mercredi 12 décembre 2012

BLOODLINE - One thousand screams Cd 93 (Doghouse)


























Je comprends en réécoutant ce Cd ce qui m'a tellement plu chez Bloodline. Non seulement les mecs avaient ralenti le tempo encore plus que les plus lourds des groupes de NY (je devais pas connaitre Neglect à l'époque) mais en plus de ça c'était complétement dépressif donc forcément jouissif. Surtout avec ce 3ème disque, on sent vraiment ce que deviendra par la suite une partie du groupe, à savoir Threadbare dont on avait déjà parlé avec le premier Ep. La différence qui est fondamentale avec Threadbare, c'est le chant qui est ici dans Bloodline pas du tout crié. Il est même assez monotone et paradoxalement, ça rajoute encore au coté malsain. Musicalement aussi, c'est pas tout à fait la même chose. Avec Threadbare on sentait que le groupe avait des ambitions d'explorateur de bruit, tandis qu'avec Bloodline, on peut dire que l'héritage hardcore sXe est encore bien présent, bien qu'il ait salement dégénéré. Mais n'empêche que globalement, le lien existant entre les deux groupes est plus qu'évident.
Entre ce maxi et le premier Ep dont on avait déjà parlé, il existe un album sorti sur Nemesis que je trouve nettement moins intéressant. Il faudrait surement que je le réécoute.
L'arbre généalogique du groupe lui par contre est plutôt intéressant. Outre Thredbare on voit que le groupe a des connections avec Snapcase, Dillinger 4, Billingsgate... Rien que ça j'ai envie de dire!

BLOODLINE - One thousand screams Cd 93 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 44MB)


4 commentaires:

jax a dit…

thanks for this! any chance you could re-up the bloodline ep?

jolicoeur a dit…

Sure. Sorry, it's a mistake.

http://www68.zippyshare.com/v/29179925/file.html

Anonyme a dit…

Hello, Jolicoeur!! Please reup Bloodline - One Thousand Screams and Can't rest on the times!!

jolicoeur a dit…

Hello,
New link for One thousand screams

http://www11.zippyshare.com/v/49539209/file.html

For Can't rest on the times, i have not this record in mp3 but maybe later...

Libellés