dimanche 13 avril 2014

The SYSTEM - Warfare Ep 82 (Spiderleg)















On va revenir un peu du coté de la vieille Europe avec une série sur la scène anglaise qui risque d'être bien aussi longue que la série sur les côtes US. Donc comptez environ 2 mois.
Il y a peu de temps, j'ai racheté à un pote un lot de disques qu'il n'écoutait plus. C'était principalement du vieux punk anglais et j'ai fait quelques belles découvertes comme ce premier Ep de The System, groupe jusqu'alors totalement inconnu pour moi.
Ce qui m'a particulièrement plu dans ce Ep, c'est le coté lancinant et hypnotique qu'on pourrait presque qualifier de post punk et l'intensité du chant qui en arrive jusqu'au hurlement. Et moi qui suis si friand de screamo, de vieux hardcore italien et de viol collectif, c'est rien de dire que j'aime ça quand ça hurle! C'est le genre d'ambiance qu'on retrouve pas du tout sur le 2ème Ep qui est plus classiquement dans la lignée Conflict. On va pas cracher dans la valstar non plus et faut avouer que si je n'avais pas écouté ce premier Ep en premier mais le deuxième, nul doute que je serais tombé pareillement  sous le charme.
D'après des sources on ne peut plus sérieuses, ce premier Ep aurait du sortir sur Crass records mais System cède devant l'insistance de Spiderleg, le label deFlux of pink indians.
Il existe des compiles de The System (un Lp et un cd) qui regroupent les 2 eps, des démos et du live. Je vous conseillerais plutôt le cd qui est beaucoup plus complet et sur lequel il y a même des démos de 81. Enfin, démerde toi!

The SYSTEM - Warfare Ep 82 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 31MB)


11 commentaires:

Anonyme a dit…

Il y a plein de gens qui chient sur les reformations en général, c'est simple, il y en a des bonnes et d'autres moins bonnes. Le concert de the System que j'ai vu l'année dernière fait parti des bons, voire des très bons, voire même des très très bons. Ok les gars ne sont pas très jeunes bien sûr et non pas d'allure mégapunk mais la version live allongée de "Their corrupting ways", fallait vraiment entendre çà. Et les gars étaient heureux de jouer.
MiK.

Anonyme a dit…

"ce premier Ep aurait du sortir sur Crass records mais"

C'est tout comme (sur l'insert, y'a marqué "Production : Penny Rimbaud")
Cimer R.

Anonyme a dit…

c'est qui penny rimbaud ? c'est pas lui qui aurait écrit "les fleurs du malt" par hazard ?
aucun rapport avec badlaine ? j'imagine...
si quelqu'un d'éclairé pouvait me répondre.
cordialement.
A.

laurent a dit…

Tu confonds avec Rambo et Beau-Glaire. Culture-toi un peu, que diable!

Anonyme a dit…

dans le canton, peu d'agriculteurs sont cultivés...
et j'va rarement aux bals punk avec mon tracteur.
merci lolo
B. (un copain de A)

Maitre Kapelé a dit…

oui, penny rimbaud, c'est plutot l'iventeur du penny, la monnaie qui sert a payer moins cher (c'est d'ailleur pour ca qu'il en faisait la pub sur ses disques, putain de capitaliste).

Anonyme a dit…

il est -entre autres- le co-fondateur du groupe punk "Crass"...
R.

stogref a dit…

Tu m'as inquiété en parlant de hurlements screamo et viol collectif mais j'ai été rassuré après écoute du morceau proposé, et s'il y a bien du Crass/Conflict là dedans, y'a aussi du Subhumans; et ça m'a donné envie de réécouter "From the cradle to the grave" pour le coup, parce que le punk à rallonge, eux ils le maîtrisaient parfaitement à mon sens. Ceci dit, merci pour le EP du 'the systus' (faut bien rester dans le ton drôlastique qui règne) que je vais m'écouter en suivant!

Anonyme a dit…

punk ? CRASS ! les mecs étaient plus doués en collages qu'en musique. anarcho-bobo à l'extreme, doublé de vraies pleureuses chez les bobbies... bref, un must de caricatures.

jolicoeur a dit…

Alors anonyme, on donne dans le sexisme? C'est bien, t'exprimes ton point de vue, mais ça vole pas bien haut!

Je connais pas très bien Subhumans, j'ai des disques mais je suis pas ultra fan. A vrai dire, ça m'a pas marqué mais faudrait que je réécoute

stogref a dit…

Les Subhumans britons, à ne pas confondre avec les canadzins hein. ;)

Libellés