mercredi 9 avril 2014

RED SCARE - Then there were none Lp 84 (Upstart)


























Cette longue série sur les disques punk hardcore de la cote est et ouest se termine. C'était très intéressant je trouve! Quand je me relis, j'ai l'impression de consulter une revue technique! C'est peut être parce que je lis que ça, des revues techniques automobiles... En ce moment, je suis sur la Talbot Horizon et je pensais pas que mécaniquement cette petite voiture pouvait être aussi passionnante! Mais c'est un autre débat et ça sera peut être le thème d'un nouveau blog. Contentons nous ici de parler de ce qu'on connait plus ou moins, le punk des années 80/90.
Red scare ont eu la chance d'être réédité sur Grand theft audio. Je dis la chance parce que le bougre a toujours bien fait son travail. Enfin plus ou moins, et dans le cas de Red scare, c'est nous qui avons de la chance parce que rien n'est omis. On a même droit à quelques démos et du live. Je vous parle de la disco de Red scare mais ce que je vous propose aujourd'hui c'est simplement l'album et uniquement l'album qui est de toute façon le seul disque sorti du vivant de Red scare.
Laurent me disait en commentaire que ça lui faisait toujours un peu quelque chose à l'écoute d'un disque  quand il savait qu'un des membres était mort. Je ne peux le démentir là dessus et c'est exactement ce que j'ai ressenti avec Red scare en faisant des recherches sur internet, et en apprenant que la chanteuse était morte d'un cancer 4 ans après cet album, à l'âge de 26 ans. Putain à cet âge là, j'entrevoyais tout juste que la vie pouvait éventuellement être supportable! Bref...
J'aime beaucoup ce genre de punk hardcore US très influencé par la scène anglaise, je crois que j'ai déjà eu l'occasion de le dire. Et à l'écoute de  Red scare, on ne pourra pas s'empêcher de penser à Vice squad, Expelled ou Siouxie, autant dire en ces temps de revival post punk à chanteuse, que Red scare peut passer pour une énorme référence. Je ne peux qu'être d'accord! Quand je parle de punk anglais, il ne faut pas oublier aussi que Red scare étaient américain et que ça s'entend également surtout au niveau du son. A propos de son, avez vous remarquez que j'ai insérer un lecteur audio (2 en fait) au bas de l'article. Je vais essayer de faire ça systématiquement maintenant, ça m'évitera de me perdre dans des descriptions aussi foireuses que subjectives. Faut juste que je trouve un lecteur qui me convienne. Tous les tuyaux sont les bienvenus.

RED SCARE - Then there were none Lp 84 (11 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso = 60MB)

12 commentaires:

Anonyme a dit…

incroyable, j'ai justement une Chrysler-Simca-talbot horizon, mais sans le manuel. si tu l'as... que tu peux le scanner et faire un lien, ce serait super. ça fait un moment que je le cherche et c'est pas facile à trouver. par avance merci. J.

Anonyme a dit…

Richtig gute Platte...macht Spaß die mal wieder zu hören..

Anonyme a dit…

super grpe

Anonyme a dit…

salut, moi, j'ai le manuel de la GLS, peut etre as tu un autre modele ? je peux pas scanner les pages mais je veux bien le vendre (prix à débattre). contacte moi en privé sur did4130@hotmail.fr

Anonyme a dit…

salut, merci à did4130, super plan. J.

stogref a dit…

Un peu trop de delay sur la gratte à mon goût, et puis j'ai jamais été très sensible au côté Siouxie & les branchies; bon, si j'ai osé sortir cette connerie c'est parce que je vois que l'humour est de retour en force sur PNMT.
Et même si musicalement c'est bien foutu, c'est pas le moment où j'ai envie de me foutre le moral en berne, la vie est assez triste comme ça. Merci, tût-tût!

jolicoeur a dit…

Ah l'humour.... j'aime beaucoup l'humour parce que ça me fait rire!
La vie n'est pas triste, qu'est ce que tu racontes! Enfin pour le delay sur la gratte, c'est une question de gout. De mon coté, j'ai eu une grosse période batcave et j'adorais des groupes comme Sex gang children, Virgin prunes ou Christian death et c'est pas un petit peu de delay qui va me faire peur!

stogref a dit…

Oui l'humour c'est trop drôle, j'adooore moi aussi!
Côté tristesse, c'est un peu l'hécatombe ces derniers mois: Mike Atta il y a peu, Dave Gregg début avril, Scott Asheton mi-mars, Pat Fear en septembre et Mick Farren en juillet dernier... non vraiment très peu pour moi le gothico-batcavo-darko-coldwave, merci!
Mais la vie continue, et le combat aussi d'ailleurs; souriez, vous êtes filmé.

laurent a dit…

T'as oublié Bob Mothersbaugh. Tu mériterais que je refasse un tour sur ton bloug histoire d'y placer un de mes commentaires vaseux dont je gratifie les autres blogs ces temps-ci. Et vu le niveau de mes prestations récentes t'es loin d'être gagnant. Je voulais épargner Death Burger que je considère comme la classe incarnée mais t'es prévenu, si je rapplique c'est avec mes calembours à faire rougir le Vermot et des digressions sans fond qui en ont endormi plus d'un. Me cherche pas.

laurent a dit…

Honte à moi, je voulais parler de Bob Casale, ça m'apprendra à dire des méchancetés. J'ai honte.

jolicoeur a dit…

T'es gentil Laurent mais si je comprends bien, t'es en train de dire que PNMT est un blog de seconde zone qui ne mérite pas que tu l'épargnes de tes calembours foireux? Tant mieux parce que je les aime bien tes calembours et tes digressions et ça me change des commentaires des anonymes haineux.

stogref a dit…

La classe incarnée? Wow comme tu y vas pas molo, ça y est j'ai des trémolos dans la voix... Je me demandais justement ce qui me valait le plaisir de ne plus te lire, heureusement que Jmarc n'a pas ta retenue!
Tu as raison sinon, j'ai omis cet autre membre de Devo; hier c'est HR Giger qui s'en est allé, décidément on vit une drôle de sale période...
Allez quoi, sois sympa, viens digresser chez db histoire de me redonner le sourire.

Libellés