mardi 25 décembre 2012

FEAR - 1st 7" 78 + 2nd 7" 82 (Bootleg)
























Tous les ans, je crie au grand diable que j'aime pas Noël, et tous les ans, j'essaie de me démerder pour trouver un disque punk qui parle de Noël. Et le pire c'est que j'en trouve... A se demander si ça me fait plaisir aussi à moi de me  plier aux traditions. Mais je me soigne et peut être qu'un jour...
En attendant, je crois que j'ai jamais trouvé un disque plus adapté à cette période honnie. Tiens d'ailleurs, quand j'y repense, qu'est ce qui peut bien me faire détester Noël autant que ça? Sans doute un traumatisme, je vois que ça et maintenant que j'y pense, j'ai très mal vécu la révélation de l'inexistence du Papa Noël. Et pourtant j'étais pas vieux, je devais avoir quoi... 16/17 ans (tiens c'était l'année de la sortie du 45 tours de Fear Fuck christmas). Ça s'est passé doucement, par déduction, en entendant parler autour de moi et puis un jour le, choc! Le père Noël sortait du supermarché, la barbe de travers, menotté et accompagné pas des flics. Ça devenait limpide, c'était une manigance. J'en ai beaucoup voulu à mes parents de m'avoir menti et du coup, j'ai rejeté en bloc tout ce qu'on m'avait inculquer comme une évidence: Dieu, la petite souris, le plein emploi... Et j'ai découvert les joies de la punkitude. Une transition parfaite en quelque sorte!
Pour Lee Ving, on dirait que cette transition s'est faite en plusieurs fois. Visiblement l'animal croyait encore au père Noël quand il commencé à jouer dans des groupes punks puisque ce n'est que 4 ans après la sortie du premier 45, qu'il sort ce bout de plastique anecdotique réunissant d'un coté, le morceau Fuck christmas et de l'autre coté, sa version censurée, (beep) Christmas. Le tout durant 1 minutes 30. Je veux bien que ça soit traumatisant d'apprendre que le père Noël n'existe pas, mais tout de même, 1'30, il ne faut pas prendre les gens pour des cons! Heureusement qu'il y a les bootlegers! Eux au moins sont honnêtes en rajoutant sur ce Ep le premier 45. Et ça tient largement! Je suis sûr qu'ils auraient pu faire tenir encore un Ep ou 2.
En attendant, même si ce 45 tours de Fear puait un peu l'arnaque, il avait au moins le mérite de nous apporter un chant de Noël des plus efficaces. Allez on répète avec Lee tous en choeur: Fuck christmas! Fuck christmas....

FEAR - 1st + 2nd 7" (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 14MB)
   

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Waouh l'autre ! A dix-sept ans, il croyait encore au plein emploi ^^

jolicoeur a dit…

Bin ouais...

Libellés