lundi 20 mars 2017

RÖVSVETT - Jesus var en tomte Ep 85









































J'avais pas l'intention pour cette fin de blog de faire des séries comme c'est mon habitude, mais plutôt de faire ça en roue libre, de parler des disques dont j'avais envie sans qu'il y ait de rapport entre eux. Et puis je me suis rendu compte que tous ceux que je vous ai proposés dernièrement avaient la particularité d'avoir une photo du groupe comme pochette. Chassez le naturel et il revient au galop ou peut être est ce simplement une coincidence?
Alors hasard ou coincidence, quelle importance? Ce qui m'a frappé sur cette pochette de Rövsvett, c'est qu'on reconnait bien tous les membres sauf le chanteur (à gauche). Il a l'air d'avoir 14 ans sur cette photo et c'est facile à vérifier, Rövsvett a quasiment toujours fait des disques avec eux en photo sur la pochette. Moi personnellement, ça ne me viendrait pas à l'idée (de faire des disques avec les gars de Rövsvett en photo mais eux si ça leur plait... Bref, on peut suivre l'évolution de leur look et de leur physique et sur ce premier 45 tours le chanteur est tout fluet alors qu'ensuite, ça m'a lair d'être un bon mastard, genre viking énervé. Pourtant c'est lui sans aucun doute, on reconnait bien sa charmante voix, surement l'une des meilleurs de l'histoire du punk, méchante, rauque out en étant assez mélodique (c'est pas du Bad religion non plus, ne nous affolons pas).
Ce qui est assez étrange, c'est que ce disque bien que faisant partie de la fin de la première vague hardcore suédois n'est pas hyper coté sur le marché du collector. Bon, je sais, c'est pas toujours un critère de qualité mais quand même souvent c'est cohérent.... Je m'étais déjà fait la réflexion pour le premier Ep de Krunch que je trouve tout aussi excellent mais qui se vend peu cher. Bon, tant mieux, si tous les collectors pouvaient se toucher à ce prix là, j'aurais des disques plein mes étagères et qu'est ce que je serai heureux! Quand je dis pas cher, je m'avance peut être un peu parce que j'ai l'impression que l'original a un peu pris de la valeur depuis que le disque a été repressé en 2016 par un label brésilien.
Mais on s'en fout de la cote de ce disque sur le marché des collectors puisque ce qui compte après tout c'est que que la musique soit bonne. Et c'est le cas pour ce premier Ep. C'est fin, subtil, suédois en diable, ça joue vite, le bassiste tricote et le petit teigneux au chant donne l'impression de vouloir mordre à chaque éructation.
Rövsvett existe encore et ils ont sorti il y a peu de temps un split Ep avec Poison idea où ils reprennent d'ailleurs un morceau des gros de Portland et ça leur va très bien.
Si ça vous intéresse, le split Ep avec Raped teenagers et leur merveilleux second Ep Lepra cliff est dispo sur ce blog.

RÖVSVETT - Jesus var en tomte Ep 85 (7 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 24MB)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

sinon, y'a 3 ans environs, le label Just 4 fun a sorti sur ep La cassette "Hunden Beskyddar Människan Men Vem Beskyddar Hunden??" (sauf le 1er titre).
la pochette est un peu baclée, mais niveau son, le résultat est bon.
étrangement, le disque n'a pas eu de succès à sa sortie. https://just4fun2.bandcamp.com/album/hunden-beskyddar-m-nniskan-men-vem-beskyddar-hunden

laurent a dit…

Just 4 Fun c'est bien le label qui a massacré la réédition de Stark Raving Mad? J'ai jamais vu un "travail" de sagouin pareil, je m'en veux encore de leur avoir filé du fric.
Peut-être qu'entre-temps le tâcheron de service a appris son métier et s'est amélioré (il pouvait difficilement faire pire) pour Rövsvett mais franchement j'ai aucune envie de vérifier

darko vonhell a dit…

SCANDINAVIAN JAWBREAKER!!!!!ils cassaient tout ces vikings ,avec les anglais ,la meilleure scene européene __j'ai le split avec THE PLAGUE ,et c'est bien le groupe de cleveland,ohio qui tue ,tu les connais ? groupe des années 80's ,l'age d'or du hardcore evidemment __ et les PREVARICATORS from richmond,virginia ? je fais un peu comme laurent ,je vais laisser une dizaine de liens.... la j'écoute MISSBRUKARNA,putain les noms qu'ils avaient .... je finis comme j'ai commencé avec le cri de SCANDINAVIAN JAWBREAKER !!!! des ANTI CIMEX

jolicoeur a dit…

Ca m'emmerde un peu les rééditions où il manque un morceau. Bon d'accord, des fois il vaut mieux que ça soit plus court mais que le son doit meilleur mais là, un morceau, c'est chiant. En plus de ça Laurent, si tu dis que le label fait quelques fois du boulot de gougnafier, ça m'intéresse d'autant moins. J'ai la compile de Rövsvett avec les premiers enregistrements et dessus il y a des morceaux de cette demo mais pas plus de 4 ou 5. Je me demande si je suis déjà allé au bout de ce cédé? 43 morceaux, ça frise l'indigestion.
Je suis pas forcément convaincu par le split avec The Plague, je trouve que le son est tout riquiqui. Et The Plague, je suis pas fan. C'est bien mais il y a rien que ressort de ce groupe je trouve. C'est tellement classique que ça pourrait être n'importe quel autre groupe. Pareil Prevaricators, ça ne me branche pas plus que ça. Il y avait un 45 sorti sur le label de Bunker et j'aimais pas du tout. J'ai acheté ensuite le premier Ep et ça ne m'a pas plu non plus. Il faudrait peut être que j'essaie le LP?
Tu m'étonnes que c'était bon le hardcore scandinave! Tous ces groupes que j'ai découvert à l'époque (ou un peu plus tard), je suis encore fan. Mob 47, Existenz, SDOD, Crude SS....

Libellés