samedi 28 novembre 2015

STOKOE - The experiment has been a complete and utter failure Cd 2005 (Rookie / !bieber / Flight 13)












 















 C'est quand même la classe de sortir un disque et qu'il y ait un sticker sur le recto avec marqué Feat. machin ex.machin. En tout cas, c'est la classe quand on s'appelle machin. Pour ma part, je rêve d'un disque où ce soit marqué "feat jolicoeur ex Les Zobsecks". Je sais pas si ce serait vendeur...
Et en même temps, j'ai toujours trouvé ça bizarre comme technique de vente, à la fois racoleur et réducteur. C'est que le père Dickie, il a pas joué que dans Leatherface. HDQ, c'est pas de la merde, non? Et puis, ça ne met pas du tout Stokoe en avant. Comme si le groupe n'avait d'intérêt que par le fait que le guitariste soit l'ancien guitariste de Leatherface. Bof, je suis dubitatif...
N'empêche qu'au lieu d'user de méthode mercantile, ils auraient mieux fait de faire une pochette correcte. Je crois que j'ai jamais eu entre les mains une pochette aussi laide et pourrie! Maintenant on sait pourquoi les pochettes de Leatherface étaient si moches. C'était de la faute de Dickie Hammond (quoique, après le départ de celui ci, on peut pas dire que les pochettes étaient plus réussies)!
Par contre musicalement, on côtoie le divin! C'est différent de ce que le colosse de Sunderland avait fait jusque là et c'est essentiellement du au fait que le chant est assuré par une fille. C'est assez bizarre d'ailleurs que ce soit une chanteuse (des fois, c'est le gros qui s'y colle et on peut apprécier ses cordes vocales usées par une mauvaise vie) sur cet album et Golly, le chanteur d'HDQ sur le Ep. Le Ep sonne clairement HDQ, tandis que cet album est.... différent. Mais je vous laisse juger par vous mêmes et apprécier aussi.

STOKOE - The experiment has been a complete and utter failure Cd 05 (13 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + livret 8 pages =

dimanche 22 novembre 2015

V/A A french compilation : 17 bands Cd 96































Il y a une époque, mi 90 à peu près, en France, c'était la mode des compiles cd. Je dois bien en avoir un 20aine de cette période, dans le même style, avec le même genre de groupe, avec souvent les mêmes groupes. Alors je me suis dit une petite série avec les meilleurs, pourquoi pas?
C'était avant internet, ces cédés compiles c'était un bon moyen pour les groupes de se faire connaitre hors de leur région. et c'était l'un des seuls surtout. On pouvait sortir un disque mais pour le vendre, fallait tourner et pour tourner, fallait être connu au moins par le moyen de compiles comme celle ci. Et du coup, elles n'étaient pas chères. Celle ci par exemple se vendait 20frs. En 1996, ça devait correspondre à 3euros alors pourquoi s'en priver surtout qu'il y avait de bons groupes dessus. Parlons en justement de ces groupes.
La compile commence avec Belly button, un duo basse batterie du sud de la France. Ca a jamais été ma came mais si ça vous branche, allez faire un tour chez Death burger.
Cabash club, une disco vient de sortir récemment et ce morceau n'est pas dessus, profitez en si vous aimez le punk grunge noise. Le reste est il dans le même genre?
Cut était de Poitiers et ce morceau me fait penser aux groupes américains de l'époque tendance Ebullition.
Daily planets, l'archétype de la mauvaise noise à la française.On en a déjà parlé ici et je crois que je n'aime pas ce groupe.
C'était du grunge Drive blind?
Happy anger étaient de Lyon et c'était de la noise à la française mais nettement mieux que Daily planets.
Heliogable, les prémices de la scène chic et décalée.
Hint, c'était vraiment bruyant et violent ce groupe...
Je sais pas trop quoi dire de Near death experience... Ils ont virés electro ensuite, non?
Le morceau des Portobello bones est excellent mais malheureusement il était déjà sur l'album Nu
Le groupe Prohibition était un peu à part parce que leur musique était beaucoup plus ambitieuse que celle de leurs compatriotes. Ca s'entend sur ce morceau. Ca m'a toujours gonflé Prohibition mais intrigué aussi... Je crois qu'ils se sont reformés récemment.
Excellent Sleeppers mais le morceau est sur le premier album
Je crois que Spicy box était passé au Coquillage (notre bar de ralliement et lieu de concert), en tous cas je les ai déjà vus et le souvenir que j'en ai, c'est que c'était survolté sur scène et plutôt dans un mix electro ragga punk. De la fusion quoi!
Undolor, j'ai toujours trouvé ce nom ridicule mais il se trouve que la musique ne l'est pas. Elle est pas extraordinaire non plus, c'est du punk mélo à la française. Par contre, je crois qu'ils se sont reformés récemment et que c'est pas mal du tout.
Voodoo muzak c'est pas facile à écouter et c'est d'autant plus intéressant. Il y en a chez Death burger.
Weird moves c'est vraiment l'inconnu de la compile pour moi et j'ai beau écouter, j'arrive pas à imprimer. C'est pourtant pas si mal pour un groupe de noise à la française!
Well spotted est passé au coq et c'était bien barré. Noise à la française aussi
Vous avez remarquez que les groupes apparaissent sur la compile par ordre alphabétique? Vous avez remarquez aussi qu'aucun ne chante en français? Et pourtant la compile est bien française, c'est marqué dessus: French compilation. La décénie précédente, on était moins bégueules, on appelait une chatte, une chatte et les compilations s'appelaient Chaos en France, Rapsodie en France, France profonde... Il y avait une certaine fierté à se revendiquer français sans patriotisme, simplement par culture. C'était passé de mode dans les années 90, pas assez politiquement correct. On pouvait se revendiquer de culture française mais fallait le faire en anglais.
Je crois que cette compile était à l'initiative du chanteur des Porto (en tous cas, c'est lui qui me la vendu) et qu'elle était financé par les groupes eux-mêmes. Peut être que je raconte des conneries, après tout, il y en tellement eu des compiles dans ce genre là.

V/A A french compilation Cd 96 (17 mp3 en 320kbps + livret 8 pages = 157MB)

jeudi 19 novembre 2015

H.D.Q. - Hand me downs 7" 13 (Boss tuneage / Unsane asylum)





J'avais prévu pour enchaîner avec la compile Kaiser addicts, une série sur les compiles françaises et puis au vu de   l'actualité nécrologique, je me vois dans l'obligation, que dis-je dans la nécessité de rendre hommage à l'énorme guitariste que fût Dickie Hammond. Énorme, il l'était sur la fin de sa vie. Je me rappelle, je l'ai croisé. Il était méchamment aviné et c'était un sacré bestiau. Il devait bien faire dans les 120kg. Son embonpoint était sans doute le résultat de son alcoolémie effrénée, ainsi que sa mort d'ailleurs. Comme dirait ma mère, faut pas tellement s'aimer pour se mettre dans cet état là.
Et pourtant nous on l'aimait Dickie Hammond! Pas besoin de picoler pour reconnaître le guitariste de génie qu'il était. Il y a quand même une question que je me pose, c'est qu'est ce qu'il était allé foutre dans Angelic upstarts? Il y a en a parmi vous qui aime Angelic? Faut être anglais pour aimer ce groupe, non? C'est un peu comme Parabellum pour les français, je comprends qu'on apprécie ici, c'est un peu notre madeleine de Proust ou notre bouteille de Valstar plutôt, le groupe qui nous a vu grandir, qui nous a accompagné toute notre vie de punk rocker, mais Angelic upstarts, sincèrement...
C'est comme le batteur d'H.D.Q., Lainey qui lui joue dans les Cockney rejects. Autant les premiers on été incroyables de sauvagerie, autant à partir du Power and the glory, ils ont perdu toute crédibilité. Sur Discogs, c'est marqué qu'il a joué aussi dans Angelic Upstarts. Quelle déception! J'y crois pas, et pourtant, c'est un putain de batteur. C'est celui des Leatherface d'origine, d'H.D.Q., de Hex, de Dan, Rugrat, et c'est lui qui joue sur ce 45. Je ne sais pas si vous avez écoutez l'album qui a suivi? Il m'a énormément déçu cet album. les morceaux sont bons, le chant plutôt bien mieux que ce que Golly faisait à le fin d'H.D.Q. - le groupe a splitté il y a une bonne 20aine d'années. Les mecs se retrouvés ensemble dans The Jones, Stokoe, Fatty jones - mais il y a un sentiment d'inachevé, de bâclé à l'écoute de ce Lost in translation. Et pourquoi, je te le demande Émile? Parce qu'une partie des morceaux a été enregistré avec un batteur différent. Il y a peut être pas que ça, peut être que le mec ils lui ont mis les morceaux dans les pattes une semaine avant l'enregistrement. Dans ce cas là, il s'en sort pas si mal, mais ça fait fait pas un bon disque. Autant rien faire ou enregistrer plus tard. Par contre les 3 morceaux enregistrés par Lainey (4 en fin de compte, un de ce 7" n'est pas listé mais est en bonus sur la version cédé) même s'ils sont mieux arrivent tout juste à surnager au milieu de ce gâchis.
Du coup, j'ai pas eu envie d'écouter ou d'acheter le dernier 7" d'HDQ qui devait annoncer un nouvel album. Qu'en est il d'ailleurs de cet album d'HDQ? Est ce que Dickie aura eu le temps d'enregistrer? C'est ça qui me rend triste aussi, c'est de savoir que la fabrique de tubes qu'il a été est définitivement out. Dickie Hammond m'aura accompagné toute ma vie, bien plus que Parabellum tout compte fait (c'est sans commune mesure) et je me demande si je ne devrais pas jeter une oreille sur Angelic upstrats. Qui sait, peut être que ça me plairait? En attendant savourons plutôt ce que nous a laissé le colosse de Sunderland et ce 45 tours en fait partie. Et accessoirement, buvons une bière ou deux à sa mémoire. En ce qui me concerne, c'est fait!
A propos de punk mort bien trop tôt, je voudrais saluer la mémoire de Rak, chanteur de Sodan tragedia, organisateur de concert, tourneur, DJ, animateur radio, journaliste de zine, etc. qui est mort cet été. Ses amis sur Dijon organisent une soirée aux nouvelles tanneries samedi avec groupes, Dj. Si ça vous dit d'aller y boire une bière à sa mémoire et à celle de Dickie Hammond...

H.D.Q. - Hand me downs / Toronto 7" 13 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 16MB)

dimanche 15 novembre 2015

V/A KAISER ADDICTS - Lapis lazzuli compilation Cd 97 (Nova express)
































Il y avait une tradition lors des concerts au Coq  qui malheureusement est un peu tombé en désuétude, c'était d'exprimer sa joie, son appréciation d'un groupe en hurlant fumier. Il y en a certains aux concerts qui applaudissent, qui dansent, qui gueulent ou qui sifflent, nous en plus de tout ça, on traitant les musiciens de fumier. Quoique, je me demande si en fin de compte, on se contentait pas de gueuler fumier. Mais c'était vraiment une marque de respect, l'expression de l'admiration pure. C'était la Gros loup (pets à son âme) qui avait instauré ça, et je dois dire que ça nous amusait beaucoup. Surement que ça déstabilisait un peu les groupes mais ça nous amusait d'autant plus.
Je sais pas si tous les groupes de cette compile se sont fait traités de fumier ou même s'il ont joués au coq. Tous les groupes qui enregistraient au Kaiser studio ne faisaient pas une boucle par le Coquillage et j'ai du rater et surtout oublier quelques concerts. Par exemple, je ne me rappelle pas avoir vu Dyonisos et pourtant, ils sont passés. D'après Patrick, les mecs étaient sympathiques et leur musique étaient assez intéressante, loin de ressembler à ce qu'elle est maintenant.
Thee eklektics, je suis quasiment sûr des les avoir vu mais à part cette quasi certitude... Enfin je me dis que si je me rappelle du nom, c'est que le concert était peut être pas mal.
Il y a qu'un groupe dont je suis vraiment certain qu'ils soient passés au Coq, ce sont les Pycoït. Ils sont même passés 2 fois, une fois sous le nom de Psychopompes et la deuxième sous le nom de Psycoït. Pour les Psychopompes, Jack le chanteur et grand sataniste devant l'éternel est entré dans le bar dans un cercueil simulant une procession funèbre. Pour le Psycoït, il a fait le concert accroché à une croix. Enfin il a essayé surtout, parce qu'il réussissait pas à se maintenir. Je luis avais pourtant dit, les cordes ça marchera pas, faut respecter la tradition et s'en tenir aux clous. Mais non, le Jack est une tête de cochon et conclusion, il est tombé de sa croix.
La raison pour laquelle le groupe a changé de nom entre les deux concerts, c'est que les Psychopompes était sensé être un groupe éphémère. Je laisse la parole au batteur "On s'était donné 2 mois et une dizaine de répétitions pour monter un répertoire, faire un concert et splitter. Et puis ça nous a plu et ça a plu aussi à Dryns l'associé du Kaiser qui nous a proposé d'enregistrer. Alors on a décidé de se reformer éphémèrement en changeant de nom. Le bassiste Jean Bonnot, dit aussi Jeannnot Cuillère, guitariste des Ours qui fouillent a été remplacé par Thierry ex AJTCK et futur Hors contrôle. Les autres membres étaient Jack poete anarchiste et figure locale, ma gueule, Didier dit Zob, ex Zobsecks, ex Blighted area, futur Les fémurs et Bachir ex rien et futur rien mais pilier du Coq, comme nous tous d'ailleurs. On a fait un 3ème concert désastreux et le groupe a définitivement splitté".
Jack a continué avec Thierry dans diabolik fanfare dans un registre similaire bien que nettement moins punk metal experimental ou plus rock alternatif pas festif du tout. Je cherche des enregistrements de Diabolik fanfare. Je cherche aussi la vidéo des Psycoït, si quelqu'un a ça...
Pour les autres groupes de la compile, j'en sais pas plus à part que ce sont des groupes fraznçais et il y a quand même un fait remarquable ce que tous (à part les Psycoït) chantent en anglais, quelques fois assez mal mais tous ont eu l'air d'estimer que chanter dans la langue de Pierre Perret était indigne d'un groupe de rock. C'est dommage....

V/A KAISER ADDICTS - Lapis lazzuli Cd 97 (21 mp3 en 320 kbps + livret 8 pages = 162MB)

samedi 7 novembre 2015

DUMMIES - Animal way Cd 94 (Lola product)






























Si je ne me rappelle pas que Daily planets ou Arthur kaos soient passés au Coq, je me rappelle bien par contre y avoir vu Dummies. Parmi tous les groupes à avoir joué au Coq pourquoi eux suis-je certain de les avoir vus? Parce qu'ils faisaient de la bonne musique? A vrai dire, c'était pas vraiment ma came, trop rock en ces temps où j'écoutais que du hardcore à poils ras si possible en provenance de NY. Ou alors était ce parce la chanteuse était particulièrement jolie? C'est ce que je me disais avant de savoir qu'elle s'appelait Jackie. Là, j'avoue que ça m'a foutu un coup! A part à ça, elle était plutôt sympathique. Je me rappelle avoir vaguement discuté avec elle. On avait parlé musique. Elle nous avait causé (j'étais avec mon pote Gilou) d'un nouveau groupe qui cartonnait grave et qui s'appelait Rage against the machine. On connaissait pas encore à Montceau mais eux venaient de Montpelier alors forcément, ils étaient plus branchés que nous. Mais okay d'accord, Rage against the machine, j'essaierai de m'en souvenir... Ils nous avaient parlé (je crois que c'était le guitariste qui nous avait dit ça) aussi d'un autre groupe de Montpelier qui s'appelait Electric buttocks et qui étaient d'après eux assez prometteur dans un genre proche de Nomeansno. Ce que j'en ai entendu n'a pas vraiment confirmer leur dires.
Je me rappelle bien de leur voiture, une ambulance Mercedes antépistolienne, énorme et poussive que j'avais peut être conduit ou guidé pour les amener à la maison où ils dormaient. Je confond peut être avec un autre groupe du sud, les Beach bitches, difficile de raccorder les souvenirs entre eux. Tout ça, c'est assez vague, je ne suis pas certain de tout. Je ne suis même pas sûr d'avoir aimé le concert. La sensation qui reste c'est que c'était rock'n'roll dans le bon sens du terme, dans le sens où ça swinguait sur scène, que ça sentait la sueur et le cambouis.
On peut pas dire que le disque m'ait vraiment convaincu (je ne l'ai pas acheté au concert mais de nombreuses années après) mais je dois avouer que depuis que je l'ai ressorti pour vous en parler, ça ne me déplaît pas du tout. C'est sûr c'est assez rock mais ça me rappelle des vieux groupes américains comme X ou Mutants (le coté chant mixte doit y être pour beaucoup), et il y a des morceaux beaucoup plus hardcore. Et il faut honnête, la chanteuse ne se contentait pas d'être jolie, elle chantait plutôt pas mal. Faudrait que je réécoute les morceaux de la compile Fachons les fachos sortie sur NRV production (c'est sans la chanteuse et c'est nettement moins intéressant je trouve. La chanteuse n'est restée d'après les infos dans le livret de la compile que de 92 à 94, ensuite les survivants sont revenus à leurs premiers amours, les Ramones et le rock australien)
Ça doit être tout ce qu'ont sorti les Dummies (à part des démos et un cd promo avec des extraits de l'album ce qui est un procédé hautement détestable je trouve). Peut être qu'ils ont participé à une compile Kaiser addicts et que pour ça ils étaient venus enregistré au studio du Kaiser. C'était bien le genre de groupe que j'imaginais enregistrer là bas. Mais impossible de savoir quoi que ce soit, le groupe est vraiment tombé dans l'oubli comme pléthore de groupes de l'époque. A croire qu'il y avait rien pendant cette décennie maudite. Mais si, il y avait plein de trucs, des groupes, des concerts, et nous on avait le coq! Fumier!!!!!

DUMMIES - Animal way Cd 94 (14 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 112MB)

Libellés