesquels je jouais dans les années 90 ne chantaient pas exclusivement en anglais. C'était mélangé, on dira...
Et c'est vrai qu'à part les groupes de punk à la française (sans parler de la pitoyable scène alternative des années 80) peu de groupes hardcore ou punk un peu plus évolué chantaient en français. Si Ivitch et c'était pas ce que je préférais.

Libellés