dimanche 26 mars 2017

SODA FRAISE - Ca baigne dans l'huile / Rock n'roll's 7'' 80 (Sing sing)












Je sais pas vous, mais tout dans ce groupe du nom, à la gueule des mecs ( leurs coiffures surtout) en passant par le label d'origine Phillips, me fait penser qu'on avait à faire à un pur produit de la punxploitation. Tu me diras, qui aurait eu l'idée de faire de la thune avec le punk en 1980?  Ça intéressait qui le punk en 80 en France? Plastic Bertrand avait cartonné 3 ans avant et le punk en était resté au stade de la parodie. C'est une tradition qui a perduré en France. Le punk c'est pas sérieux!
J'ai eu beau chercher sur la toile, pas moyen de trouver des infos sur Soda fraise ce qui me conforte dans l'idée que ce groupe était des punxploiteurs. Je me demande pourquoi je me pose la question parce que ça fait aucun doute. Il y a bien cette histoire de promo pour coca qui traine quelque part... Ce qui n'empêche pas que j'adore ce 45 tours et ne me demandez pas pourquoi, c'est gnan gnan mais la mélodie imprime bien. Et je suis pas le seul à qui il plaît ce 45 tours vu le prix auquel il se touche (à peu près l'équivalent de 2 journées de travail ou une bonne semaine de RSA). Heureusement que le label Sing sing a réédité ce disque en 2013. Bon, la réédition n'est pas donnée aussi et c'est pour ça que je vous le propose aujourd'hui. Profitez en c'est cadeau!
Le morceau Ça baigne dans l'huile a été piraté sur la compile Je suis punk, compile qui est sensé donner un panorama de la scène punk française originelle et qui ne fait que rendre compte de l'indigence de celle ci. La moitié des groupes présents peuvent être considérés comme punxploiteurs ou opportunistes. C'est peut être le thème de cette compile?Ce qui n'empêche qu'il y a de très bons morceaux.
A part ça, un des mecs a joué dans Vodska et sinon rien....

SODA FRAISE - Ça baigne dans l'huile / Rock n'roll's 7" 80 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 13MB)

2 commentaires:

LE yann a dit…

Ouaif...
on dira ce qu'on voudra, mais à quelques précieuses exceptions près, la scène française a quand même toujours été gangrenée par les groupes de merde.
et c'est pas Soda fraise qui va me faire changer d'avis.

jolicoeur a dit…

C'est sûr qu'on a pas été gâté. Mais je l'aime bien ce morceau.

Libellés