dimanche 30 octobre 2016

KURT - 7" 95 (-273°C)





























Vous avez remarqué le nombre de disques dont j'ai parlé ces derniers temps et qui datent de 95/96? Qu'est ce qui s'est passé ces 2 années là? Une réaction post Nirvina? Peut être... En tous cas, moi j'ai pas beaucoup régi à Nirvana et c'était pas du snobisme pro DIY, croyez moi! Par contre les groupes post Nirvana de 95/96...
Et est ce que j'en avais conscience en 95/96 que j'étais en train de vivre deux années de créativité musicale foisonnante? Je crois bien et en plus ça me plaisait. Je voudrais pas faire le vieux con (si, j'aime ça en fait!) mais depuis ces deux années magiques, que s'est il passé au niveau créatif? 20 ans déjà et pas grand chose, croyez moi! Et ces 10 dernières années? Encore moins, j'en ai bien peur!
L'album La guard de Kurt a été pour beaucoup d'amateur de musique bruyante une grosse taloche mais ils n'en étaient pas à leur coup d'essai et ce qu'ils avaient fait avant (à savoir 2 albums, un split Ep et ce très bruyant premier ep qui aurait pu paraitre sur Amphetamine reptile), le moins qu'on puisse dire c'est que c'était pas dégueu non plus, .
Que dire de plus sur Kurt... Que le chanteur guitariste a ensuite joué dans 10 volt shock qui a l'apparence d'un Kurt mais qui n'en a pas la saveur. Tous les membres de Kurt ont joué dans d'autres groupes et un jour peut être me pencherai-je sur la question, pour l'instant place à Kurt, et rien à voir avec Nirvana, croyez moi!

KURT - 7" 95 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 8 pages = 25MB

dimanche 23 octobre 2016

CELLOPHAN' - Musique offensive 12" 85 (Ideal)






























Je ne suis pas une gadget. C'est comme ça qu'ils disent du coté de Aix en provence, une gadget. Pourquoi pas. Cellophan' partisan de la théorie des genres ou défaut de prononciation? Je pencherais plutôt pour la deuxième hypothèse ou le deuxième hypothèse, je ne sais pas. Est ce que ça change la signification? Il suffit de lire le texte (d'ailleurs une gadget s'écrit un gadget mais se prononce une gadget tandis qu'une gamine s'écrit bien une gamine et a une résonance un rien péjorative. Pourquoi n'a t'il pas écrit, je ne suis pas un gamin? Pour les besoins de la rime sans doute...) et ça a bien l'air de vouloir dire la même chose, le gadget étant dans le cas présent le consommateur réduit à son pouvoir d'achat dans notre société de consommation. Alors Gadget, pamphlet décroissant avant gardiste? C'est surtout un gros tube et les mecs de Cellophan' en étaient bien conscient puisque ce morceau se trouvait déjà sur le 45 sorti en 82 Les autres morceaux sont dans la même veine en moins tubesques et si tu aimes le rock punkisant d'un premier Cyclope ou le le punk rock nerveux d'un Jungle à ferraille, ce maxi de Cellophan' est pour toi.
Je me fatiguerai pas à recopier l'historique de Cellophan' qu'on trouve sur Rock made in france. Je vais juste souligner quelques détails comme la sortie d'un album réenregistré en 1998 et le fait que le groupe existerait peut être encore. Sur ce dernier point, c'est difficile de savoir, le groupe a l'air d'avoir passé son temps à splitter et à se reformer. Pareil  pour l'album Du moment qu'on sème, qui a été composé et enregistré en 88, enregistré à nouveau en 98 et qu'on trouve en écoute sur un site qui lui le date de 2007.
Rien de plus donc, un myspace (rien de plus donc, si! D'autres morceaux dont on ignore la provenance et que je n'arrive pas à écouter) mais pas de facebook ou de youtube avec des concerts récents ou leur passage aux jeux d'interville. Un groupe français de plus tombé aux oubliettes et qui d'après moi en valait bien d'autres qui se sont fait un nom dans notre pauvre scène.

CELLOPHAN' - Musique offensive 12" 85 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 35MB)

lundi 17 octobre 2016

FREE YOURSELF - Antar ma una Cd 96 (Blurr)































Si j'avais découvert Free yourself avec ce premier album,  je suis pas sûr que je me serai intéressé au deuxième et ça aurait été vraiment dommage parce que je l'ai beaucoup écouté le deuxième album et j'en ai même parlé sur le blog. Tandis que l'inverse n'a pas été préjudiciable dans mon appréciation du groupe germano-grec. Le coup de coeur pour le 2eme album date de quelques années déjà alors que je viens de découvrir ce premier album. Bon, c'est clair qu'il a rien d'exceptionnel mais il se laisse écouter et il arrive même à te séduire au bout d'un moment. Je remercie donc le sort de m'avoir fait découvrir Free yourself dans le désordre et je me pencherai par la suite sur le reste de leur discographie.
Sur ce disque, ça chante en anglais et en grec mais pas en allemand comme sur le deuxième.

FREE YOURSELF - Antar ma una Cd 96 (13 mp3 en 320kbps + livret 12 pages + verso = 100MB)

mardi 11 octobre 2016

STRIDEUR - 13 12'' 81 (Underdog)
















Strideur jusqu'à il y a pas longtemps, pour moi c'était totalement inconnu. Je suis tombé dessus par hasard et je me suis dit, pourquoi pas, essaye donc, un groupe français des années 80 entre punk, rock et new wave, ça peut que te brancher!  Quand j'ai reçu le disque, j'ai vu qu'un des musiciens s'appelait P. Nègre. J'ai tout de suite penser à Pascal Nègre.... C'était pas possible que le président d'Universal ait pu faire partie d'un groupe punk aussi soft soit-il (faut reconnaître que Strideur c'est quand même pas d'une violence remarquable)? Pourquoi pas après tout... Ça rendait le personnage un peu plus humain, d'un autre coté je me disais que si c'était le cas il avait vraiment dégénéré et que globalement ça signifiait que dans les groupes punks, il devait y avoir un paquet de connards en devenir ou un paquet de connard tout court et ça c'est pas possible!!!
Et puis j'ai fait des recherches (merci Internet, oh, grand seigneur!) et je me suis rendu compte qu'il s'agissait en fin de compte de Pierre Nègre guitariste fondateur des Dentists, groupe punk niçois précurseur. Ouf, l'honneur du punk était sauf si tant est que Strideur était un groupe punk.
Ce maxi est sorti sur Underdog, le label de Marc Zermati et chose qui me surprend, il y a eu un pressage portugais. Le morceau 13 dans une autre version que celle qui donne son titre à ce disque se trouve sur une compile sortie en 2016 "La france a peur" sur laquelle on (re)découvre quelques raretés française punk de 76 à 80. J'ai écouté cette compile sur bandcamp et j'ai pas été convaincu plus que ça mais elle m'a l'air intéressante pour le livret qu'il y a à l'intérieur qui nous en apprendrait sans doute plus sur Strideur mais aussi sur Gare du stade ou Chaos ou Ultraviolet (sont-ce les mêmes que ceux qui ont sorti un maxi sur Gougnaf?).
A part ça, il y a un gros craquement sur le 3éme morceau que j'ai pas réussi à virer, vous ne m'en voudrez pas?

STRIDEUR - 13 maxi 45t 81 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 37MB)

samedi 1 octobre 2016

RUSTY JAMES - 7" 95 (Love)





























C'est Lubic qui m'a demandé Rusty james, il y a déjà un petit moment et puis j'avais zappé. J'ai jamais eu beaucoup de passion pour ce groupe allemand formé par des musiciens oeuvrant pas forcément dans le même registre (Systral, Azure, Age....). C'était trés apprécié en France Rusty james dans le milieu DIY et moi je kiffais pas des masses. C'est un peu mon problème, dès qu'un groupe est trop encensé,  j'aime pas! Pas que ça soit mauvais Rusty james, loin de là mais j'étais pas trop dans le pop punk à l'époque où si j'en écoutais j'avais l'impression que Rusty james était un peu bancal. Ce qui fait que je ne me suis jamais intéressé à l'album et à la réécoute de ce Ep, ça ne me manque pas. En tous cas, j'espère que ça fera plaisir à Lubic. Et pendant qu'on est en Allemagne, on va y rester en faisant des aller-retours en France.

RUSTY JAMES - 7" 95 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso + flyer = 25MB)

Libellés