samedi 4 août 2012

V/A Evolution Lp 89 (Jungle hop)





Comment il s'appelle ce disque, Evolution ou Hardcore evolution? Si on se fie à différents sites tels que Euthanasie ou Discogs, ou même à la pochette, on penche plutôt pour Hardcore evolution, tandis que si on se réfère à la tranche du disque ou à la pub de Jungle hop sur l'insert, j'aurais plutôt tendance à penser que la compile s'appelle simplement Evolution. Enfin simplement, c'est façon de parler parce que de toutes façons, ça se rapporte au hardcore.
C'était donc comme ça qu'envisageaient  l'évolution du hardcore les tauliers de Jungle Hop? Et encore, il devait pas y avoir que les gens de Jungle hop qui voyaient dans le metal la suite logique du hardcore, c'était représentatif de l'état d'esprit général. Heureusement que ça n'a pas pris! Pour ça, il aurait peut être fallu que les groupes soient bons, ce qui était quand même  loin d'être le cas! On va récapituler si vous le voulez bien et vous pourrez faire le constat par vous mêmes.
Ca commence par les Gnomes qui nous délivrent (c'est comme ça dans le monde du metal, les groupes délivrent ou officient, on parle même assez facilement de combo plutôt que de groupe) un hardcore metal de bonne facture (expression également typiquement metal) mais qui m'émeut pas plus que ça. On a déjà parlé des Gnomes il y a quelques temps.
Si il y a une chose qui caratérise les Original disease, c'est le son à la française. Enregistré dans une église, sans dynamique et mou du genou. Par contre ça sonne pas métal! Avec un son pareil, ce serait difficile!
Parkinson square, qui se rappelle de ce groupe là? Pourtant ça jouait grave. Ils ont même sorti plusieurs disques.
Pour moi, Apologize, c'est le meilleur morceau de la compile. Pas métal pour un sou mais lorgnant plutôt du coté de la californie ou du Washington de la revolution summer. Un split Lp devait sortir sur Autodafé ainsi qu'un disque posthume sur Acrude (célèbre label parisien, maintenant Narayan records) mais malheureusement rien n'a vu le jour. On devra se contenter pour l'instant que de ce morceau. D'après Euthanasie, le batteur ne serait autre que Thomas de Komintern heads, et d'après Steph Rad party sur un commentaire qu'il a laissé sur une démo de Krull, le groupe aurait été composé de Philippe Roizes du label Réseau alternatif et de musiciens de Krull et Trashmen pogo.
On sent le manque de moyen pour Oncle slam et l'enregistrement ne met pas vraiment en valeur le hardcore estampillé NY des Palois. Il vaut mieux écouter l'album ou la démo. Quoique non, c'est pire pour la démo.
Est ce que j'ai le droit de dire du mal d'un groupe? Parce que c'est tout ce que j'ai envie de faire avec Endless diatribe. C'est metal tout en ayant pas les moyens de l'être. Je me rappelle les avoir vu en concert et c'était absolument pas convaincant. On passe....
Et on fait place à un des meilleurs paroliers de la scène punk de l'époque, j'ai nommé les MST qui ne dérogent pas à la règle en nous pondant un Panier de crabe/Discorde alternative (différents titres selon l'insert ou la pochette) plein de bon sens. MST, il y en a plein le blog...
Le chanteur des Smegmatics, c'était le frangin du chanteur et du batteur des Trotskids. Il jouera ensuite dans Ancalgon. Les autres jouaient avant dans Anti KS. Il y a un groupe qui s'appelait Smegs, est ce que ça avait un rapport?
Et Brainwashers, est ce que ça a voir avec les Trotskids? Parce que ça a voir avec Hoax, ou avec Komintern sect ou Al kapott par l'intermédiare de Vovott, le guitariste ayant participé au plus grand nombre de groupe prestigieux en france. Et j'avais entendu dire aussi que le bassiste était celui de Hoax. C'était pas mal Brainwashers, un poil (gros poil quand même!) metal mais plein de mélodie. Ils n'ont jamais sorti de démo?
Autres grands poètes de la scène hardcore métal française (au même titre que MST), les Infected youth  avec un morceau peut être un peu moins bien que ceux du split Lp.
Même Flitox se sont alignés sur la tendance puisqu'ils nous délivrent un titre un tantinet métal alors que d'habitude ils officient plutôt dans le hardcore pur et dur.
C'est con, l'un des meilleurs morceaux de cette compile est celui d'un des groupes le plus ouvertement thrash metal, les Nomed, eux aussi grands paroliers mais qui se sont fait écrire ce texte par Pat de Thrash records. Je dis que c'est bien, en tous cas ça joue et le son est pas trop minable. Mais ça donne envie d'égorger de la vierge un soir de grand sabbat.
On finit avec Krull et on revient à une production plus proche de ce qu'on avait l'habitude en france. A une qualité d'interprétation aussi.
D'après moi pas la meilleure compile française mais malheureusemnt représentative de ce qu'était la scène à cette époque. Elle m'a été demandé par quelqu'un. A part ça, on sent bien que c'est le mois d'aout...

V/A Evolution Lp 89 (13 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 94MB)

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Ouais...compilation pas trop "glorieuse" et vraiment pas intéressante du tout comme tu le mentionnes très bien. Vaut mieux taper dans les compiles japonaises de JungleHop pour avoir un "kick" hardcore. C'est bizarre cette compile quand tu vois le catalogue de distro de JHI à l'époque qui était vraiment très bien. Cette compilation c'est plus la fin d'une certaine "scène" hardcore qui n'a jamais existé avant la fin des 80....Il manque des trucs comme les excellents gi love ou cosmic wurst, la première démo de Condense, etc.
Pour Nomed, excellent groupe trash vraiment carton en concert, 1er maxi mal mixé mais vraiment très fort pour l'époque, mieux que la plupart de ces groupes hardcore gros boeufs... Smegmatics, le titre est bon "redmur" (shining) et il existe aussi une bonne k7 démo bien ficelée. Bref, tu as raison une compilation pour le mois d'aout...à oublier..
Fab

Original Roots Reminder a dit…

Yep, tu ferais mieux de nous mettre un petit Live des enfants de St Gaal ;) ...
uh uh ...

Anonyme a dit…

bon, moi je retourne à la peche, cette compile, c'est idéale pour faire la sieste...

zak a dit…

Thanks

jolicoeur a dit…

Sauf que je les ai revendus les compiles japonaises, je suis vraiment con!
Je crois aussi qu'on essayait en france de se satisfaire de ce qu'on avait, mais c'est vrai que certains groupes auraient plus eu leur place sur cette compile. Concdense, je pense pas qu'ils existaient déjà. Cosmic wurst, ouais à l'aise mais j'ai beau chercher, je trouve pas grand chose.
Smegmatics, j'ai jamais eu l'occasion d'écouter le cassette. Tout comme celle des Smegs. Il faudrait que je cherche ça sur soulseek, peut être que...

Les enfants de st gall, ouais, j'y pense mais j'ai un peu peur de ce que je vais trouver.

Anonyme a dit…

elle était pas si mal que ça cette compil malgré tous...je l'écoute encore parfois. Apologize aurait évidemment mérité un vrai skeud

Libellés